Enquête publique relative au projet d’extension du terminal T2.2 de l'aéroport de Nice Côte d'Azur

Du lundi 4 novembre au lundi 25 novembre 2019 à 17h

Commune de Nice


L'enquête publique Le dossier d'enquête Voir les observations Rapport

Les observations

L'enquête publique reprend du 4 novembre 2019 au 25 novembre 2019 17h.

Les propos à caractère manifestement illicite seont rendus inaccessibles conformément à la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique.

Ces observations ne seront ni altérées ni supprimées et elles seront transmises dans leur intégralité à la commission d'enquête.

Conformément à la loi du 21 juin 2004 citée ci-dessus, vous avez la possibilité de nous signaler tout propos qui vous paraitrait manifestement illicite afin que nous le rendions inaccessible le plus rapidement possible, le cas échéant.

observation N°1224 déposée le 25/11/2019 à 17:01

Je suis contre ce projet d'extension.
L'augmentation du trafic augmentera les emissions des gaz à effet de serre alors que nous devons les réduire, augmentera le trafic routier, et par conséquent, les pollutions aux particules fines.
La région sature en période estivale, ce qui induit plus de construction, plus de bétonnage et plus de risques d'inondation.
N'oublions pas la hausse du niveau de la mer qui pourrait engloutir l'aéroport avant la fin du siècle...

observation N°1223 déposée le 25/11/2019 à 16:58

Je suis contre l'extension du terminal 2 de l'aéroport de Nice Côte d'Azur du fait de la pollution atmosphérique supplémentaire et conséquente qui sera occasionnée par les avions et par l'augmentation du trafic automobile, trafic automobile que engendrera plus encore de difficulté à circuler dans Nice et ses alentours proches notamment en cas d'urgence pour le déplacement des véhicules de secours.

observation N°1222 déposée le 25/11/2019 à 16:57

Bonjour,
Je suis abasourdi d'apprendre l'existence d'un tel projet. Alors que nos politiques témoignent publiquement au quotidien de leur prise de conscience des enjeux écologiques actuels, un tel projet s'avère totalement incompatible avec les engagement de la France et ses émissions de CO2. Comment continuer à développer sans mesure le déplacement aérien alors qu'il est responsable d'une grande partie de la pollution responsable du réchauffement climatique. Cela prouve que les propos de nos responsables politiques sont du pipeau. On se moque du monde ! On continue dans la voie du toujours plus sans état d'âme. Avec ce projet vous continuer à creuser notre propre tombe !
Comment voulez-vous motiver la population à se comporter autrement. Allez-y détruisez la planète, mais ne venez plus demander à la population de faire des efforts !

observation N°1221 déposée le 25/11/2019 à 16:57

Je regrette que le projet d'extension du terminal 2 soit en programmation.
Ce projet ne semble pas adapté aux questions environnementales que se pose le monde d'aujourd'hui. Le facteur économique est encore au cœur du projet. Il semble que les politiques et dirigeants des grandes entreprises pourraient promouvoir une économie environnementale et humaniste, en vue d'établir en urgence un "plan pour l'humanité" sur le territoire et de le mettre en action dès que possible !
C'est triste de prendre connaissance du projet d'extension du T2, et qu'un tel projet soit présenté par l'aéroport NCA, et soutenu par l'EPA et la Ville de Nice.
Ce projet ne vient pas en amélioration pour les quartiers environnants l’aéroport, ni pour le fonctionnement des flux terrestres du territoire, ni pour améliorer les qualités sanitaires (bruit, polluants divers), et environnementales (production de déchets, et de matériaux polluants, impacts sur un écosystème spécifique européen,).
Il semble que l’impact du projet ne sera pas « néant » et qu’il viendra donc détériorer la situation parfois critique actuelle.
L'aéroport de Nice n'a besoin d'aucune extension ; le passager n'est pas à l'étroit, la foule n'étant pas abondante comme dans les couloirs d'Orly à Paris par exemple. A quoi bon cet orgueil ?
Ci-dessous, je vous fais parvenir les observations relatives à l'enquête publique.

1. Enquête publique - forme :
Certains documents ne sont pas lisibles en ligne, et notamment les légendes des plans et de certains graphiques qui pourtant sont des indications concrètes et techniques permettant l'analyse du projet, afin d'y apporter un jugement.
Ce vice de forme semble aller à l'encontre de toute clarté.
L’analyse architecturale du projet est quasi impossible.
2. Enquête publique - fond :
2.1 Impacts environnementaux du projet sans inclure un projet de compensation pour l'environnement.
L’étude d'impact établit dans la majeure partie du document un état de toutes les règlementations en vigueur par lesquelles le projet d'extension du T2 est concerné, ainsi qu'un état des lieux beaucoup moins développé, voir sommaire, de l'emprise du site. Cela donne quelques informations.
Ce document indique notamment que le projet d'extension a un impact sur l'environnement, de façon "faible", "modérée" ou "fort", selon les thèmes traités. De façon générale, ce projet à un impact sur l'environnement, quelque soit son niveau évalué. L'impact n'est jamais classé "néant".
Aucun élément de projet compensatoire à 100% de l'impact sur l'environnement (type "nouvelle zone naturelle protégée sur le site" permettant l'observation et/ou le suivi par les professionnels, de la faune et de la flore spécifiques, par exemple) est proposé par l'aéroport ou imposé par les services administratifs et les politiques.
2.2 Charte environnementale de l'aéroport, et engagements environnementaux de l'EPA?
Dans la lecture du projet d'extension, il est clairement identifié que le projet répond à une volonté de croissance des passagers (4 millions de passagers supplémentaires, soit 50% de la fréquentation du T2 et 100% du T1) ayant une répercussion économique sur le territoire.
Le projet répond à une demande extérieure de besoins, à la croissance démographique invitée par les mesures politiques, à une volonté de croissance économique de l'aéroport et du territoire,
et non à une demande des niçois, des métropolitains de Nice Côte d'Azur, ni des citoyens des autres communes du département, et ni des usagers français ou étrangers de l'aéroport.
Si ce projet profite financièrement à quelques-uns, il est globalement impactant d'une façon ou d'une autre sur le quotidien de l'ensemble du territoire.
Ce projet ne répond pas aux chartes environnementales que mènent l'aéroport (réduction des nuisances sonores actuelles) et l'EPA (préserver l'environnement naturel et les paysages).
L’extension va générer une augmentation des flux routiers, du trafic des transports en commun, du bruits par les travaux, la circulation terrestre et aérien.
L’augmentation des trafics terrestres et aériens vont générer en ville et en mer des pollutions type Co2/gaz à effet de serre et dépôts de particules lors des décollages des avions.
Les jardins de quartier type Parc Phoenix ou Parc de René Cassin, ainsi que la Promenade des Anglais aux abords de l’aéroport sont directement impactés par ce type de polluants, et ne permettent pas d’être serein lorsqu’on s’y promène. Ces sites ainsi que les quartiers environnants sont déjà « sacrifiés » et le projet d’extension du T2 ne vient pas améliorer la situation actuelle très défavorable (bruit supérieur à 75 dB).
2.3 Protection des paysages, des écosystèmes existants.
Le projet vient détériorer volontairement ces éléments, richesses du territoire.

observation N°1220 déposée le 25/11/2019 à 16:57

Je soutiens

observation N°1219 déposée le 25/11/2019 à 16:56

Je m’oppose a l'agrandissement du terminal car cela conduit à une hausse de la pollution de l'air (et des GES) et cette problématique est incorrectement traitée par l’étude d'impact.
En effet, toutes les données sur la pollutions de l'air de l’aéroport sont basées sur les relevés partielles d'Atmo sud qui ne montrent pas la réalité de la pollution générée par les avions :
- Atmosud n'a pas un réseau de stations de mesures sur l’aéroport mais une seule station de mesure ! Il faudrait plusieurs stations dans le secteur de l'aeroport pour avoir une cartographie honnête de la pollution du trafic.
- La station de mesure aéroport est très mal placée : juste au bord du var (face à cap 3000) et dans son courant d'air valléen continu diluant les rejets; à un endroit éloigné des pistes, à l’extrémité nord ouest des pistes alors que 85 % des décollages ont lieu au sud est !
Pourquoi le Préfet accepte une étude sur la pollution de l'air reposant sur un dispositif de mesure insuffisant et inexact ?

observation N°1218 déposée le 25/11/2019 à 16:55

Il me semble que les porteurs du projet d'extension du T2 de l'aéroport de Nice ne comprennent pas les enjeux du monde d'aujourd'hui et ne vivent pas dans la réalité.
Tout a été déjà dit maintes fois, aussi je vais être bref ; comment vouloir privilégier une économie du tout-tourisme au détriment de la vie de ses propres habitants? Comment est-il possible, aujourd'hui, que la dégradation continue de l'environnement et de la santé des gens passent au dernier plan des préoccupations politiques (dont le seul but est d'augmenter le flux d'argent qui tombe dans leur poche ou celle des copains) ?

Le secteur touristique permet certes à la ville de "rayonner" au-delà des frontières, mais force est de constater que la massification du secteur a rendu la vie invivable à une grande majorité d'habitants, comme en témoignent les avis d'autres riverains. Entre la disparition des petits commerces (mettant en situation précaire un grand nombre de personnes), les nuisances de toutes sortes (sonores, pollutions, etc) et l'urbanisation complètement inadaptée qui se réalise dans la périphérie niçoise (plaine du Var par exemple), l'extension du tourisme n'est PLUS LA STRATEGIE ADAPTEE à la situation présente. Le fameux problème du "désengorgement" ou encore "désenclavement" que pointent tous les défendeurs du projet, pourrait être bien mieux résolu à travers une rénovation ou restructuration du réseau ferroviaire, bien plus compatible avec les enjeux actuels.

En effet, écologiquement parlant, ce projet est incohérent avec tous les rapports nationaux et internationaux (rapports du GIEC, accords de Paris qui en découlent, rapport B&L Evolution, ...) préconisant une réduction immédiate et massive des émissions de GES pour contenir le dérèglement climatique et ceci également à l'échelle locale (B&L Evolution) !
Au-delà de l'aspect climatique, c'est un véritable problème de santé publique qui est en jeu. De par sa position et sa taille, l'aéroport contribue énormément au fait que Nice est la métropole LA PLUS POLLUEE de France dans le secteur atmosphérique. Pour rappel, la pollution atmosphérique tue 500 personnes par an ici. Il serait enfin temps de prendre des mesures pour contrecarrer ce fléau, plutôt que d'en ajouter...
Sans oublier l'aspect du risque qui est complètement négligé dans les rapports préliminaires. Nice est situé sur une zone sismique, et tant les événements passés (octobre 1979) que récents avec toutes les inondations et perturbations (du Var et côtières) que cela entraîne montrent l'absurdité de continuer à construire sur un secteur à tel degré de risque (qui ne fera que s'aggraver dans le futur avec justement le dérèglement climatique...).

Pour toutes ces raisons, et bien d'autres que je n'ai pu citer mais que d'autres ont fait à travers cette enquête, augmenter de plus de 30% le nombre de passagers met en lumière l'irrationalité des dirigeants et leur incapacité à faire des choix pertinents pour notre métropole.
Je m'oppose totalement à ce projet qui est déconnecté des enjeux métropolitains et humains.

observation N°1217 déposée le 25/11/2019 à 16:55

CE PROJET EST MORT.
MERCI POUR SON ABANDON.

observation N°1216 déposée le 25/11/2019 à 16:54

Avis sur le dossier d'enquête:
"Afin de faire face à la croissance continue du trafic aérien, une extension du terminal 2 appelée terminal 2-3 (T2-3) doit être bâtie. "
• Je juge révoltant et injustifié que l'extension du T2, soit proposée de façon aveugle au regard des exigences bioclimatiques et de politique de développement durable – promouvant la réduction des
gaz à effet de serre et des rejets de CO2 (2) ; en plus, sans tenir compte de proximité immédiate de l’aéroport de réserves naturelles et de zones de nichages d'oiseaux migrateurs dont les populations sont en grand péril.
• je considère que les investissements d’infrastructures, doivent porter sur des modes de transport moins consommateurs d'énergie et moins générateurs de GES & CO2, tels que le ferroviaire et le maritime.
• Les problèmes graves existants de difficultés du transport routier autour de Nice et sur le territoire de la Métropole NCA , non résolus ni intégrés dans l’aménagement de territoire– ne permettent pas de répondre au trafic encore plus important généré par l’extension de l’aéroport.
• Ce projet va en opposition à l’urgence climatiques et aux priorités pour le territoire azuréen eu niveaux des investissements communs.
Par conséquent, pour les motifs exprimés ci-dessus – entre autres – je suis en total désaccord pour le projet d’extension du T2. Mes bulletins de vote aux élections municipales confirmeront mes choix des candidats, qui agiront pour la politique d’aménagement du territoire respectueuse de notre environnement et NON la croissance aveugle à TOUT PRIX !

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5ddbf9bf9c93d.pdf

observation N°1215 déposée le 25/11/2019 à 16:54

Ce projet est véritablement d'un autre temps.
Il est temps, MM. et MMes les élus de tourner la page et de diriger ce territoire vers une direction DURABLE.
NON à ce projet.

observation N°1214 déposée le 25/11/2019 à 16:53

NON NON et NON ce n est pas vital et viable !!!!!!!!!!!!!

observation N°1213 déposée le 25/11/2019 à 16:47

NON AU BÉTON !!!!
L’extension de l’aéroport n’est absolument pas indispensable malgré Les pseudos bienfaits utiles qu’on peut nous « vendre »
Merci

observation N°1212 déposée le 25/11/2019 à 16:47

Le dossier présenté dans le cadre de l'enquête publique expose de nombreuses contradictions et incohérences qui démontre toute l'insincérité de ce projet.
Ex : nombre de passagers, flux routiers, justifications évoquées...
Cette concertation aurait dû avoir lieu bien en amont, sur la base d'une vision globale et non sur celle d'un tronçonnage de sous-projets abscons.
Je m'oppose fermement à ce projet.

observation N°1211 déposée le 25/11/2019 à 16:46

Contribution du MNLE 06 à l'enquête publique sur l'extension de l'aéroport Nice Côte d'Azur

Notre département est à un tournant de son développement, soit on continue la fuite en avant adoptée depuis des décennies avec le tout tourisme, le tout routier, les hypers centres commerciaux, les emprises en mer et la disparition des espaces naturels, soit on change de paradigme en privilégiant un développement durable respectueux de notre environnement, avec des équipements de proximité, en développant le rail et les transports collectifs, en arrêtant d'impermeabiliser les sols, en luttant contre les rejets des émissions de CO2, et le réchauffement climatique.
Après l'épisode climatique "méditerranéen" que nous venons de vivre, comment vouloir encore plus de béton et plus d'impact sur le réchauffement climatique ?
Si nous n'y prenons pas garde l'impact du trafic aérien sur les gazs à effets de serre va être multiplié par 4 à l'horizon 2040 (de 5 à 20%).
Si nous n'y prenons pas garde l'aéroport Nice Côte d'Azur sera en parti submergé avec une hausse de 0,7 mètre du niveau de la mer.
Si nous n'y prenons pas garde l'aérien qui profite déjà de la détaxe du kérosène va devenir un mode de transport qui accumule les privilèges.
Le Mouvement National de Lutte pour l Environnement 06 comme le MNLE national refuse la fatalité de la multiplication des grands projets inutiles et celui-ci en est un exemple effarant.
Notre avis est totalement négatif.

observation N°1210 déposée le 25/11/2019 à 16:45

Madame,

Je suis née à Nice et j' habite la métropole depuis. J'ai eu trois enfants. J'ai maintenant des petits enfants et je suis inquiète. En effet, la vie est dure pour les jeunes : mes petits enfants ont des rhumes et toussent tout au long de l'année. J'ai lu que la pollution de l'air occasionnait près de 500 morts par an rien que dans la ville de Nice ! Le bruit en ville, dans les jardins d'enfants, est infernal. On est sûr, maintenant, qu'il faudrait réduire drastiquement le CO2 pour ne pas avoir une planète en surchauffe dans quelques décennies. Et pourtant, malgré toutes les mises en gardes des scientifiques de tous les pays, malgré les conditions de vie se dégradant à vu d'oeil, malgré les niveaux de pollution toujours en augmentation, malgré les promesses des politiques de faire quelque chose (relocalisation, agriculture locale et bio...), les "responsables" continuent à vouloir imposer des projets insensés et pollueurs.

Mais pourquoi ? pour qui ?
- Pour faire venir encore plus de touristes, alors que les capacités hôtelières sont déjà saturées l'été ? On sait pourtant que, et c’est valable pour l’économie touristique française dans son ensemble, ce qu’il faudrait ce n’est pas attirer plus de touristes (la France étant déjà la première destination mondiale) c’est les retenir plusieurs nuitées.
- Pour se déplacer en France ? Le train est bien moins polluant, il serait plus judicieux de développer ce moyen de transport.afin de ne se servir du transport aérien que pour les déplacements lointains indispensables.
- Pour faire des affaires, pour l'emploi ? Ce sont toujours les mêmes discours et ceux sont les mêmes qui font ainsi du chantage à l'emploi qui délocaliseront dès qu'ils en auront l'opportunité dans un pays pas spécialement mieux pourvu en infrastructures aéroportuaires. L'hypocrisie de l'autre discours,"je suis pour le développement durable et c'est pour cela que je veux que l'aéroport s'agrandisse en mettant quelque panneaux solaires et quelques plantes..." est, pour moi, le reflet d'un cynisme et d'un mépris des citoyens aussi inconvenants.
- Qui prend l'avion ? Une minorité des habitants des pays riches (ceux qui polluent le plus la planète) et une extrême minorité des pays en développement. Ces égoïstes imposent ainsi à tous la pollution et le réchauffement engendrés par ce mode de déplacement.

C'est pour cela que je vous demande de vous prononcer contre ce projet.
Salutations distinguées.

observation N°1209 déposée le 25/11/2019 à 16:42

Madame,

Je vous demande de bien vouloir noter que je suis contre l'extension de l'aéroport Nice-Côte-d'Azur pour les raisons suivantes.
- Le transport aérien est générateur de pollution et d'émission de CO2, je pense donc qu'il faudrait freiner son développement et non pas l'encourager. Les émissions de C02 dues à l'avion devraient augmenter de 70s % dans les 15 ans à venir.
- Tous les déplacements effectués en France en avion devraient être assurés par le transport ferroviaire beaucoup moins émetteur de C02, ainsi le TGV émet au moins 30 fois moins d'équivalent CO2 qu'un avion.
- Le secteur aérien pollue et ne paie pas ses pollutions, il constitue un lobby particulièrement puissant auprès des institutions françaises (chambres de commerce, collectivités locales, gouvernement ) et européennes. On peut voir sur le graphique en fin de l'article "Les fantasmes d'une aviation écologiquement responsable" du Journal Reportere.fr que le transport aérien national est particulièrement générateur de CO2 (comparé aux autres moyens de déplacement et au transport international).
cf : https://reporterre.net/Les-fantasmes-d-une-aviation-ecologiquement-responsable

observation N°1208 déposée le 25/11/2019 à 16:41

Je suis contre le projet d'extension du terminal car il est aberrant de faire des investissements financiers énormes sur cet aéroport qui ne sera plus opérationnel bientôt à cause de sa forte vulnérabilité au changement climatique = hausse du niveau de la mer, crue du Var au delà de ce qui a été anticipé (Samedi 23 a failli être ce jour la, la voie sur berge a été fermée !).
En effet, l’étude d'impact indique une hausse de 1 m du niveau de la mer (hypothèse basse) a cause du réchauffement climatique en montrant une carte de pistes partiellement inondées, c.a.d plus utilisables. L’aéroport répond à la recommandation 12 de l'autorité environnementale sur cette vulnérabilité en indiquant que le terminal est à + 4.8 m. Les passagers seront donc au sec pour entendre l’annulation des vols pour cause d'inondation des pistes !
Cette réponse est incohérente d'un point de vue environnemental et Economique. Elle montre un vision à court terme de rentabilité en oubliant le long terme qui présage un aéroport devenu inutilisable et dangereux.
Elle montre aussi une incohérence financière de payer l'agrandissement d'un terminal qui ne durera pas. Les deniers publics seront appelés ensuite a la rescousse pour réparer cette erreur d'actionnaires privés irresponsables !

Quel est le coût global du terminal (terminal + dépôt de carburant + parking), grand absent du dossier ?

Est que des solutions ont été étudiées pour contrecarrer l’inondation programmée des pistes ?

Est ce qu'une comparaison argumentée a été faite entre les solutions (si elles existent) de rattrapage des effets du réchauffement climatique sur la plateforme et le coût global du terminal ?

observation N°1207 déposée le 25/11/2019 à 16:38

Je suis CONTRE la mesure d'extension de l'aéroport de Nice Côte d'Azur par conviction écologique et sociale.

Le Littoral Azuréen à été remodeler en profondeur suite à la construction de l'aéroport qui perturbe la sortie du Var. De plus des travaux sur le site de l'aéroport de Nice ne sont pas sans risque, s'il faut ajouté des pistes d'atterrissage pour accorder la plus grande quantité de voyageur, s'exposent on a un nouveau glissement de terrain sous marins? (16 octobre 1979) L'ampleur économique du tourisme Azuréen et une chose, mais vivant dans la ville de Nice on vois que cette dernière est mal adaptée a l'afflux actuel de touriste à la haute saison avant même que cet afflux soit renforcé par un tel projet.

De plus à l'époque actuelle nous cherchons de plus en plus à réduire notre impact sur le climat, est-ce envisageable d'entreprendre un tel projet qui pourrait ne pas être rentable si le marché du transport aérien devient inaccessible dus aux prix des carburants des avion? Est-ce envisageable de faire passer encore plus d'avions par dessus la baie des anges alors que la côte d'azur à l'un des air les plus pollués de France? Pourquoi n'investissons pas dans des transport plus écologique comme le train dont le réseau azuréen est périmé depuis plus d'une décennie?

Finalement il faut envisager l'impact qu'aurait un plus grands afflux de touriste sur la faune sauvage azuréenne qui a à ce jour de moins en moins d'habitât. Je pense notamment à la faune et flore de la pleine du Var qui sera profondément impacter par une urbanisation massive de l'un de leur dernier refuges sur la côte d'azur.

Conclusions: Ce projet me semble dérisoire alors que d'autres infrastructures on des besoins biens plus important, et ne mènent uniquement à une aggravation du déréglementent climatique pousser par la consommation et le tourisme de masse.

observation N°1206 déposée le 25/11/2019 à 16:34

L'Aéroport est voisin d'une zone d'affaires du Grand Arénas qui est ne plein développement.
La proximité de l'aéroport est un avantage indéniable par rapport aux autres métropoles, à terme le développement de l'aéroport entraînera avec lui le développement de la zone tertiaire , du futur palais des congrès etc....

observation N°1205 déposée le 25/11/2019 à 16:31

BONJOUR

JE SUIS CONTRE CETTE EXTENSION
MERCI

observation N°1204 déposée le 25/11/2019 à 16:31

je suis contre ce projet dans notre région les risques d'inondation sont trop important comme vient de le demontrer les dernières 24 heures

observation N°1203 déposée le 25/11/2019 à 16:29

bonjour,
je m'oppose farouchement a ce projet d 'extension comme je le précise lors d une précédente observation, je communique un lien qui fait référence à exonération fiscale du carburant d'aviation en Europe. Article a lire avec attention et a signer la pétition pour y mettre fin
voici ce lien: WWW.endingaviationfueltaxexemption.eu. Cette pétition s'adresse aux citoyens européens.
merci par avance

observation N°1202 déposée le 25/11/2019 à 16:27

Nous soutenons le projet d'extension du Terminal 2 de l'aéroport Nice côte d'Azur pour les raisons suivantes:
• Aéroport de dimension internationale.
• 1er aéroport de région en France, 2ème après ceux de la région parisienne.
• Saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…), nécessité de maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité.
• Equipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département ; les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international
• Souligner l’importance de l’aéroport pour votre entreprise, votre secteur d’activité…
• Objectifs du projet : continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation.
• Desserte par les lignes 2 et 3 du tramway, reliées au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera trains, tramways, cars et bus : la croissance du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.
• Projet à mettre en perspective avec l’aménagement du Grand Arénas : tourisme d’affaires, quartier de dimension internationale, Parc d’exposition…

observation N°1201 déposée le 25/11/2019 à 16:26

Halte au tourisme de masse ou au moins limitation
-circulation et stationnement automobile de plus en plus délicat pour tous ( niçois et visiteurs)
-capacité limitée d’accueil et donc d’accès
-conservation préservation de vie acceptables et montrables (identités des territoires)
Ecologie
-réduction sinon non dépassement des pollutions ( air, bruit ...)
-découvrir sa ville son environnement local ( et ici il y a à voir ...)
-slowcity ça vous dit? Plutôt que courir d’un vol à l’autre et attendre ( devrai-je dire consommer)dans les halls d’aéroports

observation N°1200 déposée le 25/11/2019 à 16:22

Je pense qu on ne devrait pas agrandir l'aeroport.
Il est assez grand, crè beaucoup de nuisance aux riverains.
Et on ne peux pas parler d'écologie et agrandir l'aéroport pour faire venir encore plus de touristes.

observation N°1199 déposée le 25/11/2019 à 16:10

Bonjour
Je ne suis pas d accord avec l extension de l aéroports cela va créer de la pollution sonore, visuel et de l air augmenter la circulation...


Merci

observation N°1198 déposée le 25/11/2019 à 16:09

Nice le 25 Novembre 2019

Observations de Christian Razeau, ancien membre de la Compagnie des Commissaires Enquêteurs des Alpes Maritimes, sur le projet d’extension de l’aéroport de Nice-Côte d’Azur, riverain de la mer Méditerranée, de l’estuaire du fleuve Var et d’un site Natura 2000.

Madame la Commissaire enquêteur,

Le coût exacte de cette opération ne me semble pas donnée par le Maître d’ouvrage ;
Pourtant il est déterminant pour savoir si le projet est du ressort d’une Enquête publique ou de la Commission Nationale de Débat Public : CNDP.

Vendredi 8 Novembre 2019, je vous interrogeait sur le coût approximatif du m2
Vous estimiez les 25 211m2 à bâtir autour de 10 000 € /m2 soit un coût autour de
252 Millions d’euros, sans parler des travaux annexes ou connexes..

J’ai lu quelque part que la saisine de la CNDP était obligatoire lorsque ces travaux exécutés sur le territoire de « la loi littoral » dépassaient les 150 Millions d’euros et que cette saisine était obligatoire lorsque les travaux dépassaient les 300 Millions en zone hors « loi littoral ».

Selon votre estimation, ce projet aurait donc dû être traité par la CNDP puisque figurant sur le territoire de la loi littoral.
Pourquoi ne l’a t-il pas été ?
Je vous remercie d’insister, Madame, pour connaître le coût réel de l’ensemble des bâtiments et ouvrages annexes et connexes à créer, ainsi que les reprises d’ouvrages nécessaires à la bonne marche du projet, car le Maitre d’ouvrage ne me semble pas les avoir intégrer dans son coût :
1° La suppression-démolition des installations de l’actuel parking (sur lequel s’implanteraient les bâtiments ou ouvrages aéroportuaires).

2° Les raccordements des fluides qui sont sous ces parkings qu’il faudrait déplacer et replacer.

3° L’aménagement et la reconstruction en surface, des nouveaux parkings qui seraient à créer.

4° Les très importants réservoirs supplémentaires qui sont prévus pour accueillir les 5200 m3 de kérosène ( 5,2 millions de litres ) à 100 m des voies de circulation ( 26 ou 40 Millions d’€uros ou plus encore ? ). Les systèmes de protection incendie qui doivent les accompagner, ainsi que les distances de sécurité à dégager et à respecter.
Voir les 2 sites joints :

a) https://www.lantenne.com/L-aeroport-Nice-Cote-d-Azur-prepare-de-grands-chantiers_a44942.html
« Cet automne a été lancée la consultation des premiers appels d’offres concernant l’extension du Terminal 2.
Le projet de l’architecte Stéphane Aurel prévoit une longue jetée de 19.000 m², sur deux niveaux (= 38 000 m2) avec six postes pour avions dont deux gros porteurs (jetée qui se raccroche au Terminal 2 sur son côté Ouest).
Le chantier débutera en 2019 pour une livraison entre 2021 et 2022 et un investissement estimé à 40 millions d'euros.
L’aéroport portera ainsi sa capacité de traitement à 18 millions de passagers par an ».


b) https://tribuca.net/actualites_38570859-comment-l-aeroport-de-nice-optimise-son-autonomie

« Une étude, lancée en 2015, a conclu en l’aménagement de nouvelles installations sur la zone actuelle du dépôt avec l’implantation de 3 cuves de 1.300 m3 (de kérosène) avec possibilité de rajout d’une 4eme cuve, 6 postes de chargement pour les camions citernes, plus une extension sur l’actuel parking P4 ( pour 26 Millions € ), plus le déchargement de camions en provenance du dépôt de Puget-sur-Argens…
Un système de canalisation assurera la liaison entre la zone de l’ex P4 et la zone de stockage séparée par la ligne 2 du tramway.
Le coût d’aménagement est pris en charge par la société aéroportuaire et l’exploitation sera confiée en délégation de service de 10 ans renouvelables à une compagnie pétrolière choisie après appel d’offres.
Un chantier complexe qui s’étalera sur 57 mois pour permettre la continuité d’exploitation du dépôt actuel durant la phase des travaux qui débutera en novembre 2019.
Il faudra également démolir des logements de fonction sur le site qui seront relocalisés dans la zone Nord de l’Aéroport dans l’opération immobilière validée il y a un an (projet Airport Promenade) dont le chantier démarre dans quelques semaines ».


5° Les logements de fonction, dont il est question, qui seraient donc à démolir et à reconstruire ( coût encore absent ).

6° Les travaux de pistes ou des nouvelles dessertes et du renforcement des dessertes existantes pour avions gros porteurs ainsi que les nouvelles dessertes voitures ou bus à créer ( coût également absent ).

Surprenant et indépendamment du coût, je ne vois pas dans ce dossier l’avis de la Commission Départementale compétente en matière de nature et de paysage : Code de l’environnement Article R341-16.
L’Avis de la Mission Régionale d’Autorité Environnementale de Provence-Alpes-Côte d’Azur est présente dans ce dossier et juge à juste raison que l’étude d’impact très insuffisante.

De nombreuses autres interrogations demeurent :
I) Les eaux potables : la nappe phréatique qui serait utilisée, en période d’écoulement normale du fleuve ou en période de sécheresse , n’aurait bien sûr pas le même débit.
Dans l'étude d’impact il est bien dit : « La ressource en eau est fragile » .
Et pourtant la problématique de cette ressource n’est qu’à peine abordée.
Et pourtant si le projet était accepté 18 Millions de personnes en seraient utilisatrices.

II) De même n’est pas abordé le problème du tri de l’élimination-évacuation des déchets et des déchets dangereux.

III) De même n’est pas abordé le traitement et le surplus du rejet des eaux usées (+ 25% ) ?




IV) De même il est à peine effleuré le problème de l’énergie.
Pour cuire , chauffer, refroidir, ventiler (dans cette mitoyenneté avec la zone Natura 2000), déplacer ascenseurs et tapis roulants voyageurs ou tapis roulants pour bagages, on nous dit qu’elle serait de source «durable» sans plus d’explication. Cela n’est pas sérieux

V) De même n’est pas abordé les moyens d’action contre le bruit. Pourquoi ?
Il existe pourtant des normes de certification acoustiques qui auraient pu judicieusement être demandées aux nouveaux avions accueillis.


VI) De même, 4 millions de passagers de plus par an (2 Millions à l’atterrissage et 2 Millions au décollage ( et non pas 4 millions de plus à l’atterrissage et 4 millions de plus au décollage : à faire confirmer par le Maître d’ouvrage) cela signifie globalement avec 200 passagers par avion, un nombre de 20 000 avions / an, soit 55 avions par jour qui atterriraient ou décolleraient en plus.

VII) Il faudrait donc trouver, à raison de 2 minutes d’intervalle entre chaque décollage ou atterrissage d’appareils, une plage horaire supplémentaire de 2h par jour… !
Où cela figure-t-il ?

Sans oublier les déjà existantes 24 rotations aller-retour d’hélicoptères par jour pour la ligne Nice-Monaco-Nice


VIII) Pollution :

Voilà un sujet majeur qui n’est pas abordé non plus de façon sérieuse : l’augmentation-incontournable des Gaz à Effet de Serre et des particules fines résidus de la combustion du kérosène .

Chacun connait la configuration géographique de la Côte d’Azur, en forme d’amphithéâtre, entre mer et montagnes, propice à la stagnation des polluants aériens.

Comment limiter et combattre l’inhalation de ces résidus carbonés (perturbateurs endocriniens) cancérigènes, initiateurs de maladies cardio-vasculaires et pulmonaires, mais pas seulement puisqu’ils ne sont pas stockés uniquement dans les poumons mais vont se loger, à l’aide de la circulation sanguine, dans l’ensemble des cellules de nos corps ?

Comment protéger les passagers, les accompagnateurs occasionnels, les utilisateurs réguliers : chauffeurs de taxis ou de bus, les riverains proches et éloignés de l’aéroport et l’ensemble du personnel travaillant journellement sur la zone aéroportuaire : 570 emplois ?
https://societe.nice.aeroport.fr/Le-groupe/RESSOURCES-HUMAINES/Temoignages

Ce sujet est scandaleusement minimisée et évacué par le label « Aéroport neutre en carbone » qui trompe honteusement et en permanence les utilisateurs de cet aéroport, les Elus de tout le département et les habitants de la Côte d’Azur.
Pourquoi ?
Parce que nous savons maintenant que la pollution très importante, émise par les avions dans la bande comprise entre 0 et 900 mètres de hauteur ni même dans la bande comprise entre 0 et 300 mètres, n’est pas prise en compte pour l’obtention de ce label.
La pollution en l’air, en phase d’atterrissage de même qu’en phase de décollage, devient pour ce label inexistante !
Seule la pollution émise par les avions au sol, au roulage et à l’arrêt des appareils en attente devant les postes d’embarquement ou en bout de piste, est prise en compte !

De plus, 4 Millions de passagers, (à raison de 2 passagers par voiture pour les accompagner à l’aéroport ou pour en partir), représenteraient 1,5 million de voitures particulières et 500 000 taxis en plus sur le site de l’aéroport par an.
Donc 25% de pollution en plus dûe à la circulation routière.
Le même pourcentage s’appliquant pour les avions.
Voir les sites
a) https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/nice-championne-de-l-air-vicie_1999236.html

b) https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/pollution-air-ozone-atteint-niveau-record-alpes-maritimes-1693550.html
https://www.stac.aviation-civile.gouv.fr/fr/environnement/aviation-pollution-atmospherique
c) https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/pollution-lair-origines-situation-et-impacts

Et cette pollution est également scandaleusement minimisée et masquée par le système de « compensation » autrement dit de « Droit à polluer ».
Qu’est-ce que ce système ?
Je me permet de le rappeler à mes concitoyens .
En participant à des améliorations dites écologiques en Afrique : au Rwanda, au Togo ou au Cameroun, la société aéroportuaires de Nice a le droit de « compenser » toute sa pollution sur Nice.
C’est-à-dire que bénéficiant d’un crédit à polluer qu’elle prend en Afrique elle a le droit d’effacer, d’un coup de baguette magique, le surplus de pollution qu’elle fait sur Nice et la Côte d’Azur…… Voir le site :
https://societe.nice.aeroport.fr/Le-groupe/DEVELOPPEMENT-DURABLE/Les-Aeroports-de-la-Cote-d-Azur-Carbone-Neutres








Le Pré-contentieux relatif aux particules fines
La France est également visée par un pré-contentieux relatif aux particules fines, après une mise en demeure en février 2013, elle a reçu un avis motivé de la Commission européenne en avril 2015 pour 10 zones : Douai-Béthune-Valenciennes, Grenoble, Lyon, Marseille, la Martinique, Nice, Paris, Toulon, la zone urbaine régionale Provence-Alpes-Côte d’Azur et la zone urbaine régionale de Rhône-Alpes.
Le diagramme suivant indique les agglomérations concernées par les différentes procédures en infraction.






Pour rappel,

La pollution, indépendamment des problèmes de santé pour la population proche a également pour conséquences le Dérèglement climatique, la Montée des eaux et l’Erosion de la plateforme portuaire.

Si les personnes âgées habituées à leur confort, si les adultes employées à développer leurs entreprises se sentent moins concernées par le dérèglement climatique, il n’en va pas de même des plus jeunes qui verront l’intégralité de leurs vies impactés par cette pollution.

L’exemple de la jeune Greta Thunberg, quoique très critiquée dans la presse, et de milliers d’autres jeunes du monde entier est significatif.

Eux manifestent et se désolidarisent de nos excès de consommations en tous genres, qui engendrent un tel dérèglement.
Voir le site : https://www.lejdd.fr/Societe/manifestation-pro-climat-six-choses-a-savoir-sur-la-suedoise-greta-thunberg-3862493



IX) Sur la mitoyenneté avec la Zone Natura 2000 située à l’estuaire du fleuve Var :

La proximité de la zone Natura 2000 et ses conséquences, sur la vie des oiseaux migrateurs voyageant à travers l’Europe ainsi que sur les animaux demeurant sur place, n’est pas prise en compte dans cette demande.
La protection, le calme, la quiétude des nombreuses espèces animales dont chiroptères, insectes et petits reptiles pour leur reproduction, les cercles d’atterrissages des oiseaux qui seraient considérablement réduits par cette extension et cette nouvelle mitoyenneté, sont exclus de cette demande et ne pèsent pas dans l’esprit et la balance des demandeurs.

Cette extension de l’aéroport, à cet endroit, au Sud-Ouest de l’aéroport existant et du coté mer, prouve bien que les propriétaires de cet aéroport ont préféré masquer leurs surplus de pollution en demandant à s’étendre du côté de la zone Natura 2000, de l’estuaire et de la mer, plutôt que du côté Nord : continuité de la Promenade des Anglais et des riverains.

https://www.natura2000.fr/natura-2000/qu-est-ce-que-natura-2000



Aussi, Madame la Commissaire Enquêteur,

Face à une étude d’impact que je trouve particulièrement insignifiante, démontrant par la même le peu d’intérêt que les propriétaires accordent à notre environnement et au site mitoyen de Natura 2000 , le Préfet de Région à raison de la refuser et de demander à ce qu’elle corresponde à l’art R122-3 du code de l’environnement.

Face à cet empressement de faire du « développement économique », modèle des années 1970, nous devons opposer l’actuelle et nouvelle pression de la «sauvegarde de l’humanité», de la «sauvegarde du vivant» pour lutter contre l’anthropocène et la 6eme extinction.

Face au profit à court terme, nous devons opposer les bénéfices du long terme.

Face à la motorisation carbonée, nous devons opposer la nécessité de la décarbonisation.

Face à l’acceptation ou l’utilisation complice des sous-produits de l’industrie pétrochimique, nous devons promouvoir les motorisations utilisant les énergies renouvelables.
Il ne servirait à rien que tout le monde fasse les efforts nécessaires avec les voitures, les bus, l’isolement des bâtiments, la diminution de la consommation de viande, si les bateaux et les avions devaient échapper à cet effort collectif qui est un effort d’intérêt public majeur.

Lutter contre toutes les formes de pollution est du devoir de chacun, Administré comme Administrateur et donc également du possible devoir d’un Commissaire Enquêteur.

De plus, faut faire très attention à un possible retournement de situation,
La Côte d’Azur pourrait être un jour victime, car déclarée « Zone de pollution » par un pays en compétition avec nous sur l’accueil des touristes.

Nous ne pouvons pas faire d’erreur de stratégie.

Nous devons viser tout de suite et pour toujours la qualité et non sa quantité car nous risquerions finalement et brusquement de disparaître d’une Zone faite pour l’accueil.


Rappelons à nos concitoyens hôteliers le mal que nous a fait l’attentat sur la Promenade des Anglais le 14 Juillet 2016 avec 86 morts et 458 blessés… et la diminution importante de touristes, vécue pendant plus de trois ans, car nous avons été projetés de force dans une « Zone touristique d’insécurité ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_14_juillet_2016_%C3%A0_Nice#Bilan_des_victimes





Pour rappel également quelques articles qui n’ont pas été respectés :

A) dans le Code de l’environnement :

- R121-2 sur la CNDP
Cet Article aurait dû s’appliquer avant l’ouverture de l’enquête publique

- L121-8 section 3
Chapitre Ier : Participation du public à l'élaboration des plans, programmes et projets ayant une incidence sur l'environnement.

- L122-1 dans son intégralité
- R341-16


B) dans le Code de l'urbanisme :

- L103-2

- L146-4







Je conclurai ainsi Madame la Commissaire Enquêteur,

D’une part cet aéroport est rentable tel qu’il est et tel que les nouveaux propriétaires l’ont acheté.
Nous savons qu’il participe activement à la nécessité économique de notre région, mais nous connaissons également les effets pervers d’un développement économique mal maîtrisé.

Nous souhaitons que ces propriétaires l’exploitent raisonnablement, fassent du bénéfice, puisque c’est aussi le rôle d’une entreprise, qu’ils l’améliorent, c’est certainement souhaitable, mais nous ne pouvons pas admettre qu’ils détériorent notre santé et accentuent nos problèmes d’environnement locaux et planétaires.

Il faudrait, pour tolérer cette extension de l’aéroport, une réglementation plus ferme et des innovations dans les motorisations qui n’existent pas encore.

L’accroissement de la plateforme aéroportuaire ne s’impose donc pas et ne doit pas se faire au détriment de la bonne réputation de la Côte d’Azur et de sa qualité de vie.

Aussi, sans attendre une éventuelle descente de la CNDP, sans attendre la décision de Monsieur le Préfet des Alpes-Maritimes pour repousser cette demande et pour toutes les raisons précitées, Madame la Commissaire Enquêteur, je vous demande de ne pas hésiter à refuser le blanc-seing que l’on vous tend et de ne pas hésiter à donner un AVIS DEFAVORABLE à la demande d’extension de cet aéroport, telle que demandée aujourd’hui.

Christian Razeau

observation N°1197 déposée le 25/11/2019 à 16:04

je soutiens les aménagements de l'aéroport de nice

observation N°1196 déposée le 25/11/2019 à 16:00

Bonjour,

Je suis contre!
Nice est une ville très polluée et l'air en devient parfois étouffant pour maintes raisons, une étant évidemment le trafic aérien. Je me souviens particulièrement d'un décollage à Nice au mois d'Août 2018 sous/dans un ciel parfaitement bleu, puis plus on montait plus on voyait évidemment cette magnifique mer d'un bleu pur et l'horizon parfait, sauf qu'à une certaine altitude il y avait un deuxième "horizon" bien au dessus, et de couleur bleu-grise qui masquait le paysage. Non, ce n'était pas la mer ni des nuages puisque d'en bas il faisait très beau, mais l'épaisse couche de pollution que les habitants de la Côte d'Azur respirent tous les jours car la flore n'a pas le temps de l'absorber tant le trafic est saturé. Il suffit de se promener en été ou en hiver ou tout au long de l'année dans Nice ou bien la région et l'arrière pays pour remarquer que cela ne manque pas de touristes.
Ce budget devrait être utilisé pour (re)créer des parcs et/ou garder de l'espace pour notre chère nature, investir dans des énergies renouvelables (par exemple, mettre des panneaux solaires dans toute la ville? 100% convaincu que cela sera une source de revenu pour la région si telle est la motivation (l'argent) tant il y en a souvent à revendre - du soleil, donc de l'électricité !)
Je soutiens donc que je suis contre, l'idée en est même décevante.

observation N°1195 déposée le 25/11/2019 à 16:00

Je suis CONTRE ce projet d'extension de l'aéroport pour toutes les raisons citées dans les commentaires précédents et notamment sur le fait que tous les avis soit disant "pour" sont plus incohérents les uns que les autres.

- La plupart des avis "pour" insistent sur le fait que cela contribue au développement des entreprises locales. Hors, selon une étude de l'INSEE, aucun lien n'a été prouvé entre l'augmentation des passagers et une amélioration de l'emploi dans la région. Tous les arguments allant en ce sens sont incohérents et hors sujets.

- "Un beau projet qui assurera le développement de notre belle région et son image de terre d accueil du monde " : quel est le rapport ? "Terre d'accueil du monde" sous la bétonisation ? J'ai quand même un doute ... Arrêtons de croire que plus y aura de monde mieux ce sera, Nice a déjà assez de visiteurs chaque année. Il n'est pas question ici de fermer l'aéroport mais de ne pas ajouter un terminal supplémentaire ! C'est de ça dont il est question, ne mélangeons pas tout ...

- "La côte d'azur n'est relié au monde que par l'avion" : Nice fait partie des 10 villes les plus visitées de France, elle n'est donc pas à plaindre. "L'autoroute est saturée et le tracé n'a jamais évolué malgré l'accroissement de la population" : ne rajoutons donc pas de véhicules supplémentaires !!! +4 millions de touristes par an implique plus de véhicules puisqu'une grande majorité des touristes se déplacent en voiture ! Les arguments se contredisent eux même.

Soyez donc déjà cohérents lorsque vous répondez, et bizarrement les mêmes arguments, vides de sens et de fond se répètent...

Mme la Commissaire veuillez considérer tous les avis avec une objectivité totale.

Merci.

Cordialement,

observation N°1194 déposée le 25/11/2019 à 15:57

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car ce dernier, ne respectant déjà pas les recommandations de l’ADEME concernant les périmètres de prise en compte des gaz à effet de serre avec la méthode LTO (atterrissages et décollages inclus, jusqu’à une hauteur de 3.000 pieds), ne sera jamais ‘’neutre en carbone’’ comme régulièrement annoncé.
Pourquoi ne pas exiger que l’étude intègre a minima les cycles LTO de façon à délivrer un dossier plus impartial et objectif ?

Je m’oppose également à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il met à mal la stratégie de réduction nette des émissions de gaz à effet de serre fixée pour 2025 et d’atteinte de la neutralité carbone du territoire en 2050. Dans son rapport ‘’Le défi climatique des villes’’, le WWF précise (p.51) que ‘’si la métropole Nice Côte d’Azur respecte le scénario ajusté proposé, elle dépasserait tout de même le budget carbone alloué pour un scénario 1,5°C à partir de 2022.’’
Comment peut-on autoriser, en pleine responsabilité morale et juridique, un tel projet d’extension totalement anachronique et contradictoire avec la déclaration d’état d’urgence climatique de la Métropole NCA ?"

observation N°1193 déposée le 25/11/2019 à 15:53

Le PCAET de la Métropole Côte d’Azur préconise de réduire les GES de 56 % d’ici à 2050 ! Le mémoire de réponse à l’autorité environnementale produit par l’étude de l’ANCA se contente de prévoir – 10% de réduction. C'est à dire pratiquement rien. Un trafic en augmentation ne permettra même pas d'atteindre les préconisations du PACET.
L'augmentation des déplacements de voitures, aller-retour de l’aéroport et dans Nice intra-muros qui en découlerait, au lieu de faire diminuer le taux de particules fines les développerait de manière exponentielle, alors que déjà elles sont responsables de 500 morts prématurés par an à Nice.
Il ne faut donc pas étendre l'aéroport existant qui se présente pour moi comme un homicide déguisé vu le dernier rapport du GIEC
Bernadette Bouchard

observation N°1192 déposée le 25/11/2019 à 15:47

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat).
Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 : - NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%) - COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%) - TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%) Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?

Par ailleurs la fréquentation touristique de la Côte d'Azur est déjà excessive. Elle a déjà engendré une saturation considérable de toutes nos infrastructures (routières en particulier), qui rend la vie quotidienne pénible pour les azuréens. Les déplacements entre les villes du littoral sont de plus en plus difficiles et laborieux. Ce projet va amplifier ce phénomène de saturation. La qualité de vie dans l'agglomération niçoise en sera d'autant plus dégradée.

observation N°1191 déposée le 25/11/2019 à 15:41

Bonjour,
Veuillez trouver en pièce jointe l'expression de E ! Mouvement politique national, départemental et niçois, en opposition avec la proposition d'extension du terminal T2 de l'aéroport Nice côte d'Azur, qui est, à son sens une aberration
E ! 06

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5ddbe893efcc5.docx

observation N°1190 déposée le 25/11/2019 à 15:35

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car ce dernier, ne respectant déjà pas les recommandations de l’ADEME concernant les périmètres de prise en compte des gaz à effet de serre avec la méthode LTO (atterrissages et décollages inclus, jusqu’à une hauteur de 3.000 pieds), ne sera jamais ‘’neutre en carbone’’ comme régulièrement annoncé.
Pourquoi ne pas exiger que l’étude intègre a minima les cycles LTO de façon à délivrer un dossier plus impartial et objectif ?

Je m’oppose également à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il met à mal la stratégie de réduction nette des émissions de gaz à effet de serre fixée pour 2025 et d’atteinte de la neutralité carbone du territoire en 2050. Dans son rapport ‘’Le défi climatique des villes’’, le WWF précise (p.51) que ‘’si la métropole Nice Côte d’Azur respecte le scénario ajusté proposé, elle dépasserait tout de même le budget carbone alloué pour un scénario 1,5°C à partir de 2022.’’
Comment peut-on autoriser, en pleine responsabilité morale et juridique, un tel projet d’extension totalement anachronique et contradictoire avec la déclaration d’état d’urgence climatique de la Métropole NCA ?

observation N°1189 déposée le 25/11/2019 à 15:34

l’aéroport et son développement sont importants pour l’économie régionale / les emplois etc…

observation N°1188 déposée le 25/11/2019 à 15:24

En tant que niçois dont la famille est installée dans la ville depuis plus d'un siècle ( et, pour info, membre à ce titre de l'Academia Nissarda) JE M'OPPOSE TOTALEMENT A CE PROJET D'EXTENSION

A la fin du XIX eme Nice était une ville très verte les quartiers étaient séparés les uns des autres par de grands espaces verts et en particulier mon quartier, Les Baumettes, était conseillé comme lieu de convalescence pour les malades à tel point que Mme Furtado Heine une fois veuve fit don de sa villa de la promenade des anglais au ministère de la guerre pour qu'il en fasse une maison de repos pour les militaires;

Où en est on aujourd’hui ? On a été contraint de faire une coulée verte ( dans Nissa Regina de li flou !) on dissémine dans la ville des plantes en pots en prétendant la végétaliser on remplace au Ray une vraie pelouse par du plastique sous prétexte qu'il ne retient pas l'eau mais en oubliant que ni les insectes ni les oiseaux n'y trouveront leur bonheur.

Au moment où, les événement climatiques de ces derniers jours le montrent clairement, les conséquences du réchauffement climatique se font de plus en plus sentir que fait t on ? On propose de bétonner encore plus de faire transiter a Nice quatre millions de personnes supplémentaires avec le lot de pollution que cela va entrainer. En particulier cela aura forcément un impact considérable sur la ZONE NATURA 2000 juste a coté de l’aéroport

Nice ne manque pas de touristes il suffit de s'y promener l’été où pendant le carnaval pour le constater. L’augmentation du trafic passager n'est donc pas indispensable même si il permettrait à certains hôteliers ou restaurateurs de s'enrichir encore plus.

Ne faisons pas à Nice les erreurs qui ont faillies être commises à Nantes avec le succès que l 'on sait mais prenons en compte l’évolution du monde réel. Vu la situation écologique dans le monde les personnes qui décideraient de valider cette extension prendraient la responsabilités devant l'Histoire et même plus simplement devant leurs petits enfants de n'avoir rien fait pour combattre le réchauffement climatique ni l'extinction massive des espèces mais d'avoir à l'inverse augmenter la pollution et mis en danger une zone protégée dans une pure logique de croissance économique . On peut constater chaque jour où cette logique nous à mener il est temps d’arrêter le massacre.

observation N°1187 déposée le 25/11/2019 à 15:23

Dans le dossier d'enquête, l'objectif affiché justifiant l'extension du T2 "Afin de faire face à la croissance continue du trafic aérien" me semble totalement à côté de l'urgence climatique et des priorités que doit se fixer le territoire azuréen pour les années à venir.

Alors que les signaux d'alerte sur la pollution de l'air, les émissions de gaz à effet de serre notamment dûes au trafic aérien et la préservation de la biodiversité sont au rouge, il est tout à fait déraisonnable voire dangereux de continuer à parier sur la croissance du trafic aérien et de la course à toujours plus grand.
En particulier concernant la biodiversité, l'aéroport se situe à proximité immédiate de réserves naturelles et de zones de nichages d'oiseaux migrateurs dont on sait que les populations sont en grand péril.

Les investissements que doivent faire les autorités en charge du développement du territoire azuréen, et plus particulièrement celles de la Métropole et de la société aéroportuaire, doivent se focaliser sur les priorités vitales des territoires que sont la préservation de la biodiversité, l'amorçage de la décroissance en misant sur l'aspect qualitatif et non quantitatif des projets, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, les moyens de transport moins polluants que le transport aérien (le ferroviaire et les mobilités douces en premier lieu), l'approvisionnement en eau et en énergie renouvelable, la sécurité alimentaire et les circuits courts.

A l'aube de grandes perturbations économiques et climatiques, je juge totalement aberrant que l'extension du T2 soit même envisagée, tant elle apparaît à contre-courant des enjeux auquel ce territoire doit faire face.

Je m'inscrits donc en total désaccord avec ce projet d'extension de l'aéroport Nice Côte d'Azur pour la génération à venir qui voit son futur de plus en plus sombre du fait de l'inconsidération de l'impact négatif de nos choix collectifs et individuels, passés et actuels. Je demande que les investissements disponibles soient fléchés vers des projets permettant la mise en place de solutions résistant à la pression combinée de l'économie purement marchande et financière et de la croissance à tout crin, et visant un développement mettant les populations et leur environnement soutenable au coeur des préoccupations des autorités locales.

observation N°1186 déposée le 25/11/2019 à 15:22

Bonjour,

Permettez moi de vous donner mon avis après mes observations personnelles. A titre personnelle je suis CONTRE ce projet.
D'une part pour des problèmes climatiques, et d'une seconde part car cela ne me semble pas nécessaire.

En effet, j'ai pris l'avion à plusieurs reprises, les avions n'étaient pas toujours pleins. Et je considère qu'il existe d'autres modes de transports qu'il serait intéressant de développer peut être. Il est vrai que je n'ai pas un avis de spécialiste à ce sujet.

Compte tenue des problèmes climatiques il est nécessaire, responsable, moral, et plus, il est de votre devoir de reconsidérer la question plusieurs fois si il n'y a pas une GRANDE majorité. Vous ne pouvez nier le consensus scientifiques mettant les enjeux climatiques en avant. Étendre cet aéroport me parait irresponsable compte tenu de l'avenir que nous laissons aux générations futurs.

Je vous invite donc à relancer le débat, et peut être consulter l'avis de plus d'entre eux par un vote, en mettant plus de citoyens du 06 au courant.

observation N°1185 déposée le 25/11/2019 à 15:19

Avis de la fédération France Nature Environnement Alpes Maritimes
dans le cadre de l’enquête publique portant sur le projet
d’extension du terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur


A l’attention de Mme Fanny AZAN-BRULHET
Commissaire-enquêtrice
Mairie de Territoire – Territoire Plaine du Var
103 Boulevard René Cassin
06364 Nice Cedex 4

Le projet d’extension du terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur est présenté par le maître d’ouvrage Aéroport de la Côte d’Azur comme la réponse nécessaire pour faire face à une augmentation annuelle prévisible de 4 millions de passagers. Il fait déjà suite à des projets d’extension préalablement réalisés en 2016, 2017 et 2018.
L’enquête publique porte uniquement sur un permis de construire permettant d’augmenter la capacité d’accueil, d’enregistrement et d’embarquement des passagers, sous la forme de deux bâtiments dénommés « Ressources » et « Darse » pour une emprise au sol projetée inférieure à 10 000 m².
Il est regrettable que l’enquête publique ne porte pas sur le projet global d’extension des terminaux de l’aéroport. D’autant plus que le gestionnaire envisage par ailleurs sur le site la réalisation d’un parking silo et la création de nouvelles infrastructures destinées à augmenter de façon significative le stockage de produits pétroliers.
L’enquête publique devrait porter sur l’ensemble des composantes du projet incluant tous les aménagements prévisibles et consécutifs à cette augmentation de passagers.

Il semble notamment particulièrement difficile de croire que des aménagements liés aux mouvements des avions sur la plate-forme aéroportuaire ne soient pas nécessaires pour répondre aux objectifs de cet accroissement. L’enquête publique est donc tronquée par ce « saucissonnage » des aménagements qui ne permet pas d’étudier fidèlement l’impact des effets cumulés du projet global.
Mais ce qui est beaucoup plus inacceptable, c’est que l’étude d’impact se limite au permis de construire en faisant une totale abstraction de l’inévitable accroissement du trafic aérien et routier corrélé à l’augmentation de la fréquentation de 4 millions de passagers supplémentaires ! Le maître d’ouvrage prétend que les infrastructures existantes sont compatibles avec cet accroissement de la demande et restent sans conséquences sur la fréquence des vols !
France Nature Environnement Alpes Maritimes dénonce cette supercherie qui reviendrait à faire croire au public que certains des futurs passagers ne viendraient pas à l’aéroport pour prendre un avion, ou bien partageraient un siège avec un autre passager. En effet, le nombre de places offertes par le trafic actuel, compte tenu du fort taux de remplissage dépassant les 80% en moyenne, ne suffira évidemment pas à absorber 4 millions de passagers supplémentaires. Il s’en trouve que l’étude d’impact est totalement dénaturée car elle n’intègre pas l’augmentation consécutive du trafic aérien, responsable de la grande majorité des nuisances.


Plus grave encore, l’émission des polluants et des gaz à effet de serre n’est même pas prise en compte lors des phases d’atterrissage ou décollage des aéronefs.

Il s’en suit que l’étude d’impact du projet n’est pas objective et minimise fortement :
• les conséquences sur la qualité de l’air, déjà classée chroniquement médiocre sur la zone côtière avec des dépassements fréquents des seuils (pour l’ozone, les particules fines et oxydes d’azote),
• les nuisances sonores, déjà insoutenables pour les riverains sur toute la bande littorale fortement urbanisée,
• l’émission de gaz à effet de serre,
• les incidences sur la zone naturelle protégée contigüe de l’embouchure du Var reconnue pour la richesse de sa biodiversité et son intérêt écologique majeur notamment pour l’avifaune.
L’insuffisance de la prise en compte de ces incidences ne permet pas d’apprécier à leur juste valeur les mesures d’évitement, de réduction ou de compensation à mettre en œuvre par le maître d’ouvrage.
Il est à noter par ailleurs que les risques naturels sont sous évalués ou en partie oblitérés dans l’étude d’impact. Il faut rappeler que le site de l’aéroport a été entièrement réalisé par remblaiement de l’estuaire du fleuve Var et en partie gagné sur la mer. Cette situation le rend particulièrement vulnérable aux risques d’inondation par les violentes crues du fleuve qui ont montré qu’elles pouvaient être dramatiques. Ce projet d’extension y est particulièrement exposé et les mesures de protection semblent insuffisantes. De plus l’étude d’impact ne fait aucune mention du rehaussement annoncé du niveau de la mer et du risque de submersion marine. Il conviendrait de prendre sérieusement en compte ces risques vu la faible altimétrie du projet et les prévisions des experts scientifiques sur le changement climatique.

Pour les raisons évoquées ci-dessus, la fédération France Nature Environnement Alpes Maritimes émet un avis défavorable à ce projet d’extension de l’aéroport de Nice Côte d’Azur.

Fait à Nice, le 24 novembre 2019.

Laurent PARZY
Président FNE 06

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5ddbe36e63262.pdf

observation N°1184 déposée le 25/11/2019 à 15:08

Un grand NON, je suis contre, pollution de l’air, pollution de Nice, du bruit, pourrait-on prendre soin de cette planète avant qu’il ne soit trop tard s’il vous plaît ? Merci !

observation N°1183 déposée le 25/11/2019 à 15:07

J approuve cette décision de vouloir augmenter les capacités de l aéroport de Nice ce dernier étant le seul vrai poumon économique de notre région.

observation N°1182 déposée le 25/11/2019 à 15:06

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car ce dernier, ne respectant déjà pas les recommandations de l’ADEME concernant les périmètres de prise en compte des gaz à effet de serre avec la méthode LTO (atterrissages et décollages inclus, jusqu’à une hauteur de 3.000 pieds), ne sera jamais ‘’neutre en carbone’’ comme régulièrement annoncé.
Pourquoi ne pas exiger que l’étude intègre a minima les cycles LTO de façon à délivrer un dossier plus impartial et objectif ?

Je m’oppose également à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il met à mal la stratégie de réduction nette des émissions de gaz à effet de serre fixée pour 2025 et d’atteinte de la neutralité carbone du territoire en 2050. Dans son rapport ‘’Le défi climatique des villes’’, le WWF précise (p.51) que ‘’si la métropole Nice Côte d’Azur respecte le scénario ajusté proposé, elle dépasserait tout de même le budget carbone alloué pour un scénario 1,5°C à partir de 2022.’’
Comment peut-on autoriser, en pleine responsabilité morale et juridique, un tel projet d’extension totalement anachronique et contradictoire avec la déclaration d’état d’urgence climatique de la Métropole NCA ?

observation N°1181 déposée le 25/11/2019 à 15:04

Bonjour, un message pour vous signaler que j'etais contre l'agrandissement de l'aéroport.
Cordialement

observation N°1180 déposée le 25/11/2019 à 15:03

Je suis contre l'extension de l'aéroport du fait des nuisances supplémentaires que cela va apporter.L'aéroport est situé dans une zone urbaine déjà très polluée par les
rejets d'hydrocarbure et de Kérozène .Au moment ou l'on cherche à lutter contre la pollution du bruit et des particules , on veut une extension de l'aéroport . C"est aberrant .
IL faut penser aux enfants de la Côte d'Azur et l'hôpital Lenval .J'espère que la raison l'emportera .

observation N°1179 déposée le 25/11/2019 à 14:57

Business as usual ou préserver la planète et ses habitants ? Vu les effets du dérèglement climatique dont nous avons eu en Alpes-Maritimes et dans le Var un avant-goût ce week-end (du 23/24 novembre 2019), nous nous tournons vers les autorités pour mettre en place d'urgence un plan de réduction drastique des gaz à effets de serre en encourageant notamment les déplacements en transports collectifs dont le train, à pied et à vélo. Ce projet pharaonique d'extension d'aéroport n'a pas de validité dans le contexte actuel car il ne peut que contribuer à augmenter les gaz à effet de serre et, en plus la pollution sur Nice et sa région qui est déjà l'une des plus polluée de France, et ne doit pas être autorisé.

observation N°1178 déposée le 25/11/2019 à 14:56

Je suis contre l'extension de l’aéroport Nice à cause des problèmes lié à la pollution de l'air et à la montée des eaux due au réchauffement climatique ainsi que la sur-urbanisation.

observation N°1177 déposée le 25/11/2019 à 14:54

Pour moi, cela représente une pollution supplémentaire en matière de bruit, de gaz à effet de serre. Cela va à l'encontre de la protection de la planète et de ce que à quoi beaucoup de personnes aspirent aujourd'hui : un développement plus durable.

observation N°1176 déposée le 25/11/2019 à 14:53

Les études du BRGM (étude ALDES sur les risques de tsunamis en méditerranée occidentale) démontrent que le risque majeur sur le littoral du 06 est de loin celui d'un nouveau glissement de terrain majeur des remblais démesurés en bord de canyon sous-marin. Toute extension des pistes de l'aéroport va aggraver ce risque, avec des conséquences beaucoup plus meurtrières qu'en 1979 compte tenu de la densification du littoral (habitat, commerces et trafic routier), surtout s'il était associé à des évènements climatiques comme ceux de ce WE (double menace pluie et submersion marine) et/ou induit par in séisme ("faille Marcel" voisine, dernier séisme en 1887).
Si on en conclut qu'une troisième piste n'est pas faisable, l'ensemble du projet d'extension de l'aéroport doit être révisé à la baisse donc le Commissaire Enquêteur rejeter le projet actuel

observation N°1175 déposée le 25/11/2019 à 14:51

Nous ne souhaitons pas un agrandissement qui va de toute évidence amener plus de pollution plus d’avions et dont le coût va être exorbitant.
NON À CE PROJET

observation N°1174 déposée le 25/11/2019 à 14:42

Je suis CONTRE CE PROJET pour les raisons suivantes
1 : Encore plus de déchets dans un territoire déjà saturé
-Actuellement l’aéroport produit 3 000 tonnes de déchets par an (restauration des passagers et des salariés, l’administration des entreprises, l’entretien des infrastructures, le fret et le trafic aérien –source : https://societe.nice.aeroport.fr/Le-groupe/DEVELOPPEMENT-DURABLE/La-demarche-environnement/Mesures-Actions).
L'aéroport de Nice prévoit l'extension du Terminal 2 pour permettre d'accueillir 18 millions de passagers à l'horizon 2022, soit 4 millions de plus qu'actuellement. Cette augmentation du trafic aérien induira donc une augmentation de la production des déchets par les différentes activités de l’aéroport (environ 25% au prorata de l’activité générale de l’aéroport)!
Dans la crise actuelle de la gestion des déchets en Région PACA due au manque d’exutoires sur son territoire, quelle est la prise en compte dans ce projet de l’augmentation de la quantité de déchets qui sera produite si cette extension venait à se réaliser ? Quel en sera le coût pour la collectivité ? Quels seront les GES supplémentaires émis pour le transport de ces déchets ?

2- Je suis contre ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat).
Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale, et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 :

- NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%)
- COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%)
- TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%)

Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?

3-Je ne suis pas d’accord avec ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car rien ne garantit que ce projet permette une ‘’croissance neutre en carbone’’ selon les termes du commanditaire. Comment peut-on assurer en effet qu’une croissance du trafic passager de +30% puisse être intégralement absorbée par un meilleur taux de remplissage avion (ne dépendant que des compagnies aériennes et des centrales de réservation), alors que celui-ci est déjà de 80,6% en 2018 et atteint des niveaux de 99% sur certaines compagnies aériennes en période estivale ? Lorsqu’on applique +30% au taux de remplissage de 86,4% du mois de juillet 2018, on obtient un taux de remplissage de 112%... Idem pour une offre de sièges supplémentaires qui induit l’usage d’avions plus lourds et donc plus émetteurs notamment de gaz à effet de serre.

4-Je suis contre l’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il met en place une configuration génératrice de davantage de nuisances : pollutions atmosphériques et sonores. Le bruit est déjà très important pour les riverains et les Niçois, bien que le mémoire de réponse (p.8) à l’avis de la MRAe (recommandation 5) précise que ‘’le Plan d’Exposition au Bruit est basé sur un nombre de mouvements d’avions 20% plus important que ceux observés actuellement’’.

observation N°1173 déposée le 25/11/2019 à 14:40

Nous sommes dans la voie de l'autodestruction et bien contents d'y être apparemment...
Plutôt que de calmer le jeu, on accélère le mouvement bravo! Tout va nous exploser au visage encore plus vite les pires prévisions climatiques de tous les experts.
Pensons à nos enfants et leur (potentiel) avenir…
Un tel projet d'extension : pour qui? pour quoi? -- Totalement opposé.

observation N°1172 déposée le 25/11/2019 à 14:37

Je suis contre l’extension, il va falloir choisir un jour ou l’autre entre environnement et économie.
Le dev économique doit prendre en compte les contraintes environnementales, le jour où notre environnement s’effondrera que ferez- vous avec votre développement économique?

observation N°1171 déposée le 25/11/2019 à 14:32

Je donne un avis complètement négatif pour l extension du terminal 2
C est Non!

observation N°1170 déposée le 25/11/2019 à 14:30

Je soutiens ce projet d'extension de l'aéroport de Nice.
L'attractivité économique de notre territoire pâtit déjà de l'absence de ligne TGV par rapport aux autres régions de France. La présence du 2e aéroport de France est le seul atout qui nous permette de rester compétitif. Il faut lui permettre d'évoluer pour accompagner les besoins de la population.
La croissance démographique de la population dans notre région doit s'accompagner par la création de nouveaux emplois dans des secteurs productifs qui sont aujourd'hui sous-représentés sur le territoire. Grâce aux opérations du Grand Arénas et de Nice Méridia, les conditions de cette création de valeurs commencent à être réunies. L'extension de l'aéroport est cohérente avec cette stratégie et permet de l'accompagner. En effet, ce projet permet de renforcer l'attractivité de la région niçoise et d'attirer les investisseurs et entreprises qui donneront les emplois de demain à nos concitoyens.
Bien entendu, l'aéroport est une infrastructure dimensionnante pour le territoire et les réseaux de transport urbain devra accompagner l'évolution de fréquentation en passager du transport aérien. La mise en service des lignes 2 et 3 du tram en 2019 en sont d'ailleurs une composante essentielle à mon sens.
Par ailleurs, je pense que le secteur aéronautique dans son ensemble fait le nécessaire pour prendre en compte les problématiques de développement durable et réduire l'impact de ce moyen de transport sur l'environnement. Déjà, les consommations des avions ont été fortement réduites à l'instar de l'A320 Néo dont la consommation de carburant est réduite de 15% par rapport à la génération précédente. Ou encore : Air France affiche à l'horizon 2030 un objectif de réduction de 50% de ses émissions de CO2 par passager et par Km par rapport à 2005, soit une cible inférieure à 3 litres de carburant au 100Km par passager. Pour mémoire, une voiture à essence consomme 6l au 100 Km.
Enfin, à titre personnel, je voyage très régulièrement outre-Atlantique pour raisons familiales sur une destination pour laquelle il n'existe pas de vol direct depuis Nice. Chaque voyage demande donc à minima une escale dans un autre aéroport européen. La capacité de l'aéroport de Nice à proposer des vols directs vers les grandes destinations internationales permet donc à ses usagers de réduire leurs émissions en diminuant le nombre de vols nécessaires à leur voyage.

observation N°1169 déposée le 25/11/2019 à 14:25

Bonjour,
Je ne souhaite pas que l'aéroport soit agrandit ou que de nouvelles ligne soit crées, certe c'est un plus pour l'économie mais pour rajouter un fardeau environnementale tel dans cette periode incertaine. Cela va polluer encore plus Nice alors que c'est déjà une des villes les plus pollué de france et d'europe, parions plutot sur un aspect écologique et éco-friendly de la cote d'azur pour la vendre et faire venir des touristes cherchant un idéal vert et paisible. La mode allant dans ce sens la je pense que c'est un bon investissement

observation N°1168 déposée le 25/11/2019 à 14:22

Je m'oppose au projet d'extension de l'aéroport de Nice car il va entraîner un surtourisme, aggraver les l'émissions de gaz à effet de serre et augmenter les nuisances sonores.

observation N°1167 déposée le 25/11/2019 à 14:20

Le développement et l’agrandissement de l’aeroport de Nice va de ce fait augmenter la pollution. En effet, les avions émettent d’importants rejets de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Ainsi que plus de pollution rejetée par les touristes lors de leur passage sur Nice. Il serait préférable de démocratiser et de développer d’avantage les transports ferroviaires qu’ils soient pour les marchandises ou pour les voyageurs.

observation N°1166 déposée le 25/11/2019 à 14:14

J'habite à Vence et connais le pays depuis 67 ans: le climat se dégrade de façon très sensible: la chaleur et la pollution du bord de mer monte jusque dans les plus hautes vallées de l'arrière-pays. Le béton s'étale partout.L'extension de l'aéroport va agraver la situation de notre Cote ou l'azur est de plus en plus problematique.Se souvient-on du tsunami provoqué par l'agrandissement précédent?
Veut-on un tourisme de masse comme sur la côte espagnole?
Devons nous endurer toutes les pollutions? Que restera-il de l'ancienne lumière?de la mer salie?Merci pour nous petits-enfants!

observation N°1165 déposée le 25/11/2019 à 14:09

"Chaque degré compte, chaque année compte et chaque décision compte : ne pas agir aujourd'hui c'est ajouter au fardeau des générations futures.
Limiter le réchauffement a 1,5°,ce n'est pas impossible mais nécessite une politique forte et immédiate."
Valérie Masson-Delmotte, co-presidente du groupe de travail i du GIEC (8/10/18).

J'ai 23 ans et j'ai peur. Peur pour mon avenir, peur pour l'avenir des mes petits frères et soeurs, peur pour nos futurs enfants. Peur des décisions irréfléchies et irresponsables de nos politiques.
Pourquoi mettre de l'argent dans l'extension d'un aéroport ? Alors que tant de projets résilients, durables, écologiques. Les études le disent très bien, la pollution est devenue la plus grande cause de maladies et décès. Pourquoi l'accentuer alors qu'on se doit de la réduire. Pourquoi construire sur la mer alors que le Giec annonce une montée des eaux de 1m sur la Méditerranée dans les prochaines années ?

Pourquoi faire de la communication sur le plan végétation, le plan velo etc, et à côté monter un projet destructeur comme celui ci ?

J'espere sincèrement que nos politiques prendront un jour conscience, et pas trop tard, de l'urgence de notre situation..
Merci

observation N°1164 déposée le 25/11/2019 à 14:06

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car je suis contre l augmentation des transports en avion qui conduisent à l augmentation du co2 et car ce dernier, ne respectant déjà pas les recommandations de l’ADEME concernant les périmètres de prise en compte des gaz à effet de serre avec la méthode LTO (atterrissages et décollages inclus, jusqu’à une hauteur de 3.000 pieds), ne sera jamais ‘’neutre en carbone’’ comme régulièrement annoncé.

observation N°1163 déposée le 25/11/2019 à 14:06

Bonjour,
Je suis consternée par le projet d’extension de l’aéroport qui me semble aller à l’encontre de toute logique écologique.
La. Il le de Nice subit déjà actuellement des nuisances sonores et surtout une pollution atmosphérique qui entraîne des problèmes de santé reconnus.
Cette extension ouvre la porte à une augmentation future des rotations et à un afflux de touristes qui ne me semblent pas propices à un bonne qualité de vie dans cette de ville qui étouffe déjà sous les nuisances de tous ordres, qualité de l’air, embouteillages etc.
Je suis farouchement contre ce projet irresponsable à tous points de vue.

Chantal Brousse

observation N°1162 déposée le 25/11/2019 à 14:03

Considérant la motivation exprimée dans le dossier d'enquête:
"Afin de faire face à la croissance continue du trafic aérien, une extension du terminal 2 appelée
terminal 2-3 (T2-3) doit être bâtie. "
1. je pense qu'il est temps de ne plus courir derrière la croissance en général, et la croissance du trafic aérien en particulier
2. je considère que les investissements du territoire azuréen, et plus particulièrement ceux de la Métropole et de la société aéroportuaire, doivent se reporter sur le qualitatif et non le quantitatif
3. je juge aberrant que l'extension du T2, promue par des personnalités dotées d'un minimum de capacités intellectuelles, soit exprimée en des termes aussi aveugles au regard (1) des exigences de la réduction des gaz à effet de serre et des rejets de CO2 (2) de la recherche impérative d'équilibres moins impactants sur les territoires (3) de la réduction de la pression touristique arrivant par des moyens de transports aussi polluants que le transport aérien
4. je recommande que les investissements, forcément limités, portent sur des modes de transport moins consommateurs d'énergie ET moins générateurs de GES & CO2, tels que le ferroviaire et le maritime.

J'exprime en conséquence mon désaccord total pour le projet d'extension du T2 et recommande la recherche de solutions d'équilibre, résistant à la pression de l'économie purement marchande et financière, et visant une économie dont le coeur est l'humain, et non le financier.

Il est clair que mes bulletins de vote aux municipales comme aux présidentielles prochaines iront à ceux qui, courageux et déterminés, agiront dans ce sens.
Laurent Monsaingeon

observation N°1161 déposée le 25/11/2019 à 14:01

L'augmentation de trafic de l'aéroport Nice Cote d'azur serait une véritable catastrophe tant sur le plan écologique que démographique.
Cette magnifique région est de plus en plus menacée par une urbanisation en masse qui dégrade le paysage, la biodiversité et accroît la pollution déjà très présente aussi bien sur terre qu'en mer.
NON à l'augmentation du trafic aérien à Nice !

observation N°1160 déposée le 25/11/2019 à 13:55

Je suis opposée à l'extension de l'aéroport de Nice pour toutes les raisons ci-dessous. Celle-ci devraient être prises en compte pour ce projet et ainsi y renoncer.
Antibes supporte déjà le bruit, la pollution le danger du nombre important d'avions qui survolent Antibes. En ajouter serait gravissime pour la santé des habitants.

Observation 1 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il s’inscrit pleinement dans une dynamique de croissance touristique, fondamentalement liée aux énergies fossiles.
Pourquoi autoriser un tel projet, totalement contraire aux objectifs de réduction des gaz à effet de serre du PCAET 2019-2025 de la Métropole Nice Côte d’Azur (-22%), et à la déclaration d’état d’urgence climatique de son Président Christian Estrosi (septembre 2019) ?’’
Observation 2 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car la probabilité que cette augmentation de flux passagers de +30% (possiblement à +50% en 2030) induise un accroissement très significatif du nombre de mouvements avions est particulièrement importante. Il n’y a en tout cas aucun engagement formel de non-augmentation du trafic avions dans le dossier soumis à enquête. A la clé de cette croissance d’activité : une augmentation de la pollution atmosphérique, des émissions de gaz à effet de serre (anormalement non prises en compte dans les calculs de l’aéroport et de la MNCA), et des nuisances sonores, déjà très présentes sur le littoral niçois, notamment autour de l’aéroport (la population riveraine de l’aéroport s’en plaint déjà beaucoup, et la référence du Plan d’exposition au bruit n’est plus à jour, datant de 2005).
Pourquoi l’étude d’impact se limite stricto sensu à une spéculation de non-augmentation du trafic avion alors que celle-ci est plus que probable ?’’
Observation 3 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car le Conseil d’Etat estime depuis 1977 qu’une atteinte excessive à l’environnement peut faire perdre à une opération son caractère d’intérêt public nonobstant l’intérêt public économique et social qui pourrait être attaché à la réalisation de l’aménagement en cause (CE 9 novembre 1977 Weber, AJDA 1978, p. 340, CE 26 mars 1980 Beau de Loménie, Rec. p. 171, De Bernis 3 février 1982, Rec.T. p. 641).
Pourquoi ces décisions du Conseil d’Etat ne pourraient-elles pas être opposées à ce projet ?’’
Observation 4 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car le droit français évoque un principe de précaution selon lequel l’absence de certitudes, compte tenu des circonstances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l’adoption de mesures effectives proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à l’environnement à un coût économiquement raisonnable. Ce principe de précaution, qui relève en France du droit positif depuis la loi Barnier du 2 février 1995 et qui a aujourd’hui valeur constitutionnelle depuis l’intégration de la Charte de l’environnement dans la loi constitutionnelle du 1er mars 2005 s’impose, depuis l’arrêt d’Assemblée du Conseil d’Etat Association coordination interrégionale stop THT du 12 avril 2013. Cet arrêt est clair : une opération qui méconnaît le principe de précaution ne peut être légalement décidée par les pouvoirs publics.
Pourquoi le principe de précaution constitutionnel ne pourrait-il pas être opposé à ce projet ?’’
Observation 5 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car l’étude de mobilité du 26 juillet 2019 (page 11) précise que ‘’les prévisions de croissance de la
fréquentation sont de +3.8% par an en moyenne sur la période 2019-2030’’. Sur cette période de 11 ans, en vue de s’adapter en permanence à la demande mondiale, le trafic de passagers devrait donc croître de +50% et dépasser ainsi les 21 millions de passagers en 2030. Il apparaît donc clairement que l’extension du T2 permettra de poursuivre la 1ère phase de croissance de 13,85 vers 18 millions en 2026 (+30%), par une seconde phase de croissance de 18 vers 21,4 millions en 2030 (de nouveau +19%). Sans ce projet T2.3., cette seconde phase serait très probablement freinée, voire impossible. Ce projet, s’il est permis, aura un effet cliquet très problématique à l’égard de l’état d’urgence climatique et de la saturation du territoire maralpin.
Pourquoi ce point majeur, prévu autour de 2026, n’est-il pas évoqué littéralement alors que ce taux de croissance de 3,8% par an vers les 21 millions de passagers est indiqué dans le dossier de la société Aéroports Côte d’Azur ?’’
Observation 6 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car son dossier est entaché d’imprécisions et d’allégations non étayées. A titre d’exemple, pourquoi est-il présenté trois versions différentes de l’étude Mobilité (10, 19 et 26 juillet), non numérotées, dans lesquelles le nombre de véhicules jour diffère d’une version à l’autre (flots véhicules engendrés par le déplacement des 4 millions de passagers supplémentaires).
N’y aurait-il pas vice de forme ?’’
Observation 7 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car ce dernier, ne respectant déjà pas les recommandations de l’ADEME concernant les périmètres de prise en compte des gaz à effet de serre avec la méthode LTO (atterrissages et décollages inclus, jusqu’à une hauteur de 3.000 pieds), ne sera jamais ‘’neutre en carbone’’ comme régulièrement annoncé.
Pourquoi ne pas exiger que l’étude intègre a minima les cycles LTO de façon à délivrer un dossier plus impartial et objectif ?’’
Observation 8 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car l’augmentation de l’activité hors-saison (réduction de l’effet de saisonnalité) ne pourra absorber l’intégralité de ces +30%, très vraisemblablement focalisés sur la période estivale. D’où le risque d’une augmentation du trafic avions et le peu de crédibilité de l’affirmation d’une ‘’croissance neutre en carbone’’ (page 5 du mémoire de réponse à la MRAe).
Pourquoi ne pas opposer un refus à l’argumentation du porteur de projet ?’’
Observation 9 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il n’intègre pas l’ensemble des effets induits en termes d’émissions de gaz à effet de serre : déplacements terrestres, déchets, liés aux séjours des 4 millions de passagers supplémentaires, soit 2 millions de personnes. Le séjour moyen étant de 6 jours sur la Côte d’Azur (source : comité régional du tourisme), ce flux passager représente un équivalent de 33.000 habitants supplémentaires, soit près de 10% de la population niçoise. En 2030, la possibilité d’atteindre 21 millions de passagers équivaut à 172.000 personnes à l’année, soit 50% de la population niçoise résidente.
Pourquoi ne pas exiger cette prise en compte dans un projet aussi impactant sur les écosystèmes et sur la qualité de vie des Maralpins ?’’
Observation 10 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car l’argumentaire du commanditaire repose sur le principe d’une stabilité du nombre de mouvements aériens. Les tableaux présentés (source INSEE) dans le mémoire de réponse à l’avis de l’autorité environnementale (MRAe PACA), reflètent un total de mouvements incluant les hélicoptères. Or les 4 millions de passagers supplémentaires seront très majoritairement transportés par avion. Par ailleurs, les gestionnaires des Aéroports de la Côte d’Azur (ACA) jouent d’ambiguïtés : leur rapport annuel 2012 (RA2012) n’intègre que les mouvements commerciaux, alors que le RA2018 intègre également les mouvements non commerciaux, sans que cette distinction ne soit précisée. Selon les normes INSEE, on voit
apparaître une augmentation des mouvements aériens de +10,2% entre 2012 et 2018 (alors qu’ACA annonce une stabilité en page 5 de son mémoire), et de +14,5% entre 2014 et 2018.
Pourquoi ne pas exiger une argumentation plus étayée au porteur de projet sur ce point important, puisqu’il se veut caution de la croissance neutre en carbone ?’’
Observation 11 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribue à l’augmentation de l’insécurité alimentaire et énergétique du territoire. La métropole Nice Côte d’Azur dépend à 98% de productions alimentaires extérieures et à 92% de l’énergie produite en-dehors de son territoire. L’ajout de 2 millions de personnes par an (soit 4 millions de passagers) ne ferait qu’aggraver cette situation d’insécurité et de vulnérabilité.
Pourquoi ne pas alerter les autorités préfectorales sur ce point majeur de sécurité publique et ne pas bloquer ce projet ?’’
Observation 12 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il met en place une configuration génératrice de davantage de nuisances : pollutions atmosphériques et sonores. Le bruit est déjà très important pour les riverains et les Niçois, bien que le mémoire de réponse (p.8) à l’avis de la MRAe (recommandation 5) précise que ‘’le Plan d’Exposition au Bruit est basé sur un nombre de mouvements d’avions 20% plus important que ceux observés actuellement’’.
Pourquoi ne pas exiger un moratoire sur tout projet de croissance d’activités basées sur des énergies thermiques fossiles ?’’
Observation 13 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il met à mal la stratégie de réduction nette des émissions de gaz à effet de serre fixée pour 2025 et d’atteinte de la neutralité carbone du territoire en 2050. Dans son rapport ‘’Le défi climatique des villes’’, le WWF précise (p.51) que ‘’si la métropole Nice Côte d’Azur respecte le scénario ajusté proposé, elle dépasserait tout de même le budget carbone alloué pour un scénario 1,5°C à partir de 2022.’’
Comment peut-on autoriser, en pleine responsabilité morale et juridique, un tel projet d’extension totalement anachronique et contradictoire avec la déclaration d’état d’urgence climatique de la Métropole NCA ?’’
Observation 14 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il autorise un accroissement de trafic aux impacts directs et indirects importants en termes de GES. Alors que l’aéroport de Nice Côte d’Azur ne compense que 1900 tonnes d’équ.CO2 par an (sur des dizaines de milliers de tonnes réellement émises par l’activité aérienne mais non comptabilisées), il ne devrait pas pouvoir conserver son accréditation de ‘’neutralité carbone’’.
Pourquoi ne pas dénoncer ce caractère de ‘’neutralité carbone’’ utilisé tout à fait abusivement dans l’argumentaire de ce projet ?’’
Observation 15 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car tout indique que les mouvements avions iront croissants. La seule illustration des trois nouvelles lignes Pékin-Nice, initiées en août 2019, démontre que la recherche de croissance des gestionnaires de l’aéroport passe par une recherche de nouvelles offres, et donc de nouveaux mouvements. Pour information, un seul aller-retour Pékin-Nice émet près de 440 tonnes de CO2 auxquelles s’ajoutent les émissions indirectes (déplacements, activités de loisirs, déchets, etc.).
Pourquoi ne pas s’opposer fermement à cette argumentation de ‘’neutralité carbone’’ de l’aéroport et s’opposer à ce projet fondé sur des éléments trompeurs ?’’
Observation 16 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat).
Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 :
- NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%)
- COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%)
- TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%)
Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?’’
Observation 17 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les émissions de gaz à effet de serre du territoire, qui stagnent déjà depuis 2014, alors qu’elles devraient diminuer très significativement (recommandation 4 de l’avis MRAe).
Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de GES affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les compare avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : au terme du PCAET 2019-2025, l'aéroport NCA produira en 2025 :
- GES : -2,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -22% (écart : 20,88%)
- GES ''EnR'' : -8,37% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -22% (écart : 15,17%)
Pourquoi autoriser ce projet d'extension qui n'est donc absolument pas compatible avec le PCAET et l'état d'urgence climatique proclamé par Christian Estrosi en conseil métropolitain en septembre 2019 ?’’.
Observation 18 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat). Sur l’enceinte de l’aéroport, aucun détecteur de polluants n’est présent (selon le DG AtmoSud) alors que les passagers sont appelés à embarquer et débarquer à pied sans utilisation de bus (source : mémoire de réponse à l’autorité environnementale (p.8)) et que les riverains de l’aéroport sont déjà fortement impactés par les axes routiers et l’actuelle activité aéroportuaire. Aucune cartographie de pollutions n’apparaît sur le site AtmoSud.
Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?’’
Observation 19 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car ses études d’impact sur la biodiversité sont frappées d’insuffisances, telles qu’indiquées dans l’avis de l’autorité environnementale (MRAe : recommandations 5 à 9).
Pourquoi ne pas exiger des études beaucoup plus exhaustives et étayées sur ces impacts ?’’
Observation 20 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car ses études d’impact sur l’eau sont insuffisantes : consommation induite, débits de ruissellement, incidences sur les eaux superficielles (MRAe : recommandations 11 et 12).
Pourquoi ne pas exiger des études beaucoup plus exhaustives et étayées sur ces impacts ?’’
Observation 21 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car ses études d’impact sur les risques liés aux risques d’immersion et à la montée du niveau de la mer sont notoirement insuffisantes (MRAe : recommandations 13 et 14). De nombreuses études scientifiques font état de scénarii dans lesquels les risques de submersion sont très plausibles à compter de l’horizon 2050. Pourquoi initier de tels projets alors que la plateforme aéroportuaire, dans son environnement actuel, est condamnée à terme ?’’
Observation 22 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car l’étude de Mobilité du Cabinet Ingérop est incomplète ou orientée. Par exemple, cette étude prend pour période d’analyse l’activité de passagers aériens du 2ème trimestre d’activité qui n’est pas le trimestre où la fréquentation est la plus forte (l’activité du 3ème trimestre est en moyenne 17% plus forte que sur le second). Pourquoi l’étude ne prend-elle pas le 3ème trimestre (période estivale) comme référence systématique d’activité pour modéliser les impacts de trafic de voitures supplémentaires ?
Autre exemple, il est indiqué que la croissance prévue de trafic de passagers aériens est de 3,8% par an, ce qui représente une croissance cumulée de 50% entre 2019 et 2030. Le nombre de passagers aériens étant prévu autour de 14,2 millions en 2019, celui-ci devrait être de 21,4 millions en 2030, et non de 18 millions comme indiqué dans l’étude. Pourquoi le chiffre de 18 millions a-t-il été retenu et non celui de 21 millions ? Et pourquoi la courbe de croissance de ce trafic s’arrête-t-elle brutalement de progresser à partir de 2026 (page 11) ? Pourquoi, les impacts de trafic automobile n’ont-ils pas pris en compte ce chiffre de 21 millions à horizon 2030 ?
Un dernier exemple : comment l’étude peut-elle affirmer que les 10.000 véhicules supplémentaires / jour occasionnés par la dépose aller et retour de 76% des passagers aériens, n’impactera que très faiblement la congestion automobile qui est déjà très forte sur les axes entrants et sortants de l’aéroport comme sur l’ensemble des axes et rues de Nice ? L’étude Mobilité du 29 juillet 2019 précise indique pourtant une augmentation de +27,3% de véhicules entre 2017 et 2030…
Pourquoi donc ne pas réfuter ce dossier fondé sur des données extraordinairement imprécises voire contradictoires ?’’
Observation 23 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car rien ne garantit que ce projet permette une ‘’croissance neutre en carbone’’ selon les termes du commanditaire. Comment peut-on assurer en effet qu’une croissance du trafic passager de +30% puisse être intégralement absorbée par un meilleur taux de remplissage avion (ne dépendant que des compagnies aériennes et des centrales de réservation), alors que celui-ci est déjà de 80,6% en 2018 et atteint des niveaux de 99% sur certaines compagnies aériennes en période estivale ? Lorsqu’on applique +30% au taux de remplissage de 86,4% du mois de juillet 2018, on obtient un taux de remplissage de 112%... Idem pour une offre de sièges supplémentaires qui induit l’usage d’avions plus lourds et donc plus émetteurs notamment de gaz à effet de serre.
Pourquoi donc ne pas réfuter ce dossier basé sur des données très tendancieuses voire infondées ?’’
Observation 24 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car rien ne garantit l’absence d’augmentation du trafic aérien comme annoncé par la société Aéroports Côte d’Azur (ACA). Les propos tenus par ses responsables dans le dossier Nice-Matin du 30 octobre 2019 (‘’Extension de l’aéroport : oui ou non ?’’) ont en effet matière à semer le doute : ‘’Cela signifie que notre stratégie permet de faire voyager plus de monde sans recourir massivement à plus d’avions.’’ A l’heure d’un plan climat (PCAET) censé répondre à l’état d’urgence climatique déclaré par la métropole Nice Côte d’Azur, que garantit aux Niçois qu’une augmentation peut-être non massive, mais significative, du trafic avion n’interviendra pas sur l’aéroport de Nice Côte d’Azur, comme annoncé dans l’argumentaire du dossier d’extension ?
Pourquoi donc ne pas réfuter ce dossier basé sur des données très tendancieuses voire infondées ?’’

observation N°1159 déposée le 25/11/2019 à 13:55

Je suis contre l'extension

observation N°1158 déposée le 25/11/2019 à 13:51

Ce projet ne prend en compte ni l'urgence ecologique ni l'evolution probable du transport aerien.
Je suis donc contre.

observation N°1157 déposée le 25/11/2019 à 13:50

nous maîtrisons a peine les infrastructures actuelles et vous voulez encore agrandir Et quand nous arriverons au point de non retour que direz vous a la population face a la menace de tout perdre le pognon est plus important que le futur

observation N°1156 déposée le 25/11/2019 à 13:43

L’extenSion de l’ aéroport serait une catastrophe écologique arrêtez le massacre !

observation N°1155 déposée le 25/11/2019 à 13:41

Bonjour, une extension pour quoi faire? Pour assurer du profit, une croissance... a qui cela va t il profiter certainement pas à la majorité de la population qui vit sur place. Par contre les nuisances elles seront supportés. Il a été précisé dans la dernière émission les pouvoirs extraordinaires du corps humain de la nécessité de se rendre régulièrement dans des forêts pour profiter du silence. Impossible dans l'arriere pays niçois la cacophonie des vols d'altitude ainsi que des vols descendants vers l'aéroport de Nice ne le permettent pas. Depuis le rachat de l'aéroport par les italiens les couloirs aérien ont été modifié. Il suffit de lever les yeux pour se rendre compte du ballet incessant d'avion. Après avoir motivé une partie de la population à se retirer dans l'arrière pays du fait des prix prohibitif de l' immobilier, et de la detaxe sur le gaz oil, il est temps aux pouvoirs publics de montrer du doigt ces citoyens pollueurs qui osent prendre leurs voitures au quotidien. Laissons nos voitures au garage pour permettre au avion de voler. Il est préférable de faire venir des touristes pour acheter des grattes ail et manger une mauvaise pizza sur le cour saleya. Vous n' êtes pas content eh bien prenez vous des avions et des jets au dessus de vos têtes maintenant. Personne ne dis rien attendez nous avons encore de nouvelles contraintes en stock.

observation N°1154 déposée le 25/11/2019 à 13:36

Je suis CONTRE le projet d'extension de l'aeroport.
Il y a plusieurs raisons à cela mais principalement car les prévisions d'augmentation du Traffic aérien de 4 millions de voyageur par ans me semblent exagéré et surtout ne pas considérer la de-carbonisation de nos moyens de transport nécessaire dans un future proche. Donc le calcul économique (et bien sur écologique) me semble être mauvais.

observation N°1153 déposée le 25/11/2019 à 13:36

Pour 1000 raisons évoquées, souvent brillamment, ici, je m’oppose à ce projet.

observation N°1152 déposée le 25/11/2019 à 13:32

Demande d'abandon du projet d'extension du T2 de Nice

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5ddbca613f687.pdf

observation N°1151 déposée le 25/11/2019 à 13:31

Je suis totalement opposée à l’extension de l’aéroport de Nice. Je privilégierai toujours la qualité de la vie à la seule recherche du profit Assez de bruit, assez de kérosène, assez d’embouteillages, assez de valises à roulettes! Nice est une très belle ville, gardons lui son caractère authentique, n’en faisons pas un Barcelone bis !

observation N°1150 déposée le 25/11/2019 à 13:29

Je partage l'ensemble des observations déjà formulées contre l'extension de l'aéroport de Nice . Je suis donc opposée à cette extension qui ne fera que dégrader l'environnement de Nice.

observation N°1149 déposée le 25/11/2019 à 13:25

Ce projet est irresponsable écologiquement:
- gaz à effets de serre
- polluants aériens
- nuisances sonores
et en totale contradiction (encore une !) avec le discours d'Estrosi sur l'état d'urgence climatique.

observation N°1148 déposée le 25/11/2019 à 13:20

Je suis totalement opposée à l'extension de l'aéroport : nous en subissons déjà les nuisances : pollution, déchets, circulation et immobilier saturés dans le département ! Il est temps de prendre conscience de l'urgence à changer nos modes de vie pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique. Les dernières intempéries montrent les effets dramatiques de la politique du "toujours plus" : toujours plus de profit, de trafic, de touristes ! Mais au profit de qui et à quel coût pour notre santé, notre environnement, notre cadre de vie ??

observation N°1147 déposée le 25/11/2019 à 13:18

Je suis complètement opposée à ce projet.Les raisons ont été cités.

observation N°1146 déposée le 25/11/2019 à 12:59

Je suis totalement opposée à ce projet. Pour toutes les raisons déjà citées par d’autres : c’est un projet qui coûtera plus qu’il ne rapportera, en terme de santé, d'écologie, de qualité de vie et de lien social....

observation N°1145 déposée le 25/11/2019 à 12:51

Mais de quoi parlent les promoteurs de ce projet indécent ? De santé, de pollution, de nuisances sonores, de bien-être, de territoire apaisé ?
Non, ils répètent comme des moulins : développement, croissance, rayonnement...
Ce projet n'est pas indispensable : il est nuisible au territoire et à ses habitants. Il est déconnecté de la réalité de ce début de siècle, de l'urgence climatique, des problèmes de santé publique, de la saturation des voies de circulation !
Il faut savoir arrêter cette folie de croissance démarrée après guerre. Figurez-vous que c'est MAINTENANT !
Non catégorique à ce projet.
Un Niçois excédé par la démesure et l'hypocrisie de ses dirigeants

observation N°1144 déposée le 25/11/2019 à 12:40

Idée brillante ! Entre l'érosion agressive de la côte, l'augmentation du niveau de la mer, la pollution excessive que ça va ajouter... Sans parler de la première extension qui a fait 9mort !

observation N°1143 déposée le 25/11/2019 à 12:38

Le permis de construire, objet de cette enquête, concerne l’ajout de deux bâtiments sur l'emprise du terminal 2 de l'aéroport de Nice, à savoir un module appelé «Ressources» et un bâtiment appelé «Darse». L’objectif affiché par le maître d’ouvrage est d’augmenter la surface allouée à l’enregistrement, de créer un nouveau système de tri des bagages et d’augmenter la capacité d’embarquement et de débarquement. Or curieusement, les promoteurs indiquent que cette extension se fait, «sans création de postes de stationnement avions, ni modification des pistes, ni modification des trajectoires de vol», ce qui semble totalement contradictoire!

L’objectif réel du projet est d'anticiper un accroissement du trafic aérien et à terme, 4 millions de passagers supplémentaires.

Le projet global d’extension prévoit aussi la création d’un parking silo (1000 véhicules) et d’une station de stockage de 15 millions de litres de kérosène sans qu’il en soit fait mention, et dont la construction ne fait pas partie de ce permis de construire.
L'enquête ne prend donc pas du tout en compte les problèmes liés à la réalisation de ces deux constructions supplémentaires pourtant indissociables de la construction des nouveaux terminaux, ni les modifications du trafic déniées par les promoteurs.

La qualité de l’air:

L’augmentation de la capacité d’accueil du terminal est forcément corrélée à l’augmentation du trafic aérien qui va générer des incidences sur le bruit subi par les riverains, et sur la qualité de l’air respiré par la population locale et les passagers en transit.
Or les Niçois sont déjà aujourd'hui particulièrement exposés aux particules fines et à l’ozone. Selon le Plan régional santé environnement de la région Sud 2015-2021, les particules fines, génératrices de maladies cardio-vasculaires et respiratoires, seraient à l’origine de 2 500 décès précoces par an dans la région, ce qui, en extrapolant, indique 500 décès précoces par an pour la seule ville de Nice. Les effets de l’ozone sont tout aussi néfastes pour la santé et peuvent provoquer des difficultés respiratoires et de l’asthme.
Nice fait partie des rares villes françaises ciblées par trois procédures contentieuses relatives à la pollution de l’air. Le Conseil d’État s’est emparé de la question et a demandé, en juillet 2017, au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour que soient élaborés et mis en œuvre dans douze villes, dont Nice, des plans relatifs à la qualité de l’air, visant à ramener les concentrations de dioxyde d’azote et de particules fines PM10 en dessous des valeurs limites, dans le délai le plus court possible.
Ce projet va à l'encontre d'une directive du Conseil d'Etat!

Les nuisances sonores

Le porteur de projet reconnaît que «l’accroissement du trafic aérien mondial se traduira localement par une augmentation des fréquences de rotation. Mais il postule que grâce à l'optimisation de l'exploitation des avions les nuisances sonores n'augmenteront pas.
Le porteur reporte donc la nécessaire analyse des nuisances sonores et leur perception à d’autres plans de gestion ou de protection... ce qui est totalement inadmissible

La biodiversité:
Les incidences sur la zone naturelle protégée contigüe de l’embouchure du Var reconnue pour la richesse de sa biodiversité et son intérêt écologique majeur notamment pour l’avifaune. (Natura 2000).


Submersion marine:

La plate-forme étant située en bordure de la Méditerranée, elle peut être soumise au risque de submersion marine, et la vulnérabilité du projet au changement climatique doit être clairement étudiée.

Le rehaussement du niveau de la mer n’est pas abordé alors même que le projet se situe dans l’estuaire du Var et que la plate-forme a été gagnée sur la mer. Et il n'y a aucune mise en œuvre de mesures permettant d’anticiper les effets du changement climatique face au risque accru d’intensification du risque d’inondation par les crues du Var

EN CONCLUSION

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, qui est dans une dynamique de croissance touristique, fondamentalement liée aux énergies fossiles, et nocive pour l'environnement, la biodiversité, la qualité de vie.
Comme décrit précédemment, l'enquête est tronquée, ne présentant pas tous les aspects globaux du projet final, qui se base sur des données incomplètes. Ce saucissonnage en de petits projets sans présentation de la vue global est une supercherie !
Je m'oppose à ce permis de construire car l'étude d'impact environnemental a été biaisée bien que sciemment biaisée, démontre un nombre important de nuisances : pollution atmosphérique, sonore, mise en danger d'une zone Natura 2000, atteintes possibles à la nappe d'eau, construction en zone inondable.


Fait à Nice le 25 novembre 2019 Philippe Le Boulanger

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5ddbbda66cc5e.pdf

observation N°1142 déposée le 25/11/2019 à 12:31

Bonjour,
Je suis fermement opposé à ce projet d'extension de l'aéroport de Nice dans un contexte écologique de plus en plus tendu. Est ce vraiment raisonnable de concentrer énergie et argent à augmenter la pollution de la côte d'azur (gaz à effet de serre, déchets des touristes, pollution sonore, visuelle, pollution atmosphérique)? Comment est il possible d'envisager le développement d'un aéroport dans une zone qui subira inéluctablement la montée des eaux dans quelques dizaines d'année?
La politique économique basé sur la croissance économique à tout prix dans un monde fini est destructeur de notre environnement et met en péril l'humanité. Cela n'est plus à démontrer, toutes les études scientifiques sérieuses nous alertent du danger voir par exemple le rapport du GIEC 2019. A notre niveau, c'est à dire là ou nous habitons et votons, dans mon cas la côte d'azur, Il est capital que le politique prenne conscience de l'urgence écologique. Il est capital que le politique concentre son temps et son énergie à favoriser les investissements qui peuvent réduire les gaz à effet de serre, permettent la résilience alimentaire, maintiennent la cohésion sociale, encouragent la biodiversité de notre territoire par exemple.
Ce projet d'extension d'aéroport est d'un autre temps. La priorité est notre capacité de résilience dans ce monde qui se transforme. Les paradigmes ont changé. Les projets d'envergure doivent s’inscrire dans une pensée politique holistique et sur le long terme. Ces projets doivent apporter la preuve scientifique de leur impact social, écologique, économique sur le long terme afin que nos enfants et petits enfants n'en payent pas le tribut. Il en va de notre survie!

observation N°1141 déposée le 25/11/2019 à 12:30

Il apparait que l'extension de l'aéroport va à l'encontre de toutes les préoccupations environnementales actuelles urgentes et en opposition à la déclaration d'urgence climatique faite par Monsieur Estrosi en octobre.
Le réseau routier de la métropole est saturé de façon chronique. Comment gérer l'afflux de nouveaux voyageurs dans ces conditions ? La construction de nouvelles routes n'est pas souhaitable.
Il en va de même pour l'infrastructure hôtelière . La bétonisation à outrance doit cesser.
Je suis donc fermement opposée à l'extension de l'aéroport.

Il me parait par contre urgent et indispensable de maintenir et/ou développer tous les réseaux de transport en commun. Pas uniquement pour le centre ville de Nice qui bénéficie de bus , trains et tram remarquables, mais également pour le reste de la métropole. Pour exemple, la ligne de bus qui dessert le village de Eze est pauvre en nombre de bus et en amplitude horaire, et complètement saturée en période touristique, c'est à dire d'avril à octobre.
Je vous remercie.

observation N°1140 déposée le 25/11/2019 à 12:11

4 questions
1/ le document est-il contradictoire?
D'un côté, il expose les préoccupations du chantier, mais de l'autre, rien sur celles correspondant à l'exploitation.
Ainsi, quelle serait la pollution du Var en cas d'inondation, avec l'écoulement des eaux qui auraient rincé la surface, après une période de fonctionnement ? (graisses incrustées dans le tarmac, etc) ??

2/ (2 3 3 + 2 5 6) Comment, sans une véritable étude scientifiquement fondée, justifier que les oiseaux protégés dans l'estuaire du Var constituent "un enjeu modéré"?
L'aire Natura 2000 est restreinte entre les ponts, Cap3000 et l'aéroport T2. Donc toute variation près de l'estuaire aura un impact important.
==>Pourquoi ne dispose-t-on pas d'une vraie étude: aire de vol des oiseaux, conditions de nidification et de reproduction, sensibilité au bruit... Qualifier la dimension de l'enjeu comme "modéré" est-il recevable?

3/ (3 4 1 6 ) Le document expose l'impact de l'aéroport sur la pollution de l'air. Je lis : " Le site de l’Aéroport est peu soumis à la pollution du fait de sa configuration très aérée" . C'est le contraire.
Cette "aération" consiste de façon commune en une brise de mer vers la terre (comme partout sur toutes le côte du monde dans la journée) , bien sûr en dehors de l'arrivée de perturbations, ce qui est rare pendant la saison touristique. L'air au contact de la mer reste en été vers les 20 degrés, donc il monte toute la journée, vers les montagnes de l'arrière-pays, où il se dilate là-haut vers les 30 degrés. L'inversion de la brise se produit dans la nuit- quand l'aéroport est censé être inactif - tout en repassant avec ses polluants sur la ville. L'affirmation est donc une contre-vérité en termes de science météorologique.
Devrait-on conclure que les polluants sont "aérés" parce que s'ils quittent bien le site de l'aéroport, c'est uniquement pour se répandre sur la ville ?
Où sont les mesures? Existe-t-il des capteurs? Que nous indiquent-ils? Quelles sont les normes admissibles?
Peut-on augmenter les rotations sans outrepasser ces normes? Combien de particules fines et ultra-fines en supplément? Quel serait l'impact sur des maladies prématurées? Pourquoi les affirmations ne sont-elles pas accompagnées des normes en vigueur, des mesures actuelles, ni des valeurs additionnelles?

4/ La principale source de pollution de l'air se produit après le décollage, ou avant l'atterrissage, soit, non plus sur le "site propre", mais en face de la Promenade, en face des collines. Gaz brûlés ou non et particules vont donc vers la plage, les touristes, la ville et les collines.
Quelle est la quantité de gaz et de particules qui sont émis en moyenne?
Une augmentation du trafic permettrait-elle de maintenir les normes en vigueur?
Cette question se pose encore une fois : Pourquoi les affirmations ne sont-elles pas accompagnées des normes en vigueur, des mesures actuelles, ni des valeurs additionnelles?

Au total, aucune des affirmations relatives à l'impact environnemental n'est étayée, mais au contraire relève ou de l'imaginaire, ou de fausses conceptions ( dans le monde réel, la pollution ne part pas vers la mer!).

observation N°1139 déposée le 25/11/2019 à 12:01

je soutiens ce projet d'extension , important pour le développement de notre région

observation N°1138 déposée le 25/11/2019 à 11:59

Je constate avec étonnement et surprise le nombre de contributions qui ont été déposées à date, prevue s'il en est que ce projet d'extension cristallise et divise l'opinion des citoyens du bassin niçois.
Helas, que peuvent ces pauvres lignes face à un projet brassant autant d'argent et qui sans aucun doute saura satisfaire et entretenir ces puissants.

L'argument écologique est à mon sens le principal point noir à ce projet d'extension.
A quoi bon cet acharnement à l'accroissement du trafic aérien, le tourisme de masse n'apporte rien de bon.
N'en avez vous pas suffisamment des touristes en plein mois d'aout, des ruelles encombrées du vieux nice en passant par les parkings remplis de cars touristiques dans le paisible village de Mougins. Quid des sentiers de randonnée surpeuplés au sein de notre magnifique parc du Mercantour.
Qu'apporteront ces millions de passagers en plus ? Nuisances aux riverains, gros sous aux restaurateurs qui pourront continuer à arnaquer ces nouveaux pigeons en servant des surgelés, aux fins de se faire construire une nouvelle villa défigurant les collines exsangues de Nice.

L'argument de l'emploi en faveur du projet d'extension est à mon sens un mauvais argument, certes cela créera des emplois, mais seront ils durables ?
Les emplois touristiques sont dépendants de la météo et de la frequentation. Si à l'avenir notre région devient moins attractive, que deviendront ces emplois et complexes hotelliers vides ? Un poids mort pour notre économie. Il conviendrait de developper des projets de transition écologique, generateurs d'emplois.

Je suis contre ce projet d'extension.

observation N°1137 déposée le 25/11/2019 à 11:58

Bonjour
STOP!!!!!
NON À L AGRANDISSEMENT DE L AÉROPORT DE NICE!!!!!
TROP C EST TROP.!!!!!
POLLUTIONS SONORE VISUELLE CO2 CIRCULATION
ÉCOLOGIQUEMENT ET HUMAINEMENT PAS VIABLE

observation N°1136 déposée le 25/11/2019 à 11:58

Cette extension du T2 n'est ni indispensable, ni vitale pour la région. Que certains arrêtent de délirer.
J'invite celles et ceux qui n'ont pas encore compris que les promoteurs de ce projet sont pris d'une frénésie de croissance et de constructions, à regarder ce qui s'est passé sur les aéroports de Chambéry, de Vatry en Champagne (fret) et à Porto au Portugal. Des infrastructures mégalomaniaques qui ont fini par voir un trafic au mieux stable, sinon en décrépitude.
Cette bulle immobilière ressemble à s'y méprendre à celle des myriades de bureaux actuellement en construction sur le grand Arénas...
Elle retombera avec un bruit sourd.
Je suis absolument opposé à ce projet d'extension, qui ne répond à aucun besoin authentique : libérez des surfaces commerciales avant de dire que vous manquez de place pour le confort et la sécurité de vos voyageurs ! Un aéroport n'est pas un centre commercial. La CCI et l'UPE06 l'auraient-elles oublié ?

observation N°1135 déposée le 25/11/2019 à 11:58

Je m'oppose au projet d'extention de l'aéroport.

observation N°1134 déposée le 25/11/2019 à 11:52

Totalement CONTRE ce projet est en complète contradiction avec les réels enjeux actuels tels que l'environnement. Je ne crois pas que cela aura un réel impact positif sur l'économie ou le tourisme qui ne sont en dangers, en revanche l'impact négatif sera réel.

observation N°1133 déposée le 25/11/2019 à 11:51

Je suis d'accord avec l'extension du Terminal 2 de l'aéroport de Nice.
Le monde évolue et nous avec ; on ne peut pas l'ignorer !!!

observation N°1132 déposée le 25/11/2019 à 11:40

Madame,
Je vous prie de trouver notre réponse à la consultation publique.
je vous remercie de l'attention que vous accorderez à ce courrier.
Cordialement
Guillaume Arnaudet

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5ddbb02e2a8fc.pdf

observation N°1131 déposée le 25/11/2019 à 11:36

Ce projet est particulièrement malvenu alors que nous souffrons tant dans notre ville de la pollution atmosphérique, du bruit, des flux massifs de touristes : le projet d'extension ne peut promettre que du profit à ceux qui vont le construire et aux entreprises liées au trafic aérien, et des nuisances supplémentaires considérables aux habitants de Nice.
Il s'agit de permettre grâce à 6 nouvelles salles d'embarquement, une augmentation du trafic aérien de 4 millions de voyageurs.Il est inévitable que les vols soient plus nombreux, plus polluants, pour l'air, avec les rejets de monoxyde d'azote et de particules fines, polluants aussi pour l'environnement sonore alors que nous souffrons déjà beaucoup du bruit des engins motorisés. Je suis contre ce projet qui contribuera à nous rendre l'atmosphère encore plus irrespirable et le les pollutions sonores encore plus fortes, et cela pour accroître des flux aériens qu'il conviendrait au contraire de limiter?
Notre époque fait l'expérience bien douloureuse de la dégradation des milieux de vie : il est plus que temps de ne plus subordonner les intérêts vitaux de protection des milieux à une course à la croissance et à l'enrichissement. C'est cette illusion du bonheur par la croissance , la consommation et les déplacements qui nous mène au désastre et nous appauvrit sur le plan de ce qui nous est le plus nécessaire.
Ce qui doit être d'actualité, c'est la lutte contre les mobilités les plus polluantes, les grands chantiers destructeurs du paysage et du vivant et les dispositifs générateurs de déchets toujours plus abondants et difficiles à traiter (ce qui serait le cas avec cette extension).
D'autre part, il est vraisemblable que l'estuaire du Var, riche en biodiversité, subira la conduite des chantiers, le dépôt de déchets, le passage des engins. C'est une des raisons majeures pour refuser ce projet.
Au lieu d'augmenter la capacité de l'aéroport de Nice, améliorons les liaisons ferroviaires avec plus de trains, moins onéreux et plus agréables.Renonçons à favoriser le tourisme de masse qui n'apporte rien de bon, ni à ceux qui doivent l'accueillir, ni à ceux qui le pratiquent. Et donnons la priorité à la protection de notre qualité de vie.

observation N°1130 déposée le 25/11/2019 à 11:34

pour l'extension du terminale de fret 2 aéroport de NICE

observation N°1129 déposée le 25/11/2019 à 11:34

Je suis contre, c'est une catastrophe écologique.

observation N°1128 déposée le 25/11/2019 à 11:34

Lisez le rapport de l’ONU sur les GES. Édifiant et après ceux qui sont pour l’extension de l’aéroport ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas.
NON à l’extension

Les villes et la pollution contribuent aux changements climatiques
Les villes consomment 78% de l’énergie mondiale et produisent plus de 60% des émissions de gaz à effet de serre.

Les villes contribuent considérablement aux changements climatiques. D’après l’ONU-Habitat, les villes consomment 78 pour cent de l’énergie mondiale et produisent plus de 60 pour cent des émissions de gaz à effet de serre. Pourtant, elles représentent moins de 2 pour cent de la surface de la terre.

La simple densité de personnes dépendant des combustibles fossiles rend les populations urbaines hautement vulnérables aux effets des changements climatiques, cette situation étant exacerbée par le manque d’espaces verts. D’après le rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), l’atteinte de l’objectif consistant à limiter le réchauffement climatique à 1,5 degrés Celsius « nécessiterait des transitions rapides et radicales dans l’utilisation de l’énergie, des terres, du milieu urbain et des infrastructures (y compris des transports et des bâtiments), et dans les systèmes industriels ».

Les projections contenues dans un rapport de l’ONU, selon lesquelles 2,5 milliards de personnes supplémentaires résideront dans les zones urbaines d’ici 2050, constituent un autre défi ; près de 90 pour cent de ces personnes résideront dans les villes d’Asie et d’Afrique. La bonne nouvelle est que les villes du monde ont déjà commencé à prendre des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et sont en train de mettre en place des politiques qui encouragent l’utilisation de sources d’énergie alternatives. Cependant, les mesures adoptées par les décideurs et les administrateurs pour lutter contre les changements climatiques devront s’accélérer pour répondre à la croissance de la population et à l’accélération des changements climatiques.

Les effets des changements climatiques sont plus graves parmi les communautés pauvres et à faibles revenus, en partie parce que bon nombre d’entre elles vivent en margent de la société, dans des structures instables, et dans des zones plus vulnérables aux inondations, aux glissements de terrain, et aux tremblements de terre, mais aussi en raison de l'inadéquation de leurs capacités, de l’inadaptation des ressources et du manque d’accès aux systèmes d’intervention d’urgence. Cette réalité est encore plus poussée dans les pays en développement.

Pour lutter contre les changements climatiques dans les villes, l’ONU-Habitat, le PNUE, la Banque mondiale et l’Alliance des villes ont mis en place le Programme de travail conjoint afin d’aider les villes des pays en développement à intégrer les questions environnementales dans l’élaboration de politiques urbaines.

En Jamaïque , l’Initiative villes et changements climatiques de l’ONU-Habitat a aidé les populations à appréhender la « planification comme un instrument à long terme de la construction de villes capables de s’adapter au climat ». Grâce à des partenariats avec les administrateurs et activistes locaux, ce programme a favorisé la communication au sein de la communauté de sorte que les résidents soient informés des activités relatives à la résilience climatique.

La pollution, principalement considérée comme un corollaire des paysages urbains, est également liée aux changements climatiques. Tant les changements climatiques que la pollution de l’air sont aggravés par la combustion de combustibles fossiles, qui augmentent les émissions de CO2, cause du réchauffement de la planète.

En octobre 2018, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a indiqué dans un rapport que 93 pour cent des enfants respirent un air toxique chaque jour dans le monde. D’après ce rapport, 1,8 milliards d’enfants respirent un air si pollué que leur santé et leur développement s’en trouvent sérieusement menacés. L’OMS estime qu’en 2016, 600.000 enfants sont morts d’infections respiratoires aiguës causées par la pollution de l’air. Le rapport souligne que « plus de 40% de la population mondiale, qui comprend 1 milliard d’enfants de moins de 15 ans, est exposée à des niveaux élevés de pollution de l’air domestique principalement causée par la cuisson des aliments à partir de technologies et combustibles polluants ». Dans les pays en développement, les femmes dépendent fréquemment du charbon et de la biomasse pour la préparation des repas et le chauffage, ce qui les expose davantage, elles et leurs enfants, aux effets des polluants domestiques.

L’OMS recommande et appuie la mise en œuvre de politiques visant à réduire la pollution de l’air, notamment une meilleure gestion des déchets, l’utilisation de technologies et de combustibles propres pour la préparation des repas, le chauffage et l’éclairage domestiques pour améliorer la qualité de l’air dans les foyers.

La réduction des gaz à effet de serre et de la pollution de l’air constitue l’un des objectifs du Programme Partager la route de l’ONU-Environnement, qui encourage la marche et la pratique du vélo. Cette agence onusienne a soutenu un programme primé de partage de vélos à Hangzhou, en Chine, qui a commencé par fournir des transports publics, mais a fini par décongestionner la circulation et a amélioré de manière drastique la qualité de l’air. « Hangzou illustre à merveille comment les villes peuvent lancer des initiatives telles que le partage de vélos pour encourager les habitants à sortir de leurs voitures et réduire la pollution de l’air », a déclaré Rob de Jong, Chef du Service de la qualité de l’air et de la mobilité à l’ONU-Environnement. Avec l’OMS et la Coalition pour le climat et l'air pur, l’ONU-Environnement est partie prenante de la campagne mondiale Respirer la vie, contribuant à mobiliser les villes et encourageant les individus à protéger la planète des effets de la pollution de l’air.

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5ddbae96e419c.jpeg

observation N°1127 déposée le 25/11/2019 à 11:24

Contribution de l'association ATTAC 06 à l'Enquête publique relative au projet d’extension du terminal T2 de l'aéroport de Nice Côte d'Azur.


UN PROJET INACCEPTABLE ET IRRESPONSABLE


L'association ATTAC 06 participe à cette enquête publique ouverte par la ville de Nice par le dépôt de cette contribution transmise aussi à la presse.

Cette participation s'explique par un quadruple engagement de l'association ATTAC :
- contre les grands projets inutiles et imposés comme ce fut le cas à Notre Dame des Landes,
- dans la défense de l'environnement et de la santé publique,
- dans la recherche d'un alter-développement et d'une alternative à la fuite en avant du capitalisme productiviste,
- dans la mobilisation citoyenne mondiale pour le climat et la justice climatique.

L'association ATTAC 06 dénonce les nuisances déjà très importantes causées par l'aéroport de Nice qui a la particularité rare en Europe d'avoir été construit dans l'enceinte d'une grande ville : nuisances sonores et olfactives, pollution atmosphérique pour les populations des quartiers ouest et des villes voisines comme Saint Laurent du Var, Cagnes sur Mer ou Antibes.

Tel qu'il est déjà, il est donc facteur de pollutions majeures.

Tel qu'il est déjà, il contribue grandement aussi à des flux touristiques considérables et à un déséquilibre économique préoccupant autour du tout-tourisme, avec ses effets spéculatifs sur le logement, l'essor de la précarisation de l'emploi qui affecte les emplois induits (hôtellerie-restauration par exemple) découlant de la pression touristique et au détriment d'activités productives d'utilité sociale et écologique pour l'économie locale et départementale.

Non seulement, le projet d'extension du terminal T2 ne réglera aucun de ces problèmes mais il va les aggraver considérablement, alors que d'autres choix sont possibles.

Si cette extension par malheur aboutit, les nuisances sonores et olfactives de même que la pollution vont très fortement augmenter, sans compter l'accroissement des flux de la circulation automobile consécutifs aux déplacements en direction ou en provenance de l'aéroport. Le problème, déjà grave, du traitement des déchets dans notre département va s'accentuer davantage, alors que la part actuelle des déchets de l'aéroport est déjà importante !

Tout aussi grave, les déséquilibres économiques et leurs conséquences sociales -le sur-tourisme, le développement de l'emploi aléatoire, précaire et saisonnier, la multiplication des bas salaires- seront aggravés.

D'autres choix sont possibles : limiter et réduire le transport aérien, favoriser l'alternative ferroviaire, limiter et réorienter l'activité touristique vers un tourisme écologique et respectueux de l'environnement, préserver l'environnement et les équilibres écologiques, solutionner le problème des déchets, diversifier l'économie du département en la rendant moins dépendante du tout-tourisme.

Voilà pourquoi l'association ATTAC 06 considère ce projet d'extension du terminal T2 de Nice inacceptable.

Nous ajoutons à cela l'urgence climatique et nous dénonçons les larmes de crocodile des responsables économiques et politiques qui osent parler d'environnement, d'écologie voire même d'urgence climatique, tout en accélérant des politiques néo-libérales et productivistes qui aggravent les inégalités et les pollutions, méprisent les populations et les générations futures et mettent en danger de mort la survie de l'humanité.

Voilà pourquoi l'association ATTAC 06 considère ce projet d'extension du terminal T2 non seulement INACCEPTABLE mais aussi comme étant un projet IRRESPONSABLE.

Contact ATTAC 06 :
https://www.facebook.com/attac06/
Email : contactattac06@framalistes.org

observation N°1126 déposée le 25/11/2019 à 11:24

Cette extension du terminal est absolument indispensable pour parmettre le développement du territoire. Nous sommes assez enclavés, avec absence de TGV et l'avion est la meilleure solution pour nos déplacements et la venue de nos clients.

observation N°1125 déposée le 25/11/2019 à 11:09

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur,
En 1er lieu, je vous rappelle que Christian Estrosi a déclaré l’état d’urgence climatique en septembre 2019. Il est grand temps de mesurer nos actions et d’agir en cohérence.
En deuxième lieu, il méconnait le principe de précaution,
il est totalement contraire aux objectifs de réduction des gaz à effet de serre du PCAET 2019-2025 de la Métropole Nice Côte d’Azur (-22%), La pollution atmosphérique a un impact direct sur notre santé, l’air que nous respirons va t’il devenir un jour payant comme a New Delhi en Inde ou les bars qui proposent des shoots d’oxygène deviennent populaires ? je grossis le trait mais l’idée y est.
https://www.msn.com/fr-fr/news/monde/pollution-de-lair-quest-ce-que-le-bar-c3-a0-oxyg-c3-a8ne-lanc-c3-a9-c3-a0-new-delhi/ar-BBWWRjc
Je my oppose pour bien d'autres raisons encore entres autres pollution sonore, protection de la biodiversité, risque de submersion, ...
Merci de votre attention.

observation N°1124 déposée le 25/11/2019 à 10:59

Contre l'extension !

observation N°1123 déposée le 25/11/2019 à 10:42

Je suis partisan de l'extension de l'aéroport de Nice.

Plusieurs raisons motivent ma décision:
C'est un atout pour les industriels que nous sommes dans le bassin grasssois d'avoir un aéroport international à proximité, nous n'avons pas l'avantage du TGV, l'avion nous permet de nous déplacer rapidement et de recevoir de nombreux clients, c'est un lien primordial pour notre industrie du parfum fortement exportatrice.
Notre industrie est très liée au milieu parisien et aux grandes maisons de parfum françaises dont le renom rejaillit sur notre industrie, les contacts continuels sont nécessaires.

Habitant à Cannes je peux aussi témoigner de l'avantage touristique d'avoir un aéroport international à proximité.

observation N°1122 déposée le 25/11/2019 à 10:34

Bonjour,

Je suis résolument contre le projet d’extension de l’aéroport, d’autant qu’à Nice, l’aéroport se situe pratiquement en ville.
Il est bien évident que cela augmentera fatalement la pollution atmosphérique, en particulier l’été où elle atteint déjà et dépasse souvent des seuils limites pour la santé et où l’on a pas besoin de nous la dire pour la ressentir (sans parler des asthmatiques). Je croyais que les problèmes liés au réchauffement climatique étaient à l’ordre du jour et qu’une conscience écologique commençait à faire surface… Nous en sommes loin !

Par ailleurs, je suis totalement contre le tourisme de masse. Or, ce projet nous promet, telle une manne, l’accueil dans les prochaines année de 4 millions de touristes en plus . L’horreur ! Nous, Niçois, sommes déjà saturés, étouffés de touristes tout au long de l’année, il faut en avoir conscience. Trop, c’est trop !

Les automobilistes n’arrivent déjà plus à circuler dans notre ville et sur nos routes. Que dire des piétons qui ont bien du mal à se promener en toute sécurité entre vélos (sur les trottoirs) et trottinettes qui foncent sans crier gare, et vous voulez encore nous en rajouter ! ! C’est comme de foncer dans un mur en oubliant de freiner.

Pour moi, ce projet ne va pas du tout dans le sens du progrès mais dans celui du recul de la qualité de nos vies, ô combien ! C’est la quantité au détriment de la qualité. Je connais hélas ! nombre d’habitants qui l’expriment, le regrettent et parfois s’en vont vers d’autres lieux, ce qui est triste.

Cordialement.

observation N°1121 déposée le 25/11/2019 à 10:29

Augmenter de 4 millions de passagers la capacité du second aéroport de France est une hérésie économique, clilmatique et humaine.
La capacité d'accueil de la Cote d'Azur est à son maximum ; avec les inondations dues à l'épisode pluvieux récent on constate les méfaits de l’urbanisation et bétonisation à outrance ; plus de vols,= plus de résidents, plus de pollution de l'air et sonore alors qu’il est en débat la question de la réduction des vols aériens

observation N°1120 déposée le 25/11/2019 à 10:18

Bonjour

Je suis contre une extension de l'aéroport. Pour des raisons urgentes de se préoccuper de l'avenir de cette Terre qui est notre maison et qui nous crie ( encore ces jours ci avec les intempéries et leurs conséquences ) d'arrêter de la bétonner.
Nous sommes suffisamment intelligents et créatifs pour trouver d autres mode de transport plus propres.

Ra U Ra Laure EPARVIER

observation N°1119 déposée le 25/11/2019 à 10:14

Dans la crise actuelle de la gestion des déchets en Région PACA due au manque d’exutoires sur son territoire, quelle est la prise en compte dans ce projet de l’augmentation de la quantité de déchets qui sera produite si cette extension venait à se réaliser ? Quel en sera le coût pour la collectivité ? Quels seront les GES supplémentaires émis pour le transport de ces déchets ?

observation N°1118 déposée le 25/11/2019 à 10:10

Investissement nécessaire pour le territoire

observation N°1117 déposée le 25/11/2019 à 10:09

pour toutes les raisons écologiques, humaines et environnementales ce projet d'extension n'est pas souhaité

observation N°1116 déposée le 25/11/2019 à 10:07

La fréquence des atterrissages et décollages est déjà importante, un agrandissement de l'aéroport ne me semble donc pas être une bonne idée pour réduire les nuisances sonores, olfactives et polluantes qui sont considérables.
De plus nous constatons un changement climatique lié aux activites humaines alors pourquoi augmenter encore ces dernières pour aggraver les problemes météorologiques encore plus.
Je m'oppose donc a ce projet.
Cordialement,
C.R

observation N°1115 déposée le 25/11/2019 à 10:00

CONTRE . Les données scientifiques mondiales du GIEC, organisme émanant de l'ONU, sont formelles et extrèmement pressantes : l'évolution des tendances doit aller vers le dévellopement de la vie localement, la diminution de l'artificialisation des sols, des déplacements notamment ceux du transport aérien, de la consommation. Toutes leurs indications scientifiques convergent et sont contradictoires avec ce projet d'extension de l'aéroport qui va à l'opposé. Celui-ci favorise le creusement de la scandaleuse inégalité qui déchire l'humanité en deux : une masse de plus en plus pauvres, moins émettrice de pollution et une minorité d'extrême richesse extrèmement polluante par leur surconsommation.

observation N°1114 déposée le 25/11/2019 à 09:43

Madame la Commissaire Enquêtrice,
En ma qualité de Maire de Saint-Raphaël (83700), je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint un courrier contenant les observations que je vous remercie de bien vouloir prendre en compte dans le cadre de l'enquête publique en cours sur l'extension du terminal T2 de l'aéroport de Nice.
Salutations distinguées

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5ddb94c655f69.pdf

observation N°1113 déposée le 25/11/2019 à 09:36

L'aéroport de Nice est déjà le deuxième aéroport de France en terme de trafic et propose déjà un large choix de vols.
De fait, je ne comprends pas la volonté de vouloir procéder à un agrandissement. La populations estivale dans notre département est déjà bien élevée et les infrastructures
peinent à accueillir tous ces flux alors pourquoi vouloir les augmenter? Pensons également à l'impact environnemental que cela engendrerait (augmentation de la pollution au CO2, pollution sonore...).
Par ce courriel je vous demande de bien vouloir abandonner ce projet.
Cordialement

observation N°1112 déposée le 25/11/2019 à 09:22

Je suis contre ce projet qui signifierait que le seul développement économique, culturel et social viable pour les habitants serait de transformer leurs lieux et espaces de vie en zone d'atterrissage touristique. La monoculture touristique est pour l'instant la seule à être en capacité de mobiliser ces investissements gigantesques et, de les rentabiliser dans cette logique, en tous cas, c'est son credo. Çà ne justifie pas l'opportunisme à court terme. Cette "enquête" est insuffisante en regard du débat long et complexe que les habitants et le corps associatif devraient pouvoir, avec leurs élus (et pas ceux de ce "projet"), engager sur l'avenir de leurs terrains de vie, pour eux-mêmes et pour les générations futures. C'est ce chantier qui devrait d'abord être investi dans sa dimension complexe. Avec des formes collaboratives adaptées aux enjeux. Je l’appellerais Ligne 06.

observation N°1111 déposée le 25/11/2019 à 09:20

Un projet comme celui-ci doit être à long terme.
Avec la fin du Pétrole , il faut imaginer des avions plus petits qui fonctionneront avec d’autres énergies comme le solar impulse et plutôt créer de petits aéroports dans le département.
D’autre part, le traffic est déjà très dense et écologiquement ce projet pèse trop sur les ressources et est un projet du passé.
La transition est vitale et la collectivité doit mettre l’argent dans des projets bénéfiques à tous et cesser le gigantisme dépassé pour au contraire protéger et valoriser nos ressources naturelles et tendre vers une pollution zéro.

observation N°1110 déposée le 25/11/2019 à 09:20

1-Actuellement l’aéroport produit 3 000 tonnes de déchets par an (restauration des passagers et des salariés, l’administration des entreprises, l’entretien des infrastructures, le fret et le trafic aérien –source : https://societe.nice.aeroport.fr/Le-groupe/DEVELOPPEMENT-DURABLE/La-demarche-environnement/Mesures-Actions).

L'aéroport de Nice prévoit l'extension du Terminal 2 pour permettre d'accueillir 18 millions de passagers à l'horizon 2022, soit 4 millions de plus qu'actuellement. Cette augmentation du trafic aérien induira donc une augmentation de la production des déchets par les différentes activités de l’aéroport (environ 25% au prorata de l’activité générale de l’aéroport)!

Dans la crise actuelle de la gestion des déchets en Région PACA due au manque d’exutoires sur son territoire, quelle est la prise en compte dans ce projet de l’augmentation de la quantité de déchets qui sera produite si cette extension venait à se réaliser ? Quel en sera le coût pour la collectivité ? Quels seront les GES supplémentaires émis pour le transport de ces déchets ?





2- Je suis contre ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat).

Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 :

- NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%)

- COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%)

- TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%)



Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?





3-Je ne suis pas d’accord avec ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car rien ne garantit que ce projet permette une ‘’croissance neutre en carbone’’ selon les termes du commanditaire. Comment peut-on assurer en effet qu’une croissance du trafic passager de +30% puisse être intégralement absorbée par un meilleur taux de remplissage avion (ne dépendant que des compagnies aériennes et des centrales de réservation), alors que celui-ci est déjà de 80,6% en 2018 et atteint des niveaux de 99% sur certaines compagnies aériennes en période estivale ? Lorsqu’on applique +30% au taux de remplissage de 86,4% du mois de juillet 2018, on obtient un taux de remplissage de 112%... Idem pour une offre de sièges supplémentaires qui induit l’usage d’avions plus lourds et donc plus émetteurs notamment de gaz à effet de serre.

Pourquoi donc ne pas réfuter ce dossier basé sur des données très tendancieuses voire infondées ?





4-Je suis contre l’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il met en place une configuration génératrice de davantage de nuisances : pollutions atmosphériques et sonores. Le bruit est déjà très important pour les riverains et les Niçois, bien que le mémoire de réponse (p.8) à l’avis de la MRAe (recommandation 5) précise que ‘’le Plan d’Exposition au Bruit est basé sur un nombre de mouvements d’avions 20% plus important que ceux observés actuellement’’.

Pourquoi ne pas exiger un moratoire sur tout projet de croissance d’activités basées sur des énergies thermiques fossiles ?

observation N°1109 déposée le 25/11/2019 à 08:52

L'argument mis en avant par les promoteurs du projet est le manque d'espace pour le confort des passagers !
Pourquoi ne pas réduire les zônes actuelles de chalandises commerciales (qui prennent de plus en plus de places) de l'aéroport et les transformer en zones de confort des passagers.
Cela règle le problème.
JE SUIS DONC CONTRE CE PROJET D'EXTENSION DU TERMINAL 2 DE NICE

observation N°1108 déposée le 25/11/2019 à 08:43

Je m'oppose à ce projet d'extension de l'aéroport de Nice car si actuellement l’aéroport produit 3 000 tonnes de déchets par an (restauration des passagers et des salariés, l’administration des entreprises, l’entretien des infrastructures, le fret et le trafic aérien –source : https://societe.nice.aeroport.fr/Le-groupe/DEVELOPPEMENT-DURABLE/La-demarche-environnement/Mesures-Actions), qu'en sera -t-il avec l'extension du Terminal 2 ? Accueillir 18 millions de passagers à l'horizon 2022, soit 4 millions de plus qu'actuellement, induira automatiquement une augmentation de la production des déchets par les différentes activités de l’aéroport (environ 25% au prorata de l’activité générale de l’aéroport)!

Dans la crise actuelle de la gestion des déchets en Région PACA due au manque d’exutoires sur son territoire, quelle est la prise en compte dans ce projet de l’augmentation de la quantité de déchets qui sera produite si cette extension venait à se réaliser ? Quel en sera le coût pour la collectivité ? Quels seront les GES supplémentaires émis pour le transport de ces déchets ?Quelles solutions durables du traitement des déchets sont prévues pour les différents types de déchets générés par les différents types d'activités liées à l'aéroport?

observation N°1107 déposée le 25/11/2019 à 08:40

Contre à fin de respecter les objectifs de réduction des émissions carbone

observation N°1106 déposée le 25/11/2019 à 08:33

Je suis pour l'agrandissement du terminal

observation N°1105 déposée le 25/11/2019 à 08:31

Favorable à l'extension de laeroport

observation N°1104 déposée le 25/11/2019 à 08:30

Favorable à l'extension des terminaux

observation N°1103 déposée le 25/11/2019 à 08:23

Totalement contre pour des raisons qui ont été dévoilées dans d'autres observations.
Impacte écologique sans précédent. Je ne comprends pas pourquoi, à l'heure où il faut sauver l'humanité, les politiques tentent sans cesse de lui nuire.
La région est sur exploitée, tentons de la préserver à minima.

observation N°1102 déposée le 25/11/2019 à 08:02

Suivant les accords de Paris, la France doit atteindre sa neutralité carbone en 2050. Chaque français doit passer de 11 à 2 tonnes équivalent CO2. Cela implique avant tout une division par deux de la consommation finale d'énergie. Dans le même temps, les capacités d'absorption de ces émissions, aujourd'hui de 50 millions de tonnes par an, devront être doublées. Les efforts à consentir varient selon les secteurs. Si l'agriculture devra diviser ses émissions par deux, pour le transport ou le bâtiment, ce sont des réductions de 90% qui s'imposent. Planifier un projet d'agrandissement de l'aéroport de Nice Côte d'Azur sans prendre en compte ces engagements est criminel. Ce projet va dans le sens contraire des objectifs assignés à la France. Qu'on ne nous oppose pas le fait qu'il n'y aura pas d'augmentation du trafic puisqu'au fil de la lecture du dossier, il est bien écrit que le trafic aérien augmentera avec des vols supplémentaires ("Les actions de réduction des émissions devront donc être à minima équivalentes aux prévisions d’augmentation du trafic. " )

C'est un projet du passé, totalement dépassé et criminel, de type "business as usual" de toujours plus, sans limites, sur une planète limitée dont nous avons déjà dépassé en France 5 des 9 limites reconnues comme telles par l'ONU et l'UE pour ne pas rendre la planète invivable.

De plus, ce projet est totalement contraire aux objectifs de réduction des gaz à effet de serre du PCAET 2019-2025 de la Métropole Nice Côte d’Azur, qui s'est engagée résolument à atteindre une baisse de 22% à 2026 et la neutralité carbone en 2050. Il est également à l'opposé de la déclaration d’état d’urgence climatique des élus métropolitains de septembre 2019. Les arguments développés dans le mémoire de réponse à l'AE pour affirmer que l'aéroport est carbone neutre (certification de « Neutralité Carbone » ) sont malhonnêtes car ils ne prennent en compte que les bâtiments mais pas les activités qu'il permet, soit les avions qui décollent et atterrissent sur sa plateforme, générant aujourd'hui 14 millions de passagers.

Il a des effets négatifs que je ne vais pas rappeler ici, pour éviter les redondances, mais je suis totalement d'accord avec toutes les incohérences qui ont été relevés dans d'autres dires sur ces sujets, et l'opposition sur tous les points évoqués.

Je me limiterai donc à l'absence totale d'anticipation physique, notamment sur la question de la montée du niveau de la mer. Cette question est fondamentale pour cette plateforme aéroportuaire gagnée sur la mer. Je m'oppose à ce projet car l'analyse de l'étude d’impact sur les risques liés aux risques d’immersion et à la montée du niveau de la mer est insuffisante. Il est juste esquissé des simulations à grande maille mais qui montrent déjà le risque de submersion de la plateforme aéroportuaire sur un tiers de sa surface avec l'élévation du niveau de la mer à 1 m (p 19 du mémoire de réponse à l'AE), ce qui qui, au vu de l'inaction d'aujourd'hui a de fortes probabilités de se passer. Développer une aérogare alors que la plateforme sera inutilisable, c'est mettre de l'argent là où c'est inutile.


Je suis opposée à ce projet, car il relève d'un modèle économique du passé qui ne tient absolument pas compte des efforts colossaux à réaliser pour que la planète ne devienne pas invivable. Je suis contre ce projet car il n'intègre pas la descente énergétique à laquelle nous sommes confrontés collectivement, du fait notamment que le pic du pétrole a été atteint en 2008 selon l'AIE (agence internationale de l'énergie), et qui va nous obliger à réduire drastiquement nos consommations d'énergie dans les années proches.

La commission d'enquête a une responsabilité historique de mettre en conformité les mots et les actes quand à la survie de notre humanité.

observation N°1101 déposée le 25/11/2019 à 08:00

Totalement contre pour des raisons qui ont été dévoilées dans des milliers d'autres observation. Et puis, politiquement, les elus qui diront oui risquent de perdre aux elections.

observation N°1100 déposée le 25/11/2019 à 07:39

le projet global d’extension prévoit aussi la création d’un parking silo (1000 véhicules) et d’une station de stockage de 15 millions de litres de kérosène sans qu’il en soit fait mention, et dont la construction ne fait pas partie de ce permis de construire.
L'enquête ne prend donc pas du tout en compte les problèmes liés à la réalisation de ces deux constructions supplémentaires pourtant indissociables de la construction des nouveaux terminaux, ni les modifications du trafic niées par les promoteurs.

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il s’inscrit pleinement dans une dynamique de croissance touristique, fondamentalement liée aux énergies fossiles, et nocive pour l'environnement, la biodiversité, la qualité de vie.

observation N°1099 déposée le 25/11/2019 à 07:21

Aujourd'hui la priorité est l’environnement et l'extension de l'aéroport est contraire à cette préoccupation. En effet continuer à favorisé ce mode de transport dans le cadre de déplacement intérieur (puisqu'il s"agit du terminal 2) est une aberration.

observation N°1098 déposée le 25/11/2019 à 07:01

Je suis pour le développement des infrastructures dans les Apes Maritimes, qui permettent de créer plus d'emplois que le développement des centres commerciaux.
Il n'y aura pas d'impact sur des zones vertes, car la zone est déjà construite. Contrairement aux zones commerciales ( OPENSKY)

Nous sommes une zone touristique, et donc nous nous devons de mieux accueillir les touristes.

observation N°1097 déposée le 25/11/2019 à 02:43

Le permis de construire , objet de cette enquête, concerne l’ajout de deux bâtiments sur l'emprise du terminal 2 de l'aéroport de Nice, à savoir un module appelé «Ressources» et un bâtiment appelé «Darse». L’objectif affiché par le maître d’ouvrage est d’augmenter la surface allouée à l’enregistrement, de créer un nouveau système de tri des bagages et d’augmenter la capacité d’embarquement et de débarquement. Or curieusement, les promoteurs indiquent que cette extension se fait, «sans création de postes de stationnement avions, ni modification des pistes, ni modification des trajectoires de vol», ce qui semble totalement improbable!

L’objectif réel du projet est d'anticiper un accroissement du trafic aérien qui devrait se traduire à terme par une fréquentation annuelle supplémentaire de quatre millions de passagers.

MAIS le projet global d’extension prévoit aussi la création d’un parking silo (1000 véhicules) et d’une station de stockage de 15 millions de litres de kérosène sans qu’il en soit fait mention, et dont la construction ne fait pas partie de ce permis de construire. L'enquête ne prend donc pas du tout en compte les problèmes liés à la réalisation de ces deux constructions supplémentaires pourtant indissociables de la construction des nouveaux terminaux, ni les modifications du trafic niées par les promoteurs.

En ne considérant que les deux bâtiments objets du permis de construire, quels sont les points particuliers relevés dans l'étude d'impact ?

La qualité de l’air:

L’augmentation de la capacité d’accueil du terminal est forcément corrélée à l’augmentation du trafic aérien qui va générer des incidences sur le bruit subi par les riverains, et sur la qualité de l’air respiré par la population locale et les passagers en transit, du fait de la situation de la plate-forme dans l’espace urbain.
Les émissions futures sont calculées à partir d’un modèle utilisé pour quantifier les émissions du seul trafic routier. S’agissant d’un terminal aéroport, les émissions issues de l’activité du terminal doivent être estimées à l’aide d’un modèle plus spécifique (tel que ADMS Airport).
Or le porteur de projet ne se reporte pas au rapport «European aviation environmental report 2019» de l’agence européenne pour l’environnement, qui démontre que les activités aéronautiques émettent principalement les polluants suivants: particules fines, NOx et COV, et leurs produits de dégradation dans l’atmosphère qui comprennent notamment l’ozone.
Pire, l'étude d'impact est basée sur l'activité d'une seule station de mesure, la station de mesure Nice-aéroport située à proximité du terminal 2, à l’interface entre la zone d’atterrissage des avions et la zone de décollage. Cette zone se caractérise par une forte dilution et dispersion des polluants et un niveau de pollution de fond faible. On voit d'emblée le biais qui invalide totalement la prospective de l'agrandissement. Il y a littéralement tromperie des promoteurs !
Or les Niçois sont particulièrement exposés aux particules fines et à l’ozone. Selon le Plan régional santé environnement de la région Sud 2015-2021, les particules fines, génératrices de maladies cardio-vasculaires et respiratoires, seraient à l’origine de 2 500 décès précoces par an dans la région, ce qui, en extrapolant, indique 500 décès précoces par an pour la seule ville de Nice.
Les effets de l’ozone sont tout aussi néfastes pour la santé et peuvent provoquer des difficultés respiratoires et de l’asthme.
Nice fait partie des rares villes françaises ciblées par trois procédures contentieuses relatives à la pollution de l’air. Le Conseil d’État s’est emparé de la question et a demandé, en juillet 2017, au gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour que soient élaborés et mis en œuvre dans douze villes, dont Nice, des plans relatifs à la qualité de l’air, visant à ramener les concentrations de dioxyde d’azote et de particules fines PM10 en dessous des valeurs limites, dans le délai le plus court possible.
Ce projet va à l'encontre d'une directive du Conseil d'Etat!


Les nuisances sonores

Le porteur de projet reconnait que «l’accroissement du trafic aérien mondial se traduira localement par une augmentation des fréquences de rotation. Mais il postule que grâce à l'optimisation de l'exploitation des avions les nuisances sonores n'augmenteront pas.
Le porteur reporte donc la nécessaire analyse des nuisances sonores et leur perception à d’autres plans de gestion ou de protection... ce qui est totalement inadmissible


La biodiversité:

La plate-forme aéroportuaire longe l’estuaire du Var. Le projet d’extension du terminal 2 est sur la rive gauche de l'estuaire et tout doit être mis en œuvre pour protéger la "Petite Camargue niçoise".
Une avifaune particulièrement riche composée d'espèces endémiques et migratrices, peuple la ripisylve. La ripisylve du Var est un espace naturel sensible et répertoriée comme Znieff de type 2. Elle est protégée par un classement en site Natura2000, la Zone de Protection Spéciale (ZPS) FR9312025 «Basse vallée du Var».
Or l'inventaire faunistique a été réalisé sur une période trop courte par rapport aux cycles de reproduction et en outre à une période de l'année (août et septembre 2018), peu favorable aux inventaires généraux faune/flore dans notre région. Cette étude tronquée fausse l'évaluation et ne permet pas de s’assurer d’une pression d’inventaires suffisante au regard des espèces potentiellement présentes et menacées.
Malgré les insuffisances de cette étude on a répertorié a minima : 17 espèces d'oiseaux (dont l'emblématique Sterne pierregarin), 6 espèces de reptiles, 14 espèces de chiroptères (chauve souris) dont certaines rares, etc ..
Cette étonnante biodiversité pourrait être menacée par une mauvaise conduite des chantiers. Hypothèse malheureusement plausible car le document déposé ne précise ni les limites du chantier, ni les emplacements de stockage de matériaux, ni les itinéraires des engins de chantier, ni le plan-lumière pour épargner les espèces lucifuges.
Il est urgent de prendre en compte la spécificité du site et d'adapter le projet et la conduite du chantier et non l'inverse.

Les eaux superficielles et souterraines:

Le projet situé à l’estuaire du Var, accroit l'imperméabilisation des sols et augmente les risques puisqu'il se positionne dans une zone inondable et sur la nappe alluviale du Var très sollicitée pour divers usages, et sensible aux pollutions. Enfin, la plate-forme étant située en bordure de la Méditerranée, elle peut être soumise au risque de submersion marine, et la vulnérabilité du projet au changement climatique doit être clairement étudiée.

Vulnérabilité aux inondations et au changement climatique

L’étude d’impact affirme la conformité du projet avec le PPRI
L’implantation du projet en zone inondable a été prise en compte avec l’objectif de limiter au maximum l’emprise au sol sur un site déjà imperméabilisé.... mais l'imperméabilisation se trouve aggravée !
Le rehaussement du niveau de la mer n’est pas abordé alors même que le projet se situe dans l’estuaire du Var et que la plate-forme a été gagnée sur la mer. Et il n'y a aucune mise en œuvre de
mesures permettant d’anticiper les effets du changement climatique face au risque accru d’intensification du risque d’inondation par les crues du Var


EN L'ETAT DU DOSSIER, je m'oppose fermement à l'agrandissement du terminal T2 dans les proportions envisagées dans ce projet.
SI toutefois un agrandissement s'avérait réellement utile et indispensable, je demande au Commissaire Enquêteur, à l'instar de la DREAL, d'exiger des promoteurs de:

-1- Traiter toutes les thématiques. Compléter l’étude d’impact par une évaluation des incidences des augmentations d’activités et expliciter et adapter aux enjeux environnementaux les périmètres retenus pour chacune des thématiques de l’étude.

-2- Proposer une/des solution de substitution. A au regard des enjeux de changement climatique, de pollution de l’air, de réduction d’émissions de gaz à effet de serre, la justification du choix doit être développée et des solutions de substitution envisagées.

-3- Réaliser une étude globale incluant le grand Arénas Pour évaluer les effets cumulés l’ensemble des projets sur le site du Grand Arénas, l’extension du Terminal 2 qui va induire des échanges accrus avec le site du Grand-Arénas et le pôle d’échange multimodal, devraient faire l’objet d’une étude globale, aussi bien en termes de transport et déplacement, de qualité de l’air, que de nuisances sonores et d’utilisation des eaux souterraines .

-4- Procéder à une évaluation des GES (émissions directes et indirectes des gaz à effet de serre) et de la qualité de l’air de l’aéroport actuel et des augmentations prévisibles

-5- Analyser les incidences du projet sur les nuisances sonores liées à une augmentation du trafic aérien

-6- Prendre RELLEMENT en compte la proximité immédiate de la zone Natura 2000 :
Compléter les inventaires faunistiques et floristiques de l'estuaire du Var en élargissant la période d’inventaires et les nuits d’écoute à toutes les périodes propices à ces inventaires.
Évaluer les incidences de la phase exploitation sur la population de chiroptères présente dans la ripisylve du territoire. Adapter les mesures de réduction et prévoir des mesures de suivi des populations, en phase chantier et en phase exploitation
Analyser l’incidence du projet sur l’avifaune, notamment en terme de péril animalier, et proposer les mesures ERC adaptées
Prévoir un contrôle, avec assistance environnementale, pendant la phase de chantier

-7- Analyser la vulnérabilité du projet au changement climatique par les effets induits et la problématique de rehaussement du niveau de la mer

EN CONCLUSION


Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il s’inscrit pleinement dans une dynamique de croissance touristique, fondamentalement liée aux énergies fossiles, et nocive pour l'environnement, la biodiversité, la qualité de vie.

Je m'oppose à ce permis de construire car l'enquête se base sur des prémisses faussées puisque le projet réel est amputé d'une partie des constructions. L’étude d’impact se limite au permis de construire de deux bâtiments alors que sont prévues deux autres constructions importantes, dont l'une comportant des risques évidents (stockage de kérosène); l'étude fait de plus une totale abstraction de l’inévitable accroissement des trafics aérien et routier corrélé à l’augmentation de la fréquentation par 4 millions de passagers supplémentaires . Nous avons donc affaire à une enquête tronquée qui se base sur des données incomplètes ce qui constitue une véritable supercherie

Je m'oppose à ce permis de construire car l'étude d'impact environnemental, bien que sciemment biaisée, démontre un nombre important de nuisances : pollution atmosphérique, sonore, mise en danger d'une zone Natura 2000, atteintes possibles à la nappe d'eau, construction en zone inondable.


Fait à Nice le 25 novembre 2019 Mari-Luz HERNANDEZ NICAISE

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5ddb325419493.pdf

observation N°1096 déposée le 25/11/2019 à 00:35

Bonjour,

Je suis très favorable au projet d'extension de l'aéroport Nice Côte d'Azur, indispensable de façon générale au développement des entreprises, et en particulier à celui de notre entreprise sachant que nous réalisons plus de 20% de notre activité à l'international.
L'aéroport est un équipement structurant indispensable pour l’attractivité et le rayonnement du département ; les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international et doit continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation.

Cordialement

observation N°1095 déposée le 25/11/2019 à 00:12

Je suis opposée à ce projet d'extension pour la raison suivante:
--Nice est une ville deja suffisamment polluée et l'augmentation du trafic aérien et donc du trafic automobile est à l'opposé d'une politique en faveur du développement durable, de la préservation de la biodiversité et de notre bonne santé.

observation N°1094 déposée le 25/11/2019 à 00:10

Je veux me battre contre la pollution

observation N°1093 déposée le 25/11/2019 à 00:04

Bonjour,
Je suis très favorable au projet d'extension du terminal 2.2 de l'aéroport Nice Côte d'Azur.

Depuis ses débuts, l'aéroport contribue largement à développer l'économie de l'ensemble des entreprises du département, de la région et de la Principauté de Monaco. Des dizaines de milliers d'emplois en dépendent directement et indirectement, liés au tourisme mais pas uniquement. Toutes les activités du tertiaire, de l'industrie, d'affaire, de recherche et bien d'autres secteurs se développent grâce au désenclavement progressif du territoire par l'aérien et l'accès à de nouveaux marchés y est facilité.

L'aéroport dans son rôle de dynamiser le territoire doit continuer à proposer à l'ensemble de la population résidente, sur une large zone de chalandise, pour des raisons personnelles et professionnelles, de la rapprocher au plus près (par le temps de vol) de nombreuses destinations. L'ouverture au monde, les possibilité de créer des relations économiques et culturelles dans le monde reste très importante de nos jours pour des raisons sociétales. Voyager, c'est aussi nourrir sa personnalité. Avoir le choix des destinations, c'est aussi participer à la liberté de chacun.
Sur les raisons économiques, il est aussi dommageable de voir que les régions françaises sont encore à la traine des échanges par rapport à de nombreuses capitales régionales européennes.
Le développement de lignes est important dans une région où l'accès par la route ou le train est moins aisé et le réseau routier saturé. Le développement des transports doit permettre de freiner le rôle de la voiture quand l'on sait notamment qu'une voiture embarque en moyenne 1,4 passager. Au niveau local, le passager peut désormais se rendre en ville en transport en commun simplifié : deux lignes de tramway desservent les terminaux désormais et accéder d'ici à la construction de l'extension, se rendre à la nouvelle gare SNCF Saint-Augustin proche des terminaux pour se déplacer sur la côte.

La plateforme aéroportuaire niçoise multiplie les actions liées à la décroissance de l'empreinte carbone (airport carbon accreditation niveau 3+) et l'industrie aéronautique tend à faire des progrès considérables en matière d'émissions de polluants et de gaz à effet de serre. Les nouvelles générations de moteur (moins générateurs de bruit), les avions plus gros et plus performants, et les études menant à l'hybride réduisent et réduiront les rejets de particules.

Cette industrie, au niveau mondial, émet peu en considérant l'ensemble des trafics pollueurs (8 à 12% selon les études contre 75% pour le transport routier) et seulement responsable de 3% des polluants en considérant l'ensemble des secteurs d'activité. L'aéroport ne doit pas être un bouc-émissaire tout en prenant conscience des enjeux naturels et écologiques.
L'augmentation des passagers n'implique pas une augmentation démesurée du nombre de rotations, au contraire (entre 2000 et 2018 à Nice : -19% de mouvements d'avions, +48% de passagers).

observation N°1092 déposée le 24/11/2019 à 23:58

Madame la Commissaire, Monsieur le Préfet,

Aéroport Nice-Côte d’Azur deuxième société aéroportuaire française après Aéroports de Paris. En termes de trafic passagers commerciaux, il occupe la troisième place parmi les aéroports français, après les aéroports de Paris-Charles-de-Gaulle et de Paris-Orly. L'aéroport a été primé de la plus belle approche d'aéroport au monde selon un sondage PrivateFly après avoir été sélectionné par un panel d'experts internationaux de l'industrie du voyage, et reste dans le top 3 entre 2014 et 2019. En 2016 L'aéroport de Nice a obtenu l'Accréditation Carbone niveau 3+. Il devient le premier aéroport français à atteindre la neutralité carbone. Celui de Nice s'ajoute désormais à la liste en devenant le premier aéroport français à obtenir l'Accréditation Carbone niveau 3+. Le 4 octobre 2018 l’aéroport reçoit l'Award du meilleur opérateur commercial aéroportuaire mondial de l’année.

Une extension nécessaire à la demande des compagnies aériennes et des passagers. Un aménagement qui permettra d’agrandir le terminal 2 avec plus de confort, de qualités de services tout en respectant les normes de sécurité et de sûreté aux passagers. Les opérations d’enregistrements devraient être facilités et accélères.

L’aéroport Nice Côte d’Azur c’est le poumon économique de notre région il ne faut pas oublier que sans l’aéroport de Nice nous n’aurions pas de tourisme, cela permettra d’attirer également les investisseurs étrangers dans le cadre de l’éco vallée.

La métropole Nice Côte d’Azur a voté un plan AIR CLIMAT unique au niveau des villes française il répond également aux ambitions européennes en visant les objectifs du Cadre pour le climat et l'énergie à l’horizon 2030. Une démarche engagée depuis 2013 qui se poursuit, ce nouveau PCAET prend le relais pour la période 2019-2025. Il fait le lien avec d’autres enjeux forts que sont la qualité de l’air et la santé. Il fixe des objectifs à court et plus long termes et donne les pistes pour accentuer les efforts engagés. D’autant plus que depuis quelques années la Métropole a fait des efforts considérables en espaces vert et mobilité. Grâce a la ligne 2 du Tramway nous avons 20% de baisse de circulation automobile sur la Promenade des Anglais.

Je remercie et félicite Monsieur le Maire Christian ESTROSI qui sans lui nous n’aurions pas pu connecter l’aéroport à la ville aussi facilement et crée cette génération d’énergie sur notre territoire. Nice ne sera jamais plus la même grâce ce tramway.

Le développement de l’aéroport le projet d'extension est « cohérent » l'aéroport a atteint sa limite, je suis POUR la validation du permis de construire.

observation N°1091 déposée le 24/11/2019 à 23:18

Je suis opposée à l'extension de l'aéroport car cela générerait une augmentation des pollutions atmosphériques et sonores.
C'est important pour notre qualité de vie et celles de nos enfants.

observation N°1090 déposée le 24/11/2019 à 22:50

Depuis cet été, passages d'avions incessants au dessus de votre ville. Ou va s'arreter cette folie ?

observation N°1089 déposée le 24/11/2019 à 22:31

Je suis totalement contre l’extension de l’aéroport, je ne souhaite en aucune cas que le trafic augmente à cause de la
Pollution engendrée par tous ce avions.
J’ai deux enfants et je ne veux pas que la pollution de l’air à Nice qui est déjà catastrophique augmente.
J’aimerais que le traffic actuel diminue.
Merci

observation N°1088 déposée le 24/11/2019 à 21:49

L'extension de l'aéroport de Nice doit conduire à une augmentation du trafic aérien et du nombre de passagers passant par Nice. Le trafic aérien supplémentaire ne pourra qu'accroitre la pollution atmosphérique déjà préoccupante à Nice. L'augmentation du nombre de passagers ne peut qu'accroitre la pression environnementale sur un environnement déjà saturé, aux dépends du foncier agricole et de la résilience alimentaire.

observation N°1087 déposée le 24/11/2019 à 21:47

Soutien total à cette extension,
Un beau projet qui assurera le développement de notre belle région et son image de terre d accueil du monde .
Comment peux t on imaginer la région la plus touristique de France avec Paris , ne pas avoir d aéroport qui soit en capacité d,accueillir dans de bonnes conditions les touristes et hommes d affaire du monde entier.
L aéroport est la,1ère vitrine de la région quand on vient de l étranger.
Donc OUI OUI ET OUI à cette heureuse initiative

observation N°1086 déposée le 24/11/2019 à 21:40

Je ne suis pas favorable à ce projet d'extension de l'aéroport de Nice. La région devrait s'inspirer des pays d'Europe du Nord qui pratiquent dès aujourd'hui des régulations du trafic aérien en ayant bien évalués les dangers à court terme pour la planète, la nature et donc pour l'homme. Je tiens cette information d'une émission radio de ce jour.
À mon sens, la métropole Nice Côte d'azur se doit de tenir une position cohérente face à ses ambitions et à sa promotion actuelles de "Nice ville verte".
J'ai l'espérance que ses dirigeants décideront de lui déployer AUTREMENT ses ailes.

observation N°1085 déposée le 24/11/2019 à 21:31

Je suis contre ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat).

Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 :

- NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%)

- COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%)

- TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%)



Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?

observation N°1084 déposée le 24/11/2019 à 21:30

Apres la privatisation son financement exigeait cette extension purement commerciale. Nous l'avions déjà compris.
Toute analyse dite "ACA" conduit à son rejet au titre de l'intérêt public.
En effet, à ce titre:
Augmenter de 4m de passagers par an sans augmenter le nombre de vols relève de la supercherie
Nice est survolé au quotidien par des vols qui aspergent la veille ville de kérosène y compris sur la place Masséna....
Nice déjà à la limite de ce tourisme de masse ne peut pas absorber 2m de nuitées supplémentaires sans déséquilibrer dangereusement la sociologie de la ville: refer Barcelone, Venise, Rome, Bruges, etc L'ubérisation et l'augmentation des loyers, Air be and be, (Nice sur roulettes !) les nuisances déjà insupportables augmenteront encore: incivilités, bruits intenses, foules transformant la ville en restaurant à ciel ouvert, etc etc
L'aéroport aura aussi s'adapter à l'évolution du climat déjà irréversible: au niveau de la mer avant 15 ans et donc submergé plusieurs semaines , mois par an? Airbus et une nouvelle gamme A320 type hydravion?!?
Il eut été beaucoup plus judicieux pour l'intérêt public de réorienter les pistes - un désaxement de quelques degrés des pistes - pour interdire definitivement les survols de la ville ( santé publique) et qui à terme provoqueront de manière certaine un drame comme pour tout aéroport construit dans la ville.
Faire de l'aéroport de Nice un T.3 type Orly ne représente pas un intérêt public: le voyageur devenu un consommateur obligé au principal doit passer obligatoirement par la très longue galerie marchande avant d 'embarquer, le boarding étant annoncé plus de 50mn avant!!!

Nous lirons avec beaucoup d'intérêt l'avis favorable qui se dessine déjà par l'avis favorable rendu....parles autorités !!!!

observation N°1083 déposée le 24/11/2019 à 21:29

Cet agrandissement ne se justifie aucunement :
- on sait qu'il faut limiter les transports, aériens en particulier, si on veut lutter contre le réchauffement climatique et, entre autres, sa succession de canicules et d'inondations (dont nous avons un bel exemple actuellement),
- d'autre part, on commence à reconnaître que le tourisme de masse est destructeur ; ainsi des villes comme Venise et Barcelone prennent des mesures pour le limiter,
- enfin, au niveau local, les nuisances causées par cet aéroport situé en milieu urbain sont considérables (bruit, pollution atmosphérique notamment aux particules fines...).
Pour toutes ces raisons, je m'oppose catégoriquement au projet d'extension du terminal T2.2 de l'aéroport de Nice Côte d'Azur.

observation N°1082 déposée le 24/11/2019 à 20:54

je suis totalement contre ce projet d'extension de l'aéroport de Nice pour 2 raisons principales:
1) le trafic va augmenter ce qui va mathématiquement augmenter le nombre de vols et donc engendrer plus de pollution. il y aura donc des conséquences importantes sur la santé des habitants
2) cette pollution aura également de graves conséquences sur la qualité de l'air et donc sur l'environnement.

observation N°1081 déposée le 24/11/2019 à 20:37

C'est aux constructeurs aéronautiques de faire des moteurs à réactions moins polluants (ou de les réinventer?) et ceci passera obligatoirement par une éco-taxation moins avantageuse. En tant que VTC, c'est nouvelles portes nous feront un énorme bien, puisque L'État ne veut pas réguler la concurrence déloyale des applications.

observation N°1080 déposée le 24/11/2019 à 20:21

Je suis résolument contre ce projet d'extension de l’aéroport.car les nuisances sonores sont déjà quasi insupportables dans ce secteur de la Ville : trafic routier ( 9 voies en comptant l' avenue de la Californie et la Promenade des Anglais) , un avion toutes les deux minutes en saison ; il faut en finir avec le "toujours plus grand , plus polluant, plus irrespectueux de la Nature" dans ces projets pharaoniques qui ne servent les intérêts que d'une minorité.

observation N°1079 déposée le 24/11/2019 à 20:03

• Je suis opposé à l'extension du terminal 2.2 de l'aéroport de Nice. Les nuisances sonores sont déjà maximales dans ce secteur de Nice en raison de la multiplicité des infrastructures routières , ferroviaires et d'un trafic aérien déjà très important.
• Le sur-bétonnage du littoral et de la basse vallée du Var multiplie encore les risques d'inondation dans ce secteur situé en zone inondable. Ce serait de plus une nouvelle atteinte à la préservation des paysages et des espèces concernant la faune et la flore. Aucune prise en compte n'a été faite concernant la montée du niveau marin lié au changement climatique.
• Et bien entendu, dans notre ville de Nice qui est une des grandes métropoles les plus polluées de France, il est hors de question d'aggraver encore le phénomène. Nous voyons bien que les logiques financières et le profit à court termes sont encore les moteurs de nos politiques publiques qui nous mènent à un effondrement programmé.
• Je suis résolument contre ce projet d'extension de l’aéroport.

observation N°1078 déposée le 24/11/2019 à 19:43

L'avis de l'agence environnementale note que l'extension de l'aérogare conduira à un afflux de passagers et par là-même à une augmentation de la fréquence des vols et donc de la nuisance sonore. Force est de constater qu'en l'état actuel du trafic aérien, l'été, lorsqu'un avion débouche au dessus du Mont Boron, celui qui le précède ne s'est pas encore posé. Ce qui conduit à une nuisance sonore incessante et importante. En arrivera t'on à la situation de Villeneuve-saint-Georges, ville sinistrée par le trafic aérien de l'aéroport d'Orly ?
Quel sera alors le charme de Nice que viendraient rechercher des millions de touristes supplémentaires ?
Pour ces raisons et bien d'autres conséquences sur l'environnement, je m'oppose vigoureusement à ce projet.

observation N°1077 déposée le 24/11/2019 à 19:13

Pour cette extension et la continuité du développement de Nice et son département, sa région.

observation N°1076 déposée le 24/11/2019 à 19:08

Nous nous opposons au projet d'extension de l'aéroport de Nice-Côte d'Azur car il va encore engendrer plus de pollution, de trafic aérien et terrestre, d'infrastructures supplémentaires et congestionner encore plus les déplacements. Situé à l'embouchure du fleuve Var, proche de la plaine du même nom, c'est une aberration d'envisager une croissance de plus de 4 millions de passagers dans les prochains mois, alors que le climat se dérègle de façon inédite et plus rapide que prévu. Ce choix nous semble irresponsable et aller à l'encontre des défis du XXIe siècle. Enfin, la Méditerranée (donc la Côte d'Azur) est un des 34 hotspots de la planète et, à ce titre, doit protéger sa biodiversité, ses espèces et espaces naturels, particulièrement ceux des côtes, justement où se situe actuellement l'aéroport. Le consensus international portant sur la montée des eaux partout sur Terre, expose particulièrement cet aéroport. Il doit nous (citoyens, décideurs politiques et économiques) inciter non pas à opter pour des projets visant rentabilité et profits court termistes, mais à investir dans des projets résolument écologiquement visionnaires.

observation N°1075 déposée le 24/11/2019 à 18:52

Totalement favorable.

La côte d'azur n'est relié au monde que par l'avion.
La ligne TGV ne viendra jamais et le train est trop lent pour être compatible avec les activités économiques
L'autoroute est saturée et le tracé n'a jamais évolué malgré l'accroissement de la population. De plus l'A8 ne nous relie qu'à l'Est et l'Ouest, nous ne pouvons aller au Nord.
Quand on voit où est Lyon sur une carte, il est incompréhensible de devoir passer par Aix et Orange pour y aller !

Seul l'avion nous permet de sortir de cet isolement tant que nos infrastructures le permettent. Il est indispensable que nous maintenions et investissions dans le seul moyen de transport pertinent qui nous reste.

Refuser de développement conduirait inexorablement notre beau territoire à s'isoler, se couper et dépérir.

observation N°1074 déposée le 24/11/2019 à 18:34

Je suis contre ce projet:
1/ pour les arguments environnementaux le sujet a été largement couvert pas tous les post
2/ pour le côté financier, les arguments des sociétés privés ont été très bien défendus sans me convaincre
3/ pour l'état actuel de l'aéroport international qui répond parfaitement à la demande. Une optimisation des surfaces actuelles n'a nullement été présentée.
4/ quant aux besoins des habitants, il n'est certainement pas dans l'extension de l'accueil de 4 millions de visiteurs supplémentaires
- Circulation autoroutière saturée (le prix au km le plus cher de France)
- Utilisation du vélo pour se déplacer, déconseillé par l'employeur suite à un taux important d'accidents
- Utilisation des transports en communs irrationnel - des communautés d'agglomérations incapables de proposer une offre commune et ambitieuse
- Une région en restriction d'eau plusieurs mois par an
- Une gestion des déchets délocalisée sur Marseille (transports par camions intensifs vers Marseille)
- Une région en nombre de lits d'hospitalisation sous évaluée qui privilégie l'ambulatoire au détriment d'un suivi médical hospitalié de qualité
- Une région saturée dans sa politique de traitement des eaux avec un rejet en mer le plus mauvais d'Europe en terme de qualité
- Une autosuffisance alimentaire, impossible avec l'artificialisation des sols
- Une alimentation électrique sous évaluée avec des délestages réguliers et une politique du bâtiment uniquement financière
- Une attirance pour des jeunes actifs avec un prix au m2 du logement inadmissible et des prix de primes d'assurance les plus hauts de France
- Un recours aux emplois détachés dans l'hôtellerie, le bâtiment ou l'entretient (destructeur de l'emploi local)
- Des phénomènes cévenoles de plus en plus récurrents avec les dégâts matériels et humains (le PDG d'AXA l'a déjà indiqué à partir de 2040 les assurances ne pourront plus payer)
- Un service hôtelier qui se positionne pour un éventuel afflue de touristes. Agir sur une régularisation, limitation, réduction du nombre de lits airbnb
qui sauvera également nos centres villes.
- Une politique d'attractivité de notre région 12 mois de l'année et non pas 2 mois d'été pour lisser le tourisme.
- Un management des sociétés pour une diminution des déplacements aéronautiques, le télétravail, les video conférences et l'optimisation des déplacements
feront la part belle pour des économies (en 2019, en tant que leader 0 vol nécessaire dans le cadre de mon activité à international)
- Notre région n'a plus vocation à devenir une résidence secondaire, ni un disney world. Nous sommes en saturation.
- L'une des régions les plus endettées de France avec ces travaux pharaoniques ne correspondant pas aux besoins des résidents.
- L'aéroport International de Nice, n'a pas vocation à devenir un HUB
Pour toutes ces raisons, je suis contre l'extension de l'aéroport

observation N°1073 déposée le 24/11/2019 à 18:26

Je suis opposé à cette extension.
Où sont les promesses de la COP 21 a Paris?

observation N°1072 déposée le 24/11/2019 à 18:26

Je ne suis pas favorable à cette extension qui va augmenter la pollution atmosphérique et les nuisances sonores.

observation N°1071 déposée le 24/11/2019 à 18:25

Actuellement l’aéroport produit 3 000 tonnes de déchets par an (restauration des passagers et des salariés, l’administration des entreprises, l’entretien des infrastructures, le fret et le trafic aérien –source : https://societe.nice.aeroport.fr/Le-groupe/DEVELOPPEMENT-DURABLE/La-demarche-environnement/Mesures-Actions).

L'aéroport de Nice prévoit l'extension du Terminal 2 pour permettre d'accueillir 18 millions de passagers à l'horizon 2022, soit 4 millions de plus qu'actuellement. Cette augmentation du trafic aérien induira donc une augmentation de la production des déchets par les différentes activités de l’aéroport (environ 25% au prorata de l’activité générale de l’aéroport)!

> Dans la crise actuelle de la gestion des déchets en Région PACA due au manque d’exutoires sur son territoire, quelle est la prise en compte dans ce projet de l’augmentation de la quantité de déchets qui sera produite si cette extension venait à se réaliser ? Quel en sera le coût pour la collectivité ? Quels seront les GES supplémentaires émis pour le transport de ces déchets ?

observation N°1070 déposée le 24/11/2019 à 18:24

Le trafic aérien se développe inexorablement sur l'ensemble des continents et en particulier sur Nice. Nier cette évidence serait malhonnête envers soi-même et envers la collectivité.
L'aéroport de Nice voit son trafic passagers se développer avec un taux de progression situé entre 5 et 10 % depuis de nombreuses années ( hormis lors des mois suivant l'attentat de Nice de juillet 2016 ).
Les destinations directes au départ de Nice se multiplient ce qui évite des transits par Paris et doit avoir un impact sur la réduction de l'émission de CO2 !
En conséquence prenons conscience que l'horizon des 18 millions de passagers est proche.
2 solutions :
> On accueille ce nouveau flux dans les installations actuelles : moins de confort et moins de sécurité !
> On construit une extension
Je suis favorable à la 2ème solution et donc au projet d'extension du Terminal 2.

observation N°1069 déposée le 24/11/2019 à 18:05

D'une manière général je pense qu'il faut augmenter les taxes sur le kérosène pour favoriser le train. L'accroissement du tourisme va entrainer une augmentation d'une certaine délinquance parasite, et une augmentation de toutes sortes de polution qui va finir par dévaloriser notre belle ville.

observation N°1068 déposée le 24/11/2019 à 17:56

Bientôt la COP25 à Madrid et pourtant, les gaz à effet de serre (GES) ne se sont jamais aussi bien portés dans l'atmosphère.
Dès lors, malgré les préoccupations gouvernementales (de façade apparemment), au travers de la promotion des énergies renouvelables, des transports "verts", de la protection de la biodiversité, etc...les projets anti-écologiques continuent de fleurir!
Ce projet en est un pour faire plaisir à quelques acteurs économiques déjà bien lotis et pour quelques politiques puissent parader sur le développement de leurs contrées.

Pourtant, il y a déjà suffisamment de vols, suffisamment de touristes accueillis, suffisamment d'infrastructures d'accueil et suffisamment de retombées économiques. Pendant ce temps-là, au niveau du train, on reste au 19ème siècle ou presque.
Je m'oppose à ce projet visiblement mal ficelé en plus puisque l’autorité environnementale dénote pas moins de 15 recommandations qui seront, à mon avis, sans effet.

Quel est le signal envoyé au peuple qui se bouge face au changement climatique si on cherche à faire toujours plus de fric avec toujours moins de considération pour l'environnement?

Bref, je suis contre car ce n'est pas une utilité urgente. Il vaut mieux développer le train, les recours à des énergies propres et un tourisme/économie maîtrisé.

observation N°1067 déposée le 24/11/2019 à 17:53

Je soutiens l’extension de l’aéroport Nice Côte d’Azur.
Avec une Ligne de Train à Grande Vitesse reportée après 2037, Le Projet d’extension est PRIMORDIAL!!

observation N°1066 déposée le 24/11/2019 à 17:07

e suis contre l’extension de l’aéroport de Nice car notre région concentre tous les risques naturels, y compris sismiques.

Même si des prouesses techniques existent, l’emplacement de cet aéroport sur la mer n’est pas compatible avec sa mise en sécurité (zone inondable, vague submersible, etc.) voire en cas d’effondrement sous-marin, il peut contribuer à décupler la mise en danger d’une population urbaine littorale très dense. Continuer à le développer témoigne d’un déni digne des années 1960.
Je suis contre car la pollution de l’air générée par l’aéroport ne pourra que s’amplifier. Or elle est déjà préoccupante du fait :

- d’un trafic actuel déjà important,

- d’un effet de cumul avec la contribution très forte des autre modes de transport,

- de l’emplacement inepte de cet aéroport. Il est situé au cœur même d’une immense conurbation et d’une zone touristique littorale, touchant ainsi une grande densité de populations locales et externes. Il est aussi placé à l’embouchure d’un canyon sous-marin à haute valeur biologique non seulement sur le plan terrestre (cf. richesse patrimoniale sur le plan ornithologique ; cf zone Natura 2000) mais aussi sur le plan marin (diversité et originalité du milieu du canyon sous-marin du Var, lieu de contact de la faune des grands fonds et de la surface).

- du comportement spécifique du territoire caractérisé par des flux journaliers d’air « pleine mer - hauts sommets » (cf. par exemple, les recherches sur la pollution à l’ozone qui prouve la diffusion de l’ozone de la côte aux hautes vallées, impliquant des atteintes pour la santé et pour l’environnement, bien visibles notamment sur nos forêts).

Quels que soient les efforts faits par les gestionnaires, il est évident qu’une augmentation du trafic aérien ne peut qu’augmenter la production des NOx, des COV, des TSP et autres polluants directs ou indirects (comme l’ozone dérivée des NOx), engendrant des atteintes sur la santé et sur l’environnement aujourd’hui reconnues comme problème majeur. Sans parler de la contribution à la problématique du changement climatique, même si ce projet est accompagné.

observation N°1065 déposée le 24/11/2019 à 17:00

Je suis contre cette extension, pour plusieurs raisons :
-- Tout d'abord le transport aérien, étant basé sur des énergies fossiles, est un mode de transport du passé, sur lequel la puissance publique ne devrait pas investir ni dépenser, sauf pour le rendre moins impactant sur le climat.
-- A Nice, s'il y a bien une urgence du point de vue transport, c'est bien celle de la liaison TGV. Notre aéroport fait de nous la seconde ville française en termes de transport aérien, nul besoin d'encore investir là-dessus, c'est comme élargir sans fin les autoroutes en pensant que cela va réduire le problème de congestion des voitures. Le train est un transport d'avenir, beaucoup moins impactant sur le réchauffement climatique que l'avion, et nous sommes la dernière grande ville française à ne pas avoir de TGV. Ne pensez-vous pas que c'est autrement plus prioritaire ? En outre, la présence du TGV baisserait de facto l'utilisation de l'aéroport, et nous pourrions nous concentrer sur les vols long courrier, impossibles à réaliser en train. L'investissement public n'étant pas illimité, des choix sont à faire, et c'est un très mauvais choix que d'investir dans l'aéroport. Nous avons déjà été la dernière grande ville à nous doter d'un tramway, ne répétons pas sans cesse les mêmes erreurs.
-- Enfin, l'avion fait du bruit, ce qui est mauvais pour les habitants de Nice, et les touristes.

observation N°1064 déposée le 24/11/2019 à 16:58

Je suis complètement opposée à ce projet d'extension de l'aéroport de Nice pour des raisons écologiques globales (c'est un développement contraire au résolutions pour lutter contre le réchauffement climatique ) et pour des raisons sanitaires locales.
Il va de soit que cette extension augmentera le trafic et la pollution de l'air. Il est totalement démagogique voire insultant de ne pas prendre en considération la pollution occasionnée par les avions à l'atterrissage et au décollage, en comprenant le temps d'attente durant lequel ils tournent sur nos tête. L'ouverture sur la mer n'est pas une solution au contraire en fonction du temps les vents marins concentrent la pollution (effet mur). Nice est une ville très polluée, qui souffre d'une surdensité en habitant. Le travail pour développer les déplacement non polluants en son centre et sa périphérie est déjà un vrai challenge avec beaucoup de retard.
Nous constatons dans nos pratiques médicales une hausse des symptômes d'irritation des voies aeriennes liées à la pollution. Quand est t il des maladies plus sérieuses ? De toute urgence une étude épidémiologique comparative basée sur ces symptomes et leur durées cartographiant les atteintes sur le territoire doit être diligentée. Elle doit comprendre une cartographie des maladies plus sérieuses cancer et inflammatoire notamment cardiovasculaires à mettre en parallèle avec la qualité de l'air. Par principe de précaution, l'extension de l'aeroport doit être considéré comme surrisque sanitaire pour la population nicoise et non entrepris. Quand est il de la cartographie des maladies développée par nos niçois très exposés à la pollution ? quand est il de la cartographie de la qualité de l'air à Nice ?

observation N°1063 déposée le 24/11/2019 à 16:47

Totalement opposé à toute extension de l'Aéroport de Nice.
L'expression "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs", pourtant très juste, est très symptomatique du comportement de nos dirigeants: discourir juste mais agir tout à l'opposé; alors que l'on enseigne aux jeunes les "bons" comportements pour l'avenir, ces dirigeants, sans morale, sans pudeur et sans scrupules, corrompus par les lobbys,
se moquent éperdument du futur (autres exemples: un immeuble pour la Métropole en cours de construction et presque terminé comporte environ 500 bureaux; l'éclairage de ces bureaux reste allumé 24H sur 24, week ends compris depuis des mois et des mois!!! La structure béton de cet immeuble d'une dizaine d'étages a été réalisée en ...4 mois, alors que des dizaines de milliers de Niçois attendent depuis des années la sortie de la voie Mathis, promise maintes et maintes fois, repoussée d'années en années, et qui
occasionnent des embouteillages "monstres" ....... Nice une des villes les plus polluées de France, n'a pas besoin de nouvelles nuisances!!!

observation N°1062 déposée le 24/11/2019 à 16:46

Plus d'avions, plus de béton, plus de consommation énergétique, plus de déchets, plus de nuisances sonores, plus de pollution de l air......NON MERCI alors que nous venons de vivre une alerte rouge, il serait criminel de s' assoir sur la COP21. Que revive le train bleu! A combien de Nicois(es)ce projet profiterait il?

observation N°1061 déposée le 24/11/2019 à 16:24

La ville de Nice est déjà très polluée. Pourquoi rajouter de nouvelles sources de pollution?
Les infrastructures existantes sont saturées...Nice a besoin d'air....
Voici quelques raisons qui expliquent pourquoi je suis CONTRE l'extension de l'Aéroport de Nice. Je vous remercie.

observation N°1060 déposée le 24/11/2019 à 15:51

Je suis CONTRE le projet d'extension de l'aéroport de Nice.
Alors que nous venons de traverser une alerte rouge, que les intempéries provoquent des morts ,des accidents , la mobilisation des services publics de santé et de secours, Nice reste préoccupée par un accueil touristique toujours plus important.L'Urbanisation a outrance a déjà fait de nombreux dégâts
Pourquoi de pas favoriser LE TRAIN mode de déplacement moins polluant et sécure ?
Nice est une des villes les plus polluée de France notamment grâce à un aéroport en ville tellement pratique pour les touristes, les hommes d'affaires, les classes "supérieures" de toutes origines qui ont une résidence secondaire dans les Alpes-Maritimes ou le Var et qui prennent l'avion 2 fois par semaine pour en profiter...
Nice s'apprête à bétonner la plaine du Var alors que nous devrions développer l'agriculture locale et que les berges du Var sont fertiles et le climat plus que favorable.Notre autonomie alimentaire est quasi nulle et nous voudrions encore plus de population et de touristes ?
L'ARGENT ne sauvera pas la région, la pollution de l'air et de l'eau empire avec toujours plus d'avions et de bateaux de croisière alors que la méditerranée est la mer la plus polluée du monde.
Nos enfants et petits enfants sont-ils condamnés à payer de leur vie pour nos erreurs sans que nous essayons de freiner cette croissance infernale ?
Faudra t-il l'interdiction définitive de la baignade,de boire l'eau du robinet, ou l'obligation de porter un masque pour que les politiques réalisent que c'est trop tard pour agir ?
Je suis triste et en colère pour mes descendants, mais aussi pour mes aïeuls qui sont nés à Nice et ne comprennent pas la folie consumériste dont nous voyons chaque jour les ravages sur la planète et à notre porte.
SOYONS RESPONSABLES, ayons du bon sens arrêtons cette folie urbaine avant qu'elle ne nous détruise.
Sophie B

observation N°1059 déposée le 24/11/2019 à 15:41

Le comité de défense des quartiers du port émet un avis défavorable au projet d'extension du terminal 2 de l'aéroport, et surtout au projet qui est de passer de 13 500 000 à 18 000 000 de passagers soit une augmentation de plus de 30%.
Si le comité se permet d'intervenir c'est qu'il est en partie concerné par l'atterrissage ou l’approche dite "Saleya", et donc par le survol du Mt Boron, du Port, et de la colline du Château.
C’est au titre du Comité que nous avons le devoir, l’obligation d’émettre notre point de vue, sur le projet d’extension de l’aéroport de Nice
L'augmentation du nombre de passagers de 30%, va engendrer une augmentation avérée de cette zone, qui représente env.110 000 niçois.
Après lecture de la notice d'impact nous constatons qu'aucune allusion sur l'approche "Saleya" est faite et donc cette étude d'impact est incomplète au moins sur ce secteur.
Cette extension, sa justification, et surtout sa réalité nous fait penser aux propos suivant:
"La maison brûle mais nous regardons ailleurs"
Sa justification est basée sur un principe : plus, toujours plus.
Ce projet n'est pas anodin, il ne prévoit pas, mais il veut se donner la possibilité d’augmenter sa capacité de 30% , soit une augmentation de 4 à 5 000 000 de passagers, avec une augmentation de 20% du nombre d’avions, si l’on veut tenir compte d’un meilleur rendement des avions (ce qui est impossible à prouver)
De par son importance il va créer des nuisances plus importantes, une pollution de l’air plus importante, un accroissement de la circulation autour de l’aéroport, même si l’étude d’impact affirme le contraire (sans en apporter la preuve)
La justification de cet accroissement est accompagné d’une étude économique (très succinct) brouillonne, globale basée sur l’impact direct (0,32 milliards d’€) à un impact indirect (1.77 milliards d’€), pour en arriver à un « impact économique total de 7.04 milliards d’€, en prenant en compte l’impact direct, indirect, et induit, sans explication ou calcul.
Pour la pollution de l’air, l’étude d’impact prend en compte que le site de l’aéroport est très « aéré », il est simplement oublié que le vent venant de la mer fait remonter les particules sur la vallée du var, et que le soir le vent est inversé puisqu’il vient des montagnes.
Le réchauffement de l’air, n’est pas pris en compte, même pas pour la situation de l’aéroport qui en 2050, sera surement au niveau de la mer, si cette dernière est bien montée de 1.00m, comme les études le démontre.
Le dégazage des avions n’est pas abordé, puisque contesté par les compagnies, sauf quant nous retrouvons sur les trottoirs, les murs, etc. des taches de kérosène.
Cela permet aux riverains d’en profiter 2 fois.
Nous rappelons que la Métropole en mars 2019, a adopté une baisse de 22% des gaz à effet de serre. Ce projet qui prévoit une augmentation très substantielle du nombre d’avions et donc de la pollution de l’air, va à l’encontre de cette décision.
La zone « Natura 200 » en bordure de l’aéroport est abordée mais l’incidence de cet augmentation d’avions +20%, de véhicules (env. 3000 par jour), est considérée faible par l’étude d’impact.
Le plan de masse fait ressortir qu’avec l’extension il sera créé 7 postes de stationnement pour avions, ce qui démontre que l’on est plus dans une situation d’un meilleur remplissage mais de création de lignes supplémentaires (la Chine pourquoi pas)
L’étude d’impact ne donne aucune information sur l’estimation du projet, ce qui nous laisse interrogatif, et ne permet pas aux pouvoirs publics d’en estimer l’importance économique.
L’étude d’impact ne prend pas en considération les problèmes d’approche que nous avons déjà subie, sur les erreurs de pilotage, et les trajectoires anormales constatées (27/08/2013, 27/08/2016, 07/08/2017, 11/08/2017)
De par son importance c’est un projet « d’utilité public et d’intérêt public », une simple enquête publique ne peut être prise en considération et statuer sur un tel dossier.
Nous pensons qu’un tel projet « d’intérêt public » doit être pris en considération par la « C.N.D.P » afin qu’il soit étudié dans le cadre d’une Commission du Débat Public.
Nous réitérons notre opposition à ce projet, et nous demandons par courrier séparé, la création d’une Commission particulière pour un débat public.
Nous vous prions d’agréer, Madame, l’expression de nos salutations distinguées.

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dda96f6be185.pdf

observation N°1058 déposée le 24/11/2019 à 15:16

Je veut moin de pollution à Nice

observation N°1057 déposée le 24/11/2019 à 15:15

Je suis complètement opposée à ce projet d' extension du terminal 2 de l'aéroport de Nice. Alors que les conséquences du dérèglement climatique se font cruellement sentir sur notre territoire, on continue à faire comme si le développement économique restait la priorité.

Or, la priorité criante actuellement est la protection de notre air, de notre eau, de nos terres fertiles, car ce n'est pas le développement du tourisme qui nous sauvera des graves menaces écologiques qui pèsent sur nous et sur nos enfants ...

Au contraire : plus de vols, plus de tourime entraîneront un impact environnemental négatif et aggraveront les risques climatiques.

Il est grand temps de changer de paradigme et de préparer la transition écologique de gré, avant que cela ne devienne inéluctable.

observation N°1056 déposée le 24/11/2019 à 15:02

NON NON ET NON
À L’EXTENSION DE L’AÉROPORT DE NICE
LE TRAFIC ACTUEL PRODUIT DÉJÀ TROP DE NUISANCES
NOTAMMENT SONORES ET CE
Y COMPRIS LA NUIT
IL FAUDRAIT PLUTÔT SONGER À DIMINUER LES NUISANCES ACTUELLES
MALHEUREUSEMENT JE DOUTE QUE MA DEMANDE SOIT ENTENDUE

observation N°1055 déposée le 24/11/2019 à 15:02

Je m'oppose complètement à ce projet d'extension de l'aéroport. Il y a déjà trop de bruit et de pollution.

observation N°1054 déposée le 24/11/2019 à 14:22

Je suis favorable au projet d’extension de l’aéroport NCA.
Chef d’entreprise patrimoniale de 48 salariés établie depuis 82 ans sur la région niçoise, active commercialement au niveau local, régional, national, international. En plein développement et qui recrute localement.
L’extension est une réponse indispensable face à la saturation des modes de transports actuels et l’enclavement croissant et pénalisant de notre territoire.
Il s’inscrit de pair avec la création du pôle multimodal, projet d’infrastructures ambitieux, cohérent et structurant de l’activité économique des prochaines décennies. ( peut-être ne pas oublier le cabotage maritime comme transport en commun pour désengorger le trafic routier et ferroviaire)
l’extension du terminal T2 c’est L’outil nécessaire à la réussite du futur parc d’expositions à l’emplacement du MIN;
Pour renforcer l’attractivité régionale, la place du Tourisme d’affaires et de congrès, lui même propice aux implantations et investissements venant de l’extérieur.
Les impacts négatifs sur l’écologie devront être évalués et minimisés mais ils seront limités de part l’essence même du projet.
L’avenir se prépare, les efforts et les investissements sont nécessaires : nous devons prendre notre destin en main, comptez sur nous mêmes dans une approche systémique maîtrisée du point de vue environnemental, social, sociétal, urbanistique qui mette l’épanouissement de l’être humain habitant aujourd’hui et demain au cœur des priorités.

observation N°1053 déposée le 24/11/2019 à 14:06

NON à l’extension de l’aéroport
De Nice.
Stop au bruit, pollution béton
danger avec tous ces avions qui nous passent sur nos vies et qui nous mettent en danger
Merci

observation N°1052 déposée le 24/11/2019 à 13:39

Je suis CONTRE ce projet d'extensions qui ne va que dans un sens de consommation, toujours plus, plus grand alors que nous sommes, à mon sens suffisamment bien servi. Ne parlons pas de l'augmentation des gaz à effet de serre, de la pollution lumineuse et auditive..

observation N°1051 déposée le 24/11/2019 à 13:04

Excellent initiative que je soutiens pour la continuation du développement de notre département et de l’est Varois.
Bravo.

observation N°1050 déposée le 24/11/2019 à 12:50

Je suis CONTRE ce projet d’extension qui favorise trop le tourisme au détriment des locaux, de leur qualité de vie, de leur vie tout court puisque les locaux ne sont plus en mesure de se loger, un grand nombre de logements étant destiné à l’activité touristique. Il faut un juste équilibre et là il est entrain d’être rompu (pour exemple Venise ou Barcelone comme cité précédemment)

observation N°1049 déposée le 24/11/2019 à 12:33

Totalement favorable car toute autre réponse serait économiquement une catastrophe pour l économie azuréenne et un isolement supplémentaire pour notre région qui est déjà très mal desservie

observation N°1048 déposée le 24/11/2019 à 12:30

Je suis résolument POUR cette extension

observation N°1047 déposée le 24/11/2019 à 12:27

Opposé :
quid des installations collectives d'assainissement! Alors que tous sentent les odeurs de la station Haliotis à laquelle ont été rattachées toutes les communes du littoral de la métropole. Plutôt bonne chose : St Jean Cap Ferrat, Beaulieu et autre rejetaient leurs eaux usées dans la Belle Bleue!
Mais la station d'épuration Haliotis semblent déjà avoir atteint son maximum. 4 millions de touristes en plus aura un impact certain. Qu'a-t-il été prévu pour adapter les infrastructures?!
C'est une chose d'exiger, comme le prévoit la loi, une participation financière ! Mais elle ne va pas couvrir investissement qui va devoir être fait!
Et pour répondre à l'observation qui dit "qu'on s'oppose pour s'opposer" : non je m'oppose parce que JE NE SUIS PAS DU TOUT CONVAINCUE!

observation N°1046 déposée le 24/11/2019 à 12:14

Je suis opposé à cette extension du terminal 2 de l'aéroport de Nice pour plusieurs raisons et la première et principale est l'impact environnemental négatif découlant de l'accroissement du trafic aérien. La protection de l'environnement n'est évidemment une priorité nationale que lorsque elle ne va pas à l'encontre des intérêts financiers, ici d'investisseurs étrangers principalement. Les Niçoises et Niçois devraient se réjouir de contribuer à ce développement, à travers leurs impôts, en échange, ils pourront notamment tenter leur chance pour rentrer dans le tram et aller en centre ville. Nous n'avons pas besoin de nouvelles lignes et de l'accroissement du trafic aérien. Pensons à la santé publique, au plus grand nombre (en ne proposant pas de décaler les couloirs aériens pour son petit confort par exemple ou alors pourquoi ne pas étudier la création d'un 2e aéroport au Mont Boron pour partager les " bénéfices " de cet accroissement du trafic aérien ?).

observation N°1045 déposée le 24/11/2019 à 12:13

Ce projet d'agrandissement d'aéroport me parait contre nature . Il va encore aggraver les risques au dessus de la ville de Nice avec un survol encore plus conséquent .
Les risques sont de plusieurs natures : le bruit ; la pollution de l'air ; mais aussi la défaillance humaine qui pourrait conduire à un crash au dessus de la ville .

Il n'y a pas que la ville de Nice qui est impactée par ces différentes problématiques . L'ensemble de la cote d'azur sur le trajet des avions court les mêmes risques !!!

Aujourd'hui notre pays réfléchit aux impacts des excès humains sur le dérèglement climatique .
Comment peut-on encore à aggraver la situation en s'autorisant de telles actions d'un côté ???? et palabrer avec des discours politiquement corrects de l'autre ???

Que veut on , Encore plus de tourisme ? Oui cette mono- industrie touristique rapporte beaucoup d'argent sur la cote d'azur .

Nos enfants nos bébés et les générations à venir ont droit à la SECURITE SANITAIRE pour vivre en bonne santé .
Ce n'est pas en les ventilant avec des billets de 200€ qu'on va éloigner la pollution .

La science progresse et pourtant l'absurdité avance ! il faudrait peut-être réfléchir à occuper les terrains vacants par des espaces de vie de qualité et oublier le fric qui ne va dans la poche que de quelques uns .

Vraiment j'espère que les savants et les sachants vont réagir comme il se doit devant une pareille folie .

Je suis fermement opposée à l'agrandissement de l'aéroport de NICE.
Je veux encore croire au bon sens des décideurs qui enterreront définitivement cette mauvaise idée.

observation N°1044 déposée le 24/11/2019 à 12:00

Je m'oppose à ce projet d'extension du Terminal 2 de l"aéroport de NICE Côte d"Azur qui apportera forcément une augmentation du trafic aérien et routier et donc davantage de nuisances sonores et d"émissions de gaz à effet de serre néfastes pour la santé de tous: problèmes cardio-vasculaires, respiratoires,asthme...,alors que nous devons tous lutter contre le réchauffement climatique, contre la pollution de l"air.

observation N°1043 déposée le 24/11/2019 à 11:52

Bonjour,
Je suis également contre l'extension de l'aéroport de Nice qui conduira à "accueillir", je dirai plus, subir, 4 millions de touristes supplémentaires, pour les raisons suivantes !
- impacts désastreux liés au tourisme de masse sur les plans écologiques, démographiques et la qualité de vie quotidienne
- à 'heure où nous sensibilise sur le bilan carbone et où on encourage les gens à ne plus se déplacer en avion lorsque des alternatives existent, notre métropole qui se veut innovante et un modèle en matière environnementale MAIS, envisage d'étendre la capacité de l'aéroport! Quelle contradiction ou poudre aux yeux !
- les raisons éthiques m'interpellent : au début opposé à la vente de l'aéroport, la Ville s'est montrée favorable à la prise de participation par des fortunes chinoises... Parallèlement, on assiste à la multiplication des coopérations avec la Chine : carnaval, fête des lumière, certes. Mais aussi : coopération en matière sécuritaire : utilisation de notre système vidéo pour développer la reconnaissance faciale en Chine. Dans un pays où les droits de l'homme sont bafoués au quotidien, je trouve cela tout bonnement honteux et scandaleux!
- sur un plan fiscal : déjà scandalisée par la décision de la métropole faire payer le même prix aux usagers du tram venant de l'aéroport alors qu'il y avait une réelle opportunité d'encaisser des recettes importantes et par conséquence, de ne pas faire peser sur les contribuables l'exploitation de cette extension !
Et oui un service public se paie de 2 façons : le prix et les impôts. Plus le prix est bas, plus les impôts servent à payer ce service! A méditer
Qui va payer les rames de tram et de bus supplémentaires ?! Certes, il y aura des recettes fiscales découlant de l’extension mais le compte n’y sera pas. Comme il ne l’a pas été pour le Grand Stade (cf. rapport de la chambre régionale des comptes !)
- Qualité de vie au quotidien : je n’ai pas envie de vivre dans une métropole où, où que j’aille, il y ait un monde fou ! Certes je ne vis pas à la campagne mais pas non plus dans une mégalopole où la vie quotidienne serait insupportable ! Regardez ce qui se passe à Venise ! Il y a de moins en mois d’habitants de naissance ou de cœur.
Oui il fait plutôt bon vivre dans notre métropole et je ne tiens pas à ce que cela change pour les ambitions personnelles. Soyons un modèle, encourageons le développement économique durable en améliorant les réseaux numériques de communication, par exemple.
Alors NON NON NON à l’extension de T2

observation N°1042 déposée le 24/11/2019 à 11:48

Je suis totalement défavorable au projet d’extension de l’aéroport tel que présenté dans l’étude d’impact pour les raisons suivantes

1. Les informations concernant les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas suffisantes.
Il faudrait avoir une valeur globale (et pas par unité de trafic) des émissions de GES comprenant les émissions au décollage et à l’atterrissage (car il me semble que ce sont des facteurs importants d’émission et qui sont ici négligés). Quelles émissions de GES à horizon de mise en service du projet et à horizon 2030 sont attendus par rapport à l’actuel? Quelles répercussions sur la santé des niçois ?

2. La composante bruit du projet me parait également traitée trop légèrement sous prétexte qu’un PPBE de l’aéroport existe déjà et est suffisant. Les niçois sont constamment harcelés par les décollages et atterrissages d’avions : une modélisation acoustique aurait été la bienvenue pour que les habitants proches puissent avoir une idée de l’augmentation du bruit à laquelle ils doivent s’attendre (à horizon mise en service mais aussi à horizon 2030 : je ne crois pas qu’avec +7,6 millions de passagers en plus le trafic aérien soit identique).

3. Ce projet n’est pas compatible avec l’état d’urgence climatique et les axes stratégiques suivants du Plan Climat Energie Territorial :
"Agir directement sur les consommations énergétiques et les émissions de GES" =>augmenter le nombre de passagers sans augmenter le nombre d’avions dans le ciel ne me parait possible qu’à court terme (A moyen-terme le projet prévoit 21,6 millions de passagers en 2030 contre 17 millions sans projet). Quid des émissions en résultant ?
"Relever le défi de la mobilité durable"=> Développer le transport aérien ne me semble pas en cohérence avec cet objectif sauf si une technologie permettant de faire voler des avions sans pétrole est en train de se développer mais cela n’est alors pas évoqué dans l’étude d’impact.

A la lecture de l’étude d’impact ce sont les éléments que j’estime indispensable à l’information du public et que je ne retrouve pas. Je ne parle pas de la saturation des routes avec le déversement de 4 à 8 millions de passagers supplémentaires, de la dégradation de la qualité de l'air, du dérangement des espèces animales (Zone NATURA 2000), de la montée des eaux… Ce projet n’a qu’une motivation économique qui va au détriment de trop d’êtres vivants. Les touristes qui n’auront pas leur billet d’avion pour Nice trouveront bien une autre destination.

En conclusion, le projet et son étude d’impact, tel que présenté ne sont pas poussés à un niveau suffisant d’informations. De plus, je ne peux pas soutenir un projet de croissance basé sur l’utilisation d’une énergie fossile en voie de disparition et qui, de plus, va à l’encontre de l’intérêt général en terme de cadre de vie et de santé. Je ne peux donc que me prononcer contre ce projet.

observation N°1041 déposée le 24/11/2019 à 11:45

Ce projet d'extension va à l'encontre du bon sens et de ce qui devrait être notre priorité à tous : agir pour le climat. Pourquoi ne pas revenir au concorde tant qu'à agir avec un logiciel années 80 ? Le tourisme de masse, le tourisme d'affaires, c'est une vue à très court terme. Encore un big projet totalement inutile et illustratif du greenwashing ! D'un côté, on développe à petit pas les transports en commun et le vélo, on replante des arbres, et de l'autre on continue comme avant... C 'est un peu comme si on demandait aux individus de faire des efforts en remplaçant leurs ampoules par des LED tout en développant l’éclairage des vitrines et les panneaux publicitaires lumineux ! Cela serait absurde, non ? Le problème, c'est que si on laisse faire ces gens là, au service d’intérêts privés, on va dans la mur à la vitesse du son.

C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains grands décideurs paraissent brillants avant d'avoir l'air con...

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dda5fad9b275.jpeg

observation N°1040 déposée le 24/11/2019 à 11:43

Bonjour,

J'habite Nice depuis ma naissance, aujourd'hui il y a un atterrissage/décollage toutes les 2 minutes et le bruit qui va avec et la pollution que l'on subit avec le kérosène c'est sans commentaire.
La modernisation récente de l'aéroport de Nice tel qu'il est, c'est très bien , l'agrandir est un non sens par rapport à la COP 21 et à tout ce que l'on peut lire sur le réchauffement climatique.
Je suis contre l'extension de l’aéroport de Nice à 100%

Mme Graffagnino Florence

observation N°1039 déposée le 24/11/2019 à 11:41

Je m'oppose au projet d'extension de l'aéroport de Nice au vu de ses impacts tant environnementaux, humains (nuisances sonores, pollution, déchets) et de santé publique.
Le bien-être de la population devrait être la priorité des pouvoirs publics hors ce projet va totalement à l'encontre du bien-être des habitants d'une large zone autour de l'aéroport, tant à Nice que dans les communes limitrophes. Les impacts environnementaux eux sont encore plus étendus.

Nice joui déjà d'un bel aéroport, qui a déjà causé de grave catastrophe de par le passé, il est bon de savoir se contenter de ce que l'on a et de bien le gérer et l'entretenir. Il faut savoir respecter notre région et apprendre de nos erreurs.

J'espère que vous saurez savoir faire preuve d'intelligence et de sagesse sur ce dossier.

observation N°1038 déposée le 24/11/2019 à 11:20

Je viens témoigner ici de mon opposition à l’extension de l’aéroport de Nice. Je me prononce donc clairement CONTRE cette extension.
Je suis CONTRE parce que c’est une triple aberration : écologique, économique et sociale.
C’est une aberration écologique pour toutes les raisons que de nombreuses personnes ont développées avant moi au cours de cette enquête. Une augmentation du trafic aérien provoque une augmentation de la pollution de l’air, de la pollution sonore. Notre ville est déjà une des plus polluées de France, il est urgent de travailler à la dépollution.

C’est aussi une aberration économique. Depuis une cinquantaine d’années, le développement économique de Nice et de la Côte d’Azur est axé sur le tourisme. Cette mono-industrie est mise en place au détriment d’une agriculture locale (notamment dans la plaine du Var), mais aussi à la place d’autres activités industrielles. Aujourd’hui, plus aucun responsable politique local en poste, n’envisage un rééquilibrage économique au bénéfice d’activités économiques non-polluante.
Or la mono industrie est une erreur car elle fragilise l’activité d’une région. Quand tout repose sur une activité, tout le monde est dépendant de cette activité. Si elle fléchit, voir disparaît, c’est toute une région qui périclite.
Mais la mono-industrie touristique est encore plus terrible car elle est plus fragile que beaucoup d’autre. Nous avons pu le constater lors du terrible 14 juillet 2016. Les contre-coup sur l’activité touristique ont été difficile à surmonter… Or l’extension de l’aéroport est prévue à destination essentielle du tourisme.

C’est enfin une aberration sociale. Parce que, non content de polluer ou de fragiliser, le tourisme est aussi une activité clivante socialement. Quand on parle tourisme sur la Côte d’Azur, on ne parle pas de tourisme social. On parle de faire venir ceux et celles qui ont un gros pouvoir d’achat, la plupart du temps issus d’un autre continent, dans le cadre d’un tourisme de masse. Le ressentiment des niçois et niçoises est fort, et beaucoup ne comprennent pas le besoin de faire une ligne de tram « port - aéroport » alors que des besoins plus importants existent dans certains quartiers.

C’est pour toutes ces raisons que je suis CONTRE l’extension de l’aéroport. Je demande l’abandon de ce projet et que l’argent ainsi économisé puisse être utilisé, par exemple, pour amener la ligne 1 du tram jusqu’à l’Ariane.

Patrick FODELLA

observation N°1037 déposée le 24/11/2019 à 11:17

L’étude d’impact n’est pas crédible. On lit avec consternation que « aucune habitation n’est recensée dans l’aire d’étude » mais en même temps, que le territoire impacté accueille 120 000 habitants avec une « démographie supérieure à celle de la métropole », de plus constitué d’une « population très active » (sous-entendu favorable au développement de toute sorte). En fait cette étude ne concerne que les impacts dus aux travaux de construction de l’extension dans l’enceinte même de l’aéroport en éludant tous ceux découlant de son exploitation. On rit jaune en lisant que « Le site de l’Aéroport est peu soumis à la pollution du fait de sa configuration très aérée ». Les auteurs ne savent pas que la pollution ne disparait pas : elle est tout simplement transportée, ici, là, et jusque dans le Mercantour. On rit jaune de plus belle le 24 novembre 2019 en lisant que « Le climat est tempéré ». Plus pour longtemps : canicule en été, déluge en automne. Ce n’est pas avec de l’hypocrisie (« on multiplie les initiatives pour réduire l’empreinte climatique » tout en augmentant le trafic et ses nuisances) qu’on règle le problème. On est sûr d’une chose : la nature aura le dernier mot, et d’ici 30 ans l’aéroport risque d’être sous l’eau.

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dda594dd629d.pdf

observation N°1036 déposée le 24/11/2019 à 11:15

Je suis opposée à ce projet d'extension

observation N°1035 déposée le 24/11/2019 à 11:10

Aéroport de dimension internationale.
1er aéroport de région en France, 2ème après ceux de la région parisienne.
Saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…), nécessité de maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité.
Equipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département ; les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international
Le Comité de Quartier du Mont Boron s'est réuni, jeudi 14 novembre 2019, en présence des adhérents afin d'apporter des observations pertinentes à savoir que le couloir Espace Aérien est trop proche de nos côtes et des résidences Est de laVille - Cap du Nice Mont Boron, il est souhaitable que le couloir passage soit d'un recul de 200 mètres en mer, et pour finir à 100 mètres de recul de la promenade des Anglais, tout au long de la ville de Nice et jusqu'à l’atterrissage avec une possibilité d'une réduction de la vitesse de 10% avant l'arrivée à l’atterrissage Avantage : sécurité des personnes, bruit réduit, l’environnement et moins de gaz à l'effet de serre. .
Objectifs du projet : continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation.
Desserte par les lignes 2 et 3 du tramway, reliées au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera trains, tramways, cars et bus : la croissance du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.
Prendre en compte une possibilité de voir les TGV à l'arrivée, sur notre département ou autre moyen de transport futuriste rapide
Notre Comité de Quartier du Mont Boron souhaite s'associer afin de participer à des réunions de travail décisionnelles. Nous pouvons être une source de proposition pour notre Aéroport..

J. LE BRIS - Président du Comité de Quartier du Mont Boron
Projet à mettre en perspective avec l’aménagement du Grand Arénas : tourisme d’affaires, quartier de dimension internationale, Parc d’exposition…

observation N°1034 déposée le 24/11/2019 à 10:57

En tant que riveraine, habitant le quartier des vespins, je subis deja la pollution atmospherique et sonore de l aeroport cest pourquoi je suis opposée a lextention de l aeroport t2 de Nice.

observation N°1033 déposée le 24/11/2019 à 10:55

En tant que riverain, habitant le quartier des vespins, je subis deja la pollution atmospherique et sonore de l aeroport cest pourquoi je suis opposée a lextention de l aeroport t2 de Nice.

observation N°1032 déposée le 24/11/2019 à 10:53

En tant que riverain, habitant le quartier des vespins, je subis deja la pollution atmospherique et sonore de l aeroport cest pourquoi je suis opposée a lextention de l aeroport t2 de Nice.

observation N°1031 déposée le 24/11/2019 à 10:51

En tant que riveraine, habitant le quartier des vespins, je subis deja la pollution atmospherique et sonore de l aeroport cest pourquoi je suis opposée a lextention de l aeroport t2 de Nice.

observation N°1030 déposée le 24/11/2019 à 10:50

Je suis oppose a l extension de l aéroport de nice étant habitant au cros de cagnes nuisances sonores pollution et circulation suplementaire

observation N°1029 déposée le 24/11/2019 à 10:48

En tant que riveraine, habitant le quartier des vespins, je subis deja la pollution atmospherique et sonore de l aeroport cest pourquoi je suis opposée a lextention de l aeroport t2 de Nice.

observation N°1028 déposée le 24/11/2019 à 10:18

Etant le meilleur moyen de se déplacer depuis Nice, train et routes étant peu efficientes, je suis pour la réalisation du nouveau terminal permettant à l’aerOport d’être competitif. Nice en a besoin. De plus ce tetminal ne porte pas préjudice à l’envi Étant déjà situé sur l’aeroport.

observation N°1027 déposée le 24/11/2019 à 10:15

Bonjour
A l'heure de prendre des décisions permettant de lutter contre le réchauffement climatique, ce projet est totalement à l'encontre.
Notre région est déjà asphyxiée par un tourisme de masse, des déchets dont on ne sait plus quoi faire, des nuisances sonores, de la pollution atmospherique, etc... c'est pourquoi je m'oppose à la réalisation de ce projet.
Et que dire du bilan carbone d'une telle opération et du surcroît du trafic aérien qu'elle va engendrer. Nous ferons mieux d'utiliser les énergies fossiles et hummaines pour des projets plus vertueux.
D'ici quelques décennies, la rareté du pétrole fera que son prix sera tellement élevé que le trafic aérien, très gourmand en énergie fossile, diminuera drastiquement.
Alors si de tels projets aboutissent, ces aéroports ne serviront plus à rien, à part défigurer note nature et être les vestiges d'un passé où nos gouvernants ne se sont pas posés les bonnes questions.
La balle est donc dans les mains des décisionnaires.
Posez-vous les bonnes questions.

observation N°1026 déposée le 24/11/2019 à 10:14

Je suis opposé à l'extension du terminal 2.2 de l'aéroport de Nice. Les nuisances sonores sont déjà maximales dans ce secteur de Nice en raison de la multiplicité des infrastructures routières , ferroviaires et d'un trafic aérien déjà très important.
• Le sur-bétonnage du littoral et de la basse vallée du Var multiplie encore les risques d'inondation dans ce secteur situé en zone inondable. Ce serait de plus une nouvelle atteinte à la préservation des paysages et des espèces concernant la faune et la flore. Aucune prise en compte n'a été faite concernant la montée du niveau marin lié au changement climatique.
• Et bien entendu, dans notre ville de Nice qui est une des grandes métropoles les plus polluées de France, il est hors de question d'aggraver encore le phénomène. Nous voyons bien que les logiques financières et le profit à court termes sont encore les moteurs de nos politiques publiques qui nous mènent à un effondrement programmé.
• Je suis résolument contre ce projet d'extension de l’aéroport.

observation N°1025 déposée le 24/11/2019 à 10:13

Je suis CONTRE ce projet. Des dépenses encore conciderables au détriment de l'écologie. La pollution est déjà intense dans les Alpes Maritimes..
STOP Arrêtez de nous TUER.

observation N°1024 déposée le 24/11/2019 à 09:42

OPPOSÉ

observation N°1023 déposée le 24/11/2019 à 09:37

En ce mois de novembre 2019, pour la 1ère fois, ALERTE ROUGE dans les Alpes Maritimes ! et Plan ORSEC ! Inondations, submersion, avalanches !
Combien de morts et de blessés faudra-t-il encore pour que les responsables publics et privés ainsi que tous les partisans du projet fassent l'autruche ? s'obstinent dans leur course effreinée et mortifère de la croissance, de leur chiffre d'affaire ? au détriment de notre vie, notre santé, notre quiétude ?
Je suis fermementt OPPOSé à ce projet d'extension du T2 de l'aéroport de Nice !
Et ceux qui le mettraient en oeuvre seront comptables moralement et pénalement des désordres occasionnés à notre génération et les suivantes !

observation N°1022 déposée le 24/11/2019 à 09:32

J'aimerai que les discours sur l'urgence climatique ne soit pas totalement vain. Prenez conscience de tout les dégâts qu'entraînent ces projets (sur la santé des riverains, sur leur environnement, sur notre environnement... )

Et surtout pour une fois, agissez en citoyens d'une démocratie et prenez en compte l'avis de vos concitoyens. Ou attendez l'effondrement et la guerre civile drapé dans votre inconséquence naïve et égoïste.

Ce projet est nocif, le dossier mis a disposition du public est une blague et ne répond pas au questions légitimes et basiques que l'on peut se poser quelques exemples :
- Sur le point de vue économique : qui finance quoi ? quels sont les perspectives ?
- Sur le point environnemental : Quels sont les impacts de l'infrastructure existante comment vont ils évoluer ?
- Sur le point de l'éthique : qui tranchera au final ? comment les acteurs principaux peuvent être juge et parti dans un projet aussi impactant ?

Bref, je dis BASTA. Arrêtez de prendre les gens pour des cons.

observation N°1021 déposée le 24/11/2019 à 09:29

A l'heure où tout le monde est informé que "notre terre brûle", ce projet inconsidéré et anachronique est absurde :
. Il n'a comme unique motivation que d'augmenter le volume de touristes visitant la Côte d'Azur,
. Seuls les activités vivant du tourisme (hôteliers, restaurateurs, taxis) y voient leur intérêt,
. Les conséquences pour les habitants seront catastrophiques pour une collectivité qui n'arrive à gérer ni son énergie (venant de l'extérieur), ni ses déchets (partant dans les Bouches du Rhône, le Pas-de-Calais...), ni ses transports (absence de ligne grande vitesse, première ligne de tram il y a quelques années à peine, absence de dispositif de co-voiturage, contournement payant de Nice par l'A8).
. Les locaux n'arrivent plus à se loger (trop de tourisme déréglementé comme AirB&B, l'offre de logements est minimale et captée par des structures extérieures et locales dont le seul but est de faire du profit via la location de chambres aux touristes).

Non à l'augmentation du nombre de touristes. Il convient de mettre en place des services de régulation et de contrôle pour permettre un équilibre inexistant à ce jour.
Toutes les autres villes touristiques (Barcelone, Venise, Paris) en ont pris conscience et prennent des décisions, seule Nice persiste à s'enfermer dans le seul objectif du profit de quelques-uns.

observation N°1020 déposée le 24/11/2019 à 09:27

Je suis opposé à l'extension de l'aéroport de Nice, en contradiction totale avec le monde décarbonné qui est vital ! Tout simplement.
Mettons plutôt en oeuvre au plus vite la ligne TGV (2,4 g CO2 / km soit 50 fois moins nocif que l'avion !)

observation N°1019 déposée le 24/11/2019 à 09:19

Je suis contre ce projet d'extension: les benefices économiques,vision å court terme, la question se pose sur du long terme en terme de santé publique des populations exposées aux nuisances sonores et pollution associées du trafic aérien.

observation N°1018 déposée le 24/11/2019 à 08:46

non à la polution

observation N°1017 déposée le 24/11/2019 à 08:31

Je suis CONTRE l'agrandissement de l'aérogare 2.
STOP à l'avion trop polluant mais pas cher.
Remettez les trains de nuit (couchettes) avec des tarifs attractifs! C'est une très bonne alternative pour rejoindre Paris.

observation N°1016 déposée le 24/11/2019 à 07:56

La métropole de Nice est déjà très polluée, il est hors de question d'aggraver encore le phénomène.
Je suis résolument contre ce projet d'extension de l’aéroport.

observation N°1015 déposée le 24/11/2019 à 05:38

Je m'oppose à ce projet : il est en opposition avec la déclaration d’état d’urgence climatique de Président Christian Estrosi (septembre 2019) et bien au-delà en opposition avec la nécessité de revoir nos mode de vie et de déplacements.
C'est un projet basé uniquement sur une vision économique à moyen terme et dont les fondations ne reposent pas sur les valeurs de respect de la vie (dans tous les sens du terme) que doivent défendre des citoyens éclairés et soucieux de transmettre à leurs enfants une planète où il fait bon vivre.
C'est tout simplement un projet totalement irresponsable.
Qui prendra la responsabilité de ses conséquences néfastes ?
Merci.

observation N°1014 déposée le 24/11/2019 à 01:06

Bonjour

Je suis plus que favorable à cette extension de l'aérogare 2, et plutôt deux fois qu'une !! Et pourtant, je ne prends l'avion que 2 fois par an en moyenne, lui préférant le train lorsqu'il s'agit d'aller à Paris.

La société d'aujourd'hui est malheureusement bien schizophrène, voire négative. On tire sur tout ce qui bouge, on "dézingue", on hurle à hue et à dia, on dit stop à la pollution, au bétonnage, aux avions, aux voitures... etc etc. Je ne nie évidemment pas la faculté d'être en opposition, et pour certains, leurs arguments sont légitimes.

Pourtant, beaucoup se déclarent contre, car il est de bon ton d'être contre, alors qu'ils n'ont pas mesuré les enjeux, et n'ont pas du tout fait une démarche de relativisation, lorsqu'on s'aperçoit que l'impact sera finalement minime. De quoi s'agit-il en vérité ? D'établir juste une extension modeste d'une aérogare ! Et non pas de mettre des pistes supplémentaires !

Donc, il ne s'agit pas de l'extension de l'Aéroport, mais de la seule extension de l'aérogare 2. Du coup, ça calme !

A y regarder de près, ce projet d'extension de l'aérogare 2 est élégant, sobre, épuré et s'insère bien dans le paysage. C'est donc un excellent point !

A y regarder de près, on s'aperçoit qu'en dépit d'une croissance régulière depuis les années 2000, sauf les années de crise, eh bien pendant que l'on passait de 9 millions à près de 14 millions de passagers, dans le même temps, le nombre de mouvements diminuait d'environ 40 000 mouvements par an. Les opposants n'en soufflent mot. Et pour cause, cela ruinerait leur argumentation .

Et que dire des avions qui sont aujourd'hui moins bruyants, moins polluants, plus économes en énergie ?

Et que dire des 14 millions de passagers ? Ce sont finalement eux qui votent pour l'extension de l'aérogare 2 !! Demandez leur leur avis, ils sont bien contents de pouvoir atterrir à Nice, tout comme les niçois et azuréens sont bien contents de profiter de moult destinations qui leur sont proposées !

Mais l'aéroport, ce n'est pas seulement celui des niçois, c'est celui de la Côte d'Azur, et non seulement des Alpes-maritimes, mais sur une zone plus étendue vers Saint Raphaël Saint Tropez à l'Ouest, et sur la côte italienne ligure à l'Est. Ce sont donc plus de 2 millions d'habitants qui sont concernés !

Demandez leur, demandez à ceux qui fréquentent le Terminal 1, qui en dépit des multiples aménagements et extensions, est en limite aujourd'hui sans extension possible et saturé. C'est bien pourquoi l'extension de l'aérogare 2 est plus que nécessaire, ce qui permettra de ne plus surcharger le Terminal 1, voire de l'alléger, car les conditions d'embarquement à l'aérogare 1 sont indignes d'un aéroport international. C'est complètement étriqué, surtout lorsqu'on se retrouve dans les petites salles au raz des pistes que l'on rejoint par bus !

Alors oui, cette extension de l'aérogare 2 est indispensable, tant pour la fonctionnalité de l'aéroport, que pour le développement du quartier. Il serait complètement incongru de voir que tout se développe autour (extension Cap 3000, Nice Méridia, Eco Vallée, Grand Arénas, Allianz Riviera, Futur parc des expositions, Saint Laurent du Var Porte de France, lignes 2 et 3 du tramway, future gare multimodale avec les bus, les trains et les trams), et pendant ce temps là, l'aéroport ne bougerait plus ? C'est complètement absurde !!

Qu'on ne s'y trompe pas, sans extension de la capacité de l'aérogare 2, les passagers et avions qui ne pourront plus être reçus, eh bien, atterriront ailleurs, à Marseille, à Lyon, à Toulon etc. Et l'impact écologique général sera le même !

Aéroport indispensable, dans un cadre unique au monde et qui est la bouée de notre région. Car sans lui, que deviendrait la Côte d'Azur ? Une région complètement enclavée.

Il faut savoir que Nice et la Côte d'Azur forment la seule grande métropole française non raccordée à une ligne LGV (à l'exception de Toulouse, mais qui est à 4 h 20 de Paris en TGV). Bordeaux est à 2 h, Strasbourg est à 2 heures, Lyon à moins de 2 heures, Marseille à 3 h, Nantes en 2 h, Rennes en moins de 2 h, Lille en 1 h. Et Nice ? en 6 heures !

Il est bien là le problème ! On me dira que c'est indépendant du projet d'extension de l'aérogare 2 ? Certes. Et pourtant, la venue d'une LGV sur Nice est indispensable. Car, si par malheur on ne retenait pas l'extension de l'aérogare 2, il conviendrait dès lors de réactiver immédiatement le projet LGV !! Dont justement la future gare multi modale de Saint Augustin est destinée à accueillir les TGV ! Et en dépit des multiples sessions de concertation menées depuis 2005, 2011, 2016 et 2019 auxquelles j'ai participé, le projet qui était une vraie LGV et qui devait arriver sur Nice en 2020, est reporté aux calendes grecques pour n'accoucher que d'une ligne LGV partielle, mais pas avant 2050 !!

Alors, oui, si vous ne voulez pas de l'extension de l'aérogare 2, il faut demander impérativement une arrivée d'une vraie LGV en 2030 (et pas au delà !) Mais en même temps, il serait dommage de se priver d'une extension de l'aérogare 2, et d'un TGV qui arriverait par une LGV, car ce sont deux offres de transport complémentaires, le TGV étant susceptible d'alléger les contraintes aéroportuaires si un jour l'aéroport ne pouvait plus croître, en raison de l'espace contraint de la Côte d'Azur et du relief. Il faut donc s'y préparer dès maintenant, car si l'aéroport ne peut plus croître au delà de 2030 faute de capacité et d'espace, et s'il faut attendre au delà de 2050 une vraie LGV pour combler la saturation de l'aéroport, cela coincera.

Il faut donc absolument faire un lien et je demande à ce qu'il soit consacré dans la concertation aéroport, et dans votre rapport d'enquête un chapitre sur la réactivation d'une vraie ligne LGV sur NICE dès 2030, chapitre à rajouter à la concertation ligne nouvelle qui vient de se tenir en 2019 (le projet remonte tout de même à 1990, et ça ne fera jamais que 40 ans de retard !) . J'observe que parmi les contributions, il y en a beaucoup qui regrettent l'absence de LGV !!

Alors OUI à l'extension de l'aérogare 2, OUI à une vraie LGV reliant AIX ou MARSEILLE à NICE, dès 2030.

Michel Raybaud - NICE

observation N°1013 déposée le 23/11/2019 à 23:40

Une partie de ma famille vit dans les Alpes Maritimes, j'y suis allée parfois en avion et donc je connais l'aéroport de Nice. A l'heure où nous parlons de réchauffement climatique, de l'urgence d'agir pour ralentir ce processus délétère pour notre planète et tous ses habitants humains et non humains, il NE FAUT PAS que l'extension de cet aéroport (et d'aucun autre) se fasse ! Nice et les villes proches subissent la pollution atmosphérique, mais également le bruit généré par les décollages et atterrissages des avions, ainsi que l'odeur de kérosène assez présente sur certaines plages. Il faut réduire toutes les sources de pollution atmosphérique et le transport aérien en fait partie.

observation N°1012 déposée le 23/11/2019 à 23:25

Je suis étudiante à l'EDHEC à Nice. Ma formation porte sur le développement économique et le commerce international et je devrais me réjouir de l'agrandissement de l'aéroport.. Pourtant, je n'y suis pas favorable. En effet, notre campus est situé face à l'aéroport, nous disposons d'une magnifique terrasse pour nous retrouver entre étudiants, mais les nuisances que nous y subissons sont insupportables(bruit, odeurs d'hydrocarbures,...)
Après mes cours, j'attends le bus 12 à l'arrêt situé devant l'Edhec coincée entre la promenade des Anglais saturée de véhicules et l'aéroport, et là, l'air est vraiment IRRESPIRABLE!
Alors n'en rajoutez pas, NOTRE SANTE est plus importante que d'attirer encore plus de touristes du monde entier qui viendront passer 3 jours à Nice et laisserons vivre les niçois dans encore plus de pollution!

observation N°1011 déposée le 23/11/2019 à 23:11

Un tel projet ne saurait être maintenu alors que l urgence climatique a été déclarée
Le territoire est déjà saturé avec une très faible capacité de résilience.
Ce.projet se doit d être revu.

observation N°1010 déposée le 23/11/2019 à 23:00

Je suis favorable à l extension de l aéroport. Ce projet est nécessaire au développement de notre territoire. Il est l exemple d un projet qui concilie développement économique et protection de l environnement.

observation N°1009 déposée le 23/11/2019 à 22:11

Pour la qualité de l'air, pour le climat, pour la biodiversité, contre la pollution sonore... favorisons les voyages en train. Nice n'a pas besoin d'intensifier son trafic aérien. Non à l'extension du terminal.

observation N°1008 déposée le 23/11/2019 à 20:38

Nous avons une pollution déjà à un niveau élevé, et cet agrandissement ne pourra que l accentuer et sera prejudiciable pour la santé des riverains.
Le trafic routier va exploser par le nombre de voitures qui circuleront sur les artères de Nice, et de la à croire que les touristes feront leurs achats aux alentours n est même pas envisageable et réaliste.

observation N°1007 déposée le 23/11/2019 à 20:28

Le dossier de ce projet est truffé d'incohérences et de contradictions.
- 18 millions de passagers en 2026 puis 2030 d'un côté, 21,6 millions en 2030 de l'autre.
- 3 études de mobilités, qui ne donnent pas les mêmes chiffres et ne prennent que le 2ème trimestre et non le 3ème (été).
- des études de trafic absolument pas crédibles.
- un saucissonnage indigne qui me fait dire que cette procédure est abusive et vicieuse. Il permet de perdre la vision du plan à long terme du directoire des aéroports de la Côte d'Azur. Ceci est ANTI-DEMOCRATIQUE.
Comment un Préfet peut-il valider un tel dossier, monté par des affairistes insensibles à la crise environnementale et climatique ?
NON, NON et NON à ce projet.

observation N°1006 déposée le 23/11/2019 à 20:24

Dans l'état actuel des choses je suis contre le projet d'extension de l'aéroport de Nice.
Les lignes les plus utilisées sont sans dote Nice-Paris par Air France et Easy Jet, parmi les lignes les plus polluants.
Il faut de toute urgence trouver des solutions pour relier Nice à Paris par TGV en réduisant le temps du trajet pour alléger le trafic aérien et la pollution qui résulte.

observation N°1005 déposée le 23/11/2019 à 20:13

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution. Est-il normal d'accepter un projet qui annonce clairement son intention de passer de 13,8 à 21,6 millions de passagers (+56%) en une dizaine d'années (2018 à 2030), avec un accroissement important du nombre de vols, alors que tous les scientifiques du monde sonnent l'alerte générale, alors que notre pays, notre région et notre métropole annoncent suivre les accords de Paris et déclarent l'état d'urgence climatique ? Alors que la ville de Nice est empêtrée dans 3 contentieux sur la qualité de son air ? Alors que les Niçois supportent péniblement des bouchons quotidiens ? Alors qu'il faut changer de modèle ? C'est pour maintenant ou dans 50 ans ?

observation N°1004 déposée le 23/11/2019 à 19:53

CONTRE ce projet qui va encore accentuer les pollutions.
Nous avons besoin de plus de trains, notamment de nuit, pas de plus d'avions.
Nous avons besoin de lutter contre le réchauffement climatique, pas de l'accentuer.
C'est l'avenir de nos enfants, de notre planète, qui sont en jeu à travers ce projet et ceux qui sont en cours (bétonnage de la plaine du Var, etc...)
Quand les pouvoirs publics vont-ils prendre conscience qu'il faut arrêter de dégrader notre environnement ?

observation N°1003 déposée le 23/11/2019 à 19:47

Plus d'avions, plus de béton, plus de consommation énergétique, plus de déchets, plus de nuisances sonores pour quelques touristes qui ne viennent que quelques jours alors que nous vivons quotidiennement dans une ville déjà extrêmement polluée, est-ce que ça a un sens ?
Je suis résolument CONTRE ce projet

observation N°1002 déposée le 23/11/2019 à 19:42

A l'heure où l'on nous alerte sur le réchauffement climatique et la nécessité de lutter contre les pollutions, ce projet est une hérésie.
Nice est déjà l'une des villes les plus polluées de France, il est primordial de ne pas se lancer dans des projets qui vont aggraver encore plus la situation.
Développons les transports doux, les énergies renouvelables, arrêtons de rajouter de la pollution à de la pollution.
Je suis CONTRE ce projet.

observation N°1001 déposée le 23/11/2019 à 19:34

Je suis CONTRE ce projet qui est une aberration en terme d'écologique et de santé publique.
Habitant Saint Laurent du Var et travaillant près de l'aéroport, je constate tous les jours les effets de la pollution générée par les avions et le trafic routier qui s'intensifie dans ce secteur (en raison notamment de l'agrandissement de Cap 3000 et du manque de transports en communs à l'ouest de la ville de Nice) : crises d’asthme chez les enfants, collègues malades ou décédant prématurément, etc...
Si les professionnels du tourisme veulent plus de fréquentation, ils n'ont qu'à se mobiliser pour que les trains soient multipliés et ceux de nuits rétablis !
La population locale n'est pas d'accord pour que son cadre de vie soit encore plus dégradé pour que des touristes étrangers viennent passer quelques jours dans notre région. Nous, nous y vivons toute l'année, pas seulement quelques nuitées. Et d'ailleurs, lorsque tout sera dégradé, viendront-ils encore ?
N'oublions pas non plus que plus d'avions pour plus de touristes, cela veut dire aussi plus de pollution routière pour les déplacer, encore plus de bétonnage pour les accueillir, plus de consommation énergétique (eau, électricité...), plus de déchets... c'est un cercle vicieux.
Le préfet doit refuser de donner son accord à un tel projet car il a en charge la protection de l'environnement et des populations, les intérêts économiques ne doivent pas prévaloir sur notre santé.

observation N°1000 déposée le 23/11/2019 à 19:25

L'extension de l'aéroport qui devrait permettre à terme une capacité de 21 millions de voyageurs constitue un enjeu grave pour l'avenir de notre pays, notre société.

Voulons-nous de territoires qui comporterait des métropoles drainant vers elles toutes les richesses de notre pays
ou voulons-nous des territoires équilibrés, équipés en services publics irriguant notre pays ?

Voulons-nous toujours aller plus loin, plus vite, plus de profit immédiat au détriment du respect des individus et de la planète
ou voulons-nous un tourisme respectueux, une qualité de vie et d'air, répondre aux besoins du plus grand nombre ?

L'extension de l'aéroport est un choix structurant, une course en avant vers le quantitatif au détriment du qualitatif, un choix lourd
de conséquences pour la santé des habitants de ce secteur pollué et celle des générations futures.

Faisons plutôt notre priorité de l'organisation de transports publics fréquents et accessibles à tous, du train, du ferroutage autant
de leviers pour vivre mieux

eliane guigo

observation N°999 déposée le 23/11/2019 à 19:19

Le Projet d'extension de l'aéroport de Nice est destiné à améliorer le fonctionnement de cet aéroport et à faire face à l'augmentation du trafic aérien, il est indispensable et doit être réalisé sans délai .L'humanité doit ses acquis aux progrès scientifiques et principalement au niveau des transports aériens .Arrêter le progrès conduirait au déclin de celle ci.De plus ,apparemment aucune propriété privée n'est incluse dans le projet.L'aviation peut encore progresser vers des avions moins bruyants ,plus sûrs et à atterrissage court (ex/avions à turbopropulseurs utilisant les nouvelles technologies d'hélice du type A400).Les seules contraintes étant liées au profil et à la nature des fonds marins ,les solutions techniques existent .
Beaucoup d'individus se présentent comme écologistes alors qu'ils ne connaissent pas la signification de ce mot ainsi que les principes de bases de la vraie écologie.
L'écologie étudie les rapports entre les êtres vivants et leur milieu ,elle ne doit pas devenir une dictature de faux écologistes ,catastrophistes ,opportunistes punitifs et privatifs .Nous assistons à leurs agissements qui sont contre l'homme (sauf eux... )et qui sont contre le progrès (mais ce sont souvent eux qui en profitent le plus ...)
Cette idéologie se développe à coups de fausses informations et de désinformations ,même sur des vérités scientifiques avérées .Il est vrai que se présenter à tort comme les sauveurs d'une planète qui iraient rapidement vers la fin du monde est un très bon plan pour prendre le pouvoir et les nombreux avantages qui vont avec, c'est mieux que le droit divin ou les promesses électorales démagogiques ,suicidaires et injustes d'idéologie qui ont un lourd passé.Lorsqu'on ne se fie qu'aux informations scientifiques issues de l'information scientifique officielle (publications...)on se rend compte que beaucoup de scientifiques de haut niveau et qui justifient leurs affirmations par des vérités indiscutables et des travaux pertinents ,ne sont pas du tout d'accord avec les théories du GIEC(dans un de ses rapports le GIEC prévoyait un refroidissement climatique ..!!)
En juin 2019 ,une pétition de 91 éminents scientifiques italiens a été envoyé aux politiques italiens expliquant leur désaccord avec le GIEC .Comment se fait il que cette pétition (évenement très important)n'ait pas eu de publicité médiatique méritée ,c'est de la désinformation...d'autres pétitions ont été faites dont une de plus de 31 000 scientifiques ,et de nombreux experts de haut niveau (prix Nobel ,directeurs d centres de recherche ,chercheurs ,lauréats de prix ...)ne sont pas d'accord avec la théorie du réchauffement climatique .Une des pires oppressions serait d'imposer des contraintes et des dépenses pour régler des problèmes qui ne sont pas dus à l'activité humaine.
Depuis 3400 millions d'années environ ,que la vie existe sur terre, le climat a toujours changé (avec plus d'amplitude et de rapidité qq fois )mais les variations se sont toujours maintenues dans une fourchette maintenant la vie ,c'est donc le cas aujourd'hui.La planète a pourtant subi des impacts de corps célestes ou des pb géologiques .il est donc absurde de nous demander de nous étonner que le climat change, l'inverse serait donc surprenant ! l'histoire récente nous apprend qu'entre 1280 et 1700 la planète a subi un petit âge glaciaire ,on estime que 30 à 50% de la population péri suite à ce refroidissement ,il y avait eu auparavant un réchauffement (températures égalant ou dépassant celle d'aujourd'hui).Les périodes de réchauffement sont plutôt favorables à l'expansion de l'espèce humaine ,donc il y a des cycles qui se succèdent ...En 541 M.A il y a eu 3 ères glaciaires ,la dernière ayant commencé il y a 5 M.A est toujours en cours .Pendant les longues périodes entre ces ères il n'y a pas vraiment de calottes glaciaires.Les oscillations glaciaires plus courtes sont dues à des variations de l'orbite terrestre.Il est donc inadmissible d'affoler ou d'hystériser ,et d'attribuer aux transports aériens une responsabilité qu'ils n'ont pas .Autre faux pb :le rejet du dioxyde de carbone par les activités humaines qui amèneraient une fin du monde rapide.
__Le dioxyde de carbone n'est pas un polluant, c'est au contraire la source de carbone indispensable à la vie des plantes, les animaux,(dont l'homme) absorbent le carbone qui leur est nécessaire ,en consommant des végétaux ou d'autres animaux qui sont inclus dans les chaines alimentaires. La teneur en CO2 de l'air a globalement eu tendance à diminuer. Au cours des temps géologiques, le CO2 atmosphérique a été piégé dans les roches calcaires, grâce au métamorphisme et à la subduction, ce CO2 est libéré , le CO2 a également été piégé dans les combustibles fossiles, il est également libéré par le métamorphisme et la subduction .Le CO2 est rejeté dans l'atmosphère par le volcanisme. Le piégeage du CO2 a été un peu plus important que le relargage dans l'atmosphère, la teneur en CO2 de l'atmosphère a donc baissé (d'un facteur 100000 environ). Ce phénomène est inquiétant, car la planète s'est retrouvée, il y a peu de temps avec un taux de CO2 dans l'air trop faible (0,028 %) pour assurer la croissance optimale des végétaux chlorophylliens. La faible augmentation du taux de CO2 atmosphérique (entre 0,035 etO,O40 %) est donc très bénéfique pour la planète, ce serait mieux, s'il y en avait encore un peu plus.Le devenir des combustibles fossiles étant d'être dégradés par le métamorphisme et la subduction, l'homme ne fait que faire ce que fait la nature de façon colossale (la seule ceinture de feu du Pacifique fait 40000 Km de long).
LE CO2 REJETE PAR LE TRANSPORT AERIEN A DONC UN ROLE BENEFIQUE POUR LA PLANETE.
La planète est munie de dispositifs très efficaces qui régulent la teneur en CO2 de l'air (ainsi que d'autres paramètres),on en découvre encore, ces dispositifs sont complexes et ont des périodes qui peuvent être très longues.

Quant aux gaz à effet de serre:
Le gaz à effet de serre principal est la vapeur d'eau, son effet surpasse les autres, le CO2 n'a qu'un effet secondaire.On remarque d'ailleurs , dans les variations climatiques, qu'il y a plutôt , d'abord, une augmentation de température, puis ensuite une augmentation du taux de CO2 atmosphérique, ce qui est logique et pas du tout en accord avec les théories du G.I.E.C.
A propos des combustibles fossiles:
Il y a beaucoup plus de combustibles fossiles que ce que l'on pensait, nous en avons donc encore pour beaucoup de temps.
A propos de la pollution atmosphérique :
Si l'homme n'existait pas, la pollution atmosphérique existerait quand même, car le volcanisme,le vent et les arbres (qui sont des sources de pollution primaire et secondaire rejetteraient quand même des substances polluantes en quantités colossales.
A Paris ,la pollution aux particules fines ne se trouve plus dans les rues ,mais dans le métro et dans certains intérieurs parisiens.
L'idéologie catastrophiste et opportuniste nous cite des nombres de morts très importants (48000 et plus) dus à la pollution atmosphérique, or, on inclus dans ces chiffres, la part énorme due au tabagisme, ainsi que d'autres causes qui n'ont rien à voir avec cette pollution.
Les rejets des avions sont très rapidement dilués et inactivés par les cycles de régulation naturels.

observation N°998 déposée le 23/11/2019 à 19:09

Étant donnée la situation sur la mer de l’aéroport existant, dans le prolongement de la promenade des Anglais et la Baie des Anges (classée...vous avez dit classée ?)
La proximité des premières collines qui font barrage en ne permettant pas la dispersion des vapeurs de kérosène, ce qui entraîne une forte pollution de l’air, classée rouge l’été dernier.
L’affluence des touristes, les véhicules individuels trop nombreux malgré le tram....à cette énumération viennent s’ajouter des périodes dites méditerranéennes qui ressemblent à des moussons asiatiques.
Autant de raisons pour dire NON à l’extension de l’aéroport de Nice.

observation N°997 déposée le 23/11/2019 à 18:38

Je vote CONTRE.
La raison principale est extension du nombre de passagers supplémentaires de 4 millions par an et la démultiplication du nombre de vo's aérien et des conséquences :
- pollution accrue, Nice étant la seconde ville française la plus polluée.
- accentuation des nuisances sonores

observation N°996 déposée le 23/11/2019 à 18:36

Étendre la capacité de l’aéroport de Nice est une aberration, notre environnement est déjà trop pollué, notamment, par la très grande fréquence des rotations d'avions.
Récemment les trains de nuits entre Nice et Paris ont été supprimés, Il est temps de penser différemment, développons le train et évitons de prendre l'avion!
Développons Nice dans le sens du "bien vivre" battons nous pour regagner une meilleure qualité de vie, arrêtons d'urbaniser à outrance, préservons les espaces naturels qui subsistent. Plutôt que de dépenser l'argent public pour cette extension Implantons plus d'espaces verts libres de barrières et adaptés à la convivialité pour permettre l'émancipation des populations de Nice et préserver le secteur du tourisme, en effet, qui serait attiré par une ville de verre, de béton et devenue irrespirable.
Pour toutes ces raisons, je suis tout à fait opposé à l'extension du terminal T2.2 de l'aéroport Nice Côte d'Azur.

observation N°995 déposée le 23/11/2019 à 18:28

Les contributions favorables à ce projet mettent en avant la nécessité du développement économique qui serait source de création de richesses.
Il faut traduire : "Il est primordial que nous puissions faire plus de profits."
Pour ce projet "écolophobe" on met à contribution la puissance publique (c'est-à-dire les impôts, qu'ils soient communaux, métropolitains, départementaux, régionaux, nationaux, européens : il faudra contribuer à tous les niveaux…) afin que quelques-uns y trouvent leurs intérêts (commercial, financier) au détriment de ceux qui devront vivre avec les nuisances qu'il induit (voir les contributions défavorables au projet).

observation N°994 déposée le 23/11/2019 à 18:07

Nous reprenons l'observation N°941 déposée le 23/11/2019 à 11:32 par M. Pierre Bernasconi, et demandons à Madame la commissaire enquêtrice s'il y a ou non vice de forme dans la procédure. Et de le signaler si tel est le cas.
Merci par avance.
Nous restons opposés à ce projet dont la base est biaisée tant sur le fond que sur la forme (saucissonnage, omissions, contradictions et incohérences).
Airy Chrétien et Thierry Bitouzé, représentants du Collectif Citoyen 06

Observation n°941 : ''Depuis l'ouverture de l'enquête publique, j'avais constaté sur le site numérique ouvert par la ville de Nice que des pièces mises obligatoirement à la disposition du public n'étaient pas consultables.
C''étaient les AVIS DES PERSONNES PUBLIQUES ASSOCIEES qui sont des pièces obligatoires dans tout dossier d'enquête publique.
Ces pièces ont été rajoutées hier soir, vendredi 22 novembre.
Ce vice de procédure en rajoute à notre opposition totale à ce projet.
Pierre Bernasconi
Association de défense du Piéton, du Cycliste et de la Qualité de l'Air.''

observation N°993 déposée le 23/11/2019 à 18:03

J'utilise fréquemment les vols proposés par l'aéroport de Nice et en particulier pour aller à Lille et n'ai à ce jour rencontré aucun problème. Je me rends compte des modifications actuelles (nouveaux magasins, nouvelles destinations) et je m'en réjouis.
Si l'aéroport continue de développer ses offres et augmenter la fréquence des vols, je ne peux y être que favorable.
Je vote donc POUR

observation N°992 déposée le 23/11/2019 à 18:00

L'Aéroport de Nice s'est engagé depuis des années dans une démarche de compensation de ses GES. Le transport aérien représente aujourd'hui 2% des émissions globales dans le monde.
Il me semble donc qu'il y a d'autres sujets à travailler en matière climatique.
Les Poids lourds qui empruntent l'autoroute chaque jour polluent bien davantage et sont de surcroît accidentogènes.
Le ferroviaire n'a pas été développé suffisamment pour permettre à la Côte d'Azur un accès aisé et c'est aussi pour cela que les touristes se tournent vers le transport aérien. L'action sur le climat est l'affaire de tous au quotidien. Soyons déjà irréprochables dans nos pratiques et nos modes de vie, et ne renonçons pas au développement de notre région.
Les détracteurs du tourisme oublient que c'est lui qui fait vivre la Côte d'Azur...

observation N°991 déposée le 23/11/2019 à 17:59

Ce qu’il est en train de tomber du ciel en ce moment nous donne un petit aperçu de ce que ça donnera dans les années à venir. Et l’aéroport sera en première ligne pour les alertes rouges. Construisez l’extension de l’aéroport ce sera très intéressant si les avions ne peuvent pas atterrir.
CONTRE l’extension de l’aéroport

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dd965dc129ad.jpeg

observation N°990 déposée le 23/11/2019 à 17:51

Pourquoi vouloir agrandir un aéroport qui est déjà une aberration dans son emplacement.
Cette promenade des Anglais qui veut être classée au patrimoine mondial de l'UNESCO avec des avions qui vont décoller toutes les 2 minutes ! voilà qui va être agréable pour les touristes! Naturellement je ne parle pas de toute la population qui vit autour!
Pense t-on un peu à la population qui souffre déjà de la pollution sonore et olfactive? A t-ton besoin d'en ajouter?

Il n'y a vraiment que le profit qui compte? Notre maire pense t-il un peu à ses concitoyens qui l'ont élu?

observation N°989 déposée le 23/11/2019 à 17:41

Pourquoi ce projet? N'y a t'il pas assez de touristes? N'y a t'il pas deja assez de nuisances?
Est-ce une consequence de la privatisation de l'aeroport?

Fermeture de l'aeroport de 0:30 a 4:30: 4 heures pour dormir?

Le classement de la promenade des Anglais au patrimoine mondial de L'Unesco devient une bonne plaisanterie.

Faut-il changer de maire pour annuler ce projet?
Sinon vendre et partir ailleurs?

observation N°988 déposée le 23/11/2019 à 17:36

Un projet pharaonique que va créer pollution, nuisance, destruction de la nature et de plus en plus de monde donc encore plus de toute cette énumération. Les gens disent oui mais non. Donc c'est non

observation N°987 déposée le 23/11/2019 à 17:32

Je suis opposée à ce projet d'extension de l'Aéroport puisque celui-ci va engendrer plusieurs types de pollution (sonore, environnementale....) dont nous n'avons pas besoin.
Notre ville accueille déjà pas mal de touristes et ne doit pas être victime de son succès comme certaines villes qui ne savent plus comment juguler le nombre de visiteurs trop nombreux et pas toujours respectueux.
J'ai l'espoir que vous entendrez nos doléances nous niçois les premiers concernés par ce projet insensé

observation N°986 déposée le 23/11/2019 à 17:15

Ceux qui sont pour l'extension de l'aéroport de Nice n'avancent que des arguments financiers, économiques. Certains même parlent d'intérêt général...
L'air est nécessaire à tous pour vivre, pas les avions, ni les voyages, ni le tourisme.
Je suis contre ces travaux.

observation N°985 déposée le 23/11/2019 à 17:03

Madame l'enquêtrice, vous ne pouvez pas émettre un avis favorable sur une telle hypocrisie, sur un tel saucissonnage, sur de telles omissions, sur une telle absence de transparence et de vision d'un plan plus large qui est celui d'une augmentation incessante de l'activité de l'aéroport !
Sur une telle négation du fait climatique, du fait sanitaire de la pollution de l'air, du fait sociétal d'une saturation totale des axes de circulation.
On ne veut pas de cette inondation touristique.
Je m'oppose fermement à ce projet.

observation N°984 déposée le 23/11/2019 à 16:55

L’étude d’impact est très légère dans son analyse des nuisances sonores et de l’impact sur la qualité de l’air du projet en phase opérationnelle. Cela est inquiétant, en particulier s'agissant d'un aéroport en milieu urbain, proche de nombreuses habitations subissant déjà de fortes nuisances.
L’autorité environnementale a soulevé qu’elle les avait insuffisamment pris en compte.
Le mémoire en réponse du porteur de projet élude ces questions en se référant à ses bonnes pratiques, ce qui démontre une absence de transparence problématique.
Il indique également que l’augmentation du nombre de passagers n’est pas corrélée à une augmentation du nombre de vols alors que l’objectif d’attractivité du territoire ne peut être atteint que par l’ouverture de nouvelles lignes et que la capacité des avions accueillis à Nice ne cesse d’augmenter, ce qui, à nombre de vols constants, augmente la pollution sonore et aérienne.
En conclusion, ce projet économique n’est pas compatible avec les enjeux environnementaux énormes que doit affronter l’aire métropolitaine.
Il éloigne davantage le territoire d’une alternative ferroviaire qui est la seule alternative viable en terme de développement durable.
Sur le plan économique, il parie sur un tourisme de masse qui est dépassé à l’heure du changement climatique.

observation N°983 déposée le 23/11/2019 à 16:33

Faut-il une catastrophe pour que les promoteurs de ce projet finissent par comprendre que les Niçois et Maralpins ne veulent pas de leur anesthésie sur leur projet ''raisonnable'', alors que ces obstinés ne visent qu'à avoir toujours plus de touristes, d'avions, de chiffre d'affaires et nient littéralement l'urgence climatique ?
Non à ce projet qui n'est certes qu'une brique d'un plan plus vaste, puisque le dossier est saucissonné à outrance, mais qui participe à une démesure d'un autre temps.
Il est temps de dire STOP.

observation N°982 déposée le 23/11/2019 à 16:24

Bonjour,
Nous sommes samedi 23 novembre 2019, tous les vols semblent être détournés, une piste est coupée en raison d'un coup de mer, l'autre semble innondée.
Êtes vous sûrs de toujours vouloir faire l'extension de l'aéroport ?
Très cordialement,
Cyril Cousinié
Candidat législatives 2017 dans la 6eme circonscription des A. M.

observation N°981 déposée le 23/11/2019 à 16:19

Je m'oppose car le niveau de toxicité de l'air est effarant. De plus, sur un plan visuel et acoustique ce projet est une honte! L'air est tellement irrespirable, à certains moments, que j'ai même dû porter un masque. Souhaitez vous remporter un nouveau record de pollution?
Bientôt a Nice il n'y aura plus que des "visiteurs", des touristes et des commerçants.
Retraités et familles allez voir ailleurs..........quelle tristesse, Nice ne sera plus Nice!

observation N°980 déposée le 23/11/2019 à 16:02

Faut-il pousser les courbes de croissance du trafic aérien , du tourisme vers le toujours plus ? Ou faut-il commencer à se poser les bonnes questions pour instituer une transition écologique raisonnable ? Pourquoi faut-il nécessairement accueillir 4 millions de passagers supplémentaires sur l'aéroport de Nice Côte d'Azur ? La pression touristique n'a-t-elle pas déjà atteint un niveau difficile à soutenir le long de toute la frange côtière du Var et des Alpes Maritimes ?
Les plus hautes autorités nous disent avoir pris conscience qu'une bonne gouvernance en matière de transition écologique devenait impérative . Les arrêts du projet de Notre Dame des Landes en Bretagne et celui d'Europa city en Ile de France vont sans conteste dans ce sens , arrêter le projet démesuré de l'extension de l'Aéroport de Nice serait la confirmation de cette politique enfin raisonnable .

observation N°979 déposée le 23/11/2019 à 15:58

Bonjour,
je pense que Nice doit rester une ville à l'échelle humaine.
Avec ce projet d'agrandissement de l'aéroport, les niçois vont pâtir encore plus de la pollution de l'air.
Merci
CC

observation N°978 déposée le 23/11/2019 à 15:58

Cette enquète publque sera pour le moins trés discrète , vu la quasi absence d'information sur sa tenue , et notamment pour les personnes de l'ouest de la ville de Nice particulièrement impactées par ce projet démentiel !!
Démentiel a tous points de vue concernant les incidences environnementales et les diverses nuisances occasionnées pour les populations .
Démentiel car il s'inscrit dans une course "du toujours plus " sans études réelles économiques , sociales ,environnementales ,de transports notamment pour les populations qui vivent et travaillent a Nice .
Démentiel car où se trouvent les argumentations pour voir transiter par Nice a nouveau plusieurs millions de passagers aériens . où se trouvent les incidences sur l'économie de la ville , du département si ce n'est celles a nouveau d'une densification des nuisances .
Où se trouve l'étude comparative avec d'autres types de transports alors que notre ville attend depuis des décennies un ligne a grande vitesse de chemin de fer .
Au nom de quoi faudrait a nouveau subir l'accroissement démentiel de voyageurs ,sur un territoire qui lui n'est pas extensible .
Notre ville , notre département n'ont pas besoin a nouveau de ce gigantisme destructeur qui ne sert qu'aux intérets de quelques uns quand l'ensemble de la population est dans l'attente de moyens de transports pour répondre aux besoins du quotidien . NON A CETTE EXTENSION gravissime pour l'équilibre de notre vie !!!

observation N°977 déposée le 23/11/2019 à 15:51

Je reprends et soutien l'observation N°973 qui exprime parfaitement ce que je ressens et je ne vois rien d'autre à ajouter.

observation N°973 déposée le 23/11/2019 à 15:31
Ce projet, dont le grand public ne sait pas grand chose, va à l'encontre de tous les efforts entrepris pour lutter contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique. Il dénote chez les élus et décideurs :
1) un manque de mémoire et aucune volonté de tirer leçon de la dramatique première tentative d'extension, il y a quelque 25 ans
2) une approche corporatiste du développement azuréen
3) un manque de vision et de courage pour ne pas faire de la Côte d'Azur une de ces régions affligées de" surtourisme". Alors que des villes prennent conscience de ce fléau et agissent pour l'enrayer, les autorités azuréennes font le contraire.. Honte à elles.
Niçoise (06100) CONTRE l'extension de l'aéroport.

observation N°976 déposée le 23/11/2019 à 15:45

Je m'oppose car le niveau de toxicité de l'air est effarant. De plus, sur un plan visuel et acoustique ce projet est une honte! L'air est tellement irrespirable, à certains moments, que j'ai même dû porter un masque. Souhaitez vous remporter un nouveau record de pollution?

observation N°975 déposée le 23/11/2019 à 15:44

En 30 ans, la ville de Nice a connu une expansion urbaine et en nombre d'habitants très importante.
Résultat: Nice se transforme chaque jour un peu plus en mégapole cosmopolite avec tous les désagréments en termes de surpopulation, délinquance (à tous niveaux), pollution, nuisances de tous types (des travaux pour le tram et autres partout dans Nice) ...
La qualité de vie a Nice s'est EFFONDREE.
Qui touchera les rétro-commissions de ce projet (pour utiliser un terme politiquement correct)?
Le seul avantage de l'extension de l'aéroport de Nice est pour les financiers qui dans leur folie ne pensent qu'au mot:
"business""business""business" "Argent", "Argent", "Argent"!!!
Nos dirigeants font miroiter du travail et de l'argent pour la population mais ce sont toujours des MIRAGES ou bien de beaux fruits amers.
CHANGEONS DE REGIME D'ABORD, ensuite on verra pour les nouveaux projets.

NON, NON, NON!!! AUCUN NOUVEAU PROJET

observation N°974 déposée le 23/11/2019 à 15:42

: ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car
l’augmentation de l’activité hors-saison (réduction de l’effet de saisonnalité) ne pourra absorber
l’intégralité de ces +30%, très vraisemblablement focalisés sur la période estivale. D’où le risque d’une
augmentation du trafic avions et le peu de crédibilité de l’affirmation d’une ‘’croissance neutre en
carbone’’ (page 5 du mémoire de réponse à la MRAe).
Pourquoi ne pas opposer un refus à l’argumentation du porteur de projet ?’’
Observation 9 : ‘’Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car
il n’intègre pas l’ensemble des effets induits en termes d’émissions de gaz à effet de serre : déplacements
terrestres, déchets, liés aux séjours des 4 millions de passagers supplémentaires, soit 2 millions de
personnes. Le séjour moyen étant de 6 jours sur la Côte d’Azur (source : comité régional du tourisme), ce
flux passager représente un équivalent de 33.000 habitants supplémentaires, soit près de 10% de la
population niçoise. En 2030, la possibilité d’atteindre 21 millions de passagers équivaut à 172.000
personnes à l’année, soit 50% de la population niçoise résidente.
Pourquoi ne pas exiger cette prise en compte dans un projet aussi impactant sur les écosystèmes et sur la
qualité de vie des Maralpins ?’’

observation N°973 déposée le 23/11/2019 à 15:31

Ce projet, dont le grand public ne sait pas grand chose, va à l'encontre de tous les efforts entrepris pour lutter contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique. Il dénote chez les élus et décideurs :
1) un manque de mémoire et aucune volonté de tirer leçon de la dramatique première tentative d'extension, il y a quelque 25 ans
2) une approche corporatiste du développement azuréen
3) un manque de vision et de courage pour ne pas faire de la Côte d'Azur une de ces régions affligées de" surtourisme". Alors que des villes prennent conscience de ce fléau et agissent pour l'enrayer, les autorités azuréennes font le contraire.. Honte à elles.
Niçoise (06100) CONTRE l'extension de l'aéroport.

observation N°972 déposée le 23/11/2019 à 15:27

Compte tenu :
- des différents avis de la Mission Régionale d’Autorité environnementale : nuisances sonores, qualité de l'air, préservation de la ressource en eau, etc. ;
- des multiples observations déjà enregistrées avec des remarques pertinentes et avisées ;
- des problèmes d'actualités environnementales et sociales mondiales, européennes, françaises et locales ...

Il faut arrêter de tout faire selon les seuls paramètres ECONOMIQUES et FINANCIERS avec un point de vue trop souvent à court terme.

Essayons d'envisager le développement de nos territoires en prenant réellement en compte les critères environnementaux.

Je suis contre ce projet d'extension.

observation N°971 déposée le 23/11/2019 à 15:21

Je suis contre le projet et je me joins et approuve en tous points les observations N°969 déposée le 23/11/2019 à 15:14 qui sait mieux s'exprimer que moi.

observation N°970 déposée le 23/11/2019 à 15:19

Je suis contre l'extension de l'aéroport de Nice.
Alors que tout devrait être mis en action pour limiter l'emprunte carbone pour essayer de diminuer les effets toxiques qui tuent la planète petit à petit, on voudrait augmenter le nombre de vol ???, c'est incompréhensible...
Quelqu'un de célèbre a défini la folie :
" c’est de refaire toujours la même chose, et d’attendre des résultats différents. – Albert Einstein".

observation N°969 déposée le 23/11/2019 à 15:14

Président de la Fédération des commerçants de Nice (FCNA), 22 association 1400 commerçants/artisans. Nous sommes absolument pour l'extension du terminal 2 de l’aéroport NCA. Il s'agit d'un équipement structurant de première importance pour notre territoire. Pour l'emploi et bien-sur pour nos commerçants de centre ville et de proximité du département. Nous sommes la 2ieme destination après Paris, de passagers aériens. A l'inverse, à Nice nous ne sommes pas dans les 200 premiers ports au monde en nombre de croisiéristes . Donc , laissez nous le choix de développer l'aéroport pour l'avenir de nos enfants et petits enfants.
Philippe Desjardins
Président de la FCNA
"le commerce en action"

observation N°968 déposée le 23/11/2019 à 15:06

Alors qu'il est recommandé d'éviter autant que possible les déplacements en avion, agrandir l'aéroport de Nice pour en augmenter le trafic est insensé. Cet aéroport est situé en ville, les avions, en fonction des conditions météorologiques, survolent parfois la ville très bas. Augmenter le trafic, augmentera d'autant les risques d'accidents, de pollution, de nuisances. En été on peut observer les avions qui décollent et atterrissent sans interruption. lls passent au dessus de Gattieres et des dépôts noirâtres sont observés sur le mobilier de jardin.

Quand à l'étude d'impact sur la nature, concluant à l'absence d'impact significatif résiduel (voir positif !), il faut lire l'article du Canard enchaîné de cette semaine 20 novembre page 5 "Bétonnée, la nature rapporte gros". Les impacts sont largement sous évalués.

observation N°967 déposée le 23/11/2019 à 15:06

Je suis contre ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat).

Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 :

- NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%)

- COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%)

- TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%)

Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?

De plus, rien ne garantit que ce projet permette une ‘’croissance neutre en carbone’’ selon les termes du commanditaire. Comment peut-on assurer en effet qu’une croissance du trafic passager de +30% puisse être intégralement absorbée par un meilleur taux de remplissage avion (ne dépendant que des compagnies aériennes et des centrales de réservation), alors que celui-ci est déjà de 80,6% en 2018 et atteint des niveaux de 99% sur certaines compagnies aériennes en période estivale ? Lorsqu’on applique +30% au taux de remplissage de 86,4% du mois de juillet 2018, on obtient un taux de remplissage de 112%... Idem pour une offre de sièges supplémentaires qui induit l’usage d’avions plus lourds et donc plus émetteurs notamment de gaz à effet de serre.

Pourquoi donc ne pas réfuter ce dossier basé sur des données très tendancieuses voire infondées ?

observation N°966 déposée le 23/11/2019 à 15:05

Pollution et réchauffement climatique sont des thèmes d'actualité. Or, on vient nous parler de l'agrandissement de l'aéroport de Nice pour y faire arriver quatre millions de voyageurs supplémentaires. La Côte d'Azur, déjà saturée de touristes et de voitures, dont les routes et autoroutes autour de Nice sont encombrées chaque jour, a t-elle besoin de ce nouvel afflux de voyageurs?
Alors que les politiques régionaux se sont très peu impliqué pour faire arriver la ligne de train à grande vitesse, au moins jusqu'à Saint Raphaël, ce qui mettrait Nice à quatre heures de train de Paris, au lieu de presque six heures actuellement, ce qui maintient notre région à l'écart de tout le reste de la France, on vient nous dire que l'avion est notre salut.
Notre salut dans la consommation de kérosène, les émissions de gaz à effet de serre, la pollution de l'air?
Je suis contre ce projet anti écologique, qui contribuera à endommager un peu plus notre région.

observation N°965 déposée le 23/11/2019 à 15:00

on en a marre de la pollution, on creve, on survit, on attrape des cancers.

La qualité de l air autour de l aeroport de nice est tres dégradée, avec le passage des gros camions sur l A8
et le passage des avions decollage t atterissage, qui n ont pas de filtre particules.

Je mesure moi meme la pollution avec des capteurs perso comme IQair.
Les valeurs affichées par Netamo sont truquées, pour ettoufer les problemes,
les vraies valeurs en PPM ne sont pas mesurées et ne sont pas publique

La cote d azur, c est comme la Vallée de l'Arve en Haute Savoie,
Il faut s unir , créer des associations, aller manisfester.

Les jeunes souffrent de plus en plus d allergies respiratoires, on creve
et pourtant , ca continue
Le bruit des avions augmentent, ils nous survolent, les helicopteres de secours nous survolent

En periode de festival de Cannes,et de grand prix de formule 1, il y a un balai d helicoperes dans arret.

OUI a la fermeture de l aeroport de Nice, oui a la fermeture de l autoroute A8

LE prefet ne fait rien, nous sommes des victimes

Je vous invite a contacter
François JANIN
Chargé d’Etudes Environnement et des Relations Riverains
Aéroports de la Côte d'Azur

BP 3331 - 06206 NICE cedex 3
Tél. 04 93 21 59 05

Il y a des gens payes a plein temps pour s occuper des problemes de bruit et de pollution.

Tout cela est de la faute de l Etat, de la region, du prefet.

Nous crevons de cancers, nous ne pouvons plus respirer, il y a des maladies respiratoires,
allez voir le Dr Timotin a Nice, pneumologue, son cabinet est plein de personnes avec
des maladies respiratoires.

Nous ettoufons, nous n en pouvons plus, nous allons voter FRONT NATIONAL
pour arreter tout ca, nous n avons pas d aide

Ceci est un scadale de l etat au profit de lobying gagnat de l argent sur la santé des gens
C est un Scandale

OUI a l arret total de l aeroport de Nice.

observation N°964 déposée le 23/11/2019 à 14:51

Je suis tout à fait CONTRE l'extension de l'aéroport.
En effet, le trafic aérien est déjà très intense actuellement. Les avions ne cessent d'encombrer le ciel azuréen.
Ce projet s'oppose totalement aux objectifs du développement durable de l'UNESCO.
Il ne prend pas en compte la problématique du changement climatique, l'accroissement des nuisances sonores et la dégradation de la qualité de l’air.
Il sous entend également une dégradation des paysages dans la basse vallée du Var et en bordure du littoral.
Il remet en cause la préservation qualitative et quantitative de la ressource en eau.
Pour toutes ces insuffisances significatives sur la prise en compte des thématiques gaz à effet de serre, qualité de l’air, nuisances sonores liées à l’accroissement prévisible du trafic aérien, je suis contre l'extension du terminal.

observation N°963 déposée le 23/11/2019 à 14:36

Résident à Marina Baie des Anges, le risque de nuisances me semble évident.

observation N°962 déposée le 23/11/2019 à 14:36

Arrêtons de construire. La terre ne veut plus être dénaturée.
Les constructions doivent se diriger vers le bon sens, l'union et la solidarité.
Abritons les sans abris avant de projeter des ponts financiers.
Karine Nice

observation N°961 déposée le 23/11/2019 à 14:34

Non, Je suis contre - Bigger is NOT better!

Pensons d'abord à la qualité de l'air, la santé publique et notre beau site qui fait partie de Natura 2000

L'exemple de l'extension de Cap 3000 appelle à la réflexion

observation N°960 déposée le 23/11/2019 à 14:31

Je suis opposé à l'extension du terminal 2.2 de l'aéroport de Nice. Les nuisances sonores sont déjà maximales dans ce secteur de Nice en raison de la multiplicité des infrastructures routières , ferroviaires et d'un trafic aérien déjà très important.
Le sur-bétonnage du littoral et de la basse vallée du Var multiplie encore les risques d'inondation dans ce secteur situé en zone inondable. Ce serait de plus une nouvelle atteinte à la préservation des paysages et des espèces concernant la faune et la flore. Aucune prise en compte n'a été faite concernant la montée du niveau marin lié au changement climatique.
Et bien entendu, dans notre ville de Nice qui est une des grandes métropoles les plus polluées de France, il est hors de question d'aggraver encore le phénomène. Nous voyons bien que les logiques financières et le profit à court termes sont encore les moteurs de nos politiques publiques qui nous mènent à un effondrement programmé.
Je suis résolument contre ce projet d'extension de l'aéroport.

observation N°959 déposée le 23/11/2019 à 14:25

- le taux de remplissage des avions a pratiquement atteint son maximum. Sans accroissement du trafic aérien, comment justifier un accroissement du nombre de passagers?
- une alternative de rénovation et d'optimisation des surfaces existantes a t elle été étudiée? (par un organise indépendant de la société d'exploitation de l'aéroport, sinon l'impartialité sera douteuse )
- la gestion du nouveau flux de déchets a t il été pris en compte? sera t elle pris en charge sur toute la chaine par la société d'exploitation de l'aéroport, ou bien reveindra t elle au contribuable?
- que se passerait il en cas d'explosion des citernes à carburant dont la construction est discrètement prévue? les conséquences ont elle été sérieusement évaluées (AZF, incendie de Nantes...)
- les perturbations sur l'avifaune du site Natura 2000 ont elles été prises en compte par un organise indépendant?
- les projections à 30ans prévoient la submersion au moins temporaire des pistes, ce qui les rendrait inutilisables: comment justifier cet aménagement "jetable"?
- à l'examen, l'augmentation du trafic de l'aéroport (environ 19% sur 5 ans) n'est pas corrélé avec l'emploi dans la communauté d'aglo (environ -1% sur la même période) : pourquoi cet argument de l'emploi, alors?


je m'oppose donc à l'extension du T2 de l'aéroport .

observation N°958 déposée le 23/11/2019 à 14:22

Contre cet agrandissement
Nice doit prioritairement gérer sa qualité de l'air, de la mer ce qui n'est absolument pas le cas aujourd'hui

observation N°957 déposée le 23/11/2019 à 13:58

Je suis contre l’extension de l’aéroport de Nice car notre région concentre tous les risques naturels, y compris sismiques.

Même si des prouesses techniques existent, l’emplacement de cet aéroport sur la mer n’est pas compatible avec sa mise en sécurité (zone inondable, vague submersible, etc.) voire en cas d’effondrement sous-marin, il peut contribuer à décupler la mise en danger d’une population urbaine littorale très dense. Continuer à le développer témoigne d’un déni digne des années 1960.



Je suis contre car la pollution de l’air générée par l’aéroport ne pourra que s’amplifier. Or elle est déjà préoccupante du fait :

- d’un trafic actuel déjà important,

- d’un effet de cumul avec la contribution très forte des autre modes de transport,

- de l’emplacement inepte de cet aéroport. Il est situé au cœur même d’une immense conurbation et d’une zone touristique littorale, touchant ainsi une grande densité de populations locales et externes. Il est aussi placé à l’embouchure d’un canyon sous-marin à haute valeur biologique non seulement sur le plan terrestre (cf. richesse patrimoniale sur le plan ornithologique ; cf zone natura 2000) mais aussi sur le plan marin (diversité et originalité du milieu du canyon sous-marin du Var, lieu de contact de la faune des grands fonds et de la surface).

- du comportement spécifique du territoire caractérisé par des flux journaliers d’air « pleine mer - hauts sommets » (cf. par exemple, les recherches sur la pollution à l’ozone qui prouve la diffusion de l’ozone de la côte aux hautes vallées, impliquant des atteintes pour la santé et pour l’environnement, bien visibles notamment sur nos forêts).

Quels que soient les efforts faits par les gestionnaires, il est évident qu’une augmentation du trafic aérien ne peut qu’augmenter la production des NOx, des COV, des TSP et autres polluants directs ou indirects (comme l’ozone dérivée des NOx), engendrant des atteintes sur la santé et sur l’environnement aujourd’hui reconnues comme problème majeur. Sans parler de la contribution à la problématique du changement climatique, même si ce projet est accompagné.



Je suis contre du fait de l’augmentation des nuisances sonores impactant pour la santé et la qualité de la vie.

Le bruit est déjà très important pour les riverains et les habitants de la bande littorale, bien que le mémoire de réponse (p.8) à l’avis de la MRAe (recommandation 5) précise que ‘’le Plan d’Exposition au Bruit est basé sur un nombre de mouvements d’avions 20% plus important que ceux observés actuellement’’.



Je suis contre car cette extension ne pense pas le projet de la ville et du territoire.

Elle est mue par une simple logique quantitative. Sur un plan socioéconomique, et à l’heure où la côte d’Azur recherche à revaloriser une image dégradée (notamment sur le plan touristique), ce projet ne peut qu’amplifier la dégradation d’une qualité de vie et d’un paysage urbain et périurbain déjà très saturé. Cela va à l’encontre du but recherché, soit redynamiser les zones de vie et attirer des populations touristiques et d’affaire. Qui voudra à terme venir dans une ville sursaturée de mobilités agressives et subies ?

observation N°956 déposée le 23/11/2019 à 13:56

Je ne souhaite pas l'extension de l'aéroport de Nice, pour des raisons écologiques évidentes. Merci d'y renoncer pour le bien de tous.

observation N°955 déposée le 23/11/2019 à 13:55

Je suis contre ce projet d'extension du terminal 2 de l'aéroport de Nice.
Avoir un aéroport presque au centre-ville est déjà un gros problème pour Nice. Le bruit des avions est en augmentation constante, les pollutions rend impossible de se promener et de passer du temps sur les plages. Ceux qui soutiennent que l'augmentation de l'aéroport entraînera une augmentation du tourisme ne sont tout simplement pas allés sur les plages de Nice les jours où les avions atterrissent de notre côté.
Nice n’a toujours des touristes qu’en raison de la renommée qu’il a acquise avant la construction de l’aéroport. Les touristes qui viennent une fois ne reviennent plus.
Si le projet d'extension du terminal 2 est approuvé, nous serons obligés de vendre l'appartement et de nous éloigner de Nice. Beaucoup de nos amis l'ont déjà fait.

observation N°954 déposée le 23/11/2019 à 13:49

Complètement opposée à ce projet pour plusieurs raisons évidentes : pollution, engorgement des voies de transport, émission accrue des gaz à effet de serre. Ce projet va à l’encontre de tout ce qu'on devrait préconiser... pour un bénéfice économique très douteux.

observation N°953 déposée le 23/11/2019 à 13:02

Oui à l’extension de l’aéroport. Le problème de la mobilité est crucial pour le développement d’un territoire, voulons-nous être un département déclassé sans avenir pour notre jeunesse. Voyez l’impact important qu’a eu l’arrivée du TGV à Lyon et plus récemment sur Bordeaux sur les décisions d’implantation d’entreprises dans ces villes.
Notre département est en bout depligne, notre soi disant capitale régionale, Marseille, a tout fait pour empêcher le projet de ligne à grande vitesse sur Nice, battons nous pour que Nice et son département garde son dernier atout transport par le développement de son aéroport, seul lien avec l’ensemble des grandes villes françaises, européennes et même mondiales avec ses liaisons directes avec NYC, Dubai, Pekin.
Sur le plan autoroutier, nous n’avons aucun barreau autoroutier par le nord pour rejoindre Grenoble ou le Piemont, regarder une carte autoroutière ou ferroviaire de la France et vous vous rendrez compte de l’isolement de Nice et du sous investissement fait au cours des dernières décennies.
Je porte haut et fort mon département, et je ferai tout pour que son économie, son enseignement universitaire puissent se developper tout en conservant ses attraits environnementaux amoureux que je suis de ma région.

observation N°952 déposée le 23/11/2019 à 12:55

Je déplore cette augmentation de surface qui entraine une surpopulation sur une zone déja très lourdement chargée.

observation N°951 déposée le 23/11/2019 à 12:53

Totalement contre ce projet, trop c’est trop!!!

observation N°950 déposée le 23/11/2019 à 12:41

On a de quoi être horrifié quand on constate l'inconscience et l'irresponsabilité des décideurs actuels mus par une idéologie issue des trente glorieuses : toujours plus de béton, de touristes, de fric....jusqu'au jour où il y aura une catastrophe écologique de grande ampleur.
A cette obsession de la quantité il faudrait peut-être substituer une obsession de la qualité en harmonie avec ce que la nature et l'histoire nous ont légué s ici d'irremplaçable .
Oui il y a quelque chose de magique ici mais nous en héritons : les Alpes qui rencontrent la mer et les architectures Belle Epoque ne sont pas notre œuvre. Par contre nous sommes responsables de ce trésor devant l'histoire et de savoir conjuguer une économie raisonnable avec les urgences du réchauffement climatique. Il y a une volonté d'inscription de notre ville et de l'arrière-pays au patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est amplement mérité.
Alors soyez cohérent s ! La pollution actuelle et à venir par cette extension du T2 sont peut-être invisibles mais pas leurs effets.
Nous sommes à un moment où la com verte ne suffit plus à masquer la réalité que chacun constate avec inquiétude.
Cette extension est un projet ternissator.
D'ailleurs que viennent faire un certain nombre de touristes ici : boire et fumer sur la plage le soir. Idem dans le Vieux Nice où on ne peut plus passer et où on est asphyxiés par des hordes de fumeurs.... C'est ça l'avenir ?
Il serait temps de développer une autre vision
sous peine de détruire la poule aux œufs d'or.
Je m'oppose donc à l'extension du T2.

observation N°949 déposée le 23/11/2019 à 12:32

Je suis contre ce projet d'extension du Terminal 2 alors que nous devons diminuer la pollution atmosphérique et l'impact de nos activités pour la planète...et c'est le contraire qui va se passer avec la réalisation de ce projet .
Il y aura augmentation des particules fines, du CO2 alors que nous devons la réduire..Déjà en été Nice est irrespirable..Augmentation également de la pollution sonore, car même à La Gaude les avions nous passent au-dessus dans un bruit épouvantable.
Augmentation des déchets...Nous n'arrivons déjà pas à les gérer sur place et les envoyons à des km d'ici (Pas de Calais notamment).
L'impact sur les sites protégés, sur les sites Natura 2000. L'embouchure du Var à côté de l'aéroport....qui est un couloir de migration pour les oiseaux et qui est déjà bien abîmée par le Cap 3000...Les espèces végétales et animales régressent, mais où va -t-on avec ce projet ? Ce projet va à l'encontre de ce que nous devons changer pour le climat, pour la planète et le bien-être de notre région et de notre population.

observation N°948 déposée le 23/11/2019 à 12:25

L aéroport actuel constitue de deux aérogares distantes (dont l une le T2 gere des vols hors Schengen dans un recoin inadapté) mériterait a l evidence une jonction entre les 2 terminaux pour réorganiser les vols entre national, CE Schengen et l international. C est donc davantage un souci de réorganisation, de fluidité pour les passagers et de sécurité (contrôle, douane, paf) que d une augmentation effrénée des vols qu il s agit. De fait, si les terminaux sont quasi satures en période estivale, ils deviennent « quasi deserts » en période hivernale et les compagnies gèrent deja l effet saisonnier (voir Easy Jet, Air China etc...) ; Nice et sa région n ayant pas vocation a absorber beaucoup plus de voyageurs a l avenir. Les 4 millions évoqués ici et la ne reposent sur rien de tres sérieux.

observation N°947 déposée le 23/11/2019 à 12:19

Il me semble fondamental pour le développement économique du département que l’extension du T2 se réalise dans la mesure où l’aéroport est le moyen de transport le plus facile pour les liaisons du département avec les autres régions du monde, d’autant plus que l’aéroport mène aujourd’hui une politique prenant en compte les problématiques de développement durable

observation N°946 déposée le 23/11/2019 à 12:19

Aberration totale, ce projet va à l'encontre de tout ce que l'on doit faire dorénavant ...

encore plus de trafic aérien, routier, de pollutions de toutes sortes, d'embouteillages, alors que les réseaux sont déjà saturés !!!

Quelle cohérence avec la lutte contre le réchauffement climatique ?

Non-sens total !

je suis résolument CONTRE !

observation N°945 déposée le 23/11/2019 à 11:54

Il est complètement abérent de promouvoir les transports àeriens alors que l'on doit tout faire pour réduire notre consommation en énergie fossile.

observation N°944 déposée le 23/11/2019 à 11:48

projet immoral et inapproprié,
les infrastructure routière du département pour gérer le flux supplémentaire est inadaptés,
les nuisances du survol d'antibes, la pollution supplémentaire alors que l'on devrait interdire les vols interieur et réduire les déplacements aériens.
ce projet servira uniquement aux entrepreneurs privé en détournant encore et toujours l'argent du contribuable au detriment des services public: école, cantines, hopitaux, maison des associations, etc, que l'ont devrait sacrifier.

observation N°943 déposée le 23/11/2019 à 11:47

L’étude des gaz polluants avions et véhicules au sol s’appuient sur des données de 2015, hors une étude précise à été réalisé par la DGAC sur 2018. On voit que les émissions polluantes vont en augmentant....L’étude d’impact dit que l’aéroport est aéré...oui, selon le vent les polluants vont sur la mer...ou sur la ville !! Ou restent sur place quand le vent est nul et qu’il y a inversion des températures donc polluants sont sous cloche.... à Nice un avion toutes les 20 s ?, donc non à ce projet qui va nous intoxiquer d’avantage...

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dd90ec164302.png
  doc2_5dd90ec166c1e.png

observation N°942 déposée le 23/11/2019 à 11:39

Les études de ce projet ont été réalisées par le promoteur SACA (Société des Aeroports de Nice Côte d'Azur) lui même, qui est donc juge et partie.
Il y a beaucoup de données insincères dans leur dossier nombre de passagers annuels, nombre de vols supplémentaires, de pollution et GES supplémentaires etc ...
Et rien curieusement sur le risque géologique de l'enfoncement actuel de la plateforme sur lequel l'aéroport ...
Ce qui est arrivé il y a quelques années et ses nombreux morts n'ont pas suffit ?! ...
JE M'OPPOSE FERMEMENT A CE PROJET ET RECLAME A MINIMA UNE ETUDE COMPLEMENTAIRE COMPLETE ET PILOTEE PAR UNE PARTIE NEUTRE ET OBJECTIVE !

observation N°941 déposée le 23/11/2019 à 11:32

Depuis l'ouverture de l'enquête publique, j'avais constaté sur le site numérique ouvert par la ville de Nice que des pièces mises obligatoirement à la disposition du public n'étaient pas consultables.
C''étaient les AVIS DES PERSONNES PUBLIQUES ASSOCIEES qui sont des pièces obligatoires dans tout dossier d'enquête publique.
Ces pièces ont été rajoutées hier soir, vendredi 22 novembre.
Ce vice de procédure en rajoute à notre opposition totale à ce projet.

Pierre Bernasconi
Association de défense du Piéton, du Cycliste et de la Qualité de l'Air.

observation N°940 déposée le 23/11/2019 à 11:07

Je suis opposée à cette extension car nous sommes déjà avec un fonctionnement dépassant largement les capacités de l'aéroport prévues à l'origine.
Il s'agit d'un aéroport urbain, ne le perdons pas de vue! Vraiment très proche des habitations ...
Cet été nous étions les uns à côté des autres sur les plages ... la Côte d'Azur en zone touristique de masse ... c'est le mauvais choix.
Gardons-nous une hauteur de prix suffisante, et la rareté de l'offre pour avoir les moyen de préserver l'unicité de notre paysage.
Cet été un avion d'Emirate a survolé nos plage si bas pour l'agrément de ses touristes que j'ai bien cru qu'on allait pouvoir le toucher!
C'est totalement inacceptable .
Nous savons que l'avion pollue extrêmenent, nous les locaux on nous demande de réfléchir à notre empreinte écologique, et personnellement je le fais sérieusement alors cette direction de l'aéroport est un non-sens !
Une étude sur les particules fines a été publiée très récemment, nous dépassons déjà le tolérable pour notre santé ...
Plus d'avions, plus de touristes cela veut dire plus de transports en tout genre durant leur séjours, plus de nature piétinée, plus de déchets dont on sait qu'ils ne sont d'ailleurs pas traité sur place mais qu'on fait voyager dans le Nord ... on en parle ...
Sans compter de la pollution sonore, lumineuse et du développement de la délinquance qui suit les touristes ...
Bref, je suis vraiment contre ce projet. Nous avons un très bel aéroport, laissons le tel qu'il est, merci.

observation N°939 déposée le 23/11/2019 à 11:04

Je suis contre ce projet d'extension de l'aéroport qui va à l'encontre de toutes les mesures préconisées pour tenter de ralentir le réchauffement climatique. Et sur un plan local ne fera qu'augmenter la pollution de l'air. Autoriser un tel projet, totalement contraire aux objectifs de réduction des gaz à effet de serre du
PCAET 2019-2025 de la Métropole Nice Côte d’Azur , et à la déclaration d’état d’urgence climatique de Christian Estrosi est une aberration.

observation N°938 déposée le 23/11/2019 à 10:52

Totalement CONTRE
1) nuisance sonore en plus
2) 200 jours de pollutions par an c'est déjà trop.
3) entre les travaux du tram, du futur IKEA etc.. quand pourrons nous circuler sans nous trouver dans des bouchons qui engorgent la ville depuis plus de 10ans. Un moment donné faut savoir s'arrêter.
Car bientôt à part la COULÉE VERTE il restera quoi comme verdure.

observation N°937 déposée le 23/11/2019 à 10:33

Je suis contre ce projet d'extension pour des raisons évidentes de protection de la qualité de l'air et de protection de l'environnement.
Ne pas oublier notre santé est le point le plus important, ainsi que la santé de notre gentille planète. Non à la course au billet de banque, non aux oeillères

observation N°936 déposée le 23/11/2019 à 10:31

Non et non à l extension de l aéroport !!! Trop c’est trop !!!

observation N°935 déposée le 23/11/2019 à 10:28

On nous parle d'écologie , on veut culpabiliser les personnes qui prennent l'avion mais on veut agrandir l'aéroport pour accueillir plus de passagers , donc plus de vols, plus de pollutions..... On ne se moque pas un peu de nous ??
À oui, j'oubliais , il suffit de taxer et du coup moins de pollution.
Il y a une très grande hypocrisie de la part des politiques

observation N°934 déposée le 23/11/2019 à 10:24

Je suis totalement OPPOSEE à ce projet totalement aberrant, lorsque l'on sait que l'on ingère déjà l'équivalent du volume d'une carte bancaire en particules fines par semaine, c'est faire bien peu de cas de notre SANTE.
Le développement des entreprises des territoires et leur rayonnement à l'international, la belle affaire ! ce ne sont que courses au profit et gains de part de marché, pour quelles PERTES environnementales et VITALES ?
Il y a déjà SATURATION de TOUS LES RESEAUX DE TRANSPORT, c'est un fait indéniable, il y a donc une IMPERIEUSE NECESSITE à stopper cette course vers toujours plus de POLLUTIONS EN TOUS GENRES (qualité de l'air, bruit, qualité de vie)...
On a déjà vu l'impact négatif de l'afflux de touristes étrangers avec ces nouvelles lignes directes, alors que les agriculteurs et les maraîchers peuvent manquer d'eau en été ... et que nous ne maîtrisons absolument pas la gestion de nos déchets, ni celle de l'énergie.
Quelle aubaine en effet de privilégier le développement économique, (alors que l'on sait qu'il n'est ABSOLUMENT PAS DURABLE), plutôt que les ENJEUX ECOLOGIQUES et SURVIE DE LA PLANETE ! Une niçoise riveraine de l'autoroute urbaine, de la voie ferrée et de l'aéroport. STOP !

observation N°933 déposée le 23/11/2019 à 10:17

Ce projet est vital pour notre territoire, tant d'un point de vue individuel que d'un point de vue entreprise: la vitalité et l'extension de l'aéroport permettront d'ouvrir un peu plus notre territoire à la vie du Monde en favorisant les échanges; elles sont une nécessité pour le travail et l'évolution de notre tissu économique, tant industriel que commercial et de services.
Le refus motivé par des considérations écologiques provient d'une méconnaissance des problématiques.
Donc POUR à 300%!

observation N°932 déposée le 23/11/2019 à 10:16

Aujourd'hui on veut encore betonisé, réduire les espaces naturels au profiter du grand hôtel de la croissance sans limite et sans contrainte. C'est un non sens ! Développez d'autres moyens de connecter le comté de Nice que par l'avion !
Nous sommes déjà engorgé au quotidien au niveau de la circulation et vous prévoyez des aménagements non réfléchis et non cohérent !

observation N°931 déposée le 23/11/2019 à 10:01

Projet destructeur de l'environnement et de la santé publique.

observation N°930 déposée le 23/11/2019 à 09:40

Il y a quelques années, dans les années 70, nous sommes arrivés, collectivement, à stopper la construction de l'autoroute A8BIS qui devait doubler l'A8 et traverser le moyen-pays à travers les villes de Mougins, Mouans-Sartoux, Roquefort les Pins, Vence, La Gaude, en coupant ces villes en 2!
C'est vrai, l'extension de la Côte d'Azur était déjà programmée et Jacques Médecin se frottait les mains à cette belle idée, bonne pour Nice et stupide pour toutes les villes en amont.
On est dans ce même cas de figure d'une mentalité expansionniste construite sur le progrès à tout-va et l'aveugle profit du tourisme de masses (on a quelques bouchons sur l'A8, c'est vrai, mais on n'en est pas morts. Il suffit de mieux les réguler).
Les temps ont changé. Conservons les acquis avec sagesse.Il faut stopper ces visions futuristes décalées du réel, quitte à ce que les valises s'entassent un peu sur les tapis roulants des terminaux 1 et 2, pendant quelque temps. On n'en mourra pas non plus.

observation N°929 déposée le 23/11/2019 à 08:57

Je suis contre ce projet d'extension totalement irresponsable et dénué de tout bon sens. Dans un espace limité, les voies de communication et la desserte de l'aéroport sont déjà plus que saturées. L'impact écologique déjà limite sera désastreux. Pollution sonore et olfactive déjà présente sera amplifiée.
Ne cédons pas à la mégalomanie et l'avidité de certains au détriment de la population niçoise plus soucieuse de préserver une certaine qualité de vie.

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dd8e6e9b0808.jpeg

observation N°928 déposée le 23/11/2019 à 08:44

Quelles retombées durables et véritablement positives pour Nice et sa région ?
Vos enquêtes sur l'impact environnemental, les nuisances et les atteintes à la santé publique sont-elles aussi valables que celles relatives à l'aéroport de Mandelieu qui ont dressé contre elles tous les riverains ... ?!!!

observation N°927 déposée le 23/11/2019 à 08:24

Je suis pour cette extension mais qui dit extension dit amélioration de la desserte !

observation N°926 déposée le 23/11/2019 à 07:52

Contre ce projet, l écosystème passe avant l économie, notre survie en dépend. Continuez plutôt a développer les transports en commun.

observation N°925 déposée le 23/11/2019 à 07:40

Un projet qui permettra de meilleure conditions d’accueil des passagers, les aérogares 1 et 2 étant saturées entre avril et septembre...

observation N°924 déposée le 23/11/2019 à 07:32

Je m.exprime pour que nous puissions préserver de la qualité de vie à Nice : un plus gros terminal = un plus gros traffic aérien avec davantage de pollution alors que nous connaissons déjà des pics de pollutions en été comme en hiver.
Ce projet d extension ne profitera qu aux constructeurs, compagnies aériennes, entreprises du terminal au détriment de ceux qui vivent Nice toute l année.
Pensez plutôt à coordonner des politiques et du marketing pour que les mois creux des hôteliers soient mieux remplis.

observation N°923 déposée le 23/11/2019 à 07:17

Je suis opposé à l'extension de l'aéroport de Nice. En augmentant de 14 millions de passagers aujourd'hui à 21,5 millions en 2o30 l'impact sur notre qualité de l'air comme sur les nuisances sonores pour la region de Nice. En suivant les projections celà ferait 7,5 millions de passagers supplémentaires avec les conséquences sur l'approvisionnement en eau,en energie, en deplacements supplémentaires, sur le traitement des eaux usées ou des déchets, sur les contructions touristiques, sur l'impermeabilisation des sols... C'est la catastrophe qui nous guette. Nice fait déjà l'objet de 3 procédures en contentieux relatives à la pollution de l'air. Celà mettrait encore plus la ville de Nice dans l'illégalité. Il est temps d'empêcher cette catastrophe avant qu'il ne sout trop tard.

observation N°922 déposée le 23/11/2019 à 03:43

Contre ce projet. Projet absurde et suicidaire. Chacun de nous est responsable, citoyen, entreprise, état, nation. Ce projet ne.respecte pas les accords de paris et va polluer davantage Nice, ses environs et notre planète. Marre de ne voir qu'un nuage gris vert au dessus de nos têtes et SURTOUT je veux que mon fils respire correctement, mange à sa faim et boive à sa soif. Comment peut on encore fermer les yeux là dessus à des fins économiques ? Messieurs, mesdames, les billets ne se mangeront pas non plus dans quelques années..

observation N°921 déposée le 23/11/2019 à 03:36

Avis défavorable ! Stop à la pollution et au bétonnage de Nissa la bella ! Je suis contre l'extension de l'aéroport nice côte d'Azur.

observation N°920 déposée le 23/11/2019 à 00:59

Je suis tout à fait favorable au projet d’extension de l’aéroport de Nice, extension indispensable à son développement et au développement de l’économie et du tourisme régionaux.

observation N°919 déposée le 23/11/2019 à 00:31

Non à la pollution, au bruit, à la chaleur en été. Alors qu'il faut aménager pour ne pas attendre plus de deux degrés dans la ville d'ici 2050.

observation N°918 déposée le 22/11/2019 à 23:45

La ville de Nice est polluée d'un air considéré comme au-dessus des normes au moins 200 jours par an, un nouvel agrandissement de l'aéroport va aggraver cet état de fait. La pollution doit être réduite non pas aggravée par une nouvelle augmentation du trafic aérien. Stop à l'agrandissement.

observation N°917 déposée le 22/11/2019 à 23:32

A fond POUR. Il faut que ce projet se réalise au plus vite. L argument écologique est utopique. Le problème climatique ne vient pas de l aeroport de Nice. Faite un voyage comme moi en Chine et vous aurez une idée réelle de la pollution. Sans l engagement des grandes puissances rien n évoluera. Alors n arrêtons pas cet magnifique outil de progrès et de liens avec le reste du monde que représente l aeroport . Bravo aux initiateurs de ce projet vital pour ma région

observation N°916 déposée le 22/11/2019 à 23:26

Je suis contre ce projet d'extension pour des raisons évidentes de protection de la qualité de l'air et de protection de l'environnement.

observation N°915 déposée le 22/11/2019 à 23:22

Résolument POUR cette extension. Je suis niçois et depuis plusieurs générations. Je veux que ma région conserve une identité économique avec des jeunes issus de notre territoire qui ne soient pas obligés de s expatrier pour trouver un emploi . Je ne veux pas d un TERRITOIRE SANS ÂME ECONOMQUE UNIQUEMENT RÉSERVÉ AUX RETRAITÉS NANTIS BASTA AUX OPPOSANTS

observation N°914 déposée le 22/11/2019 à 22:46

Je suis contre ce projet qui ne ferait qu’augmenter encore la pollution de l’air, les nuisances olfactives et sonores. Il n’y a aucun besoin d’avoir plus d’avions dans notre ciel

observation N°913 déposée le 22/11/2019 à 22:32

JE SUIS ARCHI CONTRE !!!!!
Un trafic automobile augmenté : plus de bouchons, plus de CO2, plus de monde = saturation

observation N°912 déposée le 22/11/2019 à 22:25

Non à l'extension des nuisances créées par l'aéroport
Trop d'avions déjà qui frôlent les immeubles d'Antibes par mauvais temps ou vents d'est
Non à la pollution engendrée par les décollages/atterrissages au dessus de nos têtes
Non au bruit incessants toutes les 3 minutes
Non à l'augmentation du trafic routier qui serait généré par plusieurs de vols et donc de passagers.

observation N°911 déposée le 22/11/2019 à 22:24

Je suis pour ce projet. J'en profite pour remercier toutes les personnes qui ont contribué à sa création et à son développement. Car, c'est une source de création de richesses indispensable pour notre département, voir même de la région. Sans lui certainement que Sophia Antipolis n'aurait pas l'importance international d'aujourd'hui. L'aéroport s'est modernisé en douceur en tenant toujours compte des riverains. (voir les procédures d'approche par exemple)
Ma seule réserve serait d'ordre sécuritaire dans le temps : Avez vous pensez à la montée des eaux ? Comment s'en préserver? Beaucoup de scientifiques nous le prédisent et il serait dommage de constater la disparition de ce très bel outil. J’espère que son agrandissement permettra d'ouvrir plus de lignes

observation N°910 déposée le 22/11/2019 à 21:40

Je suis absolument contre ce projet ,je ne comprend pas pourquoi on nous propose une extension de l’aéroport qui apportera plus de nuisances sonores et de pollution Nice n'a pas besoin de trafic aérien supplémentaire à l'époque où l'on nous demande de veiller à ne pas aggraver l'état de notre planète.Je suis extrêmement déçue et en colère de voir que certains -dans leur seul intérêt,-défendent ce projet .D'un coté on plante des arbres dans toute la ville,on limite les ,possibilités de se déplacer en voiture et ,de l'autre on veut agrandir l'aéroport?Où est la logique dans tout cela?

observation N°909 déposée le 22/11/2019 à 21:29

Je suis Niçois et contre ce projet qui va très clairement à l'opposé des objectifs de sobriété énergétique indispensable à notre futur.

observation N°908 déposée le 22/11/2019 à 21:28

Avant de agrandir l'aéroport il faut penser aux infrastructures et les services: déjà maintenant c'est impossible de prendre un transport en commun après 21.30.

Le seule qui gagneront de cette extension seront le taxi.

Ça me semble une folie!

observation N°907 déposée le 22/11/2019 à 21:26

Je suis contre l'extension de l'aéroport, car cela va encore générer des pollutions de l'air et sonores pour les habitant.es des 06 et notamment pour ceux et celles du bord de mer
L’activité touristique va se multiplier au détriment des habitant.es d'ici qui n'ont plus de vie décente.
J'entends beaucoup les niçois.es râler notamment dans le tram ou les bus au sujet du trop de tourisme et dire que leur ville ne leur appartient plus.
De plus on ne veut pas de grand projet inutile et imposé GPII, combattu par celles et ceux qui veulent un monde durable ou soutenable
La pollution des particules fines BASTA

observation N°906 déposée le 22/11/2019 à 21:25

Bonjour
je suis contre l' extension de l' aéroport terminal 2, pour ne pas augmenter la pollution de la ville de Nice en priorité,
et de l' ensemble de notre territoire et en particulier, pour la Vallée du Var et Carros dont je suis adjoint au maire,
je suis témoin d' une qualité de l' air extrêmement limite déjà sur la notre commune à cause des rejets industriels de nos zone industrielle
et zone artisanale, qui se cumule à la pollution du aux véhicules à moteurs thermiques.
IL EST IMPOSSIBLE DE CONTINUER A POLLUER PLUS, il faut absolument être raisonnable,
et considérer que la croissance de notre territoire est arrivé à son niveau limite tolérable.
Notre territoire est limité, ses capacités de tolérance est limitée, nous sommes arrivés
au point à ne pas dépasser.
merci de prendre en compte mon avis
cordialement Michel CUOCO Adjoint au maire de Carros 06 60 11 33 32

observation N°905 déposée le 22/11/2019 à 21:19

L'aéroport actuel est déjà le premier aéroport de province. Il permet déjà des trafics importants. Un agrandissement, quel qu'il soit, me semble une mauvaise idée, pour plusieurs raisons :
1) je rappelle que l'actuel aéroport a déjà été construit en gagnant sur la mer et que cela a d'ailleurs provoqué un dangereux tsunami. Cette construction a dévié l'écoulement naturel du Var, si bien que ses eaux boueuses restent concentrées sur le littoral laurentin et cagnois, au lieu d'être dispersées au calme.
2) plus d'avions, c'est automatiquement plus de pollution. Or, le kérosène n'est pas un carburant d'avenir.
3) plus d'avions, c'est aussi plus de monde. Avons-nous les infrastructures nécessaires ?

observation N°904 déposée le 22/11/2019 à 21:18

Je suis formellement opposée à ce projet d'extension de l'aéroport de Nice pour des raisons évidentes : l’augmentation de la pollution en premier lieu, (la qualité de l'air est déjà mauvaise alentours), et des déchets. Problèmes accrus de circulation et cela n'ira pas en s'améliorant car il n’y a aucune possibilité d'extension du réseau routier. Sans compter les nuisances sonores amplifiées pour les habitants de St Laurent, Cagnes ou Nice Ouest. N’oubliez pas les problèmes écologiques qui en découleront forcément.

Si vous tenez réellement compte de l’avis majoritaire de la population et avez encore assez de bon sens pour préserver ce qui nous reste en qualité de vie, santé et écologie quitte à contrarier les projets des mêmes politiciens, lobbies et promoteurs qui bétonnent à tout va, alors ce projet d’extension sera abandonné rapidement.

Marina K
Laurentine

observation N°903 déposée le 22/11/2019 à 20:40

Je suis effrayée par ce projet !! La qualité de l’air de Nice et ses environ est déjà si médiocre ! Accueillir autan de trafic aérien supplémentaire mais aussi de personnes implique une gestion globale ; pollution de part les avion, augmentation du trafic voitures, des déchets de consommation ... quelle qualité de vie souhaitons nous pour les résidents et pour les touristes ??on sait depuis longtemps que le Toujours plus n’est pas le toujours mieux. Soyons qualitatif

observation N°902 déposée le 22/11/2019 à 20:38

Oui faut arrêter les conneries avant qu'il ne soit trop tard

observation N°901 déposée le 22/11/2019 à 20:11

Je suis contre ce projet d'extension de l'aéroport de Nice pour des raisons évidentes d'augmentation des pollutions , qualité de l'air qui est déjà très mauvaise, de bruits et de déchets. La circulation étant déjà difficile cela n'ira en s'améliorant car pas de possibilité d'extension du réseau routier. Merci d'écouter le désir des citoyens.

observation N°900 déposée le 22/11/2019 à 20:01

L’extension de l’aéroport est un non sens du point de vue écologique au vue de l’urgences climatique ! S’il y a des travaux à faire il faudrait plus les envisager sur la voie ferrée pour rendre le paris-nice plus attractif et diminuer le trafic aérien pour diminuer la pollution atmosphérique, sonore et visuelle.

C’est incroyable d’envisager de tels travaux dans el contexte actuel ! Arrêtons de réfléchir uniquement d’un point de vue économique ça ne fonctionne plus !

observation N°899 déposée le 22/11/2019 à 19:34

Contre

observation N°898 déposée le 22/11/2019 à 19:23

Il faut l'étendre !

observation N°897 déposée le 22/11/2019 à 19:18

N'oublions pas l'extension de cap 3000qui est deja une source de pollution non négligeable en terme de déchet. Je crains que la zone Natura 2000 en paye déjà les frais

observation N°896 déposée le 22/11/2019 à 19:12

Quel horreur!!!
- augmentation du bruit avec la voie aérienne qui passe Sur Antibes et longe le bord de mer devant marina
- nice est une des villes de France où la qualité de l'air est la plus mauvaise, des vols supplémentaires aggraveront la situation
- les millions de voyageurs auront aussi des déplacements au sol qui génèreront encore plus de pollution
- Il y aussi un retentissement sur le traffic maritime dans une région avec une faune et flore exceptionelles classées Natura2000

observation N°895 déposée le 22/11/2019 à 19:06

Je suis contre ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat). Aussi contre les nuisances sonores des Avions et odeur du kérosène car n oublions
Pas Nice est dans une cuvette . Signe sandra Ferrante

observation N°894 déposée le 22/11/2019 à 19:03

je suis résolument contre l'extension de l'aéroport. Aujourd'hui, devant les problèmes de climat, de ressources naturelles, il n'est plus possible de viser toujours plus de croissance, en cherchant toujours plus de touristes, toujours plus de passagers d'avion...
Les infrastructure de la région sont déjà saturées depuis plusieurs années : routes et autoroutes paralysées la majeur partie de la journée, pollution de l'air de plus en plus menaçante, artificialisation des sols qui s'accélère...
Le choix du toujours plus de tourisme, associé à une tension immobilière de plus en plus forte est en train de conduire la région à une impasse, paralysée par des voies de communication saturées.
augmenter les transports par avions (c'est déjà en route) attirera de plus en plus de clients riches de toute l'Europe ou du monde, désireux d'acheter des logements sur la côte d'azur ; or, aujourd'hui déjà, le actifs n'arrivent plus à se loger et sont obligés d'habiter de plus en plus loin dans les vallées de l'arrière pays avec les conséquences que l'on connait : fatigue des salariés (trajets d'1h ou 2h sur des routes dangereuses l'hiver) risques accrus d'accidents, pollution, et enfin, critère non économique mais qui compte pour chacun de nous, de plus en plus de salariés qui sont privés du minimum de bien être.

en résumé, vouloir encore augmenter la fréquentation de la côte d'azur, en visant des millions de passagers d'avion en plus entrainant une surcharge des infrastructure déjà saturées (souvent sans possibilités d'en créer de nouvelles) va non seulement rendre la vie encore plus difficile aux actifs (entre autres par une augmentation encore plus insupportable de l'immobilier), mais paradoxalement va à terme nuire au premier but (enrichir les entreprises du tourisme) car les touristes à terme se détourneront d'une région saturée de véhicules en permanence, ou l'on ne peur plus circuler, étouffée par un tourisme de masse. on voit dans beaucoup de région du monde les effets catastrophique qui se profilent à cause du tourisme de masse.

observation N°893 déposée le 22/11/2019 à 18:43

Je suis opposée à ce projet d'extension: trafic automobile augmenté....

observation N°892 déposée le 22/11/2019 à 18:41

Sans la moindre hésitation, si on n'a pas d'intérêts commerciaux, on hésite pas un seul instant à dire NON à ce projet.
On a suffisamment, dans beaucoup de domaines, vendu son âme toujours pour le profit et le fric.
La pollution ça suffit...le bruit ça suffit...de plus en plus de cancers sont dévoilés .de plus en plus de dépressions liées au bruit sont existantes..
Arrêtons l'hypocrisie et mettons fin à cette politique désastreuse qui, chaque jour, augmente les pics de chaleur, l'air irrespirable, et les nuisances sonores.
STOP au PROFIT et au FRIC pour engager véritablement une politique sérieuse qui va l'encontre de la pollution.
Tout le monde le pense, certains le disent, à nos politiques de respecter cette volonté collective , et, je rejoins beaucoup de personnes qui souhaitent un REFERENDUM sur ce sujet et au niveau local car ce sont surtout les Niçois qui sont concernés.
En conclusion, comme la majorité des Niçois, je suis CONTRE ce projet et que l'on respecte notre volonté.
BALAVOINE Georges

observation N°891 déposée le 22/11/2019 à 18:27

Enquête publique extension T2.2 aéroport Nice- gestion des déchets

1-Actuellement l’aéroport produit 3 000 tonnes de déchets par an (restauration des passagers et des salariés, l’administration des entreprises, l’entretien des infrastructures, le fret et le trafic aérien –source : https://societe.nice.aeroport.fr/Le-groupe/DEVELOPPEMENT-DURABLE/La-demarche-environnement/Mesures-Actions).

L'aéroport de Nice prévoit l'extension du Terminal 2 pour permettre d'accueillir 18 millions de passagers à l'horizon 2022, soit 4 millions de plus qu'actuellement. Cette augmentation du trafic aérien induira donc une augmentation de la production des déchets par les différentes activités de l’aéroport (environ 25% au prorata de l’activité générale de l’aéroport)!

Dans la crise actuelle de la gestion des déchets en Région PACA due au manque d’exutoires sur son territoire, quelle est la prise en compte dans ce projet de l’augmentation de la quantité de déchets qui sera produite si cette extension venait à se réaliser ? Quel en sera le coût pour la collectivité ? Quels seront les GES supplémentaires émis pour le transport de ces déchets ?

2- Je suis contre ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat).

Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 :

- NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%)

- COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%)

- TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%)


Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?

3-Je ne suis pas d’accord avec ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car rien ne garantit que ce projet permette une ‘’croissance neutre en carbone’’ selon les termes du commanditaire. Comment peut-on assurer en effet qu’une croissance du trafic passager de +30% puisse être intégralement absorbée par un meilleur taux de remplissage avion (ne dépendant que des compagnies aériennes et des centrales de réservation), alors que celui-ci est déjà de 80,6% en 2018 et atteint des niveaux de 99% sur certaines compagnies aériennes en période estivale ? Lorsqu’on applique +30% au taux de remplissage de 86,4% du mois de juillet 2018, on obtient un taux de remplissage de 112%... Idem pour une offre de sièges supplémentaires qui induit l’usage d’avions plus lourds et donc plus émetteurs notamment de gaz à effet de serre.

Pourquoi donc ne pas réfuter ce dossier basé sur des données très tendancieuses voire infondées ?


4-Je suis contre l’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il met en place une configuration génératrice de davantage de nuisances : pollutions atmosphériques et sonores. Le bruit est déjà très important pour les riverains et les Niçois, bien que le mémoire de réponse (p.8) à l’avis de la MRAe (recommandation 5) précise que ‘’le Plan d’Exposition au Bruit est basé sur un nombre de mouvements d’avions 20% plus important que ceux observés actuellement’’.

Pourquoi ne pas exiger un moratoire sur tout projet de croissance d’activités basées sur des énergies thermiques fossiles ?

observation N°890 déposée le 22/11/2019 à 18:26

Je m'oppose fermement à l'extension de l'aéroport de Nice. La qualité de l'air est déjà mauvaise dans cette ville, ce n'est pas la peine de polluer encore un plus son environnement et de faire débarquer un tourisme de masse qui n'aura que pour finalité de pourrir un peu plus un environnement que les dirigeants actuels ne protègent guère. Des écosystèmes sont en péril.

observation N°889 déposée le 22/11/2019 à 18:23

A l'heure où l'on constate chaque jour les dysfonctionnements climatiques, où toutes les études sérieuses montrent qu'il n'y a plus temps de tergiverser, un projet comme celui-ci est d'un anachronisme total.
Alors que de plus en plus de personnes de par le monde tentent de trouver des moyens alternatifs à l'avion pour les trajets courts, et en particulier pour les trajets franco-français, on veut nous faire croire qu'il serait vital pour la région d'accroître encore le trafic.
La Côte d'Azur est une région extrêmement polluée, toutes les minutes entre 6h et 23h un avion décolle ou atterrit de cet aéroport. Vouloir accroître encore le trafic est totalement irresponsable. On entend souvent parler des quartiers de l'aéroport qui sont les plus concernés, mais les approches se font aussi très souvent après survol de la Baie des Anges. Et dans ce cas, c'est toute la ville qui en profite !
Ce projet va générer immanquablement un trafic automobile accru, alors même qu'il y a déjà saturation.
Envisager une telle extension est tellement irraisonnable qu'on ne peut que se poser quelques questions quant à cette volonté d'aller contre tout bon sens. Des engagements auraient-ils été pris lors de la vente à des chinois ? Est-ce pour cela qu'un représentant de l'Etat a, dès le début de la concertation, fait part d'un accord de principe ?
Aujourd'hui, nul ne peut dire qu'il ne sait pas. Si des décisions funestes sont prises, les décisionnaires seront tenus pour entièrement responsables, que ce soit aujourd'hui ou dans dix ans.
Et pourquoi pas relancer cette idée de port au large de l'aéroport, histoire de refaire un petit tsunami, de décupler la pollution ? J'oubliais, il paraît que l'idée est abandonnée... jusqu'à la prochaine fois.
Et puisque l'appât du profit semble être la seule véritable raison de cette extension, je suggère aux tenants du projet de prévoir quelques grands hangars permettant un élevage intensif de poulets, de porcs ou de tout autre animal. Qu'importe si ce type d'élevage est de plus en plus remis en question, fort heureusement, il y a tant de personnes contraintes d'en acheter, vu leur faible pouvoir d'achat...
Tous les politiques et toutes les entreprises en France emploient volontiers les termes écologie, développement durable, etc. C'est très utile dans la communication. Mais il y en a marre de ces postures, on veut des actes ! Comment par exemple un industriel local peut-il vanter son engagement dans le commerce équitable, le développement durable, et se déclarer favorable à cette extension ? Je m'en souviendrai au moment de l'acte d'achat ou des élections.

observation N°888 déposée le 22/11/2019 à 18:20

Je m'oppose fermement à cette agrandissement du terminal 2, pour les raisons suivantes:
- il n'y a aucune utilité au vue de la surface et l'exploitation du terminal déjà existant.
-le risque écologique est déjà trop élevé
-le bétonnage de la ville de Nice étant déjà saturé surtout dans le quartier arena/aéroport.
-la dette de la ville de Nice (vivement critiqué dans un rapport économique) est déjà trop élevée, ni la commune, ni les citoyens ont envie d'alourdir cette dernière.

observation N°887 déposée le 22/11/2019 à 18:20

Dans l'agglomération niçoise, la qualité de l'air est déjà très mauvaise avec 68 jours par an de qualité médiocre ou mauvaise. Mais à l'entrée ouest de Nice, au niveau de l'aéroport, les niveaux d'alerte en GES, particules fines et autres polluants sont encore plus souvent dépassés.
Augmenter le nombre de passagers s'accompagnera obligatoirement de l'augmentation du nombre de vols avec les pollutions atmosphériques mais aussi les nuisances sonores sur tout le littoral. Il y aura aussi de nouveaux vols entre 23 heures et 6 heures du matin.
Depuis la privatisation de l'aéroport, la course à la rentabilité s'est accrue, la société privée gestionnaire cherche par tous les moyens à gagner plus d'argent. La qualité de vie des maralpins n'entre pas dans son cahier des charges.
En réduisant les galeries commerciales "Duty Free" de l'aéroport, beaucoup d'espace pourrait être gagné pour améliorer le confort des passagers sans recourir à l'extension.

La ville de Nice fait déjà l'objet de 3 procédures contentieuses relatives à la pollution de l'air (commission européenne et conseil d'état). La hausse du trafic aérien, et du trafic routier induit la mettrait encore plus dans l'illégalité quand à la protection sanitaire des populations.
Le protocole de Paris sur la réduction des GES, le plan Climat du gouvernement, ceux de Nice, de la Métropole, de la Région apparaissent comme des opérations de communication sans aucun effet sur les décisions qui sont prises.
Accueillir 7,5 millions de passagers supplémentaires en 2030, c'est avoir en moyenne 60 000 habitants supplémentaires dans le département. L'approvisionnement en Eau, en Energie, les déplacements supplémentaires, le traitement des eaux usées, des déchets, les pollutions , les constructions touristiques, l'imperméabilisation des sols... c'est la course à la catastrophe.
Développer l'attractivité touristiques alors qu'aujourd'hui le taux d'occupation des hôtels est déjà très élevé, c'est favoriser encore les hébergements du type Airbnb, au détriment de l'accès au logement des habitants.
Le document soumis à l'enquête minimise systématiquement les conséquences du projet. Il est fait état de compensation sur le bilan carbone sans aucune précisions. Les réponses apportées aux remarques pertinentes de l'autorité environnementale sont indigentes.
Une alternative au développement sans fin du trafic aérien, bien plus polluant que le rail, passe entre autre par un renforcement de l'offre ferroviaire, en terme de maillage du territoire, d'amélioration des dessertes et de tarifications bien plus attractives.

observation N°886 déposée le 22/11/2019 à 18:01

Je suis opposée à ce projet d'extension pour des raisons évidentes, la pollution de sous diverses formes notamment en terme de qualité de l'air, les nuisances sonores, l'afflux de touristes et donc les difficultés de mobilité des résidents de Nice et des personnes comme moi qui travaille en déplacement dans la ville ainsi que l'augmentation des taxes que cet afflux de touristes va engendrer particulièrement pour nettoyer après leur passage!

observation N°885 déposée le 22/11/2019 à 17:47

Je suis contre cette extension qui va encore plus nous impacter au niveau tourisme de masse avec toutes les conséquences que cela aura

observation N°884 déposée le 22/11/2019 à 17:45

Je suis totalement contre ce projet même si mon appréciation compte tenu de mon âge, est surtout donné dans l'intérêt de ceux qui viendront après moi .
Je rejoins la cohorte de ceux et celles qui dénoncent ce projet d'extension de l'aéroport de Nice comme sacrifiant sur l'autel du "surtourisme", la pollution sonore, olfactive et visuelle qui en résultera nécessairement . A cet égard, l'avis émis par la Commission régionale de l'Autorité environnementale des Alpes-Côte d'Azur est éloquent quant à l'impact à prévoir sur les émissions directes et indirectes de GES comme sur l'augmentation des risques naturels ( impact sur les eaux de ruissellement , sur le niveau de la mer etc ). L'observation n°827 dit par ailleurs de façon circonstanciée et chiffrée ce qu'il faut attendre de l'impact d'un tel projet en termes de déchets .
La pollution des bateaux de croisière a d'ores et déjà dévasté le pourtour de la Mer Méditerranée et ruiné les populations côtières souvent modestes désormais privées de leurs ressources locales captées par des professionnels/financiers de l'industrie hôtelière ? Faut-il, accélérant cette folie de la course au tourisme de masse, accroître le flux déjà impressionnant de cet aéroport ?
Un aéroport plus grand, pour quoi faire ? satisfaire à quelque intérêts égoïstes , de ceux qui "aiment voyager" ( comme si on ne pouvait voyager autrement qu'en empruntant les moyens de locomotion les plus polluants ) et satisfaire aux intérêts de ceux qui veulent accueillir toujours plus de touristes , augmenter la capacité d'accueil des complexes hôteliers etc... ceux qui sont dans le "toujours plus", ne visant que la clientèle la plus argentée et la plus irresponsable .
Peut-on prôner d'un côté l'incitation voire l'injonction aux particuliers d'adopter un comportement respectueux de l'écologie et d'un autre côté , imposer à cette même population des projets titanesques conduisant au désastre écologique que l'on dénonce par ailleurs .
A l'heure où Venise et Cannes stoppent ou limitent l'invasion des bateaux de croisière, un tel projet n'est-il pas à contre-courant d'un développement responsable ?

observation N°883 déposée le 22/11/2019 à 17:43

Il semble que l'avion est le moyen de transport le plus polluant. Je pense qu'il faudrait plutôt en réduire l'utilisation plutôt que de l'augmenter et de l'encourager.

observation N°882 déposée le 22/11/2019 à 17:42

Sur consultation du document "Avis Autorité environnementale" édité par la MRAE-PACA, on constate que sa rédaction (particulièrement le chapitre 2) ne pose pas réellement d'avis, mais une suite de "recommandations" et, lorsque le sujet se veut plus prospectif, se retranche derrière de nombreuses réserves dues au manque de référentiels (méthodologies de mesures) et aux difficultés d'établir objectivement des mesures.
En substance ce document n'est en aucun cas un AVIS, mais un document qui répertorie les écueils environnementaux qui pourront se présenter au moment de la réalisation du projet.

Dans le document "Etude impact aéroport finale complète", chapitre 5, bien que plus précis et plus disert, la posture reste la même et consiste en un habillage pseudo environnemental qui n'offre aucune garantie réelle de l'innocuité future du projet envers l'environnement.
Enfin ce document est édité par "Les Aéroports de la Côte d'Azur", ce qui en fait un document édité par une partie prenante du projet. Ce qui remet en cause sont objectivité puisqu'en l'occurrence "Les Aéroports de la Côte d'Azur" sont ici "juges et parties".
En conséquence, au vu du peu d'informations objectives et concrètes sur son impact environnemental, je me prononce contre ce projet.

observation N°881 déposée le 22/11/2019 à 17:42

Bonjour,
Le développement économique et touristique de notre région doit se faire de façon pérenne et qualitative. Je ne voudrais pas que nous subissions les effets pervers du tourisme de masse à moyen terme.
La croissance économique est devenue pour moi un terme péjoratif. Il est évident qu'elle induira des effets négatifs environnementaux pour la planète et pour notre département.
Pour quelle raison doit-on absorber absolument une partie de la croissance du développement aérien dans les AM. Pour des intérêts économiques bien sur, qui malheureusement induiront des effets néfastes sur la qualité de vie des citoyens résidant à l'année.
A tous les décideurs et hauts fonctionnaires, prenez des décisions ayant pour objectifs l'amélioration de la qualité de vie de l'environnement et de la santé, pour nous qui vivons à l'année dans notre beau département.
Merci

observation N°880 déposée le 22/11/2019 à 17:40

Je suis contre l'extension de cet aéroport pour les raisons suivantes: Selon les relevés d'ATMOSUD, les seuils d'alerte en dioxyde de carbone,ozone,particules fines ,et autres polluants sont largement dépassés .
La pollution sonore et atmosphérique (routière et aérienne) sera accrue.
Les GES au décollage et à l'atterrissage ne sont pas pris en compte ce qui fausse notablement les données.
L'évolution du département vers le développement d'un pôle d’attractivité internationale au travers de ce projet d'extension est génératrice de pollutions en tous genres détériorant gravement la qualité de la vie et la santé des citoyens de ce département car les pollutions vont bien au delà des viles riveraines.
Nous avons déjà des constats alarmants de par le monde quant aux conséquences de ce tout tourisme nuisible aux multiples dégradations de l'environnement mettant même en péril des sites protégés classés au patrimoine de l'humanité.
il EST PLUS QUE TEMPS DE CHANGER DE PARADIGME POUR L'AVENIR DE LA PLANÈTE ET DE SES HABITANTS

observation N°879 déposée le 22/11/2019 à 17:34

Bonjour,
Pour des raisons longuement évoquées par d'autres ici, je suis CONTRE ce projet d'extension.
Humainement et écologiquement, cette extension serait un désastre.
Pensons à la terre que nous allons laisser à nos enfants !

observation N°878 déposée le 22/11/2019 à 17:30

Projet fou de vouloir encore étendre un aéroport qui se situe maintenant en pleine agglomération avec tout ce que cela entraîne comme pollutions en tout genre .
Il y a à Cannes Mandelieu un aéroport qui pourrait être développé pour soulager celui de Nice ..il suffirait que les politiques se mettent d’accord car comme toujours le business prime ..
Une consultation de la population (referendum) serait appréciable...peu d’information circule sur ce projet et il est à craindre que les choses finissent par se faire sans que la population ait été écoutée. Pourtant les « grands débats « sont d’actualité! et les habitants de Nice les premiers concernés.

observation N°877 déposée le 22/11/2019 à 17:27

Je suis contre le projet d'extension de l'aéroport de Nice.

observation N°876 déposée le 22/11/2019 à 17:10

Notre société ,Arkopharma, est implantée sur la zone industrielle de Carros.; Leader européen sur le marché de la phytothérapie,nous sommes en contact permanent avec de très nombreux partenaires installés aussi bien en France qu'en Europe et sur d'autres continents.
De plus ayant de fortes opportunités de développement commercial ,en particulier en Asie, nous sommes convaincus de l'intérêt de disposer de moyens de transports adaptés aux échanges réguliers qui ne manqueront pas de s'accroître dans les années à venir.
La création de nouvelles lignes régulières vers ces destinations et ,plus globalement, la capacité de l'aéroport à assurer dans de bonnes conditions les déplacements de nos partenaires et de nos collaborateurs contribueront à l'essor de notre société et de notre territoire.
Claude Alziar
Conseiller du Président Arkopharma

observation N°875 déposée le 22/11/2019 à 17:05

Je m'oppose ferment à ce projet d'extension, qui va à l'encontre des impératifs écologiques de notre époque. Nice est déjà l'une des villes les plus polluées de France en terme de qualité de l'air, l'accroissement du trafic aérien et routier (taxis, voitures de location) qui découlerait de cette extension induirait une dégradation supplémentaire insupportable de la pollution de l'air. Sans parler des nuisances sonores.. et de la gestion des déchets induits.
Il y aurait aussi un impact sur les prix des logements, locations saisonnières et Airbnb poussant à la hausse, alors que déjà nombre d'actifs potentiels rechignent à venir travailler sur la Métropole du fait de problèmes de logement.
Par ailleurs, il faut s'attendre d'après les études du GIEC à une montée des eaux dans les décennies à venir, il ne paraît donc pas raisonnables d'étendre encore une infrastructure susceptible d'être définitivement submergée.
Enfin, Nice (la Métropole) est également l'une des villes les plus endettées de France, or le financement de ce projet n'est pas exposé clairement!

observation N°874 déposée le 22/11/2019 à 17:02

Bonjour

je ne comprends simplement pas la logique de court, moyen et long terme de ce projet.
L'heure est à la réduction des trajets en avion, de la consommation d'énergie fossiles et de pollutions de toutes sortes. Les fonds monétaires dont nous disposons devraient œuvrer dans ce sens, et non dans expansionnisme dont nous connaissons déjà les conséquences.

Par ailleurs, la transformation du "kiss and fly" est une vaste arnaque. 5 minutes de gratuites après avoir franchi le portique d'entrée?? mais de qui se moque t on? Je comprends bien la nécessité de stimuler un flux de voyageurs mais partout ailleurs, le temps gratuit est de 10 minutes. A la moindre défaillance des machines à la sortie du kiss and fly (mettre le ticket.attendre que la barrière s'ouvre. reprendre le ticket -pourquoi d'ailleurs si ce n'est pour perdre du temps) c'est 6 euros minimum. C'est les compagnies aériennes qu'il faut taxer et leurs usagers, pas ceux qui les déposent à l'aéroport! Sinon cela s’appelle du racket. Ce système est absurde!

observation N°873 déposée le 22/11/2019 à 17:01

Le financement du projet, dont on ne trouve pas de description explicite et dédiée dans les documents disponibles dans le dossier en ligne, sera-t-il ventilé au prorata des participations des actionnaires ?
Il est inenvisageable que les populations financent le "pas de porte", c'est à dire la concession, d'acteurs privés.
En conséquence, en l'absence de document dédié à la description du financement du projet, je me prononce contre ce projet.

observation N°872 déposée le 22/11/2019 à 17:00

Résident à St Laurent du var depuis plus de 20 en proximité de l'aéroport, je suis favorable aux travaux complémentaires de l'aéroport Terminal 2.
Compte tenu de l'absence de ligne TGV et d'une autoroute régulièrement saturée aux grandes migrations, Notre région azuréenne a un besoin vital d'être mieux interconnectée avec toutes les villes et les pays qui sont utiles à son développement économique et touristique.
A tous ceux qui mettent en avant la supposée destruction de l'environnement par ce projet bien modeste, je les invite à ouvrir les yeux et regarder sérieusement ce qui se passe dans les pays en voie de développement. De retour d'un voyage dans le delta du Mékong (Vietnam et Cambodge), j'ai été effaré par l'absence d'infrastructures (tout à l'égout, stations d'épuration) et de ramassage / traitement des déchets. On peut voir les vaches brouter l'herbe au milieu des bouteilles de plastic ! Ces deux pays sont au total deux fois plus peuplés que la France … et toutes leurs activités industrielles, d'élevages intensifs de poissons et activités domestiques finissent en rejets de toutes natures dans le fleuve Mékong qui lui même se jette dans la mer de Chine !
Culpabiliser les pratiques des habitants des pays européens ou des azuréens qui seraient la cause de la dégradation de l'environnement par leurs déplacements est non seulement faux mais totalement manipulatoire !
C'est vrai qu'il est plus aisé de crier "au loup de la fin du monde" que de se mettre sérieusement à l'ouvrage pour informer nos concitoyens de ces situations invraisemblables et d'aider ces pays à progresser dans l'amélioration de leurs équipements collectifs et leurs pratiques environnementales.
Je suis intimement convaincu que l'urgence environnementale n'est pas là où on veut nous le faire croire … notamment en refusant ces travaux d'amélioration des infrastructures aéroportuaires de Nice.

observation N°871 déposée le 22/11/2019 à 17:00

Comme on le voit dans les pièces du dossier, le nouveau bâtiment et ses infrastructures qui sortiront de terre utiliseront beaucoup d'eau supplémentaire - alors que nous en manquons tellement déjà dans notre région - et occasionneront beaucoup de déchets supplémentaires alors qu'ils dépassent déjà aujourd'hui notre capacité de traitement local comme cela vient d'être prouvé avec l'envoi récent de 5 000 tonnes de déchets de Nice à Lille.
JE SUIS FERMEMENT OPPOSÉ A CE PROJET.

observation N°870 déposée le 22/11/2019 à 16:56

Comme le montre l'étude environnementale , le dossier déposé est insuffisant en l'état et n'évalue pas les effets directs et indirects de l'extension projetée en GES , pas plus qu'est évaluée l'incidence des nuisances sonores . Ce projet doit pour ces problèmes de forme être déjà écarté .
Sur le fond , un tel projet d'infrastructures augmentant la pollution globale doit faire l'objet d'un bilan avantages / inconvénients
Les avantages sont assez difficiles à justifier dans le contexte actuel de réchauffement climatique et de ses conséquences venant maintenant à très court terme et que verront et subiront tous les nouveaux nés actuels . Le seul bénéfice est pour les hauts revenus actifs ou oisifs qui bien entendu soutiennent le projet , tout comme la mise en circulation des SUV et 4/4 ou les voyages en paquebot dans la lagune ... . Mais par rapport à l'ensemble de la population , ils sont aussi égoïstes que peu nombreux .
Les inconvénients sont légion en terme de pollution atmosphérique , de pollution acoustique , de perturbations sur la faune terrestre et aquatique , ainsi que sur le paysage. Ces inconvénients concernent la très grande majorité de la population qui n'emprunte jamais ou peu ce moyen de transport polluant . Il me semble que le bilan est vite dressé : 3 ou 4 % de la population qui utilise l'avion couramment , mais génère ainsi 13 % de la pollution globale générée par le transport tous moyens de transport confondus

observation N°869 déposée le 22/11/2019 à 16:52

Bonjour Madame l'enquêtrice,

J'aimerais que vous reteniez s'il vous plaît que le principe de précaution - qui est une loi constitutionnelle française - s'applique pour ce projet de construction de bâtiments d'agrandissement pour l'aéroport de Nice.

Dans le Plan Climat Air Energie Territorial de la Métropole de Nice Côte d'Azur, voté en Conseil Métropolitain il y a quelques jours à peine, figure des cartographies très précieuses qui démontrent que l'aéroport de Nice Côte Azur sera inéluctablement submergé dans les années à venir à cause de la montée des eaux dû au réchauffement climatique.

Vous comprendrez donc que je suis totalement contre ce projet de nouveaux bâtiments.
Une citoyenne (pas écologiste, mais juste responsable)

observation N°868 déposée le 22/11/2019 à 16:49

Ce projet est très utile, les Terminaux actuels ne pourront plus accueillir les passagers à venir si l'extension du T2.2 ne se fait pas rapidement. Il y a un besoin réel de surface supplémentaire.

observation N°867 déposée le 22/11/2019 à 16:43

Implanter un nouveau bâtiment et des infrastructures avec leur cortège de nuisances aux abords d'une zone NATURA 2000 !!! ...
JE SUIS EVIDEMMENT CONTRE !

observation N°866 déposée le 22/11/2019 à 16:34

Je suis CONTRE l'extension de l'aéroport, nous subissons déjà suffisamment de pollutions, ( sonore, engorgements des voies de circulation, émissions de gaz, air irrespirable, etc...)

observation N°865 déposée le 22/11/2019 à 16:34

Ça suffit les travaux inutiles! Non à une extension

observation N°864 déposée le 22/11/2019 à 16:34

Avant d'envisager une extension de l'aéroport de Nissa, il faudrait pouvoir éliminer ou réduire considérablement la pollution et les nuisances liées au trafic aérien.
Si cette pollution n'est pas réductible, ce trafic devrait être réduit plutôt qu'augmenté et favoriser les trajets en train pour les distances petites et moyennes (1000km) et ne garder l'avion que pour les grandes distances.

Cristòu Daurore
pour la República de Nissa

observation N°863 déposée le 22/11/2019 à 16:28

En tant qu'habitante du quartier Ferber il ne me semble pas souhaitable d'accroître la fréquentation de l'aéroport de Nice pour plusieurs raisons : la pollution sonore est terriblement importante( impossible de téléphoner avec les fenêtres ouvertes par exemple), la pollution atmosphérique déjà constatée ne sera qu'aggravée et l'impact écologique sur le delta du Var et les oiseaux migrateurs qui viennent s'y poser ne pourra qu'être encore plus sévère. De plus cet aéroport se situant très près de la ville, son accroissement ne pourra que générer d'avantage de difficultés de circulation routière. Le Tram en soi ne pouvant constituer une solution adéquate dès le moment où de fortes pluies s'abattent sur le secteur, ce qui se produit de plus en plus souvent de nos jours. De plus le réchauffement climatique ne rend pas prudent ce type d'extension sur la mer, compte tenu du risque de montée du niveau des eaux. Je me permets aussi de vous rappeler que la circulation aérienne est responsable elle aussi du réchauffement climatique. Nous devons nous montrer responsables et ne pas encourager une accélération de cette situation. La France a pris des engagements en ce sens, et nous devons les respecter.

observation N°862 déposée le 22/11/2019 à 16:14

je suis contre l'agrandissement de l'aéroport trop de nuisances en plus et ils iront où

observation N°861 déposée le 22/11/2019 à 16:12

Afin de mieux analyser l'impact de l'augmentation du trafic aérien sur l'environnement il faudrait que les études tiennent compte des émissions polluantes lors des décollages et atterrissages des avions ce qui ne semble pas être le cas.
L augmentation du nombre de voyageurs va également entraîner une augmentation du trafic routier; Nous sommes déjà à saturation sur le plan de la circulation.
Le projet doit être considéré en tenant compte de toutes ces conséquences et Nice n'est pas prête pour accueillir 4 millions de passagers de plus à l'horizon 2022.
Je comprends ceux qui défendent le projet pour son impact sur l'économie locale mais la santé et la qualité de vie des habitants ne doivent pas être occultés.

observation N°860 déposée le 22/11/2019 à 16:10

Après avoir ouvert un certain nombre de documents disponibles en ligne (via l'URL https://web.nice.fr/formulaires/extension-aeroport/?page=dossier), on ne trouve aucune indication sur le financement du projet, objet de la dite enquête publique.
Ainsi les administrés sont sollicités pour donner un avis sur un dossier dont ils ignorent les tenants et aboutissants du financement.
Cette lacune, si elle est avérée, pourrait et devrait remettre en cause la validité et/ou la légalité de cette enquête.
Rappelons que les "avis" des instances locales mis en ligne sous le chapitre Volume 1 du dossier sont inaccessibles (liens morts) et que cette défaillance pose aussi la question de la bonne menée de cette enquête et donc de sa légalité, tout au moins de sa validité.

observation N°859 déposée le 22/11/2019 à 16:03

Contre l extension de l’aéroport Nice côté d azur

observation N°858 déposée le 22/11/2019 à 16:03

Je suis contre car cette extension va augmenter la pollution dans notre ville et que cette décision est, donc, totalement obsolète !

observation N°857 déposée le 22/11/2019 à 16:01

La ville de Nice est déjà très bien desservie, augmenter le trafic signifierait encore plus nuisances inutiles, une dégradation de la qualité de l'air déjà médiocre, t des nuisances sonores)

observation N°856 déposée le 22/11/2019 à 15:54

Absolument, complètement CONTRE le projet d'extension.

Si l'excuse est augmenter le tourisme, il faut savoir que les hôtels nicois sont saturés pendant 2/3 mois par an et crèvent la dalle le reste du temps.

Si on rajoute les Airbnb qui font baisser les prix des chambres d'hôtels en saison puisque moins d'impôts à payer dessus, l'hôtellerie de la Côte d'Azur prendra cher.

Les difficultés de location de longue durée sont concrètes.

On va se retrouver avec une ville qui ressemble de plus en plus à Paris, mais que par rapport aux désavantages.

observation N°855 déposée le 22/11/2019 à 15:51

Ce jour 22/11/19, aucun document du Volume 1 du dossier n'est accessible en ligne via cette URL : https://web.nice.fr/formulaires/extension-aeroport/?page=dossier

observation N°854 déposée le 22/11/2019 à 15:49

Je refuse l’extension de l’aéroport de Nice consciente que les nuisances écologiques de cette mesure dépasse les bénéfices touristiques de ma ville. Je demande à Christian Estrosi de respecter l’engagement des niçois qui ont massivement en son temps voté CONTRE cette mesure.

observation N°853 déposée le 22/11/2019 à 15:45

Je suis contre ce projet . Encore et toujours on ne se soucie pas des écosystèmes et de la pollution engrangée par les avions‘ qui seront de plus en plus nombreux .
Stop !!!!!
Arrêtez de détruire la planète et notre santé , au profit de l’argent !

observation N°852 déposée le 22/11/2019 à 15:40

L'argument de l'impact écologique ne peut pas être utilisé systématiquement pour bloquer tous les projets d'investissement, il faut arbitrer au mieux entre impact économique et écologique projet par projet. Sur le plan écologique, ce projet aura un impact limité, il en intègre au mieux les contraintes. Et il faut rappeler que de toutes les grandes régions du monde, l'Europe qui ne représente que 9% des émissions de C02 du monde, est la seule à les baisser année après année et que la France , qui ne représente que 9% des émissions européennes, les baisse encore plus que la moyenne européenne. Arrêtons peut être un peu l'auto-flagellation écologique permanente!
En revanche, l'impact sur le plan économique du département et au delà est clé. L' avion est indispensable pour permettre le développement des entreprises de cette région , qui sont très largement tournées vers l'international, et du tourisme; le TGV ne peut absolument pas jouer le rôle qu'il a dans d'autres régions. Pour assurer le développement économique et donc créer et, aussi garder, des emplois, il faut permettre le développement de l'aéroport. Jamais une société comme Virbac ( près d'un millier d'emplois à Carros ) ne se serait développée comme elle l'a fait sans l'aéroport, et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres.
En conclusion, il faut bien sûr prendre la dimension écologique dans les projets , mais arbitrer aux mieux avec l'impact économique qui dans ce cas prévaut largement.
Eric Marée, ancien président de Virbac

observation N°851 déposée le 22/11/2019 à 15:39

Bonjour je suis contre ce projet car une fois encore, ça polluera un peu plus notre méditerranée qui est très malade. Sauvons l'écosystème méditerranéen.
Cordialement

observation N°850 déposée le 22/11/2019 à 15:37

Je suis opposée à ce projet

observation N°849 déposée le 22/11/2019 à 15:32

Enquête publique relative au projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport Nice Côte d’Azur

Je suis résolument opposée au projet d’extension de l’aéroport Nice Côte d’Azur pour plusieurs raisons mais je n’en évoquerai que trois :

- La 1ère raison, la plus importante, devrait apparaître évidente pour tout le monde. La pollution menace notre santé. On ne peut pas parler sans cesse d’urgence climatique et continuer d’avoir un comportement irresponsable vis-à-vis de la planète. N’importe qui est capable de comprendre que favoriser un plus grand trafic aérien (par plus de vols et plus d’avions) augmentera inévitablement la pollution atmosphérique, les émissions de gaz à effet de serre et des nuisances sonores supplémentaires.
Il ne sert à rien de signer des agendas 21, d’organiser des colloques et de faire venir les plus grands spécialistes du monde sur le climat, puis de donner un feu vert pour la construction d’une infrastructure qui va à l’encontre de tous les principes édictés.
- La deuxième raison concerne le type de tourisme que l’on souhaite avoir sur notre territoire. Actuellement, la ville de Nice, de par ses atouts naturels exceptionnels, bénéficie, presque sans rien faire, d’une attractivité sans pareille. En 2018, Nice a accueilli 13,85 millions de voyageurs et a enregistré une hausse de son trafic passager de 4,1 %, ce qui place son aéroport comme la seconde plateforme de France derrière les aéroports de Paris. Dans ces conditions, pourquoi vouloir encore augmenter le nombre de passagers ? Si nous acceptons cette extension, nous finirons par sacrifier le tourisme de qualité sur l’autel du tourisme de masse, bâti sur la mal-consommation et l’individualisme.
- La troisième raison concerne le développement économique qui est l’argument souvent utilisé pour justifier cette extension. Sur les 10 dernières années, malgré la hausse du trafic aérien, et malgré l’Opération d’Intérêt National (OIN) accompagné de ses nouvelles constructions qui auraient dû accueillir de nouvelles entreprises, en réalité, ce sont finalement très peu de nouveaux emplois qui ont été créés, Le coût élevé du foncier n’y est naturellement pas pour rien. Les loyers sont si chers que les potentiels arrivants ne font pas le choix de s’installer à Nice ni d’y travailler.

J’ai ma ville et j’aime cette terre exceptionnelle située entre mer et montagne. Pour que nos générations futures puissent encore profiter, en bonne santé, de ce patrimoine particulier, je m’oppose résolument au projet d’extension d’aéroport.

Plutôt que de faire un référendum sur la vente des parts de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, sans conséquence directe sur la vie de chacun.e, le maire et président de la métropole niçoise aurait mieux fait d’informer les Niçois.es et de leur demander, par voie référendum (pourquoi pas), s’il souhaitaient le voir s’agrandir car, cette fois-ci, cela impactera forcément la vie de chacun.e d’entre nous, en terme de pollution, de santé et de mode de vie (sur-tourisme).

observation N°848 déposée le 22/11/2019 à 15:29

Bonjour,
Je m'oppose à ce projet car il générera encore plus de pollution qu'aujourd'hui, dans les airs (l'avion pollue déjà bien assez), sur les routes (plus de traffic, alors que celui-ci est déjà saturé) ainsi que sur la mer (ballet incessant des bateaux et ferries à Nice qui sont un désastre sanitaire et écologique !)
Il vaudrait mieux développer les transports en commun, surtout au niveau du train et du tram (rajouter des rames + horaires supplémentaires et étendus ne serait vraiment pas un luxe!!)
Merci de votre compréhension !

Bien cordialement

observation N°847 déposée le 22/11/2019 à 15:28

C'est un équipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département et de la Côte d'Azur, un projet à mettre en perspective avec l’aménagement du Grand Arénas : tourisme d’affaires, quartier de dimension internationale, Parc d’exposition et avec le développement de la Métropole !
Continuons d'offrir à notre territoire les infrastructures qu'il mérite et dont les retombées créent de la valeur et améliorent le quotidien des habitants.

observation N°846 déposée le 22/11/2019 à 15:24

Bonjour, je suis CONTRE l'extension de l'aéroport car cela va augmenter le nombre de touristes (le tout tourisme est très dangereux : tous les œufs dans le même panier n'est pas raisonnable), le nombre d'avions, le nombre de véhicules (voitures, bus, taxis…) alors que notre département est déjà très pollué…. Plutôt, faire l'extension des terrains agricoles pour donner à manger aux Niçois en cas de dérèglements climatiques encore plus importants, en cas de problèmes de restriction de pétrole, bref, pour devenir auto-suffisant, ou presque, sur le département. Mettre ce budget sur la rénovation de notre ligne de vie : Nice Breil Tende Vintimille Cuneo et plus loin encore serait plus logique pour lutter contre la pollution.

observation N°845 déposée le 22/11/2019 à 15:14

Je suis opposée à ce projet d'extension : je pense que l'aire de l'avion est dépassée surtout que l'on sait tous que prendre l'avion pollue et que les aéroport doivent arriver à la neutralité carbone à terme. Et puis, cela va générer plus de trafics routiers alors que la ville est déjà assez encombrée.

observation N°844 déposée le 22/11/2019 à 15:06

Je suis opposée à ce projet! Stop à la pollution et saturation de la Côte d’Azur

observation N°843 déposée le 22/11/2019 à 15:02

Le réseau routier de la ville niçoise est déjà totalement saturé, c'est un véritable calvaire pour traverser la ville d'est en ouest , comment comptez vous gerer cet apport drastique de population qui va saturer d'autant plus le traffic routier ? Les gens sont de plus en plus agressifs au volant, cette ville devient invivable.. et je ne parle pas des milliers d'enfants atteints de troubles asthmatiques chroniques dus à la pollution de l'air qui de ce fait vont augmenter , ainsi que le réchauffement climatique qui semble bien entendu être une cause perdue étant donné le sens dans lequel les prises décisions politiques vont.

observation N°842 déposée le 22/11/2019 à 15:00

L'Aéroport Nice Côte d'Azur est le moteur touristique et économique du territoire azuréen.
C'est la porte d'entrée sur notre belle région qui est par ailleurs mal desservie par le train.
Cette extension devient une nécessité au regard des capacités actuelles qui ont atteins leurs limites. Le projet se doit de respecter les exigences environnementales qui s'imposent à nous et c'est il me semble dans cette démarche que s’inscrit la politique environnementale du second aéroport français.
Sans parler des emplois directs et indirects à la clé.

observation N°841 déposée le 22/11/2019 à 14:57

Bonjour
Je soutiens le projet de construction de 6 portes supplémentaires car il y a saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…), il y a donc nécessité de maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité.
Et ainsi continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation.
Ma société travaille avec de nombreux clients nationaux et internationaux d’où l’importance de maintenir un service de qualité pour les personnes arrivant au terminal.

observation N°840 déposée le 22/11/2019 à 14:53

Non au projet de l'agrandissement de l'aéroport de Nice . Trop d'avions,,trop de pollution , augmentation de la circulation dans Nice et le département . Nous sommes asphyxiés par tant de circulation automobile, car de tourisme , le tramway sera insuffisant pour drainer toute cette population étrangère à nice . Je vote NON

observation N°839 déposée le 22/11/2019 à 14:49

Je n'ai rien contre l'aéroport de Nice, ni le tourisme.
Mais je suis tout à fait opposée à cette extension qui nous mène à coup sûr vers un modèle de surtourisme, de saturation et de pollution accrue.
Non à ce projet !

observation N°838 déposée le 22/11/2019 à 14:47

Projet parcellaire et inacceptable en l'état : l'objectif est de poser une pierre supplémentaire vers la croissance du trafic de l'aéroport et de ses profits.
On nous parle de l'extension du T2. Mais pas de tout ce qui contribue au vaste projet : projet de dépôt de kérosène (5 millions de litres), nouveau terminal T3, projet de parking P3, autres bâtiments connexes : cela porte un nom : le saucissonnage, dont le but est de diviser l'attention et le budget pour tenter de louvoyer et de passer en ''douceur''.
Le tout donne une cible à 21,6 millions de passagers en 2030, dans 10 ans, sur l'aéroport de Nice Côte d'Azur. Soit +56% du trafic.
Question aux porteurs du projet : pourquoi ce projet est-il si segmenté et l'objectif si peu transparent ?
Je m'oppose catégoriquement à ce projet.

observation N°837 déposée le 22/11/2019 à 14:46

Je suis contre l extension de l aéroport Nice Côte d Azur car 1.il suppose de bétonner encore le littoral détruisant le peu de nature qui reste, on en a besoin pour vivre, 2.cela produirait encore plus de nuisances sonores et personne n en veut, 3. l air deviendrait encore plus pollué qu il l est déjà (nuage jaunâtre constant l été) 4. Circulation catastrophique 5. Déchets supplémentaires produits dans la région à évacuer où ?
Non merci très mauvaise idée. Les touristes viendront par le train!

observation N°836 déposée le 22/11/2019 à 14:45

Je suis totalement CONTRE l'extension de l'aéroport.

La ville (et plus globalement tout le littoral de la Côte d'Azur) est de plus en plus ASPHYXIÉE par le tourisme, au sens propre comme au figuré.

Quand j'entends dire que c'est nécessaire pour le développement économique de notre région, je me pose la question : mais qu'y a-t-il encore à développer au niveau touristique dans la région ? On n'entend pas parler français dès qu'on s'approche du bord de mer, on est encerclés d'hôtels, magasins, restaurants et attractions pièges à touristes. Cet été, tous se sont targués d'afficher complet, même en septembre. On ne peut pas mettre un pied dans le Vieux Nice de tout l'été. On reçoit déjà tous types de touristes : du plouc qui va au camping jusqu'au riche asiatique qui achète chez Chanel, sans compter les voisins italiens et toute l'Europe du froid qui vient ici pour le soleil.

Il n'y a pas déjà assez de touristes ? Vous en voulez encore ? Où comptez-vous mettre ceux que vous voulez faire venir en plus ? Vous allez encore bétonner des hôtels ? Dans le même temps, nos chers dirigeants se diront outrés qu'il y a de plus en plus de Airbnb et que les habitants ne peuvent plus se loger.

Vous avez déjà RUINÉ LA BEAUTÉ DE NOTRE RÉGION. Allez faire un tour vers le Cap Ferrat, tournez la tête autour de vous : combien de grues de chantier comptez-vous ? On peut aussi parler de la plaine du Var...
C'est HORRIBLE d'aller à la plage sur la Côte, maintenant ça va des vacances de Pâques aux vacances de la Toussaint. Allez faire un tour entre les îles de Lérins ou dans la rade de Villefranche pour vous croire en boîte de nuit avec la musique à tue-tête des bateaux, et pour nager dans leurs poubelles. Essayez de trouver une place pour poser votre serviette sur la promenade des Anglais, à Villefranche ou Juan les Pins, pour avoir les pieds de votre voisin dans la tête et vous faire voler vos affaires quand vous irez à l'eau.

Comment prétendez-vous LUTTER CONTRE LA POLLUTION EN BANNISSANT LES VOITURES DU CENTRE VILLE (car c'est bien de cela qu'il s'agit, quand vous supprimez des places de stationnement, des voies de circulation pour y mettre des pots de fleurs, ...) quand dans le même temps vous voulez ENCOURAGER LE TRAFIC AÉRIEN QUI POLLUE BIEN PLUS ? On peut aussi parler des bateaux pour la Corse... ah j'oubliais que la qualité de l'air est bien analysée et qu'il n'y a aucune pollution autour du port, les belles fumées noires qui s'échappent des ferries sont excellentes pour les poumons.

Donc pour mieux faire passer la pilule, je vous suggère de poser quelques jardinières autour de votre extension de terminal, et de faire courir une piste cyclable tout autour. Comme ça vous pourrez affirmer qu'Estropolis, euh, Nice, est pionnière dans le développement durable et que l'empreinte carbone est compensée.

observation N°835 déposée le 22/11/2019 à 14:38

Posons sur les paroles de Nissa la Bella...

Ô ma belle Nice,
(...)
Je chanterai les montagnes,
Tes riches décors,
Tes vertes campagnes,
Ton grand soleil d’or !
Toujours je chanterai
Sous tes tonnelles
Ta mer d’azur,
Ton ciel pur,
Et toujours je crierai
Dans ma ritournelle :
« Vive, vive Nice la belle ! »

Il n'en reste quoi ? Qu'un slogan à apposer sur une carte postale FORCEMENT RETOUCHEE ?

Ses montagnes ? Elles sont maintenant occultées par des tours en béton qui poussent comme des champignons sur Nice Ouest, elles qui étaient visibles depuis l'aéroport il y a encore quelques mois. Mais il faut bien accueillir les afflux de personnes en "transit touristique" aux abords des terminaux, nous expliquera t-on...
Ses vertes campagnes ? Une réalité que des Niçois ont connu...
Son soleil d'or ? Masqué par les écrans de pollution aérienne de plus en plus denses, il a bien perdu de son éclat...
Sa mer d'azur ? Au vu de la quantité de déchets ramassés quotidiennement sur les plages (quand ce n'est pas à la surface de l'eau en période estivale), mieux vaut s'attarder sur la ligne d'horizon marine et proscrire les tubas.
Son ciel pur ? Cela se passe aujourd'hui de commentaires...

Nous sommes tous responsables du "décor" dans lequel nous vivons et que nous léguons aux générations futures.
Les déséquilibres actuels que nous engendrons par nos attitudes conscientes et inconscientes, actives et passives (tourisme de masse, irrespect de l'environnement, concentration urbaine, individualisme, rapport à l'argent...) nous les payons déjà. Mais jusqu'où allons nous pouvoir reculer les limites ?

Le projet d'extension du terminal T2 pose une nouvelle fois la question de la responsabilité collective... qui nécessite des prises de conscience individuelles !
L'argent et l'intérêt d'une minorité plus fort que tout ??! A chacun de se positionner.

Ce projet est-il raisonnable et raisonné ?
Pour ma part, NON !

observation N°834 déposée le 22/11/2019 à 14:35

Notre territoire n'étant desservie correctement que par le transport aérien, la saturation de ce dernier s'approchant, vous trouverez ci-après les éléments importants en faveur de cette extension, et qui sont :
• Aéroport de dimension internationale et 1er aéroport de région en France, 2ème après ceux de la région parisienne.
• Saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…) nécessitant de maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité et ce afin de conserver notre attractivité.
• Equipement structurant pour l’activité et le rayonnement du département ; les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international, seul moyen de transport correct et surtout rapide pour se déplacer, tant en France qu'à l'étranger, et permettant une vitrine pour notre entreprise par le point café du T1.
• Objectifs du projet : continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation
• Desserte par les lignes 2 et 3 du tramway, relié au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera TGV, TER, tramway, cars et bus  la croissance du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.
• Projet à mettre en perspective avec l’aménagement du Grand Arénas : tourisme d’affaires, quartier de dimension internationale, Parc d’exposition, tourisme d'entreprise…

observation N°833 déposée le 22/11/2019 à 14:25

Désastre écologique, extension non merci !

observation N°832 déposée le 22/11/2019 à 14:25

Avis très favorable

observation N°831 déposée le 22/11/2019 à 14:24

je suis contre l’extension de l'aéroport car ça fait en dépit du bon sens à savoir aucune infrastructure , Route, Autoroute, largement insuffisante pour une circulation fluide sans compter la pollution, le bruit.
C'est du grand n'importe quoi au profit de l'argent et on oublie l'environnement, SCANDALEUX

observation N°830 déposée le 22/11/2019 à 14:22

Je suis catégoriquement contre l’extension de l’aéroport de Nice qui aura pour conséquence de provoquer et renforcer le tourisme et les échanges commerciaux avec la Chine en particulier dont le gigantisme ne peut qu’entraîner des nuisances environnementales et détruire un peu plus notre économie locale ; ce projet ne répond en rien aux besoins et demande de la population de Nice et de sa région  et profite à un petit nombre ; il est temps de tirer leçon de tous les grands projets inutiles !

observation N°829 déposée le 22/11/2019 à 14:15

Qui a deja utilisé les parkings ou les locations de voitures de l'aeroport l'été, sait que tout cela est notoirement sous dimensioné! Essayez de conduire une voiture hors du parking des loueurs de voitures! C'est un choc pour les clients venant d'autres pays.
Avez vous le trajet necessaire pour se garer au P2 ou en sortir?
C'est une plaisanterie.
Il faut dont revoir tout cela et rendre l'aeroport fonctionnel pour les usagers aujourd'hui avant mem d'envisager un accroissement du trafic!

observation N°828 déposée le 22/11/2019 à 14:13

Je suis pour l’extension de l’aeroport Nice cote d’Azur. Travaillant dans le tourisme et aimant moi meme partir en vacance, cela permettra d’ouvrir de nouvelles destinations pour les locaux et d’augmenter le trafic vers Nice avec des vols direct car actuellement pour beaucoup de destinations il faut passer par un autre aeroport en Europe donc cela augmente les temps de trajet et donc la pollution (c’est comme si pour aller à Cannes il fallait passer par Monaco, on trouverai ca absurde!!! C’est exactement ce qu’il se passe dans l’aviation).

observation N°827 déposée le 22/11/2019 à 14:11

1-Actuellement l’aéroport produit 3 000 tonnes de déchets par an (restauration des passagers et des salariés, l’administration des entreprises, l’entretien des infrastructures, le fret et le trafic aérien –source : https://societe.nice.aeroport.fr/Le-groupe/DEVELOPPEMENT-DURABLE/La-demarche-environnement/Mesures-Actions).

L'aéroport de Nice prévoit l'extension du Terminal 2 pour permettre d'accueillir 18 millions de passagers à l'horizon 2022, soit 4 millions de plus qu'actuellement. Cette augmentation du trafic aérien induira donc une augmentation de la production des déchets par les différentes activités de l’aéroport (environ 25% au prorata de l’activité générale de l’aéroport)!

Dans la crise actuelle de la gestion des déchets en Région PACA due au manque d’exutoires sur son territoire, quelle est la prise en compte dans ce projet de l’augmentation de la quantité de déchets qui sera produite si cette extension venait à se réaliser ? Quel en sera le coût pour la collectivité ? Quels seront les GES supplémentaires émis pour le transport de ces déchets ?

2- Je suis contre ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat).

Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 :

- NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%)

- COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%)

- TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%)

Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?

3-Je ne suis pas d’accord avec ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car rien ne garantit que ce projet permette une ‘’croissance neutre en carbone’’ selon les termes du commanditaire. Comment peut-on assurer en effet qu’une croissance du trafic passager de +30% puisse être intégralement absorbée par un meilleur taux de remplissage avion (ne dépendant que des compagnies aériennes et des centrales de réservation), alors que celui-ci est déjà de 80,6% en 2018 et atteint des niveaux de 99% sur certaines compagnies aériennes en période estivale ? Lorsqu’on applique +30% au taux de remplissage de 86,4% du mois de juillet 2018, on obtient un taux de remplissage de 112%... Idem pour une offre de sièges supplémentaires qui induit l’usage d’avions plus lourds et donc plus émetteurs notamment de gaz à effet de serre.

Pourquoi donc ne pas réfuter ce dossier basé sur des données très tendancieuses voire infondées ?

4-Je suis contre l’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il met en place une configuration génératrice de davantage de nuisances : pollutions atmosphériques et sonores. Le bruit est déjà très important pour les riverains et les Niçois, bien que le mémoire de réponse (p.8) à l’avis de la MRAe (recommandation 5) précise que ‘’le Plan d’Exposition au Bruit est basé sur un nombre de mouvements d’avions 20% plus important que ceux observés actuellement’’.

Pourquoi ne pas exiger un moratoire sur tout projet de croissance d’activités basées sur des énergies thermiques fossiles ?

observation N°826 déposée le 22/11/2019 à 14:11

Bonjour,
compte tenu des nombreuses critiques concernant le volet environnemental, les flux de véhicules, la pollution kérosène etc.., je souhaite que le Commissaire Enquêteur demande la réalisation d'une extension plus mesurée et la prise en compte de ces contraintes.
L'extension est justifiée par un flux de voyageurs en augmentation linéaire, il faudrait considérer, compte tenu des infrastructures routières en particulier, qu'une autre forme de tourisme (différent du Tourisme de masse) se mette en place, en cohérence avec les Mairies et les Collectivités et Communautés de Communes, pour tenir compte des contraintes géographiques et de la population actuelle sur la Cote d'Azur. Les hypothèses de croissance du nombre de passagers et des liaisons à venir vers diverses villes seraient à reconsidérer.
Jean-François FURTER

observation N°825 déposée le 22/11/2019 à 14:10

Alors que l'urgence climatique est de plus en plus prégnante et évidente pour tous Il est fort regrettable et incompréhensible que ce projet d'extension soit soutenu par des chefs d'entreprise et autres syndicats professionnels qui se targuent de développer des efforts environnementaux!? Heureusement d'autres se montrent plus réalistes et intègrent d'ores et déjà cette contrainte supplémentaire dans leur cahier des charges. Comment peut-on continuer à vouloir 'croître et embellir telle la grenouille de la fable' alors que la terre, notre terre, nous rappelle chaque jour un peu plus ses limites; nous n'avons d'autre choix que de réfléchir, et vite, à un autre mode de vie. L'accumulation de richesses n'est pas une fin en soi. La fréquentation de l'aéroport de Nice ne cesse d'augmenter (14 M de passagers / an actuellement) avec les conséquences connues de tous sur la santé publique et la production de nuisances environnementales croissantes: il est temps de dire stop à cette inflation mortifère. Par ailleurs comment pourrions-nous être crédibles auprès de populations qui n'auront sans doute jamais la possibilité de connaître notre gabegie consumériste. Espérons que le bon sens l'emporte enfin pour le bénéfice des générations futures.

observation N°824 déposée le 22/11/2019 à 14:05

Je suis favorable et je soutiens le projet d'extension des 6 portes d'embarquement pour pleins de raisons et notamment:
- Fluidifier l'embarquement,
- Saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…), nécessité de maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité.
- Equipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département ; les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international
Georges DAO

observation N°823 déposée le 22/11/2019 à 13:58

Nous devons revoir notre manière de vivre notamment nos déplacements et ce projet va à l'inverse de ce que nous devons faire. Il est temps que nous devenions responsables. Pensons un peu aux prochaines générations.

observation N°822 déposée le 22/11/2019 à 13:51

Je suis résolument opposé à ce projet essentiellement pour les raisons suivantes:
- l'augmentation du trafic aérien ne fera qu'accroître la pollution atmosphérique, qui est déjà à un niveau élevé dans notre ville; il en va donc de la protection sanitaire des niçoises et des niçois;
- la ville de Nice fait déjà l'objet de trois procédures contentieuses relatives à la pollution de l'air; il ne faut donc surtout pas ajouter à la mise en danger de la santé de ses habitantes et habitants une nouvelle incursion dans l'illégalité;
- cette augmentation entrainera inévitablement l'extension des plages horaires de nuit, et donc des nuisances sonores, créant une menace supplémentaire pour la santé des niçoises et des niçois;
- l'aéroport actuel va devoir faire face dans les années qui viennent à l’inexorable montée des eaux due au réchauffement climatique; son extension est donc une ineptie qui menace de plus les fonds marins déjà rudement mis à l'épreuve;
- les réponses apportées aux remarques ciblées et percutantes de l'autorité environnementale sont d'une indigence et d'une désinvolture affligeantes. .

observation N°821 déposée le 22/11/2019 à 13:35

Qui peut, connaissant l'empreinte carbone des avions, les nuisances sonores pour les riverains , le nombre déjà très important des touristes, les embouteillages quotidiens
souhaiter en ajouter encore un peu plus ?
Comme seul argument : toujours plus d'argent mais pour qui ? Quand choisira-t-on la qualité plutôt que la quantité pour les habitants et les touristes ? Leur offrir un air pollué, le bruit des avions, les routes encombrées... , quelle joie de venir sur la côte ou d'y vivre !
Sans hésiter, totalement CONTRE.

Cordialement

observation N°820 déposée le 22/11/2019 à 13:35

Je suis tout à fait POUR l'extension de l'aéroport de Nice .
Passionné de voyages , je souhaite que d'autres destinations soient possibles grâce à des vols directs .
Evidemment , les problèmes liés à la pollution me préoccupent mais je pense qu'il y a d'autres causes bien plus importantes à considérer et à régler
En ce qui concerne la pollution causée par les avions , il faut demander aux constructeurs d'améliorer les moteurs .
La principale " industrie " de Nice est le tourisme . Bien que n'étant pas concerné personnellement , je pense qu'une augmentation de la fréquentation de la ville et de la région bénéficierait aux commerçants , artisans , hôteliers et à toutes les structures et services liés au tourisme .
Tout ce qui peut rendre la ville plus attractive doit être réalisé .

observation N°819 déposée le 22/11/2019 à 13:33

Je suis tout à fait TOUT l'extension de l'aéroport de Nice .
Passionné de voyages , je souhaite que d'autres destinations soient possibles grâce à des vols directs .
Evidemment , les problèmes liés à la pollution me préoccupent mais je pense qu'il y a d'autres causes bien plus importantes à considérer et à régler
En ce qui concerne la pollution causée par les avions , il faut demander aux constructeurs d'améliorer les moteurs .
La principale " industrie " de Nice est le tourisme . Bien que n'étant pas concerné personnellement , je pense qu'une augmentation de la fréquentation de la ville et de la région bénéficierait aux commerçants , artisans , hôteliers et à toutes les structures et services liés au tourisme .
Tout ce qui peut rendre la ville plus attractive doit être réalisé .

observation N°818 déposée le 22/11/2019 à 13:22

Il y a assez de pollution.
Pensons un peu ecolo il y a urgence à changer les choses.

observation N°817 déposée le 22/11/2019 à 12:53

Je pense que la polution de l'air due au transport aérien/ maritime / routier + une géographie et l'expension démographiques de la ville de Nice est un facteur a risque important (et qui va continuer de saugmenter) pour la santé des populations nicoise. Nice possède un aéroport déjà très performant, est il vraiment indispensable de visser une augmentation du service aérien au vue des risques encourus. Bien que nice soit une ville engagée dans une diminution de la pollution de lair (urbanisation, transports en commun, projets air Paca...) selon moi c'est efforts seront grandement affecter par ce projet dexpension. De plus l'aéroport de nice situé dans une zone urbaine ou les habitants du secteur ouest seront particulièrement affecté.
Avec tout mon respect et vous souhaite de poursuivre vos efforts dans la lutte de la protection de l'environnement et de la santé publique.

Cordialement.

observation N°816 déposée le 22/11/2019 à 12:52

Je suis totalement oposée à ce projet.
Au vu de la situation environnementale actuelle à l'échelle globale et à l'échelle locale (qualité de l'air de la ville de Nice, urbanisation prepondérante du littoral...), il parait abberant d'envisager un tel projet. Il a été largement démontré que l'avion est le mode de transport le plus polluant en terme d'emission de CO2, d'autant plus qu'il repand également de l'Ozone (gaz à effet de serre) et est à l'origine de la formation de cirrus (nuages de la haute atmosphère) qui ont un effet rechauffant. L'avion pollue 125 fois plus que la voiture et 1500 fois plus que le train.
C'est une érésie que de promouvoir ce mode de déplacement en réalisant un tel projet.
Quelle image la ville de Nice donne-t-elle de sa préocuppation vis à vis de la plus grosse problematique planétaire à l'heure actuelle?!

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dd7cc81b496e.jpeg

observation N°815 déposée le 22/11/2019 à 12:44

Un trafic automobile augmenté : plus de bouchons, plus de CO2, plus de monde = saturation
Une saturation du trafic empêche les services d'urgence de se mobiliser au plus vite !

Problème sanitaire : Nice dû à sa formation géologique retient la pollution de l'air, c'est d'ailleurs ainsi qu'elle a été classée (sur 100) comme étant la 99ème ville avec la plus mauvaise qualité d'air. Il a été recensé par ailleurs 500 décès prématurés dû à la pollution atmosphérique dans la seule ville de Nice. !!!

Et il y a tant d'autres raisons données par les observations si dessous..

Je suis totalement opposée à ce projet qui est un non sens environnemental et humain !!

observation N°814 déposée le 22/11/2019 à 12:30

On a assez bétonné comme ça (voir la vallée du Var et les alentours de Nice). Nous savons maintenant, en dépit des dénégations, que les avions sont très pollueurs. L'aéroport est très près de la ville ce qui est pratique mais la pollution tombe directement sur lles habitations et les habitants. Il faut que les citoyens apprennent à ne prendre l'avion (même si c'est très pratique) qu'en cas de nécessité absolue. Sinon il faut le remplacer par les train : moins rapide, plus cher (ça peut changer) mais beaucoup moins polluant.
La ville de Nice fait partie des plus polluées de France !

observation N°813 déposée le 22/11/2019 à 12:30

je suis contre cette extension. Il faut arrêter avec cette politique du toujours plus, on voit à quoi ça nous mène : au désastre : pollution, dégradation de la qualité de vie, toujours plus de monde... Il serait bien plus judicieux d'améliorer ce qui existe... et de donner plus de bien être aux habitants, leur faciliter la vie au lieu de la compliquer ! On nous sensibilise au dérèglement climatique, mais hélas je suis persuadée que ça va s'accentuer car l'homme manque cruellement de sagesse...et compte TROP sur la technologie pour tout résoudre, la terre aura toujours le dernier mot

observation N°812 déposée le 22/11/2019 à 12:30

Contre ce projet pour des causes évidentes liées à la protection de notre qualité de vie et et notre environnement.

observation N°811 déposée le 22/11/2019 à 12:24

J’ai du mal à concevoir ma vie sans voyages mais je suis néanmoins opposée à ce projet d’extension.
Les dommages environnementaux qu’une telle extension, et donc une augmentation du trafic, engendreraient sont bien trop lourds.
Nous avons déjà le deuxième plus gros aéroport de France. Il n’est vraiment pas indispensable pour les voyageurs d’avoir plus de vols. En revanche, diminuer l’impact carbone (entre autres) pour sauver notre planète et notre espèce, me semble un être un enjeu majeur.

observation N°810 déposée le 22/11/2019 à 12:10

Je suis contre l’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il met en place une configuration génératrice de davantage de nuisances : pollutions atmosphériques et sonores.

En temps que résident niçois, et malgré une bonne isolation sonore de notre appartement, nous souffrons de plus en plus des nuisances de l'aéroport, qui étaient encore acceptables il y a quelques années. Le bruit est vraiment déjà devenu beaucoup trop important, bien que le mémoire de réponse (p.8) à l’avis de la MRAe (recommandation 5) précise que ‘’le Plan d’Exposition au Bruit est basé sur un nombre de mouvements d’avions 20% plus important que ceux observés actuellement’’.

observation N°809 déposée le 22/11/2019 à 12:00

Je suis CONTRE ce projet d'extension de l'aéroport.

Ce projet va à l'encontre des engagements pris sur le plan local et national concernant le changement climatique, la protection de la biodiversité et l'utilisation d'énergies renouvelables ...et la santé humaine ! Il est urgent de prendre conscience des effets négatifs des actions de l'homme sur l'environnement...et sur son propre avenir sur cette terre!!
il serait temps de mettre en œuvre des moyens de déplacements "doux et propres" et de limiter le bétonnage à tous crins!
Par ailleurs le site de l'aéroport reste fragile comme son environnement ( effondrement , inondations, sismique, etc)
Il me semble par ailleurs que le président de la république s'est clairement exprimé contre toutes créations / extensions d'aéroports dans le monde : et en France ???
Les engagements pris doivent être suivis d'actes correspondants!

observation N°808 déposée le 22/11/2019 à 11:59

Ce projet d’extension est indispensable pour absorber la saturation actuelle de l’A8 et l’absence de TGV. Nous sommes conscients de la crainte environnementale, mais elle ne doit pas être exploitée pour freiner un projet de croissance du 2ème aéroport de France qui crée des milliers d’emplois et moteurs économiques pour nos entreprises et notre territoire.
Je suis bien sûr favorable à ce projet.

observation N°807 déposée le 22/11/2019 à 11:48

il faut arrêter le désastre,l'air est déjà assez pourri comme ça, les routes sont saturées,la mer est bien polluée...je suis contre.

observation N°806 déposée le 22/11/2019 à 11:47

Non à l'extension de l'aéroport. C'est un projet d'un autre temps, la région est totalement saturée. Agrandir l’aéroport c'est ajouter des activités, des voitures, de la pollution, du bruit et cela au final est contre productif. Certains appellent cela le Développement de la Région, comme si nous étions en Coréze ou en Ardennes ! Cessons ces mots hypocrites " développement durable - extension raisonnée - coulée verte - équilibre carbone - déplacement doux ". Tous ces mots ne sont que des mauvaises raisons de nous imposer un projet hors des réalités. Quand ce n'est pas l'hypocrisie écologique c'est l"hypocrisie liée aux emplois et au développement des entreprises. Comme si cette région était la plus touchée par ce problème alors qu'il faudrait plutôt redistribuer le travail et l'activité industrielle dans d'autres régions de France qui elles sont véritablement en souffrance. Mais je ne me fait aucune illusion, les décisions sont déjà prises, nous auront cet aéroport monstrueux comme nous avons ces centres commerciaux monstrueux qui poussent comme des champignons dans tout le département eux aussi au nom de du développement et de l'emploi !
Allez, allons droit dans le mur vers la catastrophe qui ne manquera pas d'arriver !!!

observation N°805 déposée le 22/11/2019 à 11:46

Elles sont mathématiques : Recevoir 4 millions de passagers supplémentaires est effectivement un gain économique au 1er abord : mais ce gain est contrebalancés par les dépenses nécessaires au bon fonctionnement d'une ville devant supporter 4 millions de personnes en plus sur une période réduite :

Dépenses d'eau, dépenses d'infrastructures, entretiens de la ville, augmentation exponentielle de déchets (et donc du coût de ramassage) sentiment d'insécurité (+4 millions de personnes = des places et des rues encore plus pressurisé par la masse).

Que diront les touristes de leur séjour étouffant et incommode dans les quartiers de la ville ?

On le voit à Barcelone et à Venise, le tourisme de masse fait plus de dégâts que de bien à une économie; d'autant que la plus grande part des bénéfices captés ne reviennent pas à la ville, mais aux entreprises privées et grands groupes, qui réussissent parfois à en soustraire une grande partie de l'imposition. Tandis que la ville, donc ces citoyens doivent en supporter les plus grandes dépenses.

En résumé, c'est vouloir faire passer l'argent, et seulement l'argent, avant le bien-être des Niçois et des azuréens.

observation N°804 déposée le 22/11/2019 à 11:38

L’extension de l’aéroport de Nice est une aberration !
Des inconvénients pour les habitants locaux sur tous les points !
- Encore plus d’Émissions CO2 alors que la planète souffre !
- Nuisances sonores accrues car plus d’avions !
- Embouteillages routiers amplifiés !
- territoire déjà densément peuplé, pas besoin d’entasser les gens.

La cote d’azur Perd de sa beauté naturelle avec tous ces projets touristiques de haute intensité.

A l’heure où la planète souffre de vos choix portés sur les bénéfices à courts terme, il est temps de réfléchir autrement !
Circulation vélo, autosuffisance alimentaire, transport en commun électrique etc !

Au lieu de donner 2 millions d’euros dans le grand prix du Castelet, il serait responsable d’injecter ces fonds dans des projets plus eco-RESPONSABLES!

observation N°803 déposée le 22/11/2019 à 11:37

Le tourisme est la première industrie de l’agglomération
Niçoise,en l'absence de liaisons rapides par le train ,
l’adaptation de l’aéroport au maintien et à l’accroissement du tourisme,en conséquence
l'extension de l'aéroport s’impose .

observation N°802 déposée le 22/11/2019 à 11:31

Je suis contre une extension de l'aéroport . Ce projet me semble contraire à la priorité écologique qui devrait dicter les décisions d'aménagement du territoire.

observation N°801 déposée le 22/11/2019 à 11:26

Non à cette extension qui apportera un surtourisme et une pollution accrue dans notre région.merci.

observation N°800 déposée le 22/11/2019 à 11:26

Je suis entièrement favorable à ce projet, indispensable pour l'accueil des passagers sur l'aéroport Nice Côte d'Azur.
N'oublions pas que l'aéroport est un vecteur de tourisme très important pour la ville de Nice et la région PACA et permet d'accueillir grand nombre de visiteurs qui contribuent à nos richesses.

observation N°799 déposée le 22/11/2019 à 11:25

Bonjour à tous,

C'est vrai qu'une extension de l'aéroport peut faire peur, et que l'aéroport, comme tout moyen de transport, passager ou fret, apporte son % de nuisance sonore, visuelle, olfactive.
Mais notre région est un bassin d'emplois de toutes sortes, tourisme, production industrielle et agricole, innovation très bien située en bord de mer. Je ne parle pas des entrepreneurs mais de ceux qui vivent de ces entrepreneurs. Mais ces emplois qui nous assurent nos revenus en tant qu'ouvriers, salariés ou administratifs dépendent des touristes qui viennent dépenser, des envois de produits industriels et agricoles que nous échangeons, des chercheurs qui échangent leurs savoirs. Comment le faire sans transport local, regional, et international? Nos échanges augmentent car la population augmente et que nous commerçons de plus en plus hors de notre région.

Oui l'équation est difficile: comment conserver notre qualité de vie et nous adapter à ces mouvements de plus en plus importants.

Au niveau local, un superbe effort a été fait avec le tram, à un prix attractif (si vous voyagez vous pouvez comparer) qui dessert assez bien la ville sur plusieurs axes et l'aéroport.
Au niveau régional, l'A8 est malheureusement restée majoritairement à 2 voies en raison des couts importants de viaducs et de tunnels et ne suit pas la croissance du trafic. De plus elle traverse des zones importantes d'habitation de par son tracé et apporte son lot de pollutions. La N7 et le bord de mer sont constamment saturés par le trafic local.
Au niveau régional encore, le train souffre d'une double peine: mise en place en bord de mer au debut du XXème siècle, la voie ferrée traverse le coeur des villes maintenant et stérilise des km de plages comme a Golfe, Juan, Eze, etc. De plus, le mauvais niveau de service de la SNCF empêche les usagers (on ne dit pas les clients car ils n'ont pas le choix) de l'utiliser comme un moyen fiable pour aller travailler ou se déplacer.
Voitures et trains souffrent en commun de la configuration géographique de la région : une pente rapide vers la mer et un littoral très peu étendu.
Au niveau international, nous ne pouvons compter que sur une autoroute A8, pas de port de marchandises digne de ce nom et l'aéroport
La France a fait le choix de refuser le ferroutage qui aurait pourtant délesté le transport sur l'arc Espagne-Italie, et l'axe Italie-Vallée du Rhone, les deux passants par notre région sans valeur ajoutée pour notre région.
Nous avons empêché les croisières de s'implanter sur notre littoral et sont donc allés à Genes et à Monaco. Néanmoins Cannes a su les attirer en leur "imposant" des conditions de qualité d'air (type de carburant utilisé en escale)

Nice est le 2eme aéroport de France, il existe mais doit s'adapter à un flux continuellement en croissance. Nous devons nous adapter avec un accent mis sur le respect de l'environnement.

Raisonner à périmètre constant est à mon avis une erreur:
- 2 fois plus d'avions ne génèrent pas 2 fois plus de pollution, ce n'est pas si simple
- les avionneurs ont fait de progrès considérables sur les moteurs, oh pas de pour l'écologie, mais pour rendre leurs avions plus économiques. La gamme Neo d'Airbus consomme 15% de moins et les compagnies aériennes font de gains de poids (sieges, équipements, bagages) qui diminuent encore la consommation, donc la pollution.
- la prochaine generation d'avions sera hybride électrique (voir l'accord par exemple Airbus-Easyjet) pour réduire l'impact CO2 au roulage et au décollage.

Nice Cote d'Azur doit pouvoir répondre aux 4 à 5 millions de passagers supplémentaires. Donc ne raisonnons pas à court terme mais projetons nous à 10 ans et encourageons, voire imposons des progrès suffisants pour absorber cet afflux de passagers sans grever notre qualité environnementale.
Des solutions existent déjà ailleurs. Adoptons-les:
- les bateaux de croisière polluent beaucoup en mer et au port à cause du fuel lourd utilisé (riche en soufre et oxyde d'azote). Sur les cotes américaines et canadiennes, ces memes bateaux doivent utiliser du gasoil marin, comme les pêcheurs. Il faut mettre la pression pour que nos cotes soient soumises aux memes règles qu'aux Etats-Unis ou en Baltique, voire équiper les ports en électrique ou en GNL.
- Demandons les memes efforts sur l'ensemble de l'aéroport de Nice en utilisant les meilleures pratiques des autres aéroports du monde entier, en matière environnemental mais pas que.

Je suis pour l'extension de l'aéroport de Nice Cote d'Azur
Merci et bonne journée à tous

observation N°798 déposée le 22/11/2019 à 11:25

Non à cette extension qui apportera un surtourisme et une pollution accrue dans notre région.merci.

observation N°797 déposée le 22/11/2019 à 11:23

Contre ce projet d'extension.
Pollution Garantie air et sonore
alors que les projets de transport moins polluants en ville à Nice :
tramway, vélos et voitures électriques bus à tarif raisonnable pour inciter les citoyens à utiliser les transports en commun.
Ce projet d'extension est en contradiction avec la politique actuelle.

observation N°796 déposée le 22/11/2019 à 11:22

La pollution de l l'air à nice est très mauvaise, augmenter encore le trafict aérien renforce la pollution de l'air. C'est un vrai problème de santé publique. Le développement économique sans les réserves environnementales légitimes nuit gravement à notre santé. L'aeroport de Nice a une capacité déjà importante, le gigantisme n'est pas un fin en soi. STOP A LA POLLUTION DE L AIR A NICE

observation N°795 déposée le 22/11/2019 à 11:17

Je suis contre l’extension de l'aéroport de Nice pour les raisons suivantes: en plein problème sur le réchauffement climatique et l'avenir incertain de notre planète, si on demande à tous de faire un effort pour éviter une catastrophe mondiale dans les années à venir ce projet est inconcevable. La pollution des villes du Littoral atteignent le haut de notre département et attaque déjà le magnifique parc national du Mercantour.Nos élus ne se sont pas beaucoup investi dans le ferroviaire bien moins polluant: plus de fret mais des milliers de camions qui ne font que traverser notre département en déversant leur pollution pour le plus grand plaisir de Vinci qui engrange des royalties grâce aux péages; pas de TGV à cause de luttes stupides et incessantes qui vont faire bientôt de notre département un désert rural. Les gros porteurs pleins d'étrangers ne feront le bonheur que de quelques uns au détriment du bien être de la population locale qui subit déjà bien des nuisances . De plus pourquoi la pollution des avions à l'envol et à atterrissage n'est-elle pas mesurée. Enfin je suis sidérée de voir que le secrétaire d'état auprès de la ministre de la transition écologique ait une t-elle attitude alors que le tout un chacun est pénalisé si il a une pauvre vieille voiture par ce qu'il n'a pas les moyens d'en avoir une autre. Ne pas oublier que la France c'est liberté ÉGALITÉ fraternité . ÉGALITÉ pour tout le monde et en cas de pollution aussi. Est-ce logique un aéroport en pleine ville dans le contexte actuel alors avoir envie de l'agrandir??????????

observation N°794 déposée le 22/11/2019 à 11:15

Une extension de l’aéroport de Nice amènera encore plus de pollution dans une ville déjà très polluée, donc NON à cette extension.

observation N°793 déposée le 22/11/2019 à 11:11

Je suis absolument CONTRE le projet d'extension de l'aéroport.

Alors que la ville de Nice vient d'adopter un arrêté d'urgence climatique et que la planète se meurt à cause des activités humaines, il est nécessaire de prendre conscience des effets négatifs de nos actions sur nos conditions de vies. Cette extension va entrainer un trafic aérien plus important avec les nuisances qui vont avec >> pollutions sonore et atmosphérique pour les locaux (500 morts prématurés / an sur Nice). Le bilan carbone de l'aéroport ne tient pas compte des décollages et atterrissages or ceux sont eux qui émettent le plus d'émissions. Autre incohérence, ce projet prévoit un maximum de 18 millions de passagers en 2026 mais son étude d'impact révèle 21,6 millions de passagers en 2030.

De plus, cette hausse du trafic, va engendrer 10 000 véhicules de plus par jour sur le réseau routier déjà saturé!!! D'ailleurs la création de pistes cyclables sur le domaine aéroportuaire et d'un parking vélo sécurisé au droit des terminaux seraient un plus pour promouvoir les mobilités actives.
L'argument annoncé de la hausse d'emploi consécutive à cette extension est une aberration. Il suffit de voir les chiffres entre 2011 et 2016 où les passagers ont augmenté de 19% et les emplois de la société aéroportuaire ont diminué de 2% !!!

Notre territoire reste fragile >> inondations à répétition à cause de l'urbanisation et de la bétonisation, circulation totalement bloquée sur le département quand un accident survient (exemple du 9 octobre 2019!!!), les prévisions climatiques de +2 degrés impactent directement l'aéroport construit sur l'eau qui sera inondé... sans imaginer les risques d'accidents d'avions (survols réguliers de Nice et d’Antibes très basse altitude). Pour rappel, l'aéroport jouxte une zone Natura 2000 à l'embouchure du Var qui représente aujourd'hui un espace d'accueil pour les oiseaux (plus de 200 espèces) qui malheureusement ne pourront pas répondre à cette enquête.

Mon avis aujourd'hui n'est pas contre le progrès mais je souhaite avant tout un développement durable respectueux de l'environnement et des conditions de vies des locaux. L'aéroport est un atout stratégique mais il ne peut pas continuer son développement au détriment même de son territoire et de ses habitants.
En espérant que nos avis seront pris en compte et que l'aéroport reverra sa copie pour un développement réellement durable qui profite à tous.
Merci,

PS : les avis du volume 1 ne sont pas téléchargeables. Problème informatique ou acte volontaire???

observation N°792 déposée le 22/11/2019 à 11:03

Bonjour,
Bien que je sois favorable au tourisme, qui fait vivre une grande partie de l'économie locale et bien que l'extension permettrait l'affluence de nouveaux acteurs économiques pour les entreprises, je ne peux qu'apporter mon veto contre cette extension du moins pour le moment.
Notamment pour des questions environnementales inéluctables mais également pour les conditions d'accessibilité, de transport dans le reste de la région.
Bien que le tram soit là, n'oublions pas qu'il ne dessert que la ville de Nice et en aucun cas des points névralgiques comme Monaco ou Cannes. Et nos routes, autoroutes et gares sont déjà saturées par le trafic !
Attaquons-nous d'abord sur l'amélioration de ces infrastructures avant d'avancer sur ce projet

observation N°791 déposée le 22/11/2019 à 10:52

Bonjour,

Notre région est connue dans le monde entier et le tourisme fait vivre la majeur partie de la population. Il faut donc continuer à adapter notre plateforme pour pouvoir répondre aux millions de passagers. Le véritable objectif du projet est de continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de la fréquentation.
Ne pas permettre à un aéroport de se développer c'est également de limiter les offres et donc augmenter les tarifs des billets d'avions.

Pour ce qui est du problème de la pollution, je ne pense pas que cela changera quoi que ce soit. Il faut se concentrer sur les moyens de transport, l'agrandissement du terminal en soit n'aura qu'un faible impact par rapport au trafic routier qui reste et de loin le plus gros problème de la région. Les solutions sont ailleurs...

De plus les projets de voie ferrée à grande vitesse ont régulièrement été annoncés mais sans jamais se finaliser, l'accès de Nice par avion reste donc la meilleur solution pour accueillir le volume de voyageurs et permettre de désengorger l'A8.

observation N°790 déposée le 22/11/2019 à 10:50

Ce projet augmentera considérablement le trafic et donc la pollution. Que ce soit celle liée aux vols comme celle liée aux transports vers les sites touristiques ou de résidence ou visite des voyageurs. Dans un contexte de réseau de transport saturé dans les Alpes Maritimes. Augmentation des embouteillages donc de la pollution encore une fois ( gaz d'échappement mais aussi usure frein et pneus.
Ce projet ne peut voir le jour qu'avec au préalable une modification profonde des plans de transport dans le 06 ( voies réservées aux transports en commun sur A8 par exemple) et multiplication des lignes pour obliger déplacements "doux"

observation N°789 déposée le 22/11/2019 à 10:48

Bonjour,

Je suis pour l'extension de l'aéroport.

Notre région a un fort potentiel touristique qui fait vivre un grand pan de notre économie locale et nationale. Il est donc important de pouvoir accueillir un plus grand nombre de voyageurs d'affaires et de tourisme qui viendront consommer sur la côte d'Azur.

L'extension de l'aéroport permettra aussi aux locaux de voyager plus facilement, plus directement et avec plus d'offres (et donc potentiellement moins cher) dans le monde. C'est également un facteur d'attraction pour la région et une manière d'être moins dépendant de Paris pour le transport aérien. Pouvoir accueillir plus de passagers et donc de destinations permettra à la région de faire venir ou de développer des entreprises et de faire venir des talents.

Une nécessité pour le développement économique et touristique de notre région !

observation N°788 déposée le 22/11/2019 à 10:37

Bonjour,
la Métropole Nice Côte d'Azur s'est engagée, au travers du Plan Climat Air Energie Territorial PCAET 2019-2025, à réduire de 22% les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2025, c'est à dire demain matin.
Augmenter les capacités de l'aéroport de 13 millions de passagers/an à 18 millions est totalement incompatible avec cet objectif! Ce projet amènera plus d'avions, plus de passagers, plus de véhicules, tout ceci est fatalement émetteur de gas à effet de serre.
En conséquence, la Métropole ne peut pas s'engager pour le Plan Climat Air Energie Territorial PCAET 2019-2025 et soutenir ce projet d'extension, c'est incohérent...
Si les élus veulent soutenir ce type de projet, il faut qu'ils aient le courage de dire qu'ils renoncent à se préoccuper du climat, et qu'ils se fichent des accords de Paris de la COP21.
Inversement, si les élus sont conscient que l'enjeu climatique est devenu crucial, ils faut qu'ils réalisent que la croissance perpétuelle est impossible, et que le mythe du développement a vécu.

observation N°787 déposée le 22/11/2019 à 10:32

Le développement économique ne peut en aucun cas justifier les nuisances qu'il génère et compromet l'existence même de La Vie sur une planète aux ressources limitées.
Il est nécessaire et vital de changer de paradigme économique et prendre en compte d'autres valeurs que les valeurs matérielles,
Ne pas limiter ce développement sur les zones déjà fortement urbanisées et penser plus global à l'échelle du territoire.
Je suis donc farouchement opposé à cette extension.

observation N°786 déposée le 22/11/2019 à 10:28

Je suis contre l'extension de l'aéroport de nice par rapport à la pollution et au bruit. il ne faut plus construire d'aéroport aussi près d'une grande ville.
Il faut développer le transport ferroviaire, désenclaver la ville. 2è autoroute?

observation N°785 déposée le 22/11/2019 à 10:26

Compte tenu des nombreuses "recommandations" sinon réserves de l'avis de la commission environnementales notamment sur les effets de l'accoissement important du nombre de passagers, je m'oppose à ce projet.

Il est grand temps que les politiques admettent qu'il existe des seuils de saturation; l'exemple de Barcelone, de Venise et autres est à méditer

observation N°784 déposée le 22/11/2019 à 10:25

CONTRE À 100% !
Seuls les gens qui ne raisonnent qu’en termes de business sont favorables à cette extension. Aucun n’a pris la peine de lire une seule ligne des nombreux documents du dossier qui est un tissu de contre-vérités (pour ne pas dire de mensonges).
À l’heure où on nous harcèle de belles paroles pour sauver la planète en danger avec injonction de se prosterner devant la sainte Greta Thunberg, comment peut-on encore imaginer pareil projet aux conséquences terribles pour l'environnement.
Assez de béton, assez de trafic, assez de bouchons, assez de pollution sonore, assez de pollution atmosphérique, assez de touristes airbnb (économiquement faibles qui ne font guère fonctionner le commerce mais qui polluent beaucoup) sur la Côte d’Azur !
Ce projet d’extension est un non-sens absolu (au même titre qu’Open Sky) !!!
JE SUIS CONTRE !

observation N°783 déposée le 22/11/2019 à 10:23

Je suis contre ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat).

Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 :

- NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%)

- COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%)

- TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%)


Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?

Qu'en est il de la zone classée NATURA 2000 ?

Des nuisances sonores ?

observation N°782 déposée le 22/11/2019 à 10:22

A l'heure de l'urgence climatique, de la nécessité de repenser nos modes de déplacements et de consommation, de changer enfin de paradigme pour une société humaine digne et solidaire dans un environnement respectueux de la biodiversité, penser encore que le développement de l'aérien est une solution, relève du suicide.

Nice 5ème ville de France dispose déjà du 2ème aéroport national en trafic mais son réseau ferré est vieux et inadapté.
C'est dans cette direction, du développement d'un réseau ferroviaire adapté et multimodal que nous devons aller.
Préservons ce qu'il reste de l'embouchure du Var, luttons efficacement contre la pollution liée pour beaucoup aux transports aérien, routier et naval (paquebots, ferries qui restent à quai moteurs allumés).
La population de la Côte d'Azur, ses enfants et ses personnes âgées, ses touristes aussi, méritent mieux que les tristes records de pollution régulièrement atteint par notre ville.
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/nice-championne-de-l-air-vicie_1999236.html
https://www.nicematin.com/environnement/qualite-de-lair-mauvaise-la-cote-dazur-en-alerte-pollution-de-niveau-1-ce-vendredi-400761
https://www.nicematin.com/environnement/pollution-la-cote-dazur-asphyxiee-par-les-paquebots-388002
https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/nice/nice-impact-ferries-qualite-air-1537916.html


Je suis CONTRE ce projet d'extension à contre courant de toutes les exigences du bien commun!

observation N°781 déposée le 22/11/2019 à 10:15

Bonjour,

Je suis pour l'extension de l'aéroport afin de proposer à l'ensemble des niçois et habitants de la région PACA la possibilité de voyager vers de nouvelles destinations dans les meilleures conditions de sécurité possibles. Notre région est connue dans le monde entier et le tourisme fait vivre la majeur partie de la population.
Ne pas permettre à un aéroport de se développer c'est également de limiter les offres et donc augmenter les tarifs des billets d'avions.
Tout le monde a à y gagner.
Pour ce qui est du problème de l'environnement, important également à mes yeux, les avancées technologiques permettent de créer des avions plus économiques en carburant donc moins polluants et plus silencieux.
Tout doit être fait pour développer notre territoire et faire rayonner la côte d'azur dans le monde entier.

observation N°780 déposée le 22/11/2019 à 09:54

L'extension de l'aéroport de Nice est une aberration car nous sommes déjà dans l'incapacité actuelle de gérer les problèmes existants :
-pollution sonore sur le littoral (Nice, Cagnes, Antibes, plages, collines)
- pollution carbone qui impacte notre santé ,
(l'eau de pluie récupérée des toitures pour mon jardin est devenue noire en l'espace de 15 ans ,
j'hésite à arroser mon potager)
-disparition de notre ciel autrefois si bleu, pollué constamment par ces trainées blanches d'avion
L'arrivée massive de touristes ne peut
- qu'augmenter un trafic routier déjà amplement saturé,
- rendre la fréquentation touristique ingérable sur les lieux phares de la côte,
- impacter fortement la vie quotidienne locale des populations
Nous sommes une terre d'accueil, et recherchons le développement économique,
mais notre bande littorale est très étroite, mais pas au détriment de la qualité de la vie , ni à n'importe quel prix.
l'aéroport est déjà trop fortement implanté dans la ville, la dangerosité des pistes d'atterrissage
coincées entre mer ville et collines est bien réelle, ne l'oublions pas.
Face aux problèmes environnementaux mondiaux, la raison veut que nous allions vers une réduction de notre
émission Carbonne, donc aussi de nos transports, les aéroports doivent montrer l'exemple!
je dis NON à l'extension de l'aéroport de NICE.

observation N°779 déposée le 22/11/2019 à 09:48

• Je suis contre l’extension de l’aéroport de Nice car notre région concentre tous les risques naturels, y compris sismiques.
Même si des prouesses techniques existent, l’emplacement de cet aéroport sur la mer n’est pas compatible avec sa mise en sécurité (zone inondable, vague submersible, etc.) voire en cas d’effondrement sous-marin, il peut contribuer à décupler la mise en danger d’une population urbaine littorale très dense. Continuer à le développer témoigne d’un déni digne des années 1960.

• Je suis contre car la pollution de l’air générée par l’aéroport ne pourra que s’amplifier. Or elle est déjà préoccupante du fait :
- d’un trafic actuel déjà important,
- d’un effet de cumul avec la contribution très forte des autre modes de transport,
- de l’emplacement inepte de cet aéroport. Il est situé au cœur même d’une immense conurbation et d’une zone touristique littorale, touchant ainsi une grande densité de populations locales et externes. Il est aussi placé à l’embouchure d’un canyon sous-marin à haute valeur biologique non seulement sur le plan terrestre (cf. richesse patrimoniale sur le plan ornithologique ; cf zone natura 2000) mais aussi sur le plan marin (diversité et originalité du milieu du canyon sous-marin du Var, lieu de contact de la faune des grands fonds et de la surface).
- du comportement spécifique du territoire caractérisé par des flux journaliers d’air « pleine mer - hauts sommets » (cf. par exemple, les recherches sur la pollution à l’ozone qui prouve la diffusion de l’ozone de la côte aux hautes vallées, impliquant des atteintes pour la santé et pour l’environnement, bien visibles notamment sur nos forêts).
Quels que soient les efforts faits par les gestionnaires, il est évident qu’une augmentation du trafic aérien ne peut qu’augmenter la production des NOx, des COV, des TSP et autres polluants directs ou indirects (comme l’ozone dérivée des NOx), engendrant des atteintes sur la santé et sur l’environnement aujourd’hui reconnues comme problème majeur. Sans parler de la contribution à la problématique du changement climatique, même si ce projet est accompagné.

• Je suis contre du fait de l’augmentation des nuisances sonores impactant pour la santé et la qualité de la vie.
Le bruit est déjà très important pour les riverains et les habitants de la bande littorale, bien que le mémoire de réponse (p.8) à l’avis de la MRAe (recommandation 5) précise que ‘’le Plan d’Exposition au Bruit est basé sur un nombre de mouvements d’avions 20% plus important que ceux observés actuellement’’.

• Je suis contre car cette extension ne pense pas le projet de la ville et du territoire.
Elle est mue par une simple logique quantitative. Sur un plan socioéconomique, et à l’heure où la côte d’Azur recherche à revaloriser une image dégradée (notamment sur le plan touristique), ce projet ne peut qu’amplifier la dégradation d’une qualité de vie et d’un paysage urbain et périurbain déjà très saturé. Cela va à l’encontre du but recherché, soit redynamiser les zones de vie et attirer des populations touristiques et d’affaire. Qui voudra à terme venir dans une ville sursaturée de mobilités agressives et subies ?

François BOILLOT ingénieure écologue, retraité

observation N°778 déposée le 22/11/2019 à 09:46

• Je suis contre l’extension de l’aéroport de Nice car notre région concentre tous les risques naturels, y compris sismiques.
Même si des prouesses techniques existent, l’emplacement de cet aéroport sur la mer n’est pas compatible avec sa mise en sécurité (zone inondable, vague submersible, etc.) voire en cas d’effondrement sous-marin, il peut contribuer à décupler la mise en danger d’une population urbaine littorale très dense. Continuer à le développer témoigne d’un déni digne des années 1960.

• Je suis contre car la pollution de l’air générée par l’aéroport ne pourra que s’amplifier. Or elle est déjà préoccupante du fait :
- d’un trafic actuel déjà important,
- d’un effet de cumul avec la contribution très forte des autre modes de transport,
- de l’emplacement inepte de cet aéroport. Il est situé au cœur même d’une immense conurbation et d’une zone touristique littorale, touchant ainsi une grande densité de populations locales et externes. Il est aussi placé à l’embouchure d’un canyon sous-marin à haute valeur biologique non seulement sur le plan terrestre (cf. richesse patrimoniale sur le plan ornithologique ; cf zone natura 2000) mais aussi sur le plan marin (diversité et originalité du milieu du canyon sous-marin du Var, lieu de contact de la faune des grands fonds et de la surface).
- du comportement spécifique du territoire caractérisé par des flux journaliers d’air « pleine mer - hauts sommets » (cf. par exemple, les recherches sur la pollution à l’ozone qui prouve la diffusion de l’ozone de la côte aux hautes vallées, impliquant des atteintes pour la santé et pour l’environnement, bien visibles notamment sur nos forêts).
Quels que soient les efforts faits par les gestionnaires, il est évident qu’une augmentation du trafic aérien ne peut qu’augmenter la production des NOx, des COV, des TSP et autres polluants directs ou indirects (comme l’ozone dérivée des NOx), engendrant des atteintes sur la santé et sur l’environnement aujourd’hui reconnues comme problème majeur. Sans parler de la contribution à la problématique du changement climatique, même si ce projet est accompagné.

• Je suis contre du fait de l’augmentation des nuisances sonores impactant pour la santé et la qualité de la vie.
Le bruit est déjà très important pour les riverains et les habitants de la bande littorale, bien que le mémoire de réponse (p.8) à l’avis de la MRAe (recommandation 5) précise que ‘’le Plan d’Exposition au Bruit est basé sur un nombre de mouvements d’avions 20% plus important que ceux observés actuellement’’.

• Je suis contre car cette extension ne pense pas le projet de la ville et du territoire.
Elle est mue par une simple logique quantitative. Sur un plan socioéconomique, et à l’heure où la côte d’Azur recherche à revaloriser une image dégradée (notamment sur le plan touristique), ce projet ne peut qu’amplifier la dégradation d’une qualité de vie et d’un paysage urbain et périurbain déjà très saturé. Cela va à l’encontre du but recherché, soit redynamiser les zones de vie et attirer des populations touristiques et d’affaire. Qui voudra à terme venir dans une ville sursaturée de mobilités agressives et subies ?

Francine BOILLOT ingénieure écologue et maître de conférences, retraitée

observation N°777 déposée le 22/11/2019 à 09:43

Bonjour,
En tant que Président de la Fédération des Entreprises Monégasques, nous ne pouvons que soutenir le projet présenté à enquête publique.
Le développement économique de nos entreprises est intimement lié aux capacités de transport terrestres et aériennes.
Dans ce cadre, cet extension de l’aéroport de Nice est une très bonne chose.

observation N°776 déposée le 22/11/2019 à 09:39

Citoyenne de la ville de Vence, je suis fortement contre l'extension de l'aéroport de Nice côte d'azur, pour les raisons suivantes :que cette construction occasionnerait :

-la pollution avec les émissions de particules fines et de CO2 responsable chaque année de plus de 500 morts prématurées.C'est donc pour nous une question de santé publique.
-la pollution sonore, dores et déjà insupportable pour les habitants des quartiers ouest de Nice et pour ceux d'Antibes et de Villeneuve Loubet.
-l'augmentation de la production de déchets, alors que nous ne savons pas, dès aujourd'hui, comment gérer la production actuelle et que nous sommes contraints de les envoyer en partie chaque jour dans le Pas de Calais et en Allemagne.
-l'impact sur les sites Natura 2000 de l'embouchure du Var, indispensable à la faune sauvage de notre département.

Bien à vous

observation N°775 déposée le 22/11/2019 à 09:21

Bonjour,
Habitant depuis trente ans à Vence j'ai pu observer un accroissement régulier de la pollution.
-sans nul doute l'aéroport y contribue pour une bonne part, ainsi le dépôt d'une couche grasse sur le mobilier de jardin alors même que la maison se trouve situé en hauteur sur la colline.
-le bruit du décollage des avions s'entend notamment le soir et tôt le matin, le reste de la journée ce bruit est couvert pas le "bruit de fond" environnant. Inutile de préciser l’accroissement de pollution sonore avec les avions et hélicoptères volant à basse altitude.
-la pollution des routes en rapport avec une multiplication des véhicules.

On peut insister sur une maitrise de la fréquentation touristique à défaut la région deviendra invivable.

Cordialement
P. LASSALLE

observation N°774 déposée le 22/11/2019 à 09:11

Je suis contre le projet d'extension du terminal 2 de l'aéroport de Nice :
- Ceci induira une augmentation de la pollution atmosphérique : si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les compare avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport ne respecte pas les engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son Plan climat air énergie territorial (PCAET) en 2025. Par exemple pour les COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%) . Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA).
-Ceci induira une augmentation du nombre de déchets : actuellement l’aéroport produit 3 000 tonnes de déchets par an (source : https://societe.nice.aeroport.fr/Le-groupe/DEVELOPPEMENT-DURABLE/La-demarche-environnement/Mesures-Actions). Prévoyant d'accueillir 18 millions de passagers à l'horizon 2022, soit 4 millions de plus qu'actuellement, il y aura forcément une augmentation de la production de déchets, alors que nous ne savons pas, dès aujourd'hui, comment gérer la production actuelle et que nous sommes contraints de les envoyer en partie dans le Pas de Calais et en Allemagne.
-Ceci induira encore un impact négatif sur le site Natura 2000 de l'embouchure du Var, zone déjà réduite à peau de chagrin, mais qui s'avère indispensable à la faune sauvage, notamment aux oiseaux migrateurs et aux poissons.

Pourquoi n'arrêtons-nous pas ces projet de croissance d’activités basées sur des énergies thermiques fossiles ? La plupart des principales villes touristiques d'Europe commencent à réduire l'ampleur de leur fréquentation et prennent des mesures drastiques pour modifier leur politique de tourisme.... sauf en France...

observation N°773 déposée le 22/11/2019 à 09:05

Niveau pollution, il me semble qu'il vaut mieux un avion avec 500 passagers a bord, qu'une voiture par personne (soit 500 voitures) sur notre réseau routier A8 que ce soit au niveau pollution, nuisances sonores pour ceux qui habitent près de l'autoroute et risque d'accident, donc de bouchon, donc de pollution supplémentaire, d'intervention des secours et autres....

Je suis FAVORABLE a l'extension de l'aéroport.

observation N°772 déposée le 22/11/2019 à 09:05

on se trompe de cible : ce n'est pas 6 ou 7 décollages (d'avions qui émettent autant qu'une voiture hydride….) en plus par jour qui va dégrader la situation…
arrêtez le délire et restons rationnel et optimiste ! les aéroports et les compagnies aériennes améliorent vraiment leurs performances : ce n'est pas de la com' verte ! si tout le monde en faisant autant à son échelle...
et pour info, ce n'est pas de l'argent public qui paye ce bout de terminal
donc, POUR ce projet qui n'a rien de délirant, c'est juste un ajustement à la demande des passagers : ça ne va en rien dégrader les fonds marins, la zone natura 2000 ! il n'y a pas non plus de risques géologiques ! il ne faut pas faire peur inutilement et l'aéroport n'est pas le grand méchant loup !

observation N°771 déposée le 22/11/2019 à 09:04

Bonjour,

Je suis contre ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat).

Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 :
- NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%)
- COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%)
- TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%)

Par ailleur, rien ne garantit que ce projet permette une ‘’croissance neutre en carbone’’ selon les termes du commanditaire. Comment peut-on assurer en effet qu’une croissance du trafic passager de +30% puisse être intégralement absorbée par un meilleur taux de remplissage avion (ne dépendant que des compagnies aériennes et des centrales de réservation), alors que celui-ci est déjà de 80,6% en 2018 et atteint des niveaux de 99% sur certaines compagnies aériennes en période estivale ? Lorsqu’on applique +30% au taux de remplissage de 86,4% du mois de juillet 2018, on obtient un taux de remplissage de 112%... Idem pour une offre de sièges supplémentaires qui induit l’usage d’avions plus lourds et donc plus émetteurs notamment de gaz à effet de serre.

Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?
Pourquoi donc ne pas réfuter ce dossier basé sur des données très tendancieuses voire infondées ?

Cdlt
Audrey MARTIN

observation N°770 déposée le 22/11/2019 à 09:01

Nous devons continuer à développer notre aéroport tout en étant soucieux des contraintes environnementales.

Puisque les projets de voie ferrée à grande vitesse ont régulièrement été bloqués par les groupes de pression des départements voisins ( écologistes, agriculteurs) ou par le coût du foncier sur les bords de la méditerranée, l'accès de Nice par avion reste la meilleurs solution pour une ville ouverte sur le monde que ce soit par le tourisme ( Cannes, Monaco, Nice ) que l'économie et l'industrie ( Sophia-Antipolis).

Il faut donc continuer à adapter notre plateforme pour pouvoir répondre aux 4 à 5 millions de passagers supplémentaires.

observation N°769 déposée le 22/11/2019 à 09:00

Je suis POUR l'extension de l'aéroport.
Nous avons besoin de désenclaver notre belle région où fleuris à la fois tourisme, industries et centres de recherches.
La renommée de notre région est en continuelle propagation, ayons les moyens de recevoir les touristes qui font fonctionner le marché local, les entrepreneurs développent leur marchés internationaux et attirons les nouveaux talents d'aujourd'hui et de demain.

observation N°768 déposée le 22/11/2019 à 08:57

Bonjour, un projet qui consiste à développer un trafic aérien ne peux qu’ être contraire à un plan environnemental souvent rappelé par nos élus. C’est une attente forte de la population. L'ensemble de la sensibilisation faite sur l'écologie. La préservation de la faune de la flore ... La création de modes de déplacements doux et non polluants Tram, vélo, véhicules électriques ... semble d’un coup être oublié. Pourquoi?
Les émissions suite au trafic sur l’aéroport sont calculées AU SOL !
Il est inutile de croire qu’actuellement les émissions dues aux envols et atterrissages sont bénignes. Au contraire c’est au moment où les moteurs sont poussés au maximum qu’ils rejettent le plus. Donc il est imaginable de penser que le niveau d’émission est déjà hors norme bien que confidentiel. Alors avec 4 millions de passagers supplémentaires ? Non on ne peux sacrifier une population déjà fortement exposée ... navires ... avions sur l’autel du développement économique et touristique !

observation N°767 déposée le 22/11/2019 à 08:50

Nice 5ème ville de France, il lui faut des équipements adaptés.

Située à l’extrême Sud Est de la France, nous avons besoin de moyens de transports adéquat, efficace et rapide. Malgré les efforts effectués, les réseaux routiers restent encore saturés (A8), le réseau ferroviaire est encore insatisfaisant (grande vitesse que sur une partie de la ligne, horaires peu fiable), reste donc la solution d'un aéroport international suffisamment développé, à la hauteur de notre belle French Riviera. Avec l'arrivée des lignes 1 ; 2 et 3 du Tramway, le pôle Arenas, et le réseau des bus, Nice sera capable d’adsorber le flux de visiteurs supplémentaires. Que ce soit pour le tourisme, les affaires ou l'emploi, l'extension de l'aéroport est un atout majeur. Cela apporterait également un avantage aux Niçois en quête de voyage (loisir ou professionnel), avec un choix de destination plus important et des coûts diminués (plus besoin de passer par Paris).
Je suis POUR l’extension de l'aéroport de Nice dans le respect de notre sublime Côte d'Azur de renommée mondiale.

observation N°766 déposée le 22/11/2019 à 08:41

Je suis opposé au développement de l’aéroport. Il faut développer des alternatives moins chères moins polluantes et ne favorisant pas les plus aisés. Reposons l’intérêt des trains dans notre régions .

observation N°765 déposée le 22/11/2019 à 08:40

Le véritable objectif du projet est de continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation.

observation N°764 déposée le 22/11/2019 à 08:31

contre l'extension

observation N°763 déposée le 22/11/2019 à 08:21

Je suis pour l'extension de l'aéroport s'il est effectivement effectué de manière vertueuse écologiquement car la région niçoise a la particularité d'être très mal desservie par le mode de transport ferroviaire et l'absence de ligne à grande vitesse augmente considérablement les temps de trajet entraînant un déséquilibre avec les autres régions. Afin de maintenir et renforcer l'économie de la région (notamment avec les voyages d'affaires) et notre seule "industrie" qui est le tourisme, il me paraît indispensable de réaliser cette extension.

observation N°762 déposée le 22/11/2019 à 08:21

Je suis contre l'extension de l'aéroport, privilégions les transports "propres", limitons la pollution auditive et préservons notre environnement fragile. L'extension exponentielle de la vallée du Var met déjà cette région de notre département en péril;STOP l’extensionnalité immobilière.

observation N°761 déposée le 22/11/2019 à 08:17

Un petit nombre de chefs d'entreprise ont acheté une pleine page dans Nice Matin du 22 novembre pour défendre ce projet d'extension de l'aéroport, sans faire paraitre la mention pourtant obligatoire "Publicité". Il y a donc là tromperie manifeste !

Je suis certaine que ces quelques chefs d'entreprise n'ont pas lu une seule ligne des nombreux documents du dossier de l'aéroport.
S'ils l'avaient fait, ils sauraient combien ce projet est un tissu de mensonges, qu'il est un danger pour l'environnement, pour la biodiversité, pour la santé, pour le bien-être des niçois.

S'ils l'avaient lu, en tant qu'être humain, père, mère, grand père, grand mère, citoyen, citoyenne, simple locataire et non propriétaire de notre planète, et non lu en tant que simple chef d'entreprise, aveuglé par l'argent, conditionné par cette désormais théorie obsolète "croissance = avenir" ; "croissance = emplois", il voteraient CONTRE ce projet d'un autre siècle, de l'ancien monde.

Comme JE VOTE CONTRE moi-même.

observation N°760 déposée le 22/11/2019 à 08:15

Est-ce qu'il y a un pilote dans la machine qui nous gouverne ?
Est-ce qu'on peut arrêter cette logique suicidaire du "Toujours Plus" : toujours plus de monde, toujours plus de béton, toujours plus d'inondations, toujours plus d'embouteillages, toujours plus de pollution, etc. Pourquoi en fait ? Parce-que nos élites veulent TOUJOURS PLUS D'ARGENT, pour eux bien entendu !
Il est symptomatique de noter, ce matin dans notre quotidien régional, que toutes les personnes ou toutes les structures favorables à ce projet sont des entrepreneurs.

observation N°759 déposée le 22/11/2019 à 08:13

À tous ceux qui sont pour l’extension de l’aéroport je suggère de demander que le couloir des vols passe au dessus de leurs maisons.
Nous voyons déjà dans NM du 22/11 que le poids de l’argent fera pencher la balance en faveur l’extension. Financièrement les forces sont inégales. Continuons le combat pour nos enfants et petits-enfants et que le NON à l’extension soit la réponse à l’égoïsme , aux lobbyistes.
NON à l’extension de l’aéroport.

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dd78afd1d832.png

observation N°758 déposée le 22/11/2019 à 08:12

Je suis contre, à cause de toute la pollution que cela génèrerait.

observation N°757 déposée le 22/11/2019 à 07:34

Bonsoir,
Je suis sereine quant à l'abandon du projet d’extension de l'aéroport, vu le nombre d'observations contre constatées.
Le contraire serait surprenant, ce serait considérait Nice comme une multinationale, une entreprise et non
un lieu de vies, une ville appartenant à ses administrés.
Entre les bateaux, les avions et l' incinérateur de l'Ariane. Nice est déjà très polluée.
De plus ce n'est pas cohérent de vouloir farouchement bannir la voiture ( parce -que les industriels ne la construisent pas non polluante)
en pénalisant certains usagers pour qui cet outil est indispensable,et promulguer des modes de transport x fois pire.
Entre intérêts économiques ou la santé et la qualité de vie des habitants le choix est évident
Merci de prendre en considération le vœux des citoyens.
https://www.nicematin.com/greve-mouvements-sociaux/500-deces-prematures-par-an-des-militants-interpellent-le-maire-de-nice-sur-la-pollution-atmospherique-421054
https://www.nicematin.com/greve-mouvements-sociaux/500-deces-prematures-par-an-des-militants-interpellent-le-maire-de-nice-sur-la-pollution-atmospherique-421054

observation N°756 déposée le 22/11/2019 à 07:32

Je suis contre l’extension de l’aéroport. Déjà trop de bruit, de pollution, de monde. Cette génération de décideurs du baby boom nous a endetté, pollué, et surtout engagé à réparer leurs erreurs liés à leur égoïsme et incompétence .L’histoire les mettra au banc des accusés mais il sera hélas trop tard. Stop aux délires de nos décideurs. Laissons la belle Côte d’Azur respirer un peu.

observation N°755 déposée le 22/11/2019 à 07:11

Trois objections:
L'aéroport actuel n'a pas de possibilité d'extension de ses voies d'accès qui sont déjà saturé. Le rajout de volume supplémentaire ne pourrait être absorbé par le réseau routier actuel, ce qui impacterait tout le département en bloquant les accès, l'A8, la RN7 et le bord de mer.
La qualité de l'air est déjà mauvaise voire médiocre plus de la moitié des jours de l'année sur le 06, nous habitants du 06 ne souhaitons pas voir cette situation encore s'aggraver.
La position 'centre ville de l'aéroport impacte au niveau sonore déjà la moitié du département ! Nous ne souhaitons pas aggraver cette situation !
Au vue des 3 arguments principaux ci dessus, je vous informe de mon refus de ce projet d'augmentation de la capacité d'accueil de l'aéroport de Nice cote d'azur

observation N°754 déposée le 22/11/2019 à 06:54

Je suis contre ce projet.
Les nuisances sonores qui sont peu détaillées sont totalement insupportables en particulier pour la période d'avril mai. Habitant Antibes, les avions passent à la verticale de mon domicile et rendent par période toute conversation impossible

observation N°753 déposée le 22/11/2019 à 06:50

Bonjour,
Cet été le bruit des avions à Cagnes à été infernal, plus que les autres été ( fenêtres ouvertes)
De la famille habitant sous Orly, je tenais à témoigner que le niveau sonore été quasi équivalent à Cagnes et perturbe le sommeil en réveillant souvent la nuit.
À Cagnes la pollution est déjà difficile à supporter par exemple pour mon fils asthmatique. Il est jeune et c’est compliquer pour qu’il veuille garder un masque. Souvent, il ne peut pas marcher les 500 mètres sur le boulevard maréchal juin au risque d’arriver en crise à l’ecole.
NICE a déjà les plus grands pics de pollutions et est la seule ville en Francesco à avoir son aéroport en quasi centre ville, pourquoi en rajouter, et nous asphyxier?
Et l’ecosysteme? Dans la vallée des merveilles, a des heures de marches des habitations, le bruit des avions est infernal...

observation N°752 déposée le 22/11/2019 à 06:30

Je suis contre ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat).

Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 :

- NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%)

- COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%)

- TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%)



Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?

observation N°751 déposée le 22/11/2019 à 01:36

la fréquence des avions est dejà intense, la polution aussi. est ce necessaire de poluer plus

observation N°750 déposée le 22/11/2019 à 01:03

1-Actuellement l’aéroport produit 3 000 tonnes de déchets par an (restauration des passagers et des salariés, l’administration des entreprises, l’entretien des infrastructures, le fret et le trafic aérien –source : https://societe.nice.aeroport.fr/Le-groupe/DEVELOPPEMENT-DURABLE/La-demarche-environnement/Mesures-Actions).

L'aéroport de Nice prévoit l'extension du Terminal 2 pour permettre d'accueillir 18 millions de passagers à l'horizon 2022, soit 4 millions de plus qu'actuellement. Cette augmentation du trafic aérien induira donc une augmentation de la production des déchets par les différentes activités de l’aéroport (environ 25% au prorata de l’activité générale de l’aéroport)!

Dans la crise actuelle de la gestion des déchets en Région PACA due au manque d’exutoires sur son territoire, quelle est la prise en compte dans ce projet de l’augmentation de la quantité de déchets qui sera produite si cette extension venait à se réaliser ? Quel en sera le coût pour la collectivité ? Quels seront les GES supplémentaires émis pour le transport de ces déchets ?





2- Je suis contre ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice, déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : européens et conseil d’Etat).

Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 :

- NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%)

- COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%)

- TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%)



Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?





3-Je ne suis pas d’accord avec ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car rien ne garantit que ce projet permette une ‘’croissance neutre en carbone’’ selon les termes du commanditaire. Comment peut-on assurer en effet qu’une croissance du trafic passager de +30% puisse être intégralement absorbée par un meilleur taux de remplissage avion (ne dépendant que des compagnies aériennes et des centrales de réservation), alors que celui-ci est déjà de 80,6% en 2018 et atteint des niveaux de 99% sur certaines compagnies aériennes en période estivale ? Lorsqu’on applique +30% au taux de remplissage de 86,4% du mois de juillet 2018, on obtient un taux de remplissage de 112%... Idem pour une offre de sièges supplémentaires qui induit l’usage d’avions plus lourds et donc plus émetteurs notamment de gaz à effet de serre.

Pourquoi donc ne pas réfuter ce dossier basé sur des données très tendancieuses voire infondées ?





4-Je suis contre l’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il met en place une configuration génératrice de davantage de nuisances : pollutions atmosphériques et sonores. Le bruit est déjà très important pour les riverains et les Niçois, bien que le mémoire de réponse (p.8) à l’avis de la MRAe (recommandation 5) précise que ‘’le Plan d’Exposition au Bruit est basé sur un nombre de mouvements d’avions 20% plus important que ceux observés actuellement’’.

Pourquoi ne pas exiger un moratoire sur tout projet de croissance d’activités basées sur des énergies thermiques fossiles ?

observation N°749 déposée le 22/11/2019 à 00:04

Y est temp d'arrêter le massacre. Les événements climatiques ne vous suffisent pas. Le nombre de cancer qui augmente. Nos espèces animales qui disparaissent. Au nom de quoi.... l'argent. Toujours plus. Stop. Non a l'agrandissement de l'aéroport....Oui au arbres,au vert ,à la vie. Gardez cet argent pour réparer ce que l'on a détruit. C'est de l'inconscient. Reagissez.

observation N°748 déposée le 21/11/2019 à 23:49

Bonjour Je suis pour cette extension.

observation N°747 déposée le 21/11/2019 à 23:43

FAVORABLE Ce projet est connu depuis de nombreux mois sans que personne jusqu à ces 2 derniers mois n est venu s y opposer . Il s agit bien ici de combats politiciens qui n a rien à voir avec l écologie . La preuve est Mme là Commissaire enquêteur que vous retrouver dans les opposants à ce projet pourtant vital et qui devrait ressembler les mêmes qui s étaient opposes farouchement à la ligne 1 du tramway qui est aujourd’hui une totale réussite plébiscite par la population niçoise et étrangère . Ne soyons pas dupe ce projet est un des rares espoirs de conserver une économie régionale.

observation N°746 déposée le 21/11/2019 à 23:38

NON, NON et NON à l’extension du T2 de l’aéroport de Nice
La pollution actuelle ne vous suffit-elle pas ?
Mis à part quelques arbres en pots et une coulée verte avec du gazon artificiel, d’un parking au Port qui prend l’eau, etc... où en êtes-vous du plan d’actions relatif à votre déclaration d’Urgence climatique ?

observation N°745 déposée le 21/11/2019 à 23:25

NON à l’extension du T2 à l’aéroport de Nice Côte d’Azur

Je dis NON à la tyrannie de l’économie qui exploite les peurs au détriment de la santé des citoyens.
Trop de pollution de l’air à Nice = 500 morts prématurées par an... ça suffit !
La pollution atmosphérique est également responsable d'allergies et de maladies respiratoires ainsi que de manière aiguë ou chronique, les polluants atmosphériques ont de lourds impacts sur les cultures et les écosystèmes.
Pourquoi financer l’extension du T2 si c’est pour en faire bénéficier les acquéreurs à qui l’aéroport sera vendu ?

observation N°744 déposée le 21/11/2019 à 22:41

Je suis contre le projet d'extension de l'aéroport en premier pour des raisons qui semblent évidentes de pollution et de bruit.
On ne peut pas vouloir "toujours plus". De même, les raisons économiques n'ont pas lieu d'avoir une quelconque supériorité sur le reste de la vie.

Même à Vence où j'habite, comme les avions passent de plus en plus bas et de plus en plus tard (avant il n'y avait pas de vol après 22h, maintenant il y en a parfois jusqu'à 2h du matin l'été) on est incommodé par la nuisance sonore ; aux périodes de pointe, il y a parfois un avion qui passe toutes les deux minutes ; le bruit du suivant arrive avant que celui du précédent n'ait disparu!

Enfin il ne faut pas oublier que le risque d'accident augmente avec le trafic et que l'aéroport est très proche des habitations.

observation N°743 déposée le 21/11/2019 à 22:35

CONTRE. Je suis contre l'extention de l'aeroport qui favorisera une augmentation de la POLLUTION emise par les avions qui nous le savons est tres nocive, pour l'environement, la planete et un DANGER pour les populations, et donc en particulier les NICOIS residents a l'annee et surtout les plus sensibles au niveau respiratoire.
probleme deja existant a NICE je pense d'ailleurs - pneumo;ogues debordes, problemes respiratoires en hausse chez les nicois.

AUSSI c'est une aberation environementale ;quand on connait les RISQUES SISMIQUES de la region, des fonds marins propices aux glissements de terrain et la faille ligure a proximite (20a 30km du littoral), et les recommandations recurrentes des chercheurs sur les risques de tsunami. Et ces risques etant augmentes par l'urbanisation et la forte anthropisation du littoral qui en cas d'accident feraient des degats considerables.
Ce projet nous prepare, sans etre alarmiste mais simplement de bon sens, une catastrophe terrible a Nice.

Je suis egalement contre accueillir tant de monde dans une ville deja SURPEUPLEE, ou de surcroit se loger avec les salaires mediants pratiques dans la region est devenu quasi impossible pour les classes moyennes et donc avec l'arrive d'encore plus de touristes va creer comme a Paris une ville parc hotelier/Airbnb/investissement immobilier excluant et penalisant les residants et conduira a l'exode des residents au profit des touristes et des commerces.
Le gout de nice n'aura plus gout a rien...
ET DANS une ville qui de plus ces derniers mois a demontre avec fracas, au premier jour de la rentree, son incompetence a reorganiser son reseau de transport en commun (les cadres ne prenant pas le bus...probablement); lignes de bus supprimees, et tout est sur le tram qui deborde aux heures de pointe et s'arrete regulierement. pas plus de rame vraiment..pour ceux qui travaillent et avec les cadences pratiquees, un minimum de deux changements pour se deplacer mais ce n'est pas le metro parisien....on attends et au final ca prend tres longtemps et les departs a l'arenas difficiles a rejoindre a temps. une vraie aberation. TRANSPORT En COMMUN MAL GERES Et on veut rajoute un traffic supplemetaire de 4 MILLIONS de personnes par an!!!! Depuis septembre on reprenait sa voiture, les attentes etant telles et les conditions de transport colles les un aux autres plus que limites, pour aller travailler et arriver dans des condition s decentes et en temps. de plus des qu' il y a un incident sur le tram ce qui arrive TRES TROP frequement...suivant ou l'on est il faut marcher desormais...plus de bus a Magnan par exemple. On subit au quotidien cette reorganisation bancale du reseau de bus pour une marche a reculons. Alors rajouter du monde sera un vrai CHAOS. Mais selon les discours officiels on a enleve des bus pour NE PAS POLLUER on a dit (ou pour faire des economies?)...mais on veut augmenter le traffic aerien dans l'un des rares aeroport presque au centre ville, et la on ne parle plus de pollution, alors qu'elle sera d'une bien plus grande envergure. De plus les mesures annoncees pour la gestion du traffic supplemetaires semblent utopiques et peu convainquantes.
Je "m'etonne" (je devrais dire, je suis scandalisee mais me faisant peu d;illusion tant le progres de civilisation, l'humain et l'interet general sont trop souvent en desetude dans les priorites de nos dirigeants et la faillite de nos elites si criante), que ce projet soit en plus valide au niveau institutionnel et trouve coherent par le secretaire d'Etat aux transports Monsieur Djebbari, malgre toutes les failles deja denoncees dans les diverses observations deja postee sur le site. Et soit pousse en force malgre les manques evidents, les inconformites avec les differentes regulations europeenes pour l'environement et la pollution sonore, etc... Et les DANGERS pour les habitants.
J'espere que ce projet sera reconsidere et que l'on privilegiera la SANTE et le bien-etre des nicois au dessus des INTERETS FINANCIERS de parties prenantes.
Le jour ou la nature reprendra ses droits sur le beton pourrait s'avere bien plus proche et bien plus catastophique que predit (et pas virtuel et a la TV ou au cinema, en VRAI) et il est du DEVOIR de nos dirigeants et acteurs du territoire de prendre leurs RESPONSABILITES et pour l'interet des habitants et pour eviter le PIRE.

observation N°742 déposée le 21/11/2019 à 22:29

Je m'oppose à l'extension de l'aéroport de Nice, car je ne suis pas satisfaite par l'étude concernant les impacts de ce projet sur les GES, les pollutions aérienne et sonore, l'environnement et la biodiversité. Comme le fait remarquer la MRAE, cette étude est insuffisante sur bien des points. Comme pour le PLUM, les enjeux environnementaux ne sont pas pris suffisamment en compte.
Impossible de savoir à combien s'élève ce projet. Pourriez vous me dire son coût?
4 millions de passagers, cela représente des tonnes de déchets à trier et recycler. Là encore, on reste dans le flou.

Merci de votre attention.

observation N°741 déposée le 21/11/2019 à 22:21

Monsieur Thillaud, mesdames et messieurs les actionnaires, mesdames et messieurs de la CCI : c'est quoi le prochain projet d'extension ? Le T3 comme écrit dans vos dossiers ? Une 3ème piste ? Un T4 ? Vous n'en aurez pas le temps : le réchauffement climatique balaiera vos folies de croissance, et la plateforme prendra l'eau...
Comme énormément de Niçois, je ne veux pas de cette extension.

observation N°740 déposée le 21/11/2019 à 22:18

Non à l'extension de l'aéroport, source de pollution et inutile à une époque où l'aviation est fortement décriée.

observation N°739 déposée le 21/11/2019 à 22:18

Il faut stopper cette croissance sans fin de l'activité alimentée par toujours plus de pétrole ! Et le climat ??
Améliorons le bien-être des habitants et préservons la nature, plutôt que de suivre une direction déjà condamnée, celle défendue par tous ces chantres aveugles et avides du ''toujours plus de''...
Il faut bien que la croissance s'arrête : Paul Valéry nous rappelait en 1931 que ''le temps du monde fini commence''. Certains ne l'ont toujours pas compris.
Mieux vaut arrêter à 14 millions qu'à 21 puis à 25 millions de passagers. C'est beaucoup plus sage et responsable.
J'aime mon territoire : je dis NON à cette extension.

observation N°738 déposée le 21/11/2019 à 22:05

je suis contre il y a deja assez de pollution comme ça trop de touristes tue le tourisme

observation N°737 déposée le 21/11/2019 à 21:58

Je ne suis pas d’accord avec ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car rien ne garantit que ce projet permette une ‘’croissance neutre en carbone’’ selon les termes du commanditaire. Comment peut-on assurer en effet qu’une croissance du trafic passager de +30% puisse être intégralement absorbée par un meilleur taux de remplissage avion (ne dépendant que des compagnies aériennes et des centrales de réservation), alors que celui-ci est déjà de 80,6% en 2018 et atteint des niveaux de 99% sur certaines compagnies aériennes en période estivale ? Lorsqu’on applique +30% au taux de remplissage de 86,4% du mois de juillet 2018, on obtient un taux de remplissage de 112%... Idem pour une offre de sièges supplémentaires qui induit l’usage d’avions plus lourds et donc plus émetteurs notamment de gaz à effet de serre.

Pourquoi donc ne pas réfuter ce dossier basé sur des données très tendancieuses voire infondées ?

observation N°736 déposée le 21/11/2019 à 21:55

Bonjour,

utilisatrice de l'aéroport pour pouvoir rendre visite à mes enfants vivant à l'étranger (pour l'un, ni avion direct, ni train direct), je n'en considère pas moins ce projet d'extension comme contraire aux préoccupations écologiques actuelles ; quant au(x) risque(s) naturel(s), le passé (1979, 1994 entre autres) n'est pas si loin, n'ayons pas la mémoire courte. Toujours plus de visiteurs, de trafic, de pollution, de constructions nécessaires,... notre ville est saturée. Ne tuons pas la poule aux oeufs d'or. Nous avons un paysage et un climat que le monde entier -nous dit-on- nous envie, préservons-le, ainsi que le peu de qualité de vie qui nous reste.

Je suis donc contre ce projet d'extension.

observation N°735 déposée le 21/11/2019 à 21:47

Bonjour
Je suis contre l’extension
Cela va polluer plus et ça être plus sonore

observation N°734 déposée le 21/11/2019 à 21:46

Cinquième ville de France qui n’est pas relié par une ligne de TGV autonome, que marseillais et aixois ont tout fait pour torpiller. Une ligne SNCF indigne entre Nice et Marseille
Le seul échappatoire reste le transport aérien qu’il faut privilégier et développer, sans méconnaître et négliger les facteurs environnementaux ( sans doute pourrait-on attendre un survol du département à plus haute altitude pour les vols au départ de Nice...)
Faite une pétition pour son extension, sur les lieux de passage du 06 et notamment à l’aeroport où les signatures seront nombreuses

observation N°733 déposée le 21/11/2019 à 21:37

Je suis contre l'extension sans le développement d'infrastructures visant à diminuer la pollution actuelle liée à l'activité aéroportuaire.

observation N°732 déposée le 21/11/2019 à 21:05

Si le projet d'agrandissement de l'Aéroport de Nice aboutit, cela conduira à la fin de l'attractivité de Nice comme ville touristique. Les Russes ont déjà commencé à détourner le regard de Nice et à choisir d'autres destinations touristiques à cause de la pollution de la ville.
Je m'oppose donc à ce projet.

observation N°731 déposée le 21/11/2019 à 20:51

Il est urgent et vital de réagir face au péril climatique. Réduire le traffic aérien est l'une des mesures les plus efficaces pour réduire notre bilan carbone, et également la pollution atmosphérique. Celle-ci, et des évènements climatiques brutaux de plus en plus fréquents, dont l'impact est alourdi par la bétonisation qui accompagne le tourisme de masse, sont une calamité pour les habitants de la métropole.
Pour créer de l'emploi, relocalisons nos activités! Mais oublions l'extension de l'aéroport.

observation N°730 déposée le 21/11/2019 à 20:32

Je ne veux pas de l'extension de l'aéroport.

observation N°729 déposée le 21/11/2019 à 20:28

Je suis contre le projet d'extension du terminal qui repose sur une étude d'impact orientée et incomplète, subjective et insincère. En effet, l’étude ne prend pas en compte le trafic des avions et leurs conséquences énormes en matière de pollution de l'air, rejet de GES, pollution sonore, santé publique, engorgement de la circulation, qualité de vie des niçois...

De plus, l’aéroport bafoue et ne répond pas à l'avis de l'autorité environnementale (15/7/2019), il n'apporte pas les informations demandées et ne fait pas progresser l’étude d'impact.

L’aéroport ne répond pas non plus à l'avis de l'ACNUSA (9/10/2019) !

L'étude témoigne structurellement d'une importante lacune de gouvernance pour passer inaperçu et éviter une réflexion éclairée des nicois.

Pourquoi la gouvernance se cantonne à l’enquête publique nécessitant l'examen de centaines de pages de documents techniques d'expert pour se faire une opinion, et qu'il n'y a pas de réunion d'information grand public pour véritablement communiquer des informations vulgarisées accessibles pour tous le monde ? L'information délivrée exclue volontairement la participation de la majorité des habitants.

observation N°728 déposée le 21/11/2019 à 20:26

Je vote contre ce projet;
J'en ai marre de payer des impôts locaux en constante augmentation; je paye une taxe d'habitation pour un garage qui a augmenté de plus de 30% en un an. Les impôts m'ont dit: allez vous renseigner à la marie, c'est la ville qui a applique un + 36%!!!!
Donc qui dit extension dit travaux? Qui finance c'est nous, ras le bol!
Pourriez vous me donner le détail de tous les travaux prévus sans oublier les parkings, les stockages de kérosène et donc l'ensemble du projet?

observation N°727 déposée le 21/11/2019 à 20:10

Je suis contre l'extention du terminal T2.2 de l'aéroport de Nice
Parce que contre l'augmentation du trafic parce que contre l'augmentation de la pollution parceque contre l'augmentation du bruit et parceque contre la pollution des fonds marins car je suis pour la vie .

observation N°726 déposée le 21/11/2019 à 20:08

Je m'oppose au projet de terminal car l'étude d'impact n'étudie pas les conséquences, avantages et inconvénients sur des volets indispensables ( économique, social, sanitaire, qualité de vie, environnementaux, tourisme, trafic, remplissage avions ...) d'un point de vue global et sur le périmètre du bassin de vie de Nice et du département.

Pourquoi le projet ne respecte pas la réglementation européenne (598/ 2014 du 16 avril 2014) obligatoire pour tous les aéroports européens de + de 50 000 mouvements, qui impose un étude d'approche équilibrée comprenant notamment une étude d'impact précise sur la gestion du bruit ? Cette étude réglementaire correspond à la résolution A 33/7 de l'OACI. De plus, cette carence et grave irrégularité du projet a été pointée dans l'avis très critique formulé par l'ACNUSA ( délibération du 9/10/2019).

Pourquoi le projet n’évalue pas à intervalles réguliers les nuisance sonores et ne respecte pas la directive européenne 2002/49/CE ?

observation N°725 déposée le 21/11/2019 à 20:06

pouah encore tout pour le tourisme, tout pour les hôtels et restaurants?
Et bien sûr tout pour les actionnaires qui s'en mettent plein les poches
Vous allez dire que vous défendez l'emploi?
Pourriez vous me donner les évolutions comparées du nombre de passagers de l'aéroport et de l'emploi a Nice? On verra bien si votre politique tout tourisme sert vraiment l'emploi, j'en doute
Je vote contre cette extension

observation N°724 déposée le 21/11/2019 à 19:57

Azzurra Aeroporti, actionnaire majoritaire de la société Aéroports de la Côte d'Azur, avance de manière masquée sur ces projets successifs permettant d'engranger sans cesse de nouvelles sources de profit. Ce projet-ci permettra à la plateforme niçoise d'augmenter de +56% son flux passager, et donc ses revenus commerciaux (boutiques, redevances, etc.). Peu l'ont compris.
Les inconvénients seraient pour les Niçois et Maralpins : pollution et bruit croissants, gaz à effet de serre, etc.
STOP à ce projet indécent !

observation N°723 déposée le 21/11/2019 à 19:54

Il parait que vous supprimez des parkings au T2?
Qu'en est il? Vous pensez qu'on va tous prendre le tram? Ah Ah! et les touristes aussi? N'importe quoi!
donc combien de places de parking vont être supprimées?
Combien vont être créées?
Je ne soutiens pas du tout ce projet.

observation N°722 déposée le 21/11/2019 à 19:43

Je suis contre le projet de T2.3 car elle ne prend pas en compte les nuisances sonores.
En effet, l’étude d'impact se repose uniquement sur les données des PEB (2008), PGS (2010) et PPBE (2011) qui sont dépassés, inexacts et incomplets. Les cartes de bruit ne retracent pas la réalité du bruit sur Nice, en superficie et intensité. Elles reposent sur des modélisations théoriques et sur aucunes campagnes de mesure avec des stations de mesures sur la ville .
Les plans bruit (PEB, PGS et PPBE) censés refléter la réalité de la pollution sonore que subit une grande partie de la ville de Nice sont obsolètes. Ils ont été élaborés sur des modélisations acoustiques très théoriques et avec les mêmes données dépassées. Ils reposent tous sur très peu de points de mesures fixes et sans campagne de mesures mobiles. Ils ne prennent pas en compte aussi le changement d’axe des avions après le décollage.
C’est une situation grave quand on regarde les niveaux et les fréquences très fortes des bruits d’avions (diurne et nocturnes). Finalement, une seule station de mesure de bruit est positionnée à coté de la zone des 85% de décollage (station 7 Midas).
Ce déficit de mesure provient de l’absence de station de mesure entre l’ouest et l’est de la promenade, entre le capteur Midas 7 et celui de la Mairie 3. En effet, il n’existe qu’une seule station de mesure du bruit face à la zone d’impact sonore des décollages (station 7 Midas). Les cartes de bruit des plans en découlant sont ainsi inexactes pour témoigner objectivement de la pollution sonore réelle, en surface et en intensité. Les mesures de bruit montre une forte pollution sonore (diurne et nocturne) sur une grande partie de Nice .
La faiblesse des plans se retrouve dans l’étude d’impact qui s’en inspire sans essayer de les compléter par des études dédiées. Elle aboutit ainsi un outil d’aide à la décision dénué de sérieux et d’objectivé.
De plus aucun texte ne réglemente la pollution sonore des avions le jour (que la nuit).

Pourquoi aucune campagne de mesure de bruit n'a été réalisée dans l’étude d'impact ? Ce déficit est anormal , témoigne d'une volonté de faire disparaitre de la cartographie du bruit la moitié de la promenade des anglais : l'absence de mesures se transforme en absence de bruit.

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dd6db5f9193f.zip

observation N°721 déposée le 21/11/2019 à 19:43

Je suis tout a fait CONTRE ce projet
Vous dites dans vos dossiers que le nombre de rotations sera stable; je n'en crois pas un mot.
Je souhaite avoir un détail précis et exhaustif de comment vous allez maintenir le nombre de rotations en augmentant le nombre de passagers de 4 ou 7 millions. Pourriez vous me fournir toutes les précisions sur le nombre d'avions, leur taille , leur taux de remplissage sur l'année 2018? et de la même façon les mêmes éléments que vous prévoyez après l'agrandissement du T2?
Car l'augmentation des avions, c'est l'augmentation des nuisances, du bruit, de la pollution.
Au détriment des niçois et au bénéfice de quelques investisseurs?

observation N°720 déposée le 21/11/2019 à 19:39

bonsoir,
Je suis vraiment CONTRE ce projet.
Les nuisances dues aux atterrissages/décollages sont très importantes; j'ai des amis qui ont des problèmes respiratoires récurrents depuis que le nombre d'avions a tant augmenté. Vouloir encore augmenter les rotations est de la folie.
Je souhaite avoir les statistiques des maladies respiratoires à Nice en particulier là où les particules de kérosène retombent. Avez vous fait des recherches sur ce sujet? Est ce dans vos préoccupations? Etes vous en lien avec le CHU pour faire des études?
Si vous n'avez encore rien fait, je souhaite que vous mettiez en place des études épidémiologiques avant de vous lancer dans des investissements qui sont au DETRIMENT de la santé des niçois.

observation N°719 déposée le 21/11/2019 à 19:38

pour

observation N°718 déposée le 21/11/2019 à 18:49

Quel est l'impact de cette extension de l'aéroport sur la zone NATURA 2000 toute proche ?
Je vote CONTRE cette extension de l'aéroport de Nice Côte d'Azur ?

observation N°717 déposée le 21/11/2019 à 18:47

En tant que Niçoise, je suis très étonnée de n'avoir trouvé aucun élément de coût de ce projet.
Nous cacherait-on quelque chose ? ... Quel est donc le coût global ?
Je suis donc CONTRE ce projet qui manque - à l'évidence - de transparence ...

observation N°716 déposée le 21/11/2019 à 18:43

Je m'oppose à ce projet car l'aéroport de Nice Côte d'Azur est déjà bien assez grand et connaît déjà un trafic bien assez élevé. Cette extension conduirait à une augmentation considérable de la pollution atmosphérique, qui est elle aussi déjà trop importante.
De plus, cela aggraverait le problème du trafic routier que connaît la Ville de Nice autour de l'aéroport, où les routes sont souvent très encombrées.
Les décisions administratives sont toujours prises dans un but d'intérêt général, et la pollution de l'air, le trafic aérien et routier, les nuisances sonores et la qualité de vie des riverains sont tous des problèmes d'intérêt général.
Il conviendrait alors de laisser l'aéroport à sa taille et à son activité actuelles.

observation N°715 déposée le 21/11/2019 à 18:40

En tant qu'habitante de la région mouginoise, nous avons subi d'année en année, les nuisances croissantes, sonores et environnementales de l'aérodrome de Mandelieu et de Nice. Nous ne voyons pas l'intérêt d'inciter les compagnies aériennes à amplifier le trafic alors même que notre démarche de citoyen est de réduire les impacts sur notre environnement.
NON je ne suis pas favorable à l'extension de l'aérogare 2.2.

observation N°714 déposée le 21/11/2019 à 18:36

Il apparait clairement que ce projet a été saucissonné pour "passer sous les radars" et échapper ainsi à une évaluation nationale !

En effet, dans les documents du dossier apparaissent, de façon égrenée, l'extension proprement dite, mais aussi un autre projet de remaniement de certains bâtiments de l'aéroport, mais également un projet de Terminal T3 (c'est écrit en toutes lettres dans un des nombreux documents, mais là encore, il faut fouiller et fouiller encore), et encore un autre projet de l'aéroport de 4 cuves de 1 200 Tonnes de kérosène chacune soit 5 millions de tonnes de kérosène en bordure de Nice ! (Lubrizol/Roen est encore dans toutes les têtes et les plaies !) et même potentiellement un autre projet de parking puisque rien n'est prévu dans le projet d'extension pour accroitre les capacités des parkings, alors même que l'extension de l'aéroport occassionera 8 800 voitures de plus par jour donc une grande majorité en voiture particlière qui devront donctrover iune place dans mes parkings actuels saturés !

DEVANT AUTANT D'OPACITE ET DE RISQUES INDUSTRIELS, ENVIRONNEMENTAUX ET SANITAIRES, JE M'OPPOSE CATEGORIQUEMENT A CE PROJET.

observation N°713 déposée le 21/11/2019 à 18:34

Je suis favorable à l’extension du Terminal 2.

observation N°712 déposée le 21/11/2019 à 18:12

Nous sommes favorables à ce projet d'extension

observation N°711 déposée le 21/11/2019 à 17:47

Je suis CONTRE ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il est contraire à la stratégie de réduction nette des émissions de gaz à effet de serre fixée pour 2025 et d’atteinte de la neutralité carbone du territoire en 2050. Dans son rapport ‘’Le défi climatique des villes’’, le WWF précise (p.51) que ‘’si la métropole Nice Côte d’Azur respecte le scénario ajusté proposé, elle dépasserait tout de même le budget carbone alloué pour un scénario 1,5°C à partir de 2022.’’
Comment peut-on autoriser, en pleine responsabilité morale et juridique, un tel projet d’extension totalement anachronique et contradictoire avec la déclaration d’état d’urgence climatique de la Métropole NCA en septembre 2019 ?
La cohérence, c'est pour 2050 ou pour maintenant ?

observation N°710 déposée le 21/11/2019 à 17:46

Je suis évidemment (car pour moi c'est une évidence) CONTRE ce projet d'extension.
Je ne vois malheureusement que des inconvénients et des impacts négatifs sur notre environnement.
Certains parlent de développement économique... quelle honte ! en avons-nous réellement besoin ? qui en seraient les bénéficiaires ?

observation N°709 déposée le 21/11/2019 à 17:30

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car l’augmentation de l’activité hors-saison (réduction de l’effet de saisonnalité) ne pourra absorber l’intégralité de ces +30%, très vraisemblablement focalisés sur la période estivale. D’où la certitude d’une augmentation du trafic avions et le peu de crédibilité de l’affirmation d’une ‘’croissance neutre en carbone’’ (page 5 du mémoire de réponse à la MRAe).
Pourquoi ne pas opposer un refus à l’argumentation du porteur de projet ?

observation N°708 déposée le 21/11/2019 à 17:13

Je suis défavorable à cet aménagement. Que laisserons-nous à nos enfants... Une zone Natura 2000 coincée entre un centre commercial et un aéroport. Et surtout de la pollution atmosphérique, visuelle, sonore. Quand un avion décolle à deux heures du matin, tout l'ouest de la ville de Nice est réveillé. Les couloirs aériens au-dessus de la vallée du Var génèrent également beaucoup de nuisances. Le nombre d'avions est déjà très important et le temps entre 2 décollages contraints. Comment avoir plus de passagers sans augmenter le nombre de pistes... Il suffirait de diminuer les espaces commerciaux dans les aérogares existants pour que les passagers gagnent en confort non ?! Plutôt que d'organiser un cheminement complexe dans des allées étroites remplis de produits venant de l'autre bout du monde. L'appât du gain ne doit plus être le seul moteur du développement de notre région. Pensons durable, pensons à nos enfants.

observation N°707 déposée le 21/11/2019 à 17:04

Contrairement à ce que disait Descartes dans le Discours de la Méthode, je ne pense pas que « le bon sens est la chose la mieux partagée » quand je lis les contributions de certains de nos concitoyens.
Les problèmes écologiques sont loin d’être une priorité pour une majorité.
Malgré tout ce que les médias nous assènent depuis des mois, cela n’a que peu d’impact face à la libéralisation, les profits à tous crins et ceci quelles qu’en soient les conséquences. Tout cela montre bien l’égoïsme, le chacun pour soi et surtout faire toujours plus de « fric » de certains.
Prenez le risque de construire cette extension et attendez la montée des eaux qui est prévue dans les années à venir. L’aéroport aura les pieds dans l’eau ou sera submergé. La nature vous rappellera combien l’homme a été fou de vouloir jouer à l’apprenti sorcier.
Les générations futures ne vous diront pas merci et le font déjà.
Malheureusement, je pense que ce n’est pas en écrivant nos observations que nous ferons changer d’optique nos hommes politiques malgré leurs déclarations tonitruantes par médias interposés.
Je le fais pourtant sans trop y croire.
Je vote CONTRE l’extension de l’aéroport.

observation N°706 déposée le 21/11/2019 à 16:59

L’extension du T2 de l’aéroport de Nice tourne le dos à un modèle de développement économique ignorant les limites environnementales et permettant que le territoire s’inscrive dans une véritable transition écologique et solidaire. Or, la Métropole Nice Cote d’Azur vient de déclarer l’état d'Urgence Climatique ce qui implique de prendre des mesures efficaces et concrètes qui vont à l’encontre du projet d’extension du T2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur.
Développer le transport aérien, mode de transport champion de l’émission de gaz à effet de serre par kilomètre est un non-sens car c’est aller vers une augmentation :
- de la nuisances sonores dues à l’accroissement du trafic,
- de la production de déchets,
- du nombre de morts prématurées des à la mauvaise qualité de l’air,
C’est enfin, nuire à la beauté naturelle de la Côte d’Azur, un environnement naturel d’exception, un patrimoine classé d’une grande richesse, mondialement reconnue.

observation N°705 déposée le 21/11/2019 à 16:54

POUR

observation N°704 déposée le 21/11/2019 à 16:41

Contre l'agrandissement d'un aéroport déjà énorme qui collectionne les impacts néfastes sur la qualité de la vie à Nice et alentours. Le transport aérien ne concerne que les 20% les plus riches et c'est donc pour satisfaire cette minorité qu'il s'agirait d'augmenter ses nuisances. Commençons plutôt à diminuer le parking des jets privés qui, par dizaines, squattent la partie Est de l'aéroport !

observation N°703 déposée le 21/11/2019 à 16:29

Au nom de l'emploi et du développement économique, on ne doit pas accepter toutes les extensions quelque soient leur impact sur l'environnement.
Notre cadre de vie, tel que nous le transmettrons aux générations futures, est évidemment prioritaire.
Davantage d'avions, c'est davantage de pollution ; c'est une lapalissade qu'il est pénible de rappeler, au risque de faire injure à l'intelligence de ceux qui oseraient prétendre le contraire.
La Côte est déjà suffisamment polluée, de grâce n'en rajoutons pas !

observation N°702 déposée le 21/11/2019 à 16:09

Je suis opposée à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car le Conseil d’Etat estime depuis 1977 qu’une atteinte excessive à l’environnement peut faire perdre à une opération son caractère d’intérêt public malgré l’intérêt public économique et social qui pourrait être attaché à la réalisation de l’aménagement en cause (CE 9 novembre 1977 Weber, AJDA 1978, p. 340, CE 26 mars 1980 Beau de Loménie, Rec. p. 171, De Bernis 3 février 1982, Rec.T. p. 641).
A quel titre ces décisions du Conseil d’Etat ne seraient-elles pas opposables à ce projet ?

observation N°701 déposée le 21/11/2019 à 16:08

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il s’inscrit dans une dynamique-impasse de croissance touristique, totalement liée aux énergies fossiles.
Pourquoi autoriser un tel projet, totalement contraire aux objectifs de réduction des gaz à effet de serre du Plan Climat 2019-2025 de la Métropole Nice Côte d’Azur (-22% en 2026), et à la déclaration d’état d’urgence climatique de son Président Christian Estrosi en septembre 2019 ?

observation N°700 déposée le 21/11/2019 à 15:21

CONTRE

observation N°699 déposée le 21/11/2019 à 15:21

Bonjour, je suis POUR l'extension du T2 de l'aéroport de Nice et ce pour les raisons suivantes :
Le TGV permettant de relier la capitale rapidement restera une utopie du XXI ème siècle
L'ensemble des réseaux sont saturés
La cote d'azur ne peut se priver d'un développement économique qui est basé sur le tourisme et sur les entreprises internationales, et la principale porte d'entrée et de sortie est l'aéroport.
Moi même dans le cadre de mon activité j’utilise l'avion à minima une fois par semaine et je trouve que certaines destinations devraient être encore desservies depuis NIce.
L'impact environnemental est ultra faible, et je ne doute pas que des aménagements seront faits pour les limiter (bus électriques, pole multimodal, etc.)
Je suis donc POUR sans aucune réserve;

observation N°698 déposée le 21/11/2019 à 15:05

Prevoir un passage couvert pour aller de l'aerogare 2 (départ ou arrivée) au parking 6 car lorsqu'il pleut il n'y a pas de passage couvert. On traverse le Parking 5 abrité et puis on longe le parking 7 et il n'y a pas d'abri! MERCI.

observation N°697 déposée le 21/11/2019 à 14:40

Fervent utilisateur du train, originaire de Bretagne et immigrant sur la côte d'Azur, je m'aperçois vite que le train n'est pas une alternative valable pour desservir ce territoire. De plus, la politique de la SNCF va plutôt dans le sens de la réduction (en particulier des trains de nuit) que de l'amélioration des services. Ne parlons pas de l'accès routier, le moins efficace et le plus polluant.

Par conséquent, les autorités ont 2 alternatives : soit laisser la côte d'Azur s'asphyxier économiquement comme un finistère difficilement accessible, soit accompagner le développement de ce territoire qui est un des fleurons de l'image de la France, une fierté vis à vis de l'international et une région où il fait bon vivre.
Développer les infrastructures aéroportuaires est dans ce contexte un acte responsable et citoyen.
Je suis POUR l'extension du terminal 2

observation N°696 déposée le 21/11/2019 à 14:27

pour moi un nouveau projet démesuré peu écologique couteux ,et dont l'intêret ne m'apparait pas être nécessaire pour la communauté niçoise je suis donc contre .

observation N°695 déposée le 21/11/2019 à 14:01

Je m'oppose au projet d’extension du terminal T2.2 de l'aéroport de Nice Côte d'Azur

Outre la pollution atmosphérique accrue +++, les nuissances sonores +++,

Quid des dossiers annexes ? les nouvelles infrastructures prévues ne sont pas
expliquées : que deviendront les rives du Var, où seront les nouvelles cuves ? Combien de camions de kérozene ?

Où et comment transporter les millions de personnes en plus ?
Réseaux de transport : circulation saturée, tram bondés, davantage de Ubert ?
hébergement, plus de AirB&B, moins d’habitations pour les nicois et augmentation des loyers,

espace public réduit au profits des touristes, les terasses et restaurants envahissent tout
etc…

Mais suffit de lire l’Avis de la Mission Régionale D’Autorité Environnemental pour comprendre que ce projet néfaste et dangereux, et le mémoire en réponse fait par ingérop ne me convainct pas

Je suis de plus en plus opposé au projet

observation N°694 déposée le 21/11/2019 à 13:59

Je m'oppose au projet d’extension du terminal T2.2 de l'aéroport de Nice Côte d'Azur

Outre la pollution atmosphérique accrue +++, les nuissances sonores +++,

Quid des dossiers annexes ? les nouvelles infrastructures prévues ne sont pas
expliquées : que deviendront les rives du Var, où seront les nouvelles cuves ? Combien de camions de kérozene ?

Où et comment transporter les millions de personnes en plus ?
Réseaux de transport : circulation saturée, tram bondés, davantage de Ubert ?
hébergement, plus de AirB&B, moins d’habitations pour les nicois et augmentation des loyers,

espace public réduit au profits des touristes, les terasses et restaurants envahissent tout
etc…

Mais suffit de lire l’Avis de la Mission Régionale D’Autorité Environnemental pour comprendre que ce projet néfaste et dangereux, et le mémoire en réponse fait par ingérop ne me convainct pas

Je suis de plus en plus opposé au projet

observation N°693 déposée le 21/11/2019 à 13:08

Bonjour,
Le but de cette extension est d'augmenter la fréquentation de l'aéroport.
Ceci va de fait augmenter le nombre de vols, le nombre d'usagés venant en voiture à l'aéroport.
Le département des Alpes Maritimes est déjà bien assez pollué (air, eaux, bruit, poussières en suspension). L'objectif de la mairie de Nice devrait dans un premier temps être d'améliorer la qualité de vie environnementale de ses habitants.
Cette surcharge de fréquentation ne va apporter que des désagréments aux habitants du département.

Merci de penser à la venir des habitants d'ici et de leurs descendances

observation N°692 déposée le 21/11/2019 à 12:44

Comment se fait-il que la géologie de cette plateforme fragile soit si peu évoquée alors qu'elle subit des enfoncements progressifs ?
Voir la thèse présentée en pièce jointe.
Ce projet me semble très lacunaire, sur ce point comme sur beaucoup d'autres.
Je m'y oppose fermement.

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dd6791f6a395.jpeg

observation N°691 déposée le 21/11/2019 à 12:29

Bonjour,
Habitant Nice ouest, travaillant sur Nice ouest, je suis confronté au quotidien à la présence de cet aéroport urbain.
Source de développement et de richesse pour le territoire, il génère également de nombreuses nuisances en termes de mauvaise qualité d'air et de bruit.
Entre 2008 et 2019, j'ai pu constater le nombre croissant de rotations, avec des porteurs de plus en plus gros, des départs de plus en plus tôt, des départs de plus en plus tard.

Pour poursuivre le développement de notre territoire et son désenclavement, je demande à nos pouvoir publics d’accélérer le développement du train (projet LNPCA).

Je suis CONTRE ce projet d’extension de l'aéroport de Nice T2.

observation N°690 déposée le 21/11/2019 à 12:25

Je suis contre cette extension qui va rajouter de la pollution et qui amènera encore plus de bruit pour les habitants du quartier

observation N°689 déposée le 21/11/2019 à 12:21

Il y a assez de pollution à Nice sans en rajouter avec ce projet démesuré

observation N°688 déposée le 21/11/2019 à 11:33

En tant qu'hôtelier nous entendons souvent, que nos clients se plaignent encore et encore de la qualité et de la convivialité des différents aéroports du monde. N'allons pas jusqu'on a des plaintes concernant l'aéroport de Nice, l'une des artères les plus importantes de notre région. Investissons à temps et préparons-nous pour l'avenir

observation N°687 déposée le 21/11/2019 à 10:57

Ce dossier est saucissonné. Voir cet article de Nice-Matin en date du 7 sept 2018 : ''nouveau dépôt pétrolier pour s'adapter au trafic en hausse''.
Pourquoi le projet d'augmentation de l'activité de l'aéroport de Nice Côte d'Azur est-il aussi segmenté ?
Il est ici question d'une extension de terminal, quand d'autres projets connexes ne sont pas inclus dans le dossier.
Et quid des coûts globaux ?
Je m'oppose à ce projet opaque.

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dd65ffd0193d.pdf

observation N°686 déposée le 21/11/2019 à 09:55

Je suis POUR ce projet qui s'inscrit dans la lignée des evolutions de notre aéroport ces dernières années. Notre région et son tourisme en sont impactés positivement.

observation N°685 déposée le 21/11/2019 à 09:38

Depuis plusieurs années des « contrats du siècle » passés par Airbus et Boeing (un peu moins pour ce dernier depuis les déboires du 737 max) sont révélateurs d’un secteur aérien en pleine expansion. Notre département n’y échappe pas. C’est une véritable fuite en avant qu'il faut stopper.

Le constat : un mode de déplacement réservé à une minorité
Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 4 milliards de passagers en 2017 dans le monde avec une croissance annuelle qui tourne autour de 5 %. Les prévisions sont dans le prolongement de cette croissance avec la barre des 8 milliards de passagers dès 2037, des perspectives de croissance pour l’industrie aéronautique qui apparaissent presque sans limite.
Mais cette croissance est surtout le fait des pays les plus riches et des nouvelles puissances, comme la Chine. L’aéroport de Nice, d’une certaine manière, en est l’illustration, avec une progression de 10 millions de passagers en 2006 à plus de 14 millions en 2018. Et l’extension envisagée de l’aéroport est de porter le trafic à plus de 20 millions de passagers. L’usage de l’avion est avant tout un transport de riches. Selon l’institut de recherche américaine World watch en 2006 seuls 5 % des habitants de la planète avaient pris au moins une fois l’avion dans leur vie. En tenant compte de l’augmentation du trafic cette proportion a augmenté, mais concerne au mieux 8 à 10 % de la population. En France une enquête de la Direction générale de l’aviation civile pointe que les cadres supérieurs et indépendants représentent 50 % des passagers contre seulement 2 % pour les ouvriers.

Une fiscalité avantageuse
Avions plus gros, meilleurs taux de remplissage, mais surtout une fiscalité très favorable. Ainsi l’aérien vole au kérosène qui est un carburant qui échappe à la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). Manque à gagner pour le budget de la nation : entre 3 et 4 milliards d’euros. Mais en plus le kérosène, en vertu d’une directive européenne, est exempté de TVA. Et comme l’aérien est l’enfant gâté de l’Europe libérale même sur les questions d’émission carbone, le secteur aérien est doté de 82 % de quotas à titre gratuit… et ainsi de suite comme par exemple la réduction de la taxe foncière sur les aéroports.

Explosion des émissions de C02
À l’heure où l’urgence climatique est clamée sur tous les toits et par quasiment tout le monde il ne devient pas moins stupide de jouer la carte du tout aérien. Là encore les chiffres sont éloquents. Les émissions de Co2 en lien avec le trafic aérien ont progressé de 57 % entre 2000 et 2016, plus vite que la progression des émissions totales (+39 %). Finalement l’impact du trafic aérien sur les gaz à effet de serre (GES) serait de l’ordre de 4 à 5 % aujourd’hui et pourrait atteindre les 16 % d’ici à 2050. Dans le cas de l’aéroport de Nice, dans une configuration géographique bien particulière (aéroport coincé entre montagne et mer) et dans une zone urbaine (le littoral) très dense l’impact environnemental est encore plus dramatique.

L'impact du réchauffement climatique sur les aéroports du département
C’est un sujet tabou, que presque personne n’ose aborder et pourtant la question se pose. Quel sera l’impact de l’augmentation du niveau de la Méditerranée, d’ici quelques décennies, pour les deux aéroports des Alpes-Maritimes (Cannes-Mandelieu et Nice) ? Les simulations sont éclairantes. Pour un scénario avec une hausse de 0,7 mètre l’aéroport de Nice sera en partie submergé, celui de Cannes Mandelieu le sera totalement. Il est assez surprenant que cette possibilité soit (pour l’instant) totalement ignorée des décideurs.

Créer une alternative à l’aérien
La fuite en avant du trafic aérien pose donc un certain nombre de questions, d’ordre général : comme le développement du surtourisme pour une frange somme toute assez réduite de la population par exemple. Il est des problématiques plus spécifiques à notre territoire. Le fait que les Alpes-Maritimes soient d’une certaine manière enclavée, par un réseau ferroviaire qui est depuis très longtemps inadapté aux besoins, a favorisé l’explosion du trafic aérien. Et ce n’est pas un hasard si depuis 1964 l’aéroport de Nice est le premier de province (premier sans discontinuité depuis 1986). Une alternative au développement sans fin du trafic aérien, bien plus polluant que le rail, passe, entre autre, par un renforcement de l’offre ferroviaire, en terme de maillage du territoire, d’amélioration des dessertes et de tarifications bien plus attractives...

Pour toutes ces raisons je suis contre une énième extension de l'aéroport de Nice.
Robert Injey (Ancien conseiller municipal de Nice )

observation N°684 déposée le 21/11/2019 à 08:59

Je suis POUR ce projet. Il permettra à la ville de NICE et à la REGION d'être plus accessible; le transport routier et ferroviaire, ne pouvant apporter beaucoup plus qu'aujourd'hui. Cela permettra un développement économique indéniable.

observation N°683 déposée le 21/11/2019 à 08:53

Les Niçois s’étaient prononcé contre la privatisation de leur aéroport sous sa forme présente.
Ils n’ont pas été écoutés et on leur demande aujourd’hui leur avis sur une extension qui vise à profiter aux entreprises privées gestionnaires, avant semble t’il de renforcer un rayonnement international de Nice au détriment de ses résidents historiques.
Cette extension va concerner les vols internationaux et particulièrement le public des « nouveaux nomades » qui, dans le meilleur des cas voyagent pour faire leur humanité ( Jamais je n'ai tant pensé, tant existé, tant vécu, tant été moi-même, si j'ose ainsi dire, que dans les voyages que j'ai faits seul ou à pied. JJ Rousseau ) en mode express, et dans le pire, viennent pour le business apportant plus d’inflation réelle des pays qu’ils parcourent que d’aide aux économies locales.
La progression précédente de l’ANCA a été magnifique et lui a fait atteindre une taille qu’on peut estimer critique, tant que ne seront apportées des consolidations salutaires des usages et des réglementations :
Fiscalisation écologique sèche des vols intérieurs,
réglementation drastique des ressources complémentaires des compagnies aériennes en matière d’épandages chimiques avec contrôles citoyens,
renforcement des infrastructures de sécurité pour rendre le risque terroriste de grande ampleur extrêmement improbable,…
Non, nous n’irons pas vers le nouvel ordre mondial au pas de charge et sans réfléchir.
Il est trop tôt pour ce projet qui ne trouve sens que dans la concurrence et rivalité économique entre grandes cités pour l’intensification de relations commerciales internationales forcément moins encadrées et contrôlées ou contrôlées par des intérêts non souverains et donc contraires aux intérêts des mono-citoyens, les plus concernés par ce type de consultation.

observation N°682 déposée le 21/11/2019 à 04:23

Sans remettre en cause l'opportunité d'envisager l'extension d'un aéroport et de procéder à son agrandissement dans le respect des réglementations en vigueur, j'attire votre attention sur l'impact que cet aéroport peut avoir sur le milieu marin d'une part et sur la contrariété de cette extension à des documents de planification d'autre part.

D'une part, l'extension d'un aéroport est générateur de nuisances nombreuses de nature à perturber des espèces protégées, générer de la pollution ou artifialiser le littoral (puisqu'une telle extension impliquera mécaniquement des travaux de génie civil). Des associations environnementales sauront apporter des éléments plus précis

D'autre part, en matière de planification en mer, je rappelle l'existence du document stratégique de façade Méditerranée, véritable document de planification en mer, approuvé depuis octobre 2019 (après deux ans de co-construction, consultation etc., notamment de la métropole de Nice) et intégralement opposable (rapport synthétique comme ses annexes). Une de ses annexes évoque un objectif stratégique (annexe 4, objectif A6) de maîtrise de l'artificialisation dans des aires marines protégées, laquelle ne peut être supérieure à 0,1%.
http://www.dirm.mediterranee.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/def_annexe4_objectifs_indicateurs_0919_compresse.pdf

L'extension aéroportuaire se traduirait par une artificialisation impactant un arrêté de protection de biotope, qui constitue à ce jour une catégorie d'aire marine protégée avec un niveau de protection fort : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000038529723&categorieLien=id

Encadrer l'artificialisation dans des zones spécifiques pour l'autoriser, par dérogation à un besoin de protection des espèces protégées et du milieu de manière générale, serait incompréhensible.

observation N°681 déposée le 21/11/2019 à 01:29

Je suis contre l'extension de l'aéroport
de Nice

observation N°680 déposée le 21/11/2019 à 00:53

Je m'oppose à l'extension du T2 de l'aéroport de Nice car cela est incompatible avec les objectifs de la COP21. Nice est déjà une ville asphyxiée et il est indécent d'imaginer un aéroport toujours plus grand pour le bénéfices de quelques-uns et au détriment de la santé publique. Sans compter les risques d'inondations! À quand une vraie réflexion pour un tourisme durable, intelligent et respectueux de l'environnement?

observation N°679 déposée le 20/11/2019 à 23:29

Je suis contre l'extension du terminal 2 de l'aéroport de Nice car l'état d'urgence climatique a été décrété par la Métropole .
Comment réduire de quarante pour cent les gaz à effet de serre comme le préconise la déclaration avec 4 millions de passagers et 8800 véhicules supplémentaires par jour en direction du T2 ?

observation N°678 déposée le 20/11/2019 à 23:28

Bruit, pollution, saturation, déchets, eaux usées et gaz à effet de serre : voilà ce qui va rester de ce superbe projet de technocrate.
Les Niçois n'en veulent pas.
Non aux 18 ou 21 millions de touristes en goguette. Non aux norias d'avions toute l'année, sur un rythme estival.
Pourquoi ces plus de 21 millions de passagers en 2030 et le projet de Terminal 3 sont-ils si discrètement indiqués dans le rapport ?
Non à ce projet !

observation N°677 déposée le 20/11/2019 à 23:25

Quel est le coût global de ce projet ? Pourquoi ne sait-on rien sur ce point qui peut avoir des incidences sur la procédure entre enquête publique locale et débat public national (CNDP) ? Pourquoi si peu de transparence ? Et qu'en est-il des projets dont je viens d'entendre parler : par exemple le projet de dépôt pétrolier dans l'enceinte de l'aéroport, mais proche des routes et des habitations niçoises ?
Je suis opposée à ce projet.

observation N°676 déposée le 20/11/2019 à 21:58

Les derniers rapports, relayés par les médias mondiaux, viennent de confirmer en novembre 2019, que le réchauffement climatique allait dépasser les +2 degrés.
Or le Plan Climat de la Métropole Nice Côte d'Azur (PCAET) présente une carte du littoral à l'horizon 2100 sous une augmentation de +2°C : l'aéroport de Nice est totalement submergé. Conclusion : l'aéroport de Nice passera sous l'eau bien avant 2100.
Question aux porteurs du projet d'extension : prévoyez-vous des barrières anti-submersion tout autour de l'aéroport de Nice comme à Venise (système inopérant mais extrêmement coûteux) ?
Arrêtons les bêtises d'enfants gâtés et addicts à la croissance et aux énergies fossiles : STOP à ce projet climaticide. L'enjeu du climat est bien supérieur aux petits intérêts des commerçants et hôteliers.
Non catégorique à ce projet.

observation N°675 déposée le 20/11/2019 à 21:39

Ce projet accompagne logiquement le développement économique de notre territoire. Il est également le garant de notre attractivité future et de notre rayonnement international.
Les règles et les conditions propres à l'environnement liees à ce projet doivent être réunies et contrôlées.
Elles sont aussi et surtout l'affaire de tous : acteurs de l'innovation et du transport, service public, maitrise citoyenne de nos comportements en matière de déplacement.

Je suis pour ce projet. A nous d'en démontrer la gestion responsable.

observation N°674 déposée le 20/11/2019 à 20:28

Vu les nuisances déjà existantes, ( bruit insupportable selon les vents, pollution particules fines, et odeurs toujours en fonction des vents )
une augmentation du trafic augmenterait ces nuisances qui gâchent notre vie.
Alors qu'on culpabilise les propriétaires de voitures agées parce qu'elles polluent trop, on veut augmenter le trafic des avions alors qu'ils polluent beaucoup plus.....on marche sur la tête. On ne doit pas tout sacrifier pour l' appat du gain.

Je suis résolument contre cette extention.

H CURTI

observation N°673 déposée le 20/11/2019 à 20:00

non à l'extension.je ne veux pas de pollution supplémentaire.

observation N°672 déposée le 20/11/2019 à 19:56

Ce projet d'extension va a l'encontre du Plan Climat de la métropole Nice Cote d'Azur et des Accords de Paris. Je suis absolument CONTRE. L'autoriser entrainera une hausse de CO2 émis, donc plus de pollution. A l'heure où les grandes villes Françaises et Européennes réfléchissent a de nouveaux moyens de mobilité ayant pour objectifs la réduction des émissions de GES et l'amélioration du bien être de leurs habitants, ce projet d'extension va totalement a contre courant de la transition écologique. Il y a URGENCE CLIMATIQUE, et les élus doivent faire face a leurs responsabilités, montrer du courage et être innovant en repensant le vieux modèle.
La ville de Nice est une des plus polluée de France, en plus d’être déjà asphyxiée par trop de touristes.

observation N°671 déposée le 20/11/2019 à 19:54

Je suis totalement contre ! La réduction des gaz à effet de serre est vitale et on nous parle d'augmenter la pollution en CO² ! Alors NON à ce projet !

observation N°670 déposée le 20/11/2019 à 19:33

Contre l'extension du terminal 2 de l'aéroport, qui pollue déjà beaucoup trop la ville de Nice! Il suffit d'essayer de regarder les montagnes depuis la côte l'été ! la pollution (et l'humidité de l'air) cache les massifs du Mercantour! Promouvoir les transports en commun moins polluants comme le train serait beaucoup plus judicieux!

et puis où le construire?
sur le delta du Var? on se souvient du tsunami de 79 qui a eu lieu lorsque le delta s'est effondré à cause des travaux d'extension des pistes!
dans la vallée du Var? déjà inondable et inondée à chaque petite pluie? si l'eau ne ruisselle plus correctement (ce qui est déjà le cas, il suffit de se souvenir des pluies d'il y a 2 semaines) il faudra prévoir de faire atterrir des hydravions !

bref, ce serait une nouvelle erreur de la métropole que d'agrandir l'aéroport !

observation N°669 déposée le 20/11/2019 à 19:01

Bonjour,

Je suis pour cette extension de l'Aéroport.

En effet, cela permettrait une meilleure prise en charge des passagers car aujourd'hui la capacité d'accueil des passagers atteint ses limites. Il est facile de le constater au vue des nombreuses saturations au contrôles des passeports dues à l'affluence de plus en plus importante des touristes. Si l'aéroport veut maintenir son niveau d'accueil, cela me semble primordial.

Cela n'en sera que plus bénéfique pour notre belle région qui reste attractive depuis tant d'années. Les retombées économiques seront importantes.

Il est vrai que cela va à l'encontre des préoccupations écologiques mais l'innovation technologique aidant, les différents acteurs de l'industrie aéronautique se mobilisent également pour concevoir des appareils moins gourmands en carburant, et également moins bruyant.

observation N°668 déposée le 20/11/2019 à 18:43

L'extension du terminal 2 de l'aéroport de Nice est un beau projet de développement pour la région. Un enjeu commun et au bénéfice de tous, car la compétitivité de la plateforme et la qualité des services qu’elle propose sont autant de leviers pour la croissance de l’économie régionale. Un aéroport attractif participe à l’essor du tourisme local en attirant les tour-opérateurs étrangers ; il facilite également la prospection de nouveaux marchés pour les entreprises locales, grâce à l’ouverture de lignes aériennes.
D'autre part l'industrie aéronautique, consciente des nuisances actuelles qu'elle génère, se mobilise plus que jamais dans l'innovation et la conception d'avions moins bruyants, moins polluants et plus économes en énergie. Le programme Clean Sky, lancé en février 2008 par le Conseil consultatif européen ACARE, a d’ailleurs fixé des objectifs ambitieux à l’horizon 2020 : moitié moins de rejets de CO2, 80 % d’oxydes d’azote en moins (NOx), un bruit lui aussi diminué de moitié, le tout avec une conception écologique du cycle de vie des produits (fabrication, maintenance, recyclage..)

observation N°667 déposée le 20/11/2019 à 18:24

Je suis pour

observation N°666 déposée le 20/11/2019 à 18:19

Ce projet est indispensable au developpement economique de notre departement deja fortement pénalisé par l'abscence d'infrastructures ferroviaires et routieres à la hauteur des besoins des habitants, acteurs economiques et touristes
Je suis pour

observation N°665 déposée le 20/11/2019 à 17:55

Bonjour,

Au vu de la saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…) il est nécessaire de maintenir un bon fonctionnement de cet aéroport en termes de confort, sûreté, sécurité. De prévoir son évolution en terme de capacité pour les années à venir. Un équipement indispensable pour les gens des Alpes Maritime pour se déplacer en France et à l'internationale.
Il est important d'anticiper l'avenir afin d'être toujours compétitif. Pour rappel notre département vie du tourisme.

Merci

observation N°664 déposée le 20/11/2019 à 17:34

Non à l'extention de l'aéroport
Pollution atmosphérique
pollution sonore
pollution due à l'augmentation des déchets
Augmentation des morts prématurées

observation N°663 déposée le 20/11/2019 à 17:18

Je m'oppose au projet d’extension du terminal T2.2 de l'aéroport de Nice Côte d'Azur:

Outre les problèmes mentionnés dans les diverses observations (i) pollution des sols, de l'eau, de l'air, ii) imperméabilisation de sols, iii) nuisances sonores, iv) nuisances environnementales biologiques (ornitologie, biologie marine, etc...), v) à l'encontre de la logique environnementaliste contre le traffic aérien et les enjeux économiques liés, vi) accentuation d'un tourisme de masse, qui lui aussi économiquement parlant va à l'envers de dernières prises de conscience (perte du caractère authentique d'un lieu trop touristique)) il faut aussi prendre en compte l'impact sur le Var.

Il est très connu en géologie que la modification de l'embouchure d'un cours d'eau va impliquer des répercussions sur ses caractéristiques, comme par exemple les processus d'érosion et de sédimentation. Il s'agit des rôles principaux d'un cours d'eau sur la surface de la Terre: c'est donc le cours d'eau qui va façonner le paysage à une échelle de temps courte et donc humaine. Le paysage va ainsi avoir des répercussions sur divers risques naturels: phénomènes d'inondation, de glissements de terrain et qui peuvent engendrer des tsunamis)
- érosion (érosion préférentielle et donc déstabilisation de la pente et donc de la marge, peu développée à Nice et donc proche du littoral exemple: glissement et Tsunami il y a un peu plus de 30 ans
- sédimentation : à son embouchure (ensablement lié au dépôt du Var à Saint Laurent depuis une dizaine d'année (déplacement du cône alluvial)), mais aussi sur son intégralité depuis sa source: érosion et sédimentation sur le long de la rivière.

Il serait plus intéressant économiquement de permettre aux autres réseaux, eux saturés, de se développer (Nice est vraiment isolée lorsque l'on veut utiliser d'autres transports. Il est évident que la politique de la métropole Nice Côte d'Azur va dans ce sens. Mais à terme, cette politique va tendre à véritablement isoler notre belle région).

observation N°662 déposée le 20/11/2019 à 17:16

L'extension de l'Aéroport Nice Côte d'Azur me semble devoir être une nécessité.
Le tissu économique local dépend en grande partie du tourisme de plus l'absence d'une ligne de Tgv en site propre ne permet pas une offre alternative.

observation N°661 déposée le 20/11/2019 à 17:04

La réduction des GES doit être au coeur des décisions publiques. Accroître de 4 millions de voyageurs la fréquentation de l'aéroport NCA ne peut qu'entraîner un accroissement de la pollution en CO², COV et HAP par les vols, les transports de voyageurs, les travaux et aménagements aéroportuaires et de voirie. C'est un projet de début du XXème siècle qui fait fi des menaces qui pèsent sur le climat, la santé des riverains (et de tous les Niçois) et l'avenir de la région. A rejeter absolument, pour notre descendance !

observation N°660 déposée le 20/11/2019 à 16:35

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car
le droit français évoque un principe de précaution selon lequel l’absence de certitudes, compte tenu des
circonstances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l’adoption de mesures
effectives proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à
l’environnement à un coût économiquement raisonnable. Ce principe de précaution, qui relève en France
du droit positif depuis la loi Barnier du 2 février 1995 et qui a aujourd’hui valeur constitutionnelle depuis
l’intégration de la Charte de l’environnement dans la loi constitutionnelle du 1er mars 2005 s’impose,
depuis l’arrêt d’Assemblée du Conseil d’Etat Association coordination interrégionale stop THT du 12 avril
2013. Cet arrêt est clair : une opération qui méconnaît le principe de précaution ne peut être légalement
décidée par les pouvoirs publics.
Pourquoi le principe de précaution constitutionnel ne pourrait-il pas être opposé à ce projet ?

observation N°659 déposée le 20/11/2019 à 15:59

Non à l'extension de l'aéroport :
Pollution athmosphérique,
sonore,
gestion des déchets,
Augmentation des 500 morts prématurées par an,
Nice a déjà un aéroport en ville .En augmenter la capacité est trop dangereux.

observation N°658 déposée le 20/11/2019 à 15:55

Les autres réseaux de transport sont saturés, pas de tgv nous avons besoin de garder et maintenir un bon niveau en terme de confort, sécurité.
Dirigeant un hôtel proche de l'aéroport, son attractivité confortera des emplois dans mon entreprise.
Son niveau de service et d'accès doivent permettre de développer son niveau d'accueil et de fréquentation
l'aéroport doit d'être de dimension internationale.

observation N°657 déposée le 20/11/2019 à 15:40

Surpris de l'existence même d'un tel projet qui va à l'encontre des engagements de la COP 21, de la nécessité vitale pour notre descendance de tenter d'arrêter les perturbations climatiques, j'ai lu très attentivement les trois pièces du Volume 2 - Dossier environnemental.
L'avis de la MRAE, bien qu'exprimé avec pondération, a étayé mes craintes et accru ma consternation, d'autant que j'ai connu directement, ainsi que mes élèves, dans les années 80, l'extraordinaire richesse et diversité de la flore et de la faune de la ripisylve.
Le mémoire en réponse ne m'ayant aucunement rassuré, et, bien que simple citoyen, je me permets d'exprimer mon total désaccord avec ce projet d'extension aéroportuaire quand l'urgence climatique et environnementale est de réduire les déplacements au plus tôt.

observation N°656 déposée le 20/11/2019 à 15:39

Bonjour
J'ai 17 ans et je suis ecodélégué dans mon lycée.. Ma responsabilité est de faire partager à mes copains que dans chacun de nos gestes nous sommes responsables de l'avenir de la Planète.Alors, on nous recommande le tri sélectif, les transports en commun, d'éteindre les lumières et de ne pas gaspiller l'eau.
Je crois que l'on se moque de nous si, à côté de ça des gens décident d'augmenter le nombre d'avions sur Nice et le nombre de taxis ou d'Uber qui aménerons des millions de passagers en plus à l'aéroport, des millions de touristes qui ne trieront pas leurs déchets, qui n'éteindront pas la lumière, et qui gaspilleront l'eau.
Comme l'a dit Greta Thunberg à Macron et à l'assemblée nationale, changeons notre mode de vie et nos objectifs économiques.Elle a été applaudie!
Pour mon avenir et celui de mes copains, je suis contre ce projet.

observation N°655 déposée le 20/11/2019 à 15:33

Je suis contre le projet d'extension de l'aéroport de Nice.
Je suis contre l'augmentation de la pollution, contre l'augmentation des nuisances sonores, contre l'augmentation du nombre de touristes, contre l'augmentation induite de la circulation et de la pollution qui vas avec.

observation N°654 déposée le 20/11/2019 à 14:41

Une extension de l'aéroport de Nice est indispensable pour l'activité économique de la Côte d'Azur. Je suis donc globalement favorable à ce projet d'extension dans la mesure où :
1° Il n'implique aucune nouvelle infrastructure significative pour les avions (aires de stationnement, pistes)
2° Il autorise la perspective raisonnable d'une augmentation de 30% du nombre de passagers

En compensation des impacts négatifs principaux qui sont sur les transports au voisinage de l'aéroport, un renforcement très sensibles des accès sera à envisager :
- Prévoir des dessertes directes du Tram depuis et vers Saint Augustin et Saint Laurent du Var
- Prévoir un très très net renforcement des accès par bus. Aujourd'hui il est très difficile de venir en bus depuis les communes de l'ouest (liaisons rares et désespérément lentes). Et de plus il faut prévoir une ou des aires d'arrêt dédiée sur la promenade des Anglais (les ralentissements provoqués par les arrêts de bus actuels sont mal tolérés, il ne faut pas s'en étonner !)
- Prévoir une amélioration sensible de l'infrastructure routière : accès direct depuis et vers la voie rapide, accès direct depuis et vers l'A8 ouest (l'échangeur reconstruit récemment est déjà totalement saturé)

observation N°653 déposée le 20/11/2019 à 14:05

La fédération PCF 06 s'oppose au projet d'extension de l'aéroport, qu'il estime contraire à l'intérêt général de la population.
Dans l'agglomération niçoise, la qualité de l'air est déjà très mauvaise avec 68 jours par an de qualité médiocre ou mauvaise. Mais à l'entrée ouest de Nice, au niveau de l'aéroport, les niveaux d'alerte en GES, particules fines et autres polluants sont encore plus souvent dépassés.Augmenter le nombre de passagers s'accompagnera obligatoirement de l'augmentation du nombre de vols avec les pollutions atmosphériques mais aussi les nuisances sonores sur tout le littoral. Il y aura aussi de nouveaux vols entre 23 heures et 6 heures du matin.
Depuis la privatisation de l'aéroport, la course à la rentabilité s'est accrue, la société privée gestionnaire cherche par tous les moyens à gagner plus d'argent. La qualité de vie des maralpins n'entre pas dans son cahier des charges.
En réduisant les galeries commerciales "Duty Free" de l'aéroport, beaucoup d'espace pourrait être gagné pour améliorer le confort des passagers sans recourir à l'extension.
La ville de Nice fait déjà l'objet de 3 procédures contentieuses relatives à la pollution de l'air (commission européenne et conseil d'état). La hausse du trafic aérien, et du trafic routier induit la mettrait encore plus dans l'illégalité quand à la protection sanitaire des populations.
Le protocole de Paris sur la réduction des GES, le plan Climat du gouvernement, ceux de Nice, de la Métropole, de la Région apparaissent comme des opérations de communication sans aucun effet sur les décisions qui sont prises.
Accueillir 7,5 millions de passagers supplémentaires en 2030, c'est avoir en moyenne 60 000 habitants supplémentaires dans le département. L'approvisionnement en Eau, en Energie, les déplacements supplémentaires, le traitement des eaux usées, des déchets, les pollutions , les constructions touristiques, l'imperméabilisation des sols... c'est la course à la catastrophe.
Développer l'attractivité touristique alors qu'aujourd'hui le taux d'occupation des hôtels est déjà très élevé, c'est favoriser encore les hébergements du type Airbnb, au détriment de l'accès au logement des habitants.
Le document soumis à l'enquête minimise systématiquement les conséquences du projet. Il est fait état de compensation sur le bilan carbone sans aucune précisions. Les réponses apportées aux remarques pertinentes de l'autorité environnementale sont indigentes.
Une alternative au développement sans fin du trafic aérien, bien plus polluant que le rail, passe entre autre par un renforcement de l'offre ferroviaire, en terme de maillage du territoire, d'amélioration des dessertes et de tarifications bien plus attractives.
La fédération PCF 06 s'oppose au projet d'extension de l'aéroport, qu'il estime contraire à l'intérêt général de la population.

observation N°652 déposée le 20/11/2019 à 13:56

Dans l'agglomération niçoise, la qualité de l'air est déjà très mauvaise avec 68 jours par an de qualité médiocre ou mauvaise. Mais à l'entrée ouest de Nice, au niveau de l'aéroport, les niveaux d'alerte en GES, particules fines et autres polluants sont encore plus souvent dépassés.
Augmenter le nombre de passagers s'accompagnera obligatoirement de l'augmentation du nombre de vols avec les pollutions atmosphériques mais aussi les nuisances sonores sur tout le littoral. Il y aura aussi de nouveaux vols entre 23 heures et 6 heures du matin.
Depuis la privatisation de l'aéroport, la course à la rentabilité s'est accrue, la société privée gestionnaire cherche par tous les moyens à gagner plus d'argent. La qualité de vie des maralpins n'entre pas dans son cahier des charges.
En réduisant les galeries commerciales "Duty Free" de l'aéroport, beaucoup d'espace pourrait être gagné pour améliorer le confort des passagers sans recourir à l'extension.

La ville de Nice fait déjà l'objet de 3 procédures contentieuses relatives à la pollution de l'air (commission européenne et conseil d'état). La hausse du trafic aérien, et du trafic routier induit la mettrait encore plus dans l'illégalité quand à la protection sanitaire des populations.
Le protocole de Paris sur la réduction des GES, le plan Climat du gouvernement, ceux de Nice, de la Métropole, de la Région apparaissent comme des opérations de communication sans aucun effet sur les décisions qui sont prises.
Accueillir 7,5 millions de passagers supplémentaires en 2030, c'est avoir en moyenne 60 000 habitants supplémentaires dans le département. L'approvisionnement en Eau, en Energie, les déplacements supplémentaires, le traitement des eaux usées, des déchets, les pollutions , les constructions touristiques, l'imperméabilisation des sols... c'est la course à la catastrophe.
Développer l'attractivité touristiques alors qu'aujourd'hui le taux d'occupation des hôtels est déjà très élevé, c'est favoriser encore les hébergements du type Airbnb, au détriment de l'accès au logement des habitants.
Le document soumis à l'enquête minimise systématiquement les conséquences du projet. Il est fait état de compensation sur le bilan carbone sans aucune précisions. Les réponses apportées aux remarques pertinentes de l'autorité environnementale sont indigentes.
Une alternative au développement sans fin du trafic aérien, bien plus polluant que le rail, passe entre autre par un renforcement de l'offre ferroviaire, en terme de maillage du territoire, d'amélioration des dessertes et de tarifications bien plus attractives.
La fédération PCF 06 s'oppose au projet d'extension de l'aéroport, qu'il estime contraire à l'intérêt général de la population.

observation N°651 déposée le 20/11/2019 à 13:52

Dans l'agglomération niçoise, la qualité de l'air est déjà très mauvaise avec 68 jours par an de qualité médiocre ou mauvaise. Mais à l'entrée ouest de Nice, au niveau de l'aéroport, les niveaux d'alerte en GES, particules fines et autres polluants sont encore plus souvent dépassés.
Augmenter le nombre de passagers s'accompagnera obligatoirement de l'augmentation du nombre de vols avec les pollutions atmosphériques mais aussi les nuisances sonores sur tout le littoral. Il y aura aussi de nouveaux vols entre 23 heures et 6 heures du matin.
Depuis la privatisation de l'aéroport, la course à la rentabilité s'est accrue, la société privée gestionnaire cherche par tous les moyens à gagner plus d'argent. La qualité de vie des maralpins n'entre pas dans son cahier des charges.
En réduisant les galeries commerciales "Duty Free" de l'aéroport, beaucoup d'espace pourrait être gagné pour améliorer le confort des passagers sans recourir à l'extension.

La ville de Nice fait déjà l'objet de 3 procédures contentieuses relatives à la pollution de l'air (commission européenne et conseil d'état). La hausse du trafic aérien, et du trafic routier induit la mettrait encore plus dans l'illégalité quand à la protection sanitaire des populations.
Le protocole de Paris sur la réduction des GES, le plan Climat du gouvernement, ceux de Nice, de la Métropole, de la Région apparaissent comme des opérations de communication sans aucun effet sur les décisions qui sont prises.
Accueillir 7,5 millions de passagers supplémentaires en 2030, c'est avoir en moyenne 60 000 habitants supplémentaires dans le département. L'approvisionnement en Eau, en Energie, les déplacements supplémentaires, le traitement des eaux usées, des déchets, les pollutions , les constructions touristiques, l'imperméabilisation des sols... c'est la course à la catastrophe.
Développer l'attractivité touristiques alors qu'aujourd'hui le taux d'occupation des hôtels est déjà très élevé, c'est favoriser encore les hébergements du type Airbnb, au détriment de l'accès au logement des habitants.
Le document soumis à l'enquête minimise systématiquement les conséquences du projet. Il est fait état de compensation sur le bilan carbone sans aucune précisions. Les réponses apportées aux remarques pertinentes de l'autorité environnementale sont indigentes.

observation N°650 déposée le 20/11/2019 à 13:40

la communication faite aurait méritée plus de clarté s'agissant de l'extension du terminal et non pas des pistes.
ce projet est indispensable au developpement economique de notre departement deja fortement pénalisé par l'abscence d'infrastructures ferroviaires et routieres à la hauteur des besoins des habitants, acteurs economiques et touristes

observation N°649 déposée le 20/11/2019 à 13:31

L'enquête organisée dans le cadre de l'instruction de la demande de permis de construire n°PC 006 088 19 S0049 relative à l'extension du terminal T2.2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur et au titre de l’article R423-57 du code de l’urbanisme et des articles L123-2 et R123-2 du code de l’environnement a retenu toute mon attention.

La société anonyme SA Aéroport de la Côte d’Azur demande à la Métropole l’extension du terminal T2.2 dans la continuité des niveaux existants comprenant la construction d’un hall d’enregistrement côté ville, d’un tri bagage et d’une jetée constituée de halls d’embarquement (création de 6 nouvelles salles) et de débarquement côté piste, pour une surface de plancher créée de 25211 m², portant la surface de plancher totale à 97765m². Ce projet vise à répondre à l’augmentation du trafic aérien prévu et à accueillir 4 millions de passagers supplémentaires.

A la lecture des observations des habitants concernés et des avis motivés comme l'Autorité Environnementale, je pense que l'autorisation du permis de construire par la métropole aura trop de conséquences négatives sur la vie des gens par rapport au bienfait économique

observation N°648 déposée le 20/11/2019 à 13:29

Je suis contre tout agrandissement de cet aéroport qui est pour ainsi dire intra muros, la côte d'azur est ultra polluée par la circulation terrestre notamment à cause des camions qui traversent nos départements pour aller d'Italie en Espagne, la pollution remonte jusque dans les vallées de l'arrière pays Niçois et Mentonnais, sans rajouter de pollution supplémentaire avec les avions.

observation N°647 déposée le 20/11/2019 à 13:12

Je soutiens le projet d'extension du terminal T2.2 de l'aéroport de Nice car cela va dans le sens du développement des grandes agglomérations et du transport. Pour la circulation, il y le tram et bientôt la gare multimodale. Et les avions consomment de moins en moins de kérosène.

observation N°646 déposée le 20/11/2019 à 13:00

Contre!
Nice est devenue irrespirable,j'habite le quartier du port et nous sommes entre les énormes bateaux,les avions sans cesse,et les camions (nuit et jour) qui descendent la rue Arson.
Alors NON à intensifier les vols,Non au tout tourisme,Non à Nice qui n'est plus qu'un énorme restaurant et autres boutiques pour touristes,Non à la mégalomanie.
Nice est belle préservons la

observation N°645 déposée le 20/11/2019 à 12:21

Contre.
35 ans que je vis au dessus des passages d'avion à Antibes. Un avion toutes les 2 min. De 7h à 23 non stop. C'est infernal. On développe l'aérien alors que l'on sait qu'il est extrêmement polluant, le kérozène est détaxé, les aéroports nationaux, bien commun, sont vendus à des intérêts privés... Même la ville de Nice vend ses parts !
Pendant ce temps, des lignes de chemin de fer se meurent comme dans la Roya, il manque des bus dans tout le département. Nice est la ville de France la plus polluée au niveau de l'air. Combien de morts des suites de problèmes respiratoires liés à la pollution de l'air ? Depuis sa création l'aéroport ne cesse d'être une catastrophe environnementale. Les riverains vivent avec les odeurs de kérosène (Arénas, Moulins...), l'extension de l'aéroport a déjà provoqué un raz de marée en 1979 !
Ça suffit !

observation N°644 déposée le 20/11/2019 à 11:39

Contre. Contre. Contre
Pollution atmosphérique, sonore, visuelle, économique ,écologique ,touristique
Déjà plus d’un avion toute les 5 minutes qui survole la ville...beaucoup trop.
Déjà beaucoup trop de touristes qui modifient trop l’économie d’une ville.
Plus de logements disponibles car location courte durée ...Commerces pour touristes..etc
Le projet de transférer une partie de l’activité portuaire dans cette zone me paraît plus opportune.Si un agrandissement des pistes est possible, pourquoi pas des quais de débarquement des paquebots ..
Ou un TGV reliant les villes du Sud, Avignon puis Paris, MARSEILLE puis Barcelone etc
Donc Non Non et Non

observation N°643 déposée le 20/11/2019 à 11:17

Je suis contre, nous sommes actuellement déjà saturé. La réception des voyageurs supplémentaires seront en difficultés pour aller et sortir de l'aéroport. Les structures extérieures ne sont et ne seront pas adaptées. Déjà partant, moi-même, de l'aéroport samedi 9 novembre nous étions plus de 500 à prendre l'avion seulement deux fonctionnaires de police aux frontière au contrôle des passeport (une heure d'attente sans pouvoir s’asseoir).Accès à l'aéroport avec des difficultés d’accès à cause d'embouteillage . Demain avec plus de 20 millions de passagers on va tous s'étouffer sans parler de la pollution atmosphérique que cela occasionne.

observation N°642 déposée le 20/11/2019 à 11:12

Le traffic aérien est un mode de transport polluant et émetteur de gaz à effet de serre. L'heure n'est plus à son expansion. Le fait que l'aeroport de Nice soit le second aéroport de France pour la 5eme ville est une abération qu'il ne faut pas encourager.
Le projet de Ligne Nouvelle Provence Cote d'Azur est plus opportun, pour à la fois désenclaver le département et favoriser les trajets quotidien, ce de façon propre.

observation N°641 déposée le 20/11/2019 à 11:09

je suis pour le projet d'extension du terminal 2 qui constitue une des seules voies possible d'augmentation de fréquentation de notre région, l'A8 est saturée en permanence, pas de ligne TGV en piste...

observation N°640 déposée le 20/11/2019 à 11:07

Notre plateforme aéroportuaire a réussi, depuis une dizaine d’années, à concilier notre développement économique avec la réduction de son empreinte environnementale. Aujourd’hui nous nous opposons aux entraves qui pourrait être induite par l'enquête publique portant sur le projet de construction de 6 portes d’embarquement.
Les atouts de notre aéroport sont ainsi listées :
• Aéroport de dimension internationale.
• 1er aéroport de région en France, 2ème après ceux de la région parisienne.
• Saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…), nécessité de maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité.
• Equipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département ; les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international
Le projet apportera :
• Un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation
• Une desserte par les lignes 2 et 3 du tramway, reliées au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera trains, tramways, cars et bus : la croissance du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.
Il est en parfaite cohérence avec l’aménagement du Grand Arénas : tourisme d’affaires, quartier de dimension internationale, Parc d’exposition…

observation N°639 déposée le 20/11/2019 à 11:00

Je suis contre
L agrandissement entraînerait une destruction des ecosyste
écosystèmes environnents .k augmentation de la pollution de l air un accroissement par la même des maladies pulmonaires des allergies...
Sans parler des nuisances sonnores

observation N°638 déposée le 20/11/2019 à 10:47

oui oui oui à ce projet pour un meilleur accueil des européens et des citoyens du monde . Nous sommes au bout de la France il est impératif pour la survie économique de la région que cette extension des terminaux à saturation se fasse.

observation N°637 déposée le 20/11/2019 à 10:43

Merci de participer par ces travaux au développement économique de notre région, à son rayonnement international, à la promotion de la côte d'azur !

observation N°636 déposée le 20/11/2019 à 10:40

En tant que Directeur Général de la Spirotechnique I.C./Aqua Lung France, je tiens à souligner l'importance d'avoir un aéroport permettant de se déplacer aisément dans le monde. Leader mondial de la plongée loisir et militaire, nos commerciaux, nos ingénieurs et nos dirigeants doivent pouvoir se déplacer facilement. Pour cela il faut limiter le nombre d'escales et donc développer encore la dimension internationale de l'aéroport tout en conservant de nombreuses destinations en métropole (indispensable en l'absence de TGV).

observation N°635 déposée le 20/11/2019 à 10:35

Je suis totalement favorable à cette extension. Elle ne peut que contribuer au développement économique de notre belle région.
C'est même urgent de mener ce projet dans les meilleurs délais.

Bien à vous

observation N°634 déposée le 20/11/2019 à 10:20

Je suis POUR ce projet car notre département est enclavé. Nous n’avons pas de vraie ligne TGV entre Paris et Nice. Il faut effectivement que les autres moyens de transport fassent aussi des efforts en matière de pollution (camions, voitures) et que soient poursuivis les efforts en matière de transport collectif pour limiter le déplacement en voiture individuelle. Le débat est à ce niveau et non au niveau du transport aérien qui fait des efforts depuis de nombreuses années pour limiter la pollution.

observation N°633 déposée le 20/11/2019 à 09:52

Je suis défavorable à l’extension du terminal 2 de l’aéroport de Nice pour les raisons suivantes :
- la place est réduite pour installer cet aéroport et cela conduit à la destruction des écosystèmes.
- la pollution atmosphérique aux alentours de l’aéroport est déjà très importante comme à CAP 3000 en raison du kérosène. L’augmentation du trafic aérien aura des conséquences graves sur la santé des riverains.
- cet argent pourrait être utilisé de manière plus utile pour construire une usine de recyclage des déchets dans une ville très encombrée surtout l’été par les déchets en raison d’un tourisme déjà très abondant.
Je pose une question : est ce que cet investissement est réellement efficace alors qu’avec le réchauffement climatique il est déjà prévu que l’aéroport actuel soit submergé par la mer ?
Je voudrais vivre sur un territoire en paix, propre et plus agréable et pas dans une cité dédiée au tourisme de masse et menacée par la pollution.
Merci de prendre en compte mes observations.

observation N°632 déposée le 20/11/2019 à 09:50

POUR : La Côte d'Azur située en tremer et montagne ne peut se passer du développement de son aéroport. Les projets de terrestres routiers ou ferroviaires sont bloqués et beaucoup plus contraignants. L'aérien évolue , les avions sont de moins en moins bruyants et polluants.

observation N°631 déposée le 20/11/2019 à 09:16

Je souhaite apporter mon soutien à cette extension qui va contribué au développement économique de notre région.

Bien cdt.

SNA-PROSPERI

observation N°630 déposée le 20/11/2019 à 09:12

En l'absence de possibilité de développement des transports pour irriguer la côte d'Azur :
- Il n'y aura jamais de TGV pour la Côte d'Azur
- Il n'y aura jamais d'A8 Bis
- Il n'y aura pas davantage de port de transports de voyageurs digne de ce nom pour la 5ème ville de France
dès lors, l'Aéroport Nice Côte d'Azur, outil d'aménagement du territoire azuréen, est notre unique moyen de désenclavement si l'on ne veut pas transformer la Côte d'Azur en réserve indienne.
les garanties environnementales apportées, les attentes des entreprises et de la population azuréenne, les besoins de développement économiques de notre territoire rendent impérative l'extension de la plateforme aéroportuaire, telle qu'elle est proposée.

observation N°629 déposée le 20/11/2019 à 08:21

Contre ce projet!!
Plusieurs remarques et questions:
-quel sera le coût de ce projet?
-les responsables ont-ils oublié que cette zone est proche d'une zone natura 2000?
-idem sur les questions de risques géologiques: zone sismique / risque de glissements sous-marins pouvant engendrés des tsunamis
-augmentation significative du nombre de vol/jour, l'aéroport sera t il en fonctionnement sur des horaires plus étendus?

observation N°628 déposée le 20/11/2019 à 06:47

Excellente opération pour la région toute entière !
Bravo !

observation N°627 déposée le 20/11/2019 à 01:15

La taille n'est pas un critère pour définir la portée internationale.
Viser une augmentation de passager aboutira à l’asphyxie de la Métropole. Le maillage des transports en commun est quasiment inexistant, tout se reporte sur la voiture (76% des passagers actuels), avec des axes routiers plus que saturés, les temps de trajets deviennent insupportable. La future ligne tram Nice-Cagnes , le projet futur LGV, diminueront les axes routiers traversant le fleuve Var. La dépendance alimentaire du département induira un flux supplémentaire de poids lourds pour nourrir les 4 Millions de passagers supplémentaires. La vision low-cost des voyageurs consommant par la suite du logement type airbnb aura un impact négatif sur les logements notamment côtiers du département pour les métropolitains qui sont déjà contraint de s'éloigner dans l'arrière pays, augmentant les trajets pendulaires. Sans parler du traitement des déchets induits par 4 millions de personnes......Donc contre le projet!

observation N°626 déposée le 20/11/2019 à 00:09

Lors des travaux de l'extension dans les années 1980, un tsunami et 39 morts, on recommence?
https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/nice/c-etait-il-y-39-ans-neuf-morts-effondrement-partie-aeroport-nice-1348419.html

observation N°625 déposée le 20/11/2019 à 00:00

Arrêter de brader les biens publics, un aéroport est un endroit stratégique, il ne doit pas être privatisé
Les normes de pollution, de bruit vont explosés au nom de la rentabilité et du capital des actionnaires
Vendus!

observation N°624 déposée le 19/11/2019 à 22:09

Contre.
Tout est dit.

observation N°623 déposée le 19/11/2019 à 22:07

L extension n apportera pas grand chose pour la croissance économique de la métropole mais aura un impact écologique desastreux

observation N°622 déposée le 19/11/2019 à 21:44

Ce projet d'extension de l'aéroport de Nice, avec pour objectif l'accroissement de 4 millions de passagers par an, occulte la réalité géographique de Nice et de ses environs. La zone urbanisée est coincée entre mer et montagne, son réseau routier est contraint. Malgré le doublement de la voie rapide par la voie Mathis, Nice est engorgeé , asphyxiée. L,autoroute A8 cumule le trafic international et de contournement de la ville de Nice. Les accidents sont fréquents et ils entraînent très rapidement des bouchons qui se répercutent sur l'ensemble du réseau routier, engendrant pollution et beaucoup de temps perdu. Les qu'a très voies de circulation qui permettent de traverser Nice pour se rendre à l'aéroport ont déjà dépassée leur capacité de trafic avec les 4000000 Niçois , ajouter 4 millions de passagers supplémentaire serait suicidaire pour les habitants. Je demande l'abandon de ce projet d'extension

observation N°621 déposée le 19/11/2019 à 21:36

Contre
Nuisance sonore
Pollutions ketozene
Gestions des dechets.
des voitures encombrementsv
Le COUT

observation N°620 déposée le 19/11/2019 à 20:31

L'augmentation prévue (4 millions de passagers supplémentaires annuellement) est énorme pour la voirie déjà saturée de la Côte d'Azur : ça correspond à plus de 11 000 personnes/jour, dont beaucoup se déplaceront en voiture ! bonjour l'augmentation de la pollution sur Nice et ses environs, les embouteillages et la consommation de carburant : c'est contraire aux discours sur la lutte contre le réchauffement climatique (mais qui y croit ?) ; et les survols supplémentaires bruyants sur le Cap d'Antibes ou le Cap de Nice ?
Jusqu'à quand cette fuite en avant vers plus de déplacements et de consommations diverses alors que de plus en plus de gens manquent de l'essentiel ? on n'a pas finit de créer des pauvres, des migrants et des djihadistes ...
Ils vont être rassurés les jeunes qui s'inquiètent pour leurs avenirs, et celui de la planète.
Stop à ce projet.

observation N°619 déposée le 19/11/2019 à 18:48

Le Président de la Métropole s'est exprimé dans la Presse au sujet du Port de Nice : Le Port de Nice doit rester à échelle humaine.
Je souhaiterais que le même raisonnement s'applique à l'aéroport.
L'extension envisagée des installations de l'aéroport afin de recevoir des millions de touristes supplémentaires me semble inappropriée.
En effet, l'augmentation du nombre de touristes se ferait essentiellement avec des touristes 'low cost' qui dépensent peu mais qui bougent beaucoup vers les autres attractivités de la Côte d'Azur, Monaco, Cannes, St Paul de Vence etc...
Le réseau routier est actuellement saturé en permanence, il ne peut plus absorber de trafic supplémentaire.
Le Tram est parfait pour venir à Nice, aller à l'Allianz Riviera mais c'est tout.
Enormément de trafic routier supplémentaire serait généré par l'augmentation du trafic aéroport et asphyxierait la Métropole.
Restons réalistes
D'avance merci.

observation N°618 déposée le 19/11/2019 à 18:11

La Côte d'Azur bénéficie d'une très grande attractivité. Nice bien-sûr, mais également tout le département des Alpes Maritimes et nos voisins limitrophes bien-sûr dans nos frontières et au delà. De fait, faciliter l'accès à notre région en proposant une infrastructure moderne et opérationnelle pour les prochaines décennies me parait plus qu'opportun.
D'autre part, nous avons nous aussi, résidents, besoin d'avoir accès à un équipement performant nous permettant de voyager à travers le monde, en multipliant les vols directs, plus courts, plus économiques et de fait plus écologiques.

observation N°617 déposée le 19/11/2019 à 18:00

Je ne peux qu'adhérer à tous les arguments avancés CONTRE l'extension de l'aéroport de Nice.
Je n'ajouterai qu'une question : où est la cohérence?
On nous vante les attraits d'une "Ecovallée", d'une "ville verte", d'un tourisme "responsable" d'un environnement "à protéger"et l'on nous propose un tourisme de masse dont les nuisances peuvent déjà se constater dans d'autres villes européennes saturées. Pourquoi refuser de voir cela et pourquoi Nice serait-elle une exception?
Voilà de quoi décrédibiliser les discours politiques locaux qui promettent protection de l'environnement et proposent des mesures contraires. Où est la cohérence?

observation N°616 déposée le 19/11/2019 à 17:52

Je m’oppose en premier lieu à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il n’intègre pas l’ensemble des effets induits en terme d’émissions de gaz à effet de serre : déplacements terrestres, déchets, liés aux séjours des 4 millions de passagers supplémentaires, soit 2 millions de personnes. Le séjour moyen étant de 6 jours sur la Côte d’Azur (source : comité régional du tourisme), ce flux passager représente un équivalent de 33.000 habitants supplémentaires, soit près de 10% de la population niçoise. En 2030, la possibilité d’atteindre 21 millions de passagers équivaut à 172.000 personnes à l’année, soit 50% de la population niçoise résidente.
Pourquoi ne pas exiger cette prise en compte dans un projet aussi impactant sur les écosystèmes et sur la qualité de vie des Maralpins ?

Je m’oppose deuxièmement à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribuera nécessairement, tant directement qu’indirectement, à accroître les pollutions atmosphériques de la ville de Nice , déjà fortement touchée par la pollution (trois contentieux : deux émanent de la Commission européenne et la troisième du Conseil d’État). En effet, selon toute logique, l'augmentation du trafic aérien accroîtra les émissions de polluants, issus du combustible des avions au roulage sur les pistes, au décollage, à l’atterrissage, et lors du survol de la ville. Elle s’accompagnera d’un trafic automobile accru, généré par les déplacements en ville de quatre millions de visiteurs supplémentaires chaque année
Si l’on intègre les réductions d’intensité d’émission de polluants affichées dans le mémoire de réponse de l’aéroport à l’avis de l’autorité environnementale (page 6), et qu’on les matche avec l'augmentation du trafic passagers prévus (en unités de trafic = 1000 passagers), on voit que l'aéroport décroche fortement des engagements de la Métropole Nice Côte d’Azur sur son PCAET en 2025 : l'aéroport NCA produira en 2025 :
- NOx (oxydes d’azote) : -0.09% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -56% (écart : 55,91%)
- COV (composés organiques volatiles) : +8,61% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -31% (écart : 39,61%)
- TSP (particules fines) : +3,97% par rapport à 2010, alors que le PCAET prévoit une réduction de -46% des TSP (écart : 49,97%)
Comment peut-on raisonnablement autoriser un tel projet, présentant autant de risques pour la population niçoise, alors que la pollution atmosphérique tue prématurément 500 personnes par an à Nice (selon des données du PRSE 3 PACA, de l’ARS PACA et de nombreuses études épidémiologiques) ?

‘’Je m’oppose enfin à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur, car il contribue à l’augmentation de l’insécurité alimentaire et énergétique du territoire. La métropole Nice Côte d’Azur dépend à 98% de productions alimentaires extérieures et à 92% de l’énergie produite en-dehors de son territoire. L’ajout de 2 millions de personnes par an (soit 4 millions de passagers) ne ferait qu’aggraver cette situation d’insécurité et de vulnérabilité.
Pourquoi ne pas alerter les autorités préfectorales sur ce point majeur de sécurité publique et ne pas bloquer ce projet ?’’

observation N°615 déposée le 19/11/2019 à 17:20

Quelles que soient les justifications commerciales, ce projet est CONTRAIRE aux engagements de notre pays (Accords de Paris), de notre métropole (état d'urgence climatique), contraire aux obligations de réduire très fortement la pollution de l'air.
Je demande à ce que ce projet soit abandonné.

observation N°614 déposée le 19/11/2019 à 17:17

Je suis dans l’hôtellerie depuis plus de 20 ans et très engagé dans la protection de l'environnement.
Arrêtons de courir après le surtourisme. Améliorons notre offre de service et tout ira pour le mieux.
Non à l'extension de l'activité de l'aéroport : il y a d'autres moyens de profiter de la région que de venir un week-end en avion.
Ce modèle n'est pas durable. Et j'aimerais beaucoup que mes collègues en prennent conscience. Restons dans la mesure et la qualité.
Je suis donc opposé à ce projet.

observation N°613 déposée le 19/11/2019 à 17:07

Le département des Alpes-Maritimes est enclavé et perd de nombreux emplois chaque fois à l'exception des secteurs liés au tourisme ou des centres commerciaux...Compte-tenu de l'absence de mise en place d'une VRAIE ligne de TGV reliant Nice à Paris, il me semble fondamental de soutenir le projet d'extension du terminal 2 de notre aéroport.
Il existe d'autres moyens de lutter contre la pollution plutôt que de s'obstiner à tout combattre au nom de faux prétextes.

observation N°612 déposée le 19/11/2019 à 17:05

Face au dérèglement climatique, majoritairement engendré par les activités humaines, et dont nous commençons à ressentir les effets, l'extension de l'Aéroport de Nice est une très mauvaise nouvelle.
Les déplacements aériens engendrent une forte pollution, avec comme cerise sur le gâteau, une taxation minime, voire inexistante sur le kérosène, qui incite les Compagnies à faire toujours plus .
Je relève une incohérence dans la gestion environnementale de la Ville de Nice: gros plan sur la tram et sa ligne 2 (qui est une bonne chose), mais aggravation de la pollution niçoise si l'extension de l'Aéroport voyait le jour. La qualité de l'air de Nice est plus souvent médiocre que moyenne !
Le développement du tourisme n'est pas l'alpha et l'oméga d'une bonne gestion municipale !
Voire ! Le tourisme de masse est aussi gros pourvoyeur de pollution .
Il me semble que le paquet devrait plutôt être mis, sur la gratuité des transports, comme d'autres grandes villes l'ont déjà fait, sur le développement d'une agriculture de proximité, telle qu'elle était avant le massacre de la Plaine du Var,(sanctuarisation des terres agricoles de la Métropole), sur l'isolation des habitations, en premiers lieux des quartiers populaires . Et sûrement plein d'autres pistes autrement porteuses d'avenir à explorer .

observation N°611 déposée le 19/11/2019 à 16:23

Nous sommes un hôtel familial et indépendant, cette extension est nécessaire pour le développement de notre activité et la visite de notre région. C'est un fort atout commercial, une ville bien desservie
Cordialement,

observation N°610 déposée le 19/11/2019 à 15:41

Merci de faire l'extension du terminal 2:
* Le tourisme est vital pour notre région
* L'offre mondial est de plus en plus qualitative et quantitative
* Le développement économique plus diversifié est aussi possible grâce à la facilité d'accès de notre territoire
* Nous n'avons toujours pas de ligne à grandes vitesses pour les trains dans notre département.

observation N°609 déposée le 19/11/2019 à 15:27

Bonjour
il y a une impérieuse nécessité, pour augmenter notre développement,d'avoir un Aéroport qui permette toutes les connexions nationales et surtout internationales
Nice est au cœur de l’Europe et du monde . notre activité export ( Malongo) ne peut se développer sans l'aéroport
Nos clients sont à Paris et dans le monde entier
c'est une obligation structurante pour tous si l'on veut continuer à développer le tourisme et les entreprises qui ont vocation à vendre à l'international
En plus il y a saturation de tous les réseaux de transport : train etc qui ne permet pas un développement cohérent de la cote d'azur
La situation géographique dans la ville , son réseau de transport propre ( tram etc) permet un développement de trafic sans accroissement de la circulation
il s’inscrit dans le cadre d'un développent global international
c'est un véritable besoin mais ce serait une faute que ne ne pas lui donner les moyens de compléter une offre en vol direct qui est indispensable

cordialement

jean Pierre blanc
Directeur Général
Malongo

observation N°608 déposée le 19/11/2019 à 14:52

Après avoir lu les justifications pour expliquer cette extension de l'aéroport, je vois des incohérences dans le projet et pas de nécessité absolue.

Je suis donc dans l'obligation de m'y opposer car :

- si cela ne doit pas augmenter le nombre d'avions mais seulement leur taux de remplissage, quelle nécessité de construire une nouvelle jetée pouvant accueillir 6 avions classiques et jusqu'à deux gros porteurs comme l'A380? C'est bien qu'il est attendu une hausse du trafic .... alors même que nous sommes une des villes les plus polluées avec 68 jours de pics de pollution. Cela ne pourra qu'empirer en augmentant la fréquentation de 4 à 7 millions de nouveaux passagers.
- accueillir des centaines de milliers de touristes en plus, dans une ville qui est déjà saturée en été, et dont le taux d'occupation des hôtels est quasi à son maximum n'a pa de sens et va entraîner une spéculation immobilière dans les quartiers du littoral ou du centre pour y placer des airbnb à la place des habitants niçois, exilés en dehors des quartiers attractifs
- cela va coûter à la mairie de nombreux autres investissements pour assurer la "dépollution" de la ville avec une hausse des déchets durant les périodes touristiques, et une surconsommation en eau et en énergie (quid du traitement des eaux usées), sans compter la hausse du trafic routier pour accompagner les 4 millions de nouveaux voyageurs ou pour apporter les marchandises nécessaires à l'accueil de ceux-ci, quand on sait que nous n'avons que 6 jours d'autonomie alimentaire.

Encore une fois, comme pour Notre Dame des Landes ou Europa City, nous voyons un projet démesuré uniquement ciblé sur des intérêts économiques et non sur l'intérêt des habitants de Nice. Donc, non à cette extension ...

observation N°607 déposée le 19/11/2019 à 14:44

• Aéroport de dimension internationale.

• 1er aéroport de région en France, 2ème après ceux de la région parisienne.

• Saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…)  nécessité de maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité.

• Equipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département ; les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international souligner l’importance de l’aéroport pour votre entreprise, votre secteur d’activité…

• Objectifs du projet : continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation

• Desserte par les lignes 2 et 3 du tramway, relié au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera TGV, TER, tramway, cars et bus  la croissance du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.

• Projet à mettre en perspective avec l’aménagement du Grand Arénas : tourisme d’affaires, quartier de dimension internationale, Parc d’exposition…

observation N°606 déposée le 19/11/2019 à 14:33

Bonjour,
POUR une extension avec des objectifs de service du territoire (ceux qui doivent travailler dans le loin), de tourisme de qualité…..
CONTRE les projets actuels de tourisme de masse, de mise à l'écart des locaux….

A titre d'exemple et en résumé, l'ouverture aux charters de Chine n'apporte aucune richesse à terme. Les sociétés d'état chinoises finissent par utiliser leurs avions, acheter des hôtels "low cost" en zones rurales et utiliser leurs compagnies d'autocar pour visiter le pays (voir ce qui se passe en région parisienne..). Les retombées locales sont nulles voir négatives.
Il est urgent de réfléchir et rassembler les compétences sur le sujet !!

observation N°605 déposée le 19/11/2019 à 14:00

CONTRE bien sûr. Il va falloir décider une bonne fois pour toute si l’on veut respirer correctement ou bien si l’on veut mourrir toujours plus jeune de cancer des poumons, du sang, …, dont les médecins reconnaissent aujourd’hui que la pollution de l’air y est pour beaucoup. Or, un aéroport tel que celui-ci pollue déjà énormément ; et y’en a qui veulent en rajouter ?! Ces gens-là ne doivent pas habiter dans le coin pour vouloir une chose pareille.
Ce type de décisions plaçant le profit avant le vivant sera un jour jugé pour CRIME CONTRE L’HUMANITÉ.

observation N°604 déposée le 19/11/2019 à 13:35

Je suis CONTRE cette extension !! Certains commentaires avancent que c'est moderne et bénéfique de faire venir encore plus de monde, de touristes, à Nice ... Moi je trouve qu'on est déjà assez bien placé en terme de rotation d'avions. Pourquoi toujours plus ?? Alors que l'heure est à la limitation des effets de serre, de ne pas encourager le trafic aérien, et de penser transition écologique. Agrandir l'aéroport de Nice est une volonté politique de la ville, et d'une minorité de la population. La ville devrait par contre se soucier de stabiliser les terminaux existants en terme de construction ! Tous ces aménagements bétonnés le long de la plaine du Var sont inquiétants au vue des nombreuses zones inondables et sismiques.

observation N°603 déposée le 19/11/2019 à 13:32

J'ai 90 ans et je ne vivrai donc pas les conséquences de cette extension.
Par contre j'ai 3 petits-enfants qui habitent à Nice et je suis très inquiète de voir se profiler le monde dans lequel ils vont vivre.
Au nom du profit et de toujours plus d'argent pour une minorité, des projets destructeurs de la qualité de la vie et de l'environnement se développent.
Autour de Nice, l'air est déjà très pollué et les enfants ont de plus en plus d'asthme, d'allergies. Les personnes agées comme moi souffrent de plus en plus de problèmes respiratoires. Le réchauffement climatique menace tous les endroits de la Terre.
ALORS, S'IL VOUS PLAIT, DONNONS L'EXEMPLE Et ARRETONS TOUTE REALISATION DONT LES CONSEQUENCES SONT NEFASTE POUR LA QUALITE DE L'AIR ET POUR L'AVENIR DE LA TERRE .
REFUSONS CET AGRANDISSEMENT!

observation N°602 déposée le 19/11/2019 à 13:10

Avant toute chose, je suis POUR cette extension !!!

Nous sommes à une époque ou il nous faut avancer et continuer notre développement, au lieu de refréner ce qui aujourd'hui est notre gagne pain, le tourisme !
Soyons honnêtes, sans cet aéroport, l'économie locale serait bien différente pour l'ensemble du département et plus encore...
Notre ville et notre métropole séduisent aux 4 coins du monde et sans autres moyens aussi efficace de venir, ce sont nos foyers qui en souffriraient tout comme le chômage augmenterait.
Et pour l'environnement, c'est le travail de tous ! d'ailleurs des compagnies aériennes dont une low-cost vient de s'engager ce jour à compenser son empreinte carbone.
Easy-jet avec son premier vol à destination de Berlin ce jour.
Encourageons tout ce qui nous fait avancer, sortons des jugements obsolètes, arrêtons d'avoir peur et trouvons ensemble les solutions

observation N°601 déposée le 19/11/2019 à 12:54

POUR ce projet. De quoi parle-t-on ? ce n'est pas la construction d'une piste ni l'explosion du nombre de mouvements avions.
L'aérien est responsable de 3% des GES. L'aérien est à la pointe de la technologie et des innovations (avions de moins en moins bruyants et polluants et bientôt électriques !) et l'aéroport Nice Côte d'Azur fait énormément de choses en matière d'environnement. Pourquoi ne pas commencer par les gros contributeurs : les voitures ? les camions ?
pourquoi être contre ? faut-il tout arrêter ? il y a beaucoup de choses à améliorer sans régresser pour un développement durable.

observation N°600 déposée le 19/11/2019 à 12:27

NON à ce projet qui n'a aucun sens.
Mangera-t-on l'argent à la première crise pétrolière ou économique ?

observation N°599 déposée le 19/11/2019 à 12:25

Extension du T2 = survie du territoire ? C'est une mauvaise plaisanterie. Alors que les Alpes-Maritimes, et Nice en particulier, basent l'essentiel de ses activités sur la monoculture touristique, et que l'emploi, malgré cela, végète comme partout, ne serait-ce pas le moment de réfléchir un peu ? De mettre en place et de développer une véritable agriculture locale (rurale, périurbaine et urbaine), une véritable filière de rénovation énergétique du bâti (5000 rénovations à réaliser par an), une filière locale de solaire photovoltaïque et solaire thermique : tous ces domaines sont autrement plus porteurs de sécurité (alimentaire et énergétique), d'emplois locaux, et de leviers contre le réchauffement climatique. Comment nos élus et tous ces directeurs aveugles des Aéroports de la Côte d'Azur, de la CCI, du Tourisme, ne peuvent-ils en prendre conscience ?
Quelle absence de clairvoyance et de stratégie ? Sur un territoire où on ne cesse de parler de ''smart'' !
Evidemment, et ça tombe sous le sens, n'autorisons pas ce projet du vieux monde !

observation N°598 déposée le 19/11/2019 à 11:47

Elus, protégez les Niçois, les Laurentins, mais surtout nos enfants de toute cette pollution !
SVP n'agrandissez pas le T2. J'ai bien conscience que Nice est loin de tout, néanmoins l'extension n'est pas la solution. Sinon à quel prix? Nous respirons mal, alors NON!
Par ailleurs, l'aéroport est proche est d'une zone Natura 2000, respectons là !
Aujourd'hui le bon sens veut plus de mobilité douce, ce qui est clairement à l'encontre de ce projet.
Pour ceux qui veulent faire des AR à Paris dans la journée, sachez que les visioconférences existent. Nous devons changer nos mentalités !

observation N°597 déposée le 19/11/2019 à 11:44

Je suis pour cette extension

observation N°596 déposée le 19/11/2019 à 11:40

Avoir présent à l'esprit quand on parle de développement du trafic aérien:
-les premiers avions électriques vont arriver dès 2030.
-l'avion à hydrogène fait l'objet d'études très avancées.
Il faut donc juger le projet de l'aéroport de Nice seulement à l'aune de la part de l'aérien ( qui reste très faible- 2 à 3%) dans la globalité des émissions et aussi des progrès techniques constants.
je suis donc pour.

observation N°595 déposée le 19/11/2019 à 11:37

je suis contre l'extension de l'aéroport de Nice qui parait une aberration face au enjeu climatique et concernant la pollution. cela s'appelle continuer à foncer dans le mur et, ne concerne pas seulement Nice.; il est temps de changer de paradigme sociétal. est on sûr que nos concitoyen apprécieront le bruit et la pollution supplémentaire. l'extension c'est le profit de quelques uns contre la santé de tous.

observation N°594 déposée le 19/11/2019 à 11:23

Je suis opposée à l’extension du terminal 2 de l’aéroport de Nice.
Ce projet vise à augmenter de 4 millions de passagers la fréquentation de cet aéroport soit une augmentation de plus de 25%.
Il est déraisonnable voire irresponsable de chercher à développer le tourisme de masse dans notre métropole.
Sans parler de la pollution supplémentaire évidemment générée par l’accroissement du trafic aérien, comment ces nouveaux passagers se déplaceront-ils une fois à terre?
En voiture ? Le trafic est déjà saturé et même bloqué dès qu’un incident survient sur l'un des grands axes de circulation. Et que dire de la pollution là encore !
En transport en commun ? La nouvelle ligne 2 du tram est déjà saturée à certaines heures et les incidents de circulation sont nombreux obligeant à l'arrêt de la ligne !
À l'heure où tous les signaux virent au rouge concernant la pollution de l'air et le dérèglement climatique, à l'heure où de nombreuses villes tentent de faire face aux ravages du tourisme de masse (Venise, Barcelone …) un tel projet est aberrant.
Isabelle Laplace

observation N°593 déposée le 19/11/2019 à 11:19

Aéroport de dimension internationale.

1er aéroport de région en France, 2ème après ceux de la région parisienne.

Saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…) è nécessité de maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité.

Equipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département ; les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international è souligner l’importance de l’aéroport pour votre entreprise, votre secteur d’activité…

Objectifs du projet : continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation

Desserte par les lignes 2 et 3 du tramway, relié au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera TGV, TER, tramway, cars et bus è la croissance du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.

Projet à mettre en perspective avec l’aménagement du Grand Arénas : tourisme d’affaires, quartier de dimension internationale, Parc d’exposition…

observation N°592 déposée le 19/11/2019 à 11:19

• Aéroport de dimension internationale.

• 1er aéroport de région en France, 2ème après ceux de la région parisienne.

• Saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…)  nécessité de maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité.

• Equipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département ; les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international  souligner l’importance de l’aéroport pour votre entreprise, votre secteur d’activité…

• Objectifs du projet : continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation

• Desserte par les lignes 2 et 3 du tramway, relié au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera TGV, TER, tramway, cars et bus  la croissance du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.

• Projet à mettre en perspective avec l’aménagement du Grand Arénas : tourisme d’affaires, quartier de dimension internationale, Parc d’exposition…

observation N°591 déposée le 19/11/2019 à 11:11

Je soutiens ce projet car: celui qui n'avance pas recule. et il est important que cet te infrastructure suive la progression de l'expansion économique loicale.

observation N°590 déposée le 19/11/2019 à 10:59

En tant que Chef d'entreprise et Président du Club des Entrepreneurs du pays de Grasse, je considère que l'aéroport de Nice est le seul vrai argument pour convaincre une entreprise de s'installer ou simplement de rester sur le territoire, surtout pour une entreprise ouverte sur l'international.
La région est enclavée, le réseau autoroutier est surchargé et les mêmes qui ont refusé la ligne TGV s'opposent à l'aéroport...
De toutes les façons, le train ou la voiture ne sont pas des solutions pour l'international, il ne peut y avoir de débat sur ce sujet.
La vraie question est stratégique: est ce que notre territoire continue sa mutation vers un développement économique à forte valeur ajoutée, peu polluant et offrant des salaires attractifs, ce qui implique un développement international fort; ou bien il choisit de se fermer, de ne plus progresser, et donc de se transformer à plus ou moins brève échéance en villégiature pour privilégiés?
La pollution et la gêne des avions ne cesse de diminuer, les progrès en la matière sont permanents, il faut être optimistes, l'avion à hydrogène va arriver!
Pour éviter l'engorgement du territoire, il vaut mieux consacrer notre énergie à développer des modes de transports alternatifs, souples, de petite capacité, d’encourager réellement le co-voiturage ou la voiture partagée électrique, plutôt que de bloquer notre seul vrai point fort économique!

observation N°589 déposée le 19/11/2019 à 10:42

Voilà où mène la privatisation des aéroports. Le souci de l'intérêt collectif disparaît derrière la recherche du profit.
Nos dirigeant sont-ils à ce point aveugles de l'urgence à repenser notre modèle de société? N'ont-ils pas compris qu'il est préférable d'investir, par exemple, dans la transition énergétique qui est aussi capable de créer des emplois plutôt que dans l'extension d'un aéroport potentiellement génératrice d'une activité touristique supplémentaire.

L'impact catastrophique de la pollution supplémentaire sur la santé de la population de Nice et ses environs ? On nous explique que c'est marginal. Allons soyons sérieux! L'enquête publique est un faux semblant qui ne prendra en compte que l'intérêt des actionnaires de l'aéroport et du lobby local du tourisme. C'est couru d'avance.
Voilà ce qu'on peut appeler "La fabrique des Gilets jaunes". Comment faire monter la colère d'une population exaspérée par la seule prise en compte de l'intérêt des plus riches sous prétexte de "croissance économique et de création d'emploi".
L'état interviendra-t-il pour bloquer ce projet imbécile ? Emmanuel Macron enverra-t-il le signal qui convient pour indiquer qu'il joint les actes à la parole comme il l'a fait sur Notre-Dame des Landes ou sur le projet Europacity ? Espérons le.

Je précise que je suis dirigeant d'une petite entreprise dont l'activité est centrée sur le tourisme mais que cela ne m'empêche pas de raisonner à long terme, au delà de mon intérêt personnel immédiat, pour laisser à mes petits enfants une planète capable de les faire vivre correctement dans une société apaisée.

observation N°588 déposée le 19/11/2019 à 10:16

notre aéroport est de dimension internationale, il est important que le fonctionnement de cet outil soit maintenu et amélioré compte tenu de la saturation du réseau A8 et du réseau TGV qui est léger et non adapté aux grandes vitesses.
cette évolution est un vecteur pour l’économie de la cote d'azur qui permettra une meilleur attractivité et le développement attendu pour notre tissu économique.
cet aéroport et un axe important pour la pérennité de notre entreprise qui se trouve à 10 min .
ce projet s'inscrira avec le développement du GRAND ARENAS qui sera un quartier à dimension international avec desserte des lignes 2 et 3 du TRAMWAY
Il serait fâcheux pour notre économie que ce projet soit entravé et j'encourage la construction de ces 6 portes

observation N°587 déposée le 19/11/2019 à 10:08

Il est insensé de seulement pensé à l'accroissement d'un trafic aérien déjà saturé ! Aucun arguments ne peut raisonnablement justifier l'augmentation de la pollution de l'air (déjà critique à Nice), ou encore la multiplication des flux de touristes (qui ne crée peu de valeurs ajoutés sur notre territoire). Par ailleurs créer des capacités supplémentaires pour l'aéroport c'est donner un prétexte supplémentaire au non développement des autres moyens de transport (notamment ferroviaire) certainement plus important pour la compétitivité de notre territoire. Nice et sa région ne sont pas une île, il est grand temps de s'en rendre compte !

observation N°586 déposée le 19/11/2019 à 09:53

A l’attention de Madame la Commissaire Enquêtrice,

Ne pas réaliser l’extension de l’aéroport de Nice ne dégradera pas son activité actuelle de 14 millions de passagers annuels !

A l’inverse, réaliser cette extension dégradera considérablement l’environnement, la pollution et le surtourisme de Nice déjà asphyxiée, comme l’indique l’Autorité Environnementale (MRAE / DREAL / Ministère Transition Ecologique) dans son rapport du 15 juillet 2019 !

Rappelons donc qu’il ne s’agit donc pas de fermer notre aéroport !, mais juste de ne plus l’agrandir pour respecter les engagements de la France (Accords de Paris) et ceux de la Métropole Nice Côte d’Azur (qui a signé une Déclaration d’Urgence Climatique il y 1 mois et qui a validé son Plan Climat Air Energie Territorial 2019-2026 il y a 3 semaines avec comme objectifs principaux de réduire de 22% ses gaz à effet de serre et de réduire de 44% ses polluants atmosphériques.

La ville de Nice connaît 500 morts prématurées par an à cause de la pollution de son air, elle est la 99ème ville de France / 100 en qualité de l’air, elle fait l’objet de 3 procédures de contentieux du Conseil d’Etat et de la Commission Européenne etc …

C’est pourquoi JE SUIS FERMEMENT OPPOSEE à ce projet, qui ne fera qu’empirer les choses pour l’immense majorité des niçois et maralpins.

Je vous remercie pour la prise en compte de mon avis.

observation N°585 déposée le 19/11/2019 à 09:40

Je suis contre cette extension.
Aujourd'hui notre ciel est encore bleue mais si ça continue comme ça, un jour il sera gris.
La création d'emploi ne doit pas être synonyme de pollution, il existe d'autres solutions.
Le tourisme de masse est un fléau pour les grandes villes > Venice , Amsterdam ...
Pour servir l’Intérêt d'une partie de la population on va asphyxier les autres .
On a déjà des alertes sur la qualité de l'air avec des restrictions sur la vitesse, que feront tout c'est gens quand on leur dira qu'il peuvent pas venir travailler à cause des restrictions qui seront mise en place sur la circulation ? L'air de la ville de Nice est mauvais et avec cette extension il ne peut qu'empirer. C'est ça qu'on veut pour nos enfants et les futurs niçois ?
Ce n'est pas un progrès mais une régression...

observation N°584 déposée le 19/11/2019 à 09:39

• Aéroport de dimension internationale.
• 1er aéroport de région en France, 2ème après ceux de la région parisienne.
• Saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…), nécessité de maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité.
• Equipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département ; les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international
• Indispensable pour mon entreprise pour les chantiers en france (paris, bordeaux, lille en particulier) mais également en Europe (Allemagne, Luxembourg, Belgique, etc)
• Objectifs du projet : continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation.
• Desserte par les lignes 2 et 3 du tramway, reliées au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera trains, tramways, cars et bus : la croissance du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.
• Projet à mettre en perspective avec l’aménagement du Grand Arénas : tourisme d’affaires, quartier de dimension internationale, Parc d’exposition…

observation N°583 déposée le 19/11/2019 à 09:36

Incroyable de constater le déni des promoteurs de ce projet ? Savent-ils seulement que nous sommes en état d'urgence climatique ?
14 millions de passagers, c'est bien assez pour un territoire aussi confiné que les Alpes-Maritimes.
Une Niçoise qui ne veut pas de cette folie d'augmentation incessante du trafic aérien et du tourisme.
Je suis opposée à ce projet. Totalement opposée.

observation N°582 déposée le 19/11/2019 à 09:24

En tant que citoyen niçois et français, je m'oppose à ce projet d'extension de l'aéroport de Nice. En effet, les enjeux économiques liés à l'augmentation du nombre de passagers annuels (de l'ordre de plusieurs millions une fois le projet achevé) ne doivent pas prendre le pas sur l'impact environnemental d'un tel projet : en premier lieu, les émissions de CO2 supplémentaires engendrées par la hausse des rotations aériennes, alors que Nice est déjà l'une des grandes villes de France où la qualité de l'air est la plus médiocre, mais aussi l'impact sur la circulation routière alentour, et les effets néfastes sur la zone Natura 2000 qui borde l'aéroport de Nice.

De toute évidence, les porteurs du projet, qu'ils soient privés ou publics, mettent une nouvelles fois des considérations économiques au-dessus de l'intérêt collectif et citoyen. Et cela alors que les experts scientifiques du monde entier s'accordent pour dire que le changement climatique sera encore plus rapide et grave que prévu (voir le dernier rapport du GIEC). Plutôt que de mettre en place des alternatives, nos décideurs continuent de miser sur l'extension d'infrastructures émettrices de pollution. Le tout sans avoir mené aucune étude scientifique indépendante sur la qualité de l'air actuelle sur le territoire et l'éventuel impact d'un tel projet.

En somme, le mur s'approche et on accélère...

observation N°581 déposée le 19/11/2019 à 09:18

Chef d'entreprise, je suis pour cette extension.
Nous sommes une région excentrée, nous sommes un région très peu industrialisée et, donc, avoir un bel aéroport international nous aidera à survivre.

observation N°580 déposée le 19/11/2019 à 09:00

Une destination qui n'avance pas, recule !! l'enjeu n'est pas national mais international, Nice doit se rapprocher autant que possible des aéroports internationaux, Nice a tous les atouts nécessaires.

observation N°579 déposée le 19/11/2019 à 08:59

projet très interessant

observation N°578 déposée le 19/11/2019 à 08:50

Je suis favorable au projet d'extension.
Je comprends les enjeux environnementaux d’un projet de cette envergure, mais c’est pour cette raison qu’on fait rédiger une étude d’impact.

observation N°577 déposée le 19/11/2019 à 08:34

Qui sait, parmi les gens favorables à ce projet, qu'un simple aller-retour de Chine à Nice représente plus de 400 tonnes de gaz à effet de serre, pour des touristes qui vont venir se prendre en selfie devant ''I love Nice'' ?
Le tram devrait faire gagner 12.000 tonnes de CO2 (plan climat) par an : 2 mois et demi de lignes aériennes chinoises sur Nice (3 vols/semaine). Le reste, c'est pour la planète et le climat !
Que vous soyez globe-trotter, entrepreneur, politique ou simple ''quidam'' : ouvrez les yeux !!
Je m'oppose au projet d'extension du t2 de l'aéroport.

observation N°576 déposée le 19/11/2019 à 08:28

Comment se fait-il qu'autant de personnes intelligentes, comme les entrepreneurs par exemple,s'enferrent dans ce credo-impasse de l'éternelle croissance ?
N'ont-ils pas encore compris que le monde, la Côte d'Azur et Nice n'étaient pas extensibles à l'infini ? N'ont-ils pas compris que plutôt que de vouloir toujours plus, on pouvait se consacrer à l'amélioration de l'offre existante ? N'ont-ils pas encore aperçu que le territoire était asphyxié dans tous les sens du terme ? Ne pensent-ils pas à leurs enfants qui vivront sur une planète au climat ravageur ? L'aéroport vise 21,6 millions de passagers en 2030 (c'est dans le dossier) : les yeux de certains assoiffés brillent devant les euros, mais beaucoup pleurent pour leur santé et leur tranquillité.
NON, NON et NON à ce projet.

observation N°575 déposée le 19/11/2019 à 07:36

Le développement de l'aéroport Nice Côted'Azur est une aubaine pour notre département .
Tout d'abord pour l'emploi : 175 000 emplois direct et indirect sont liés au Tourisme dans le 06
Pour la pérennité de nos entreprises et de l'emploi car cela permettra une meilleure répartition des flux notamment en augmentant l'offre sur "les ailes de saison".
Pour le rayonnement de Nice Côte d'Azur , plus de lignes directes éviteront de passer par PARIS.
Et donc une meilleure maitrise des impacts carbone notamment .
Nous n'avons de cesse de nous améliorer, dans notre quotidien, au sein de nos établissements
avec une gestion de l'eau , de l'énergie et des déchets.
L'aéroport de Nice CA a démontré son savoir faire dans ces domaines .
Je suis tout à fait favorable à ce projet d'extension de l'aéroport Nice Côte d'Azur
Denis CIPPOLINI
Président FHRTNice Côte d'Azur
Président UMIH06
propriétaire et exploitant SERVOTEL ST VINCENT à Nice

observation N°574 déposée le 19/11/2019 à 07:02

Bonjour,
Le développement de l 'aéroport de Nice est un élément très important de développement de notre territoire avec un fort accent sur les activités touristique. La région est moins bien desservie par le TGV (section lente depuis Aix) que Aix ou Marseille, il est donc essentiel que l'aéroport compense cette faiblesse. Nous sommes dans un contexte de compétition internationale de grandes métropoles qui ont toutes une importante desserte aéroportuaire. Par ailleurs de plus en plus d'activités à valeur ajoutée comportent du télétravail ou du travail déporté et la région Nice Cote d'Azur peut bénéficier d'implantations de telles activités hors tourisme si la capacité de l'aéroport suit et accompagne la demande.

observation N°573 déposée le 19/11/2019 à 06:54

Je suis contre l'extension de l'aéroport qui apporterait encore plus de nuisances à la région: pollutions, bruit...

observation N°572 déposée le 19/11/2019 à 04:41

Bonjour,
Le développement de l 'aéroport de Nice est essentiel pour le secteur du tourisme, marché clé de la région. En effet notre enclavement, l.absence de ligne TGV efficace, le réseau routier limité entre mer et montagnes... Nois rend encore plus dépendant de l aéroport. A l'heure où tous les aéroports internationaux de développent, s'améliorent, il est essentiel que l. Aéroport de Nice se mette à la page et nous permette d'accueillir plus de visiteurs et dans de meilleurs conditions.
Par ailleurs, je vois se développer autour de moi le télétravail et de plus en' plus de parisiens, bruxellois, londoniens... Veulent venir habiter dans la région de Nice et ne faire que 2 3 allers et retours en avion vers leurs bureaux qui restent dans les grandes capitales... Il est probable que ces échanges s'accentuent et développé aussi les flux aériens et donc la nécessité de développer l'aéroport.

observation N°571 déposée le 19/11/2019 à 01:30

Je suis absolument CONTRE ce projet d'extension de l'aéroport. L'augmentation de sa capacité d'accueil est à contre courant de ce que le défi climatique nous enjoint de faire. En réalité, des mesures doivent être prises en urgence d'une part pour taxer le kérosène et à ce titre une initiative citoyenne européenne existe : https://www.endingaviationfueltaxexemption.eu/ Cette taxation rendrait moins attractive cette offre de transport qui de toute façon devrait être réglementairement limitée concernant les vols intérieurs, pour privilégier le train.
Le tourisme de masse ne doit pas être recherché. Il nous faut préserver notre environnement, nos paysages et notre biodiversité, pour attirer des touristes intéressés par ces aspects. Une de nos activités principales est le tourisme, et bien, sachons conserver ce qui fait l'attractivité de notre territoire !
Même en l'absence de tsunami, la montée du niveau de la mer met en péril dans un avenir assez proche l'existence même de cet aéroport vulnérable aussi au risque d'inondation.
La richesse de la biodiversité notamment de la basse vallée du Var continue d'être ignorée par nos aménageurs, après l'extension de Cap 3000, et tous les projets compris dans le projet stratégique et opérationnel (PSO) de l'OIN Plaine du Var ... ; pour tous ces projets, aucune étude environnementale cumulative n'est réalisée.

observation N°570 déposée le 18/11/2019 à 23:15

Bonjour
Vendre une affaire non rentable peut être mais offrir notre aéroport des sociétés étrangères ne fera qu’appauvrir notre territoire .Un pays ne doit jamais vendre son patrimoine et ses outils de production ...comment pourra-t-il rembourser ses dettes ..nous prêtons le flanc à la ruine de notre pays par des agissements aussi puérils malheureusement.

observation N°569 déposée le 18/11/2019 à 22:48

Bonjour
Vendre une affaire non rentable peut être mais offrir notre aéroport des sociétés étrangères ne fera qu’appauvrir notre territoire .Un pays ne doit jamais vendre son patrimoine et ses outils de production ...comment pourra-t-il rembourser ses dettes ..nous prêtons le flanc à la ruine de notre pays par des agissements aussi puérils malheureusement.

observation N°568 déposée le 18/11/2019 à 21:43

excentré au sud est de la France, notre aéroport nous rapproche du monde.
malgré le bruit parfois, il s'agit d'un véritable avantage. s'en priver serait s'isoler du monde et limiter les possibilités offertes à notre région.
je suis à fond pour ce développement. je suis persuadé que les compagnies et la société fera évoluer par la suite les réglementations sur les consommations de carburant. en attendant il faut avoir le regard tourné vers l'avenir.
• cela renforcera notre dimension internationale.
• avec le tramway, le pole multimodale à venir, les dessertes seront plus faciles et moins polluante, la croissance du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.
• Souligner l’importance de l’aéroport pour votre entreprise, votre secteur d’activité…
• dans un monde globalisé, il est nécessaire de continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation.
• en tant que chef d’entreprise, ce projet va mettre renforcer le développement du Grand Arénas et de la plaine du Var pour apporter des solutions aux nouveaux entrants et à l'économie locale : tourisme d’affaires, quartier de dimension internationale, Parc d’exposition…

il faut arrêter de raisonner à l'échelle de son quartier ou de sa ville, mais réfléchir globalement.

observation N°567 déposée le 18/11/2019 à 21:30

En ma double qualité de niçois de souche et de dirigeant d’une entreprise Sophipolitaine qui opère dans le monde du tourisme , je soutien ce projet d’extension qui me semble s’imposer dans le contexte de la compétition mondiale des territoires.
Depuis quelques décennies, la Côte d’Azur a su jouer de sa situation géographique pour attirer les touristes du monde entier tout en investissant dans son propre développement économique. Cela se traduit aujourd’hui par une densité extraordinaire de compétences dans les domaines les plus porteurs de la recherche ou de l’industrie qui apprécient à la fois la qualité de vie qu’ils y trouvent et la facilité des connections avec le reste du monde.
Il est illusoire de penser qu’un status quo soit possible. Tout en faisant preuve de grande vigilance pour préserver cet environnement privilégié, notamment en analysant les erreurs commises ici ou ailleurs qui ont pu conduire à l’asphyxie d’un territoire, il faut maintenir et développer la place de la Côte d’Azur, et donc son principal accès au monde.

observation N°566 déposée le 18/11/2019 à 20:50

Je suis CONTRE ce projet d’extension de l’aéroport de Nice pour des raisons évidentes de santé publique, de qualité de vie et de préservation de notre environnement.

En effet, l’augmentation du transport aérien entrainera inévitablement une augmentation des rejets de polluants atmosphériques dans une ville dont la qualité de l’air est déjà plus que discutable. Or de nombreuses études montrent l’impact de cette pollution sur notre santé.

De plus, ce projet risque fort d’encombrer d’avantage le trafic urbain déjà surchargé. Il serait par contre bien plus intéressant d’utiliser cet argent pour désengorger le trafic et améliorer les conditions de vie des Niçois et des nombreux touristes déjà présents, par exemple en développant d’avantage les transports en commun et les espaces verts. Il est d’ailleurs également prouvé que les espaces verts en ville sont bénéfiques sur de nombreux points, tels la santé et la qualité de vie.
Améliorons ce que l’on a au lieu de vouloir attirer toujours plus de monde !

Enfin, je termine par un point qui me semble être d’une importance vitale : préserver la qualité de notre environnement, la biodiversité associée et donc les services écosystémiques qui en découlent (et qui sont par ailleurs indispensables à l’Homme). Nous avons la chance de vivre dans une région exceptionnellement riche au niveau faunistique, floristique et des habitats. Malheureusement, tout cela est dégradé de jours en jours. L’artificialisation des sols en est une des raisons majeures, et ce projet d’extension de l’aéroport, proche par ailleurs d’une zone protégée Natura2000, aggravera d’avantage cette situation désastreuse...

Dans le contexte du dérèglement (l’urgence !) climatique actuel, ne serait-il pas temps d’arrêter ces projets mortifères et d’agir plutôt concrètement pour la préservation de notre environnement et donc de notre avenir ?
Pour ma part, le choix est évident : je m’oppose clairement à ce projet d’extension de l’aéroport de Nice.

Cordialement

observation N°565 déposée le 18/11/2019 à 20:22

Il n'est plus possible de fermer les yeux sur la dégradation environnementale anthropique.
Il n'est plus possible d'avoir un comportement égoïste en ne considérant que ses petits intérêts personnel à court terme (business, argent, mon petit confort) et non l'intérêt général à long terme. On voit chaque jour où le m'bati niçois (moi d'abord et après moi le déluge) nous a conduit.
Ayons enfin un comportement responsable et refusons de tout sacrifier pour des causes mercantiles.
C'est pourquoi je REFUSE CATÉGORIQUEMENT ce projet du vieux monde !

observation N°564 déposée le 18/11/2019 à 20:21

Je suis CHEF D'ENTREPRISE dans la région niçoise et pourtant JE SUIS CONTRE ce projet d'agrandissement de l'aéroport.
Le propre d'un chef d'entreprise et d'une entreprise est de s'adapter en permanence. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait toute ma vie et ce qui a renforcé mon entreprise.
Force est de constater que nous ne pouvons plus agir comme nous l'avons fait jusqu'à présent, à détruire notre environnement, car nous ne savions pas.
Aujourd'hui, nous savons. Et nous sommes engagés dans une très grande bataille que nous ne pouvons pas perdre : celle de la disparition de l'espèce humaine à l'échelle humaine ...
A nous, chefs d'entreprise, d'innover, d'inventer, de nous adapter pour ne pas dégrader davantage notre environnement.
A nous d'imaginer un nouveau monde plus respectueux de l'environnement.

observation N°563 déposée le 18/11/2019 à 20:17

Chef d’entreprise à Nice, je suis totalement favorable à l’extension de l’aéroport. C’est le prix à payer pour permettre à Nice de survivre économiquement. Les autres métropoles n’hésitent pas et si l’on veut jouer un roe économique significatif versus l’ile de France ou Lyon , il n’y a malheureusement pas le choix. La situation enclavée de Nice ne laisse pas d’autres options.
N’oublions pas que la concurrence existe : si les entreprises ne peuvent se développer à Nice , notamment à l’aide de moyens de transport efficace et suffisants, elles n’hésiterons pas à choisir une autre alternative.

observation N°562 déposée le 18/11/2019 à 20:10

Je suis contre l’extension de l’aéroport

Nous devons être un exemple pour l’ensemble des peuples de notre terre et cela passe par donner l’EXEMPLE...
Notre nation a signé un traité contre les gazs à effet de serre.

Agrandir l’aéroport ?

Les avions par les hydrocarbures qu’ils rejettent dans l’atmosphère sont un parmi les premiers éléments pollueur de notre environnement.
Les autres pollutions : bruits, transport des passagers, comportements irrespectueux des touristes ... etc.... qui découleront ne seront pas au profit des habitants de notre beau pay d’azur.

observation N°561 déposée le 18/11/2019 à 20:09

Il n'est plus possible de fermer les yeux sur la dégradation environnementale anthropique.
Il n'est plus possible d'avoir un comportement égoïste en ne considérant que ses petits intérêts personnel à court terme (business, argent, mon petit confort) et non l'intérêt général à long terme. On voit chaque jour où le m'bati niçois (moi d'abord et après moi le déluge) nous a conduit.
Ayons enfin un comportement responsable et refusons de tout sacrifier pour des causes mercantiles.
C'est pourquoi je REFUSE CATÉGORIQUEMENT ce projet du vieux monde !

observation N°560 déposée le 18/11/2019 à 20:02

Pourquoi pensez-vous que la plupart des aéroports se situent en périphérie des villes ?
La pollution de l'air est bien réelle et les 500 morts par an le sont aussi. Agrandir cet aéroport et augmenter le trafic aérien ne fera qu'aggraver une situation déjà critique ...

Si cette consultation publique existe c'est que l'avis des citoyens est important (et je ne parle pas ici des faux commentaires) alors faites en sorte de les écouter. Le but n'est pas d'être toujours contre les projets proposés, mais d'être réaliste sur une situation qui n'est pas traitée comme elle devrait l'être.

Après la déclaration de l'urgence climatique en septembre dernier par la métropole de Nice, où est la cohérence ? L'urgence est réelle, la situation est critique, la pollution n'est pas une utopie, cessons de réagir comme des enfants, il est temps de grandir...

observation N°559 déposée le 18/11/2019 à 19:53

Au vue des enjeux climatiques, je pense qu'il serait vraiment préjudiciable d'effectuer cette extension.
Cordialement
Chantal

observation N°558 déposée le 18/11/2019 à 19:52

Je m’oppose à ce projet d’extension du Terminal 2 de l’aéroport de Nice Côte d’Azur!!

En effet, il met à mal la stratégie de réduction nette des émissions de gaz à effet de serre fixée pour 2025 et d’atteinte de la neutralité carbone du territoire en 2050.
Dans son rapport ‘’Le défi climatique des villes’’, le WWF précise (p.51) que ‘’si la métropole Nice Côte d’Azur respecte le scénario ajusté proposé, elle dépasserait tout de même le budget carbone alloué pour un scénario 1,5°C à partir de 2022.’’

Comment peut-on autoriser, en pleine responsabilité morale et juridique, un tel projet d’extension totalement anachronique et contradictoire avec la déclaration d’état d’urgence climatique de la Métropole NCA, voté le 20 septembre dernier lors du conseil métropolitain?’

Merci d'écouter les citoyens désireux de conserver un environnement viable pour les générations d'aujourd'hui et de demain.

Cordialement

observation N°557 déposée le 18/11/2019 à 19:07

NO et NO et NO!!!!

Nissa la bella devient rapidement et surement un betonville, surpeuple, embouteille ou chaque pluie devient un danger. occupons nous deja de ce que nous avons , que les rues ne sent pas pipi et caca...

observation N°556 déposée le 18/11/2019 à 19:06

En tant que simple citoyenne niçoise et non chef d'entreprise ou femme d'affaires, qui ne pense qu'en termes économiques et financiers, je me rallie aux remarques très pertinentes des observations n° 542, 520, 521, 517, 508, 495, 479, 475, 473, 472... pour REFUSER l'extension du T2 de l'aéroport de Nice !

observation N°555 déposée le 18/11/2019 à 18:44

Je suis favorable à l'extension du terminal 2 de l'aéroport de Nice car il est stratégique pour la croissance économique de la région et aussi parce qu'il semble
clair que le développement ne se fera pas par le TGV et que le réseau routier est saturé.
Les entreprises du département sont très exportatrices et le lien commercial avec l'international est necessaire
Le tram vers Nice est déjà un progrès pour l'accès à l'aeroport mais je pense aussi que des améliorations seront nécessaires pour relier les autres villes du département
à l'aeroport de Nice afin de ne pas saturer plus le traffic pour y acceder

observation N°554 déposée le 18/11/2019 à 18:44

sans l'aéroport de Nice Côte d'Azur notre agglomération ressemblerait à une ville de la taille de Draguignan.
nous n'avons pas de ligne TGV qui nous relie à Paris en moins de 4 heures.
l'A8 est saturée et ressemble plus à un périphérique mais payant celui-la.

notre économie azuréenne (pas seulement Nice) a besoin de cet aéroport, donnons lui les moyens de son développement, oui aux 6 nouvelles portes d'embarquement

observation N°553 déposée le 18/11/2019 à 18:38

Je suis favorable au développement de l'aéroport de Nice car c'est le poumon de la Côte d'Azur.
Le tourisme est la première économie de la Cote d'Azur créant de nombreux emplois.
Il est primordial que son développement continue à se faire pour demeurer à la hauteur des années à venir.
Et surtout que la CCI, la Métropole et les autres Communautés d’Agglomération continuent à garder une part de prise de décisions.
Tout l'arrière pays dépend aussi de cet aéroport.
Donc en ma qualité de chef d'entreprise dans le domaine du commerce de proximité je suis favorable à son extension.

observation N°552 déposée le 18/11/2019 à 18:33

Je souhaite apporter mon entier soutien au projet d’extension du terminal 2 de l’aéroport Nice Côte d’Azur.
En effet, les Alpes Maritimes constituent de fait une partie excentrée du territoire national, dont les distances avec les principales grandes villes françaises et européennes justifient pleinement le recours au transport aérien.
Par ailleurs, d’autres moyens de transport existants ne sont pas actuellement au niveau des besoins de déplacement : le TGV qui ne dessert toujours pas Nice et l’autoroute A8, très souvent saturée sont des facteurs importants d’accroissement du recours à l’aérien.
La Côte d’Azur est un pôle d’attraction national et international aussi bien en termes de tourisme balnéaire et montagnard, que pour ce qui concerne l’industrie et les affaires avec ses technopoles et zones d’activités orientées vers l’international. Son aéroport en est un équipement structurant majeur.
Enfin, la desserte par un réseau de transport local développé, avec les lignes 2 et 3 du tramway et la future gare multimodale de Saint-Augustin, permet de relier facilement l’aéroport Nice Côte d’Azur aux principaux centres d’intérêt maralpins, voire régionaux ; ces transports locaux qui permettent de couvrir aisément les derniers kilomètres d’un voyage sont un facteur de développement du trafic de la plateforme aéroportuaire.
Nice et de la Côte d’Azur ne peuvent se passer d’un aéroport dimensionné pour leur rayonnement et le développement de leurs moteurs économiques : NTIC, tourisme et tourisme d’affaires orientés à l’international.

observation N°551 déposée le 18/11/2019 à 18:31

Madame, Monsieur,

Sans un tel aéroport, je n'aurai jamais pu développer l'entreprise que j'ai crée qui représente aujourd’hui 300 salariés et 20 M€ de CA.
Aujourd'hui, je souhaite me développer à l’international. Allons nous disposer des infrastructures nécessaires pour notre rayonnement futur ?

Je compte sur votre soutien et je vous prie de d'agréer, Madame, Monsieur, en mes salutations distinguées.

Vincent DAVID

observation N°550 déposée le 18/11/2019 à 18:23

Non, Nice ne veut devenir ni Barcelone ni Amsterdam!
L'aeroport de Nice est déjà le seul de France qui soit DANS la ville desservie..
Il ne faut pas habiter Nice ni ses environs pour accepter (comme notre secrétaire d'Etat actuel en pleine enquête publique) ce surplus de bruit et de pollution!
Non mille fois non!
Pitié, nous n'en voulons pas "une couche de plus" ni pour Nice ni pour la planète.

observation N°549 déposée le 18/11/2019 à 18:22

Exerçant mon activité professionnelle dans le secteur des NTIC, force est de reconnaître que l'attractivité de la région dans ce secteur et les nombreux emplois qualifiés sur Sophia Antipolis doivent beaucoup la desserte de nombreuses destinations par l'aéroport de Nice. Cela permet de localiser à Sophia des activités qui sinon seraient "restées" à Paris ou Bruxelles. Je suis donc favorable au projet d'extension de l'aéroport, à condition bien sûr qu'il soit mené de manière responsable vis à vis de l'environnement immédiat (compensation carbonne de la construction par exemple).

observation N°548 déposée le 18/11/2019 à 18:18

TOTALEMENT POUR ...
notre département a besoin de cette agrandissement pour rester une région attractive et compétitive

observation N°547 déposée le 18/11/2019 à 18:18

FAVORABLE au projet.
Le contraire serait un combat d'arrière garde. L'aéroport de Nice est le seul lien avec du département avec l'international, il est primordial d'en préserver l'avantage pour le tourisme et le voyage d'affaires et c'est en avançant que nous le ferons, pas en stagnant sur l'existant
Mais je me range tout à fait aux avis concernant le dépôt de kérosène sur la ville et alentours, à Villeneuve-Loubet par exemple,
Cette pollution doit (et peut) être maîtrisée avec des restrictions d'accès aux avions ayant une ancienne motorisation qui sont les plus pollueurs (également sur le plan phonique).

observation N°546 déposée le 18/11/2019 à 18:16

A fond POUR ce projet car tous les accès routiers et ferroviaires sont trop souvent saturés ou aléatoires. L’économie de la région risque de beaucoup pâtir si en plus l’aéroport déjà à saturation n’effectue pas une nouvelle étape d’agrandissement vive le progrès on est au 21eme siècle.

observation N°545 déposée le 18/11/2019 à 18:03

Je suis entièrement favorable au projet d'extension du Terminal de l'Aéroport Nice Côte d'Azur :
l'Aéroport est de dimension internationalr - est un moyen de compenser la saturation des autres réseaux de transport : A8, absence de ligne TG vers la capital Paris,.
- equipment particulièrement structurant pour l'attractivité et le développement économique de Nice et de la region Nice Côte d'Azur -
desserte par les nouvelles lignes 2 et 3 du tramway vers le futur pole Nice Saint-Isidore en voie de développement. +
perspective de développement du quartier d'affaires du Grand Arénas.

observation N°544 déposée le 18/11/2019 à 18:00

Résolument contre
La pollution de l’air est déjà inquiétante à Nice
Il n’y a qu'à se rendre à Parc Phénix pour faire une cure de gaz dé kérosène
L’augmention du nombre de passagers ne favorisera pas un tourisme durable pour la ville mais un tourisme pour toutes les infrastructures déjà présentes et futures autour de l’aeroport : Cap 3000 entre autres plus les centres et hôtels ( Europe cite ou Doubaï à la française).

observation N°543 déposée le 18/11/2019 à 17:57

Ce projet d'extension de l'aéroport de Nice nous renvoie à une question centrale : après quoi devons nous courir dorénavant.
L'argent, qui profitera à quelques-uns, ou la lutte contre le réchauffement climatique, la protection de la santé publique, le mieux-être ensemble qui profiteront aux plus grand nombre et particulièrement aux générations avenir.

Pour ma part, je choisis de prendre en compte l'alerte de la communauté scientifique internationale et M'OPPOSE CATÉGORIQUEMENT à ce projet mortifère.

observation N°542 déposée le 18/11/2019 à 17:43

Les éléments de l'INSEE prouvent que l'évolution des passagers aériens de l'aéroport de Nice Cote d'Azur ces dernières années n'a eu aucun impact positif sur la progression de l'emploi !

L'argument :"l'extension activité du T2" va "favoriser les emplois" est donc faux !

Par contre,comme le démontre l'Autorité Environnementale dans son avis du 15 juillet 2019, les impacts environnementaux et sanitaires seront eux très négatifs (CO2, pollution, bouchons ...) avec les millions de passagers aériens supplémentaires par an !

Tout ceci me pousse à déclarer sans ambiguité que je suis CONTRE ce projet.
Je vous remercie.

observation N°541 déposée le 18/11/2019 à 17:34

il est bien sur important pour l'économie de notre département que nous allions vers un meilleur service touristique. Mais je m'inquiète de l'extension au vu de la situation géographique de l'aéroport qui est sur la mer. Une mer déja bien polluée, dans laquelle il devient problématique de se baigner, de profiter, et de pêcher .
est ce que ce projet préservera notre beau littoral?

observation N°540 déposée le 18/11/2019 à 17:29

bien sur, l'extension de l'aéroport avec l'ouverture de lignes supplémentaires ne peut être que bon pour l'économie en générale.

observation N°539 déposée le 18/11/2019 à 17:28

Le tourisme, qu'il soit de loisir ou d'affaire est sans conteste générateur d'emploi, de croissance.
L'aéroport de Nice contribue déjà au rayonnement de la région mais il est vrai qu'une extension des bâtiments permettrait d'améliorer son attractivité , de prendre des parts de marché sur des villes concurrentes.
Il faudra veiller à améliorer son accès avec des transports en commun performants, à l'instar du tram le reliant au centre de Nice.
C'est un projet très important pour la région auquel je ne peux q'adhérer.

observation N°538 déposée le 18/11/2019 à 17:27

Je soutiens le projet d'extension du Terminal 2 de l’aéroport Nice Côte d’Azur.
L'aéroport de Nice Cote d'Azur contribue au développement des activités et des entreprises de notre belle et attractive région.
Il doit se faire dans le respect de l'environnement en favorisant des modes de transports complémentaires respectueux : Utilisation des lignes 2 et 3 du tramway, reliées au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera trains, tramways, cars et bus. Ainsi, la croissance du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.
Les constructeurs d'avions doivent également poursuivre et intensifier les efforts en matière de recherches et développement pour limiter les effets négatifs du transport aérien (Emission de CO2 et bruit)

observation N°537 déposée le 18/11/2019 à 17:23

Je suis favorable à l'extension de l'aéroport : saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…), l'aéroport est desservie par les lignes 2 et 3 du tramway, relié au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera TGV, TER, tramway, cars et bus ce qui permettra une vraie fluidité dans les déplacements.

observation N°536 déposée le 18/11/2019 à 17:19

c'est un Aéroport de dimension internationale.
c'est le 1er aéroport de région en France, 2ème après ceux de la région parisienne.
Saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…), nécessité de maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité.
Equipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département ; les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international
Objectifs du projet : continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation.
Desserte par les lignes 2 et 3 du tramway, reliées au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera trains, tramways, cars et bus : la croissance du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.
Projet à mettre en perspective avec l’aménagement du Grand Arénas : tourisme d’affaires, quartier de dimension internationale, Parc d’exposition…

observation N°535 déposée le 18/11/2019 à 17:18

POUR !!! TOTALEMENT POUR !!!
L'agrandissement de l'aéroport est vital pour notre région, tant au niveau tourisme qu'au niveau économique.

observation N°534 déposée le 18/11/2019 à 17:18

Il est clair qu'une extension doit se faire dans le cadre d'une intermodalité des transports exemplaire (Bus, Tram, Train, vélos…) afin que la croissance de l'activité de l'aéroport ne se fasse pas au détriment de la qualité de vie des Niçois ni au détriment de la Nature…
La croissance durable est la seule alternative.

observation N°533 déposée le 18/11/2019 à 17:13

CONTRE.
Nice est déjà saturé de voitures. Dans la région, les déplacements ne se font qu'en bus ou en voiture. Le trafic va donc s'intensifier et avec cela le bruite et la pollution et puis franchement qui veut que Nice deviennent aussi populeuse que Barcelone ou Venise..

observation N°532 déposée le 18/11/2019 à 17:12

Je soutiens le projet d'extension de l'aéroport. Dirigeante d'une TPE, l'avion reste l'option la plus efficiente économiquement et environnementalement. En effet, le TGV nous fait perdre un temps trop important pour rester une option valide pour se rendre sur Paris par exemple. La portion Nice Marseille à la vitesse d'un TER est impratiquable. De plus, le projet ne présentant pas d’incidences négatives significatives sur les objectifs de conservation du site Natura 2000 selon le rapport d'impact environnementale, il me semble cohérent et adapté.

observation N°531 déposée le 18/11/2019 à 17:10

Je suis absolument CONTRE
La pollution dans ce secteur est déjà insupportable, sans parler du bruit.
Non merci je ne vois pas cela comme du progrès.

observation N°530 déposée le 18/11/2019 à 17:10

Totalement contre ce projet.

Le territoire est déjà saturé. Les enjeux environnementaux sont forts.

Un afflux supplémentaire de touristes rajouterait encore plus de nuisances.

observation N°529 déposée le 18/11/2019 à 17:08

je suis très favorable au projet d'extension. Nous sommes dans l'industrie de la beauté et la santé. L'activité industrielle est très dépendante de cet aéroport et c'est en partie grâce à son extension que nos activités ont pu se développer dans un environnement de plus en plus concurrentiel.

observation N°528 déposée le 18/11/2019 à 17:06

Je suis favorable à ce projet .

observation N°527 déposée le 18/11/2019 à 16:59

Bonjour, j'aimerai apporter mon soutien au projet d'extension du Terminal 2 de l'aéroport de Nice-côte-d'Azur. Etant donné que notre département n'est toujours pas desservi correctement par le train (pas de ligne à grande vitesse que nous attendons depuis si longtemps) et que la circulation sur l'autoroute est une calamité, surtout lors des départs ou des arrivées des vacanciers, j'estime nécessaire d'encourager le développement de l'aéroport, d'autant qu'il est maintenant relié au réseau du tramway pour faciliter les allées et venues autour de cette zone. De plus l'aéroport contribue au rayonnement de la côte-d'azur et à son attrait et nous savons que la manne touristique est indispensable au développement économique de notre département. Travaillant moi-même dans le tourisme, je compte énormément sur l'aéroport et j'estime que tout projet visant à développer son activité et à donner à nos visiteurs un service qui les mette dans les meilleurs dispositions possibles pour ensuite parcourir les richesses de notre région est une bonne chose.
Bien cordialement,

observation N°526 déposée le 18/11/2019 à 16:58

Bonjour,
l'aéroport de Nice est stratégique pour notre région dont le tourisme est une activité de première importance. Le développement de l'aéroport a donc une incidence directe sur le développement de la région, donc de l'emploi.
Etant membre du comité de Direction de Marineland, j'ai aussi un intérêt personnel à ce que l'accès à l'extrémité Sud Est du territoire français soit facilitée à tout visiteur désireux de s'y rendre.
Je soutiens donc les initiatives d'augmentation de capacité et de diversification d'offre de cet équipement clé.
Nicolas CLERC

observation N°525 déposée le 18/11/2019 à 16:58

Un aéroport d'envergure internationale ne peut être qu'un atout pour le développement économique de notre région touristique.

observation N°524 déposée le 18/11/2019 à 16:57

AVIS FAVORABLE ++++ pour le développement économique de la région ! N'oublions pas que nous sommes en "concurrence" avec Marseille ....

observation N°523 déposée le 18/11/2019 à 16:51

AVIS TRES FAVORABLE :
Ce projet est totalement utile et nécessaire pour le département et les acteurs du tourisme. L'aéroport de MArseille prend de plus en plus d'importance, et il est essentiel de développer de nouvelles lignes sur Nice. Cela ne pourra se faire qu'avec ce projet.
Nous n'aurons jamais un TGV rapide, nous n'aurons jamais l'A8 bis, si nous voulons que notre économie touristique survive, il faut soutenir ce projet.

observation N°522 déposée le 18/11/2019 à 16:48

Pour nos métiers d'intervenants auprès des entreprises, il me parait indispensable de maintenir et développer un niveau de service essentiel qu'est l’aéroport de NICE!
Notre région souffre du manque d'accès par route (embouteillages et peu d'accès fluides) ou par voie ferrée (pas d'accès TGV avec voie grande vitesse).
Nous devons développer nos accès via l'avion qui sont de nos jours essentiels au maintien de nos activités économiques et notre attractivité en terme de bassin d'emploi et de tourisme.
Je maintiens en disant que l'aéroport est un équipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département mais aussi les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international.

observation N°521 déposée le 18/11/2019 à 16:46

je suis contre ce projet
Ce projet annonce une hausse de 4,5 à 7 millions de passager par an. On peut supposer :
- plus de transport aérien donc plus de pollution
- plus de transport automobile donc plus de pollution et un trafic supplémentaire qui n'est pas prévu sur les axes routiers actuels (on voit déjà les problèmes causés par les 2 mega centres commerciaux Cap 3000 et Polygone)
- plus de transports en commun mais on voit que dès qu'il pleut il y a des soucis
- et où sont les structures d'accueil et d'hébergement ?
Dans cette période de réchauffement climatique, les investissements d'aujourd'hui devraient être consacrés exclusivement à la transition des transports, des habitations, etc... vers des solutions moins voraces en énergie que ce projet et tout aussi générateur d'emplois.

observation N°520 déposée le 18/11/2019 à 16:43

Totalement CONTRE ce projet
A l'heure où l'on parle de santé publique, de changement climatique, de pollution, d’extinction d’espèces, d’artificialisation des sols, comment peut-on défendre de telles idées et dépenser de l'argent public en ce sens ?
Nice est-elle capable d'absorber les flux supplémentaires générés et toutes les nuisances que cela représente ? surcharger les routes déjà bondées ,accroitre les gaz a effet de serre sans parler des nuisances sonores .

observation N°519 déposée le 18/11/2019 à 16:42

Je suis totalement favorable au projet.
Bien sûr il faut que l'extension soit faite dans les meilleures conditions possibles d'un point de vue environnemental mais il est essentiel que notre aéroport se modernise pour maintenir sa dimension internationale. Il ne faut pas oublier qu'il est un point d'entrée essentiel pour les touristes étrangers d'autant qu'avec les nouvelles lignes de tramway il se fond parfaitement dans le quadrillage des transports en commun. Il va également permettre à l'Arenas et à l'éco-vallée de continuer leur développement étoffant par là-même le tissu économique de la ville avec des activités non liées au tourisme.

observation N°518 déposée le 18/11/2019 à 16:36

Il faut poursuivre le niveau de service et d accueil de qualité pour mieux maîtriser le développement de la fréquentation touristique et du tourisme d affaires avec le Grand Arenas.

Restons le grand et bel aéroport à l implantation unique proche du centre ville.

observation N°517 déposée le 18/11/2019 à 16:20

L'extension de l'aéroport de Nice ne me semble pas une priorité. L'augmentation du trafic doit être corrélée avec les capacités d'accueil qui ne sont pas extensibles en proportion. On peut supposer une meilleure gestion des flux. Par ailleurs, la ligne TGV qui ferait gagner au mieux une heure sur le parcours vers Paris aura un coût environnemental très important durant sa construction. Le coût de ce projet obligé de passer par Toulon, est estimé à 15 milliards (rajoutons 5 milliards pour faire bonne mesure!).
L'autoroute A8 est saturée mais est-elle saturée sur tout son trajet jusqu'à la frontière Italienne? Alors que le pont de Gènes est détruit, on s'étonne que le trafic soit toujours aussi important. L'autoroute A8 n'est-elle pas saturée localement? C'est à dire, en gros entre Cannes et Nice? La saturation ne viendrait-elle pas du flux nécessaire à Sophia Antipolis (en gros 30 000 emplois)? La solution ne serait-elle pas plutôt dans des aménagements des infrastructures existantes afin d'améliorer les lignes ferroviaires entre Nice et Marseille ? ou le dédoublement des accès entre Nice et Sophia Antipolis (le projet de tramway ou de train entre Nice et Sophia Antipolis ressort régulièrement depuis 30 ans!)? Avec une bonne dizaine de milliards, on peut quand même améliorer nos infrastructures locales.

observation N°516 déposée le 18/11/2019 à 16:14

Avis très favorable:
L'extension du terminal 1 de l'aéroport Nice Côte d'Azur est indispensable au développement économique de notre département et de la Région. Notre géographie ne permet pas d'organiser une desserte terrestre suffisante, desserte terrestre qui aurait un impact environnemental lourd. Le développement des industires touristiques et des technologies de l'innovation qui caractérisent notre terriotire ne pourront aboutir sans une accessibilité optimale.
Tout l'aménagement des transports publics s'est organisé autour de notre aéroport (Tram métropolitain), ce n'est pas le moment de reculer.
L'impact environnemental a été bien pris en compte à la lecture des réponses du bureau d'étude aux recommandation de la MRAE.
Le projet est dans une zone déjà fortement urbanisée et en cours de renouvellement urbain (Grand Arenas, Eco-vallée): il permet d'augmenter nos capacités de transports dans impacter nos zones naturelles de moyen et haut pays à préserver.

observation N°515 déposée le 18/11/2019 à 16:12

Je m'oppose à ce projet, parce que j'aime mon territoire et ma ville.
Je ne veux donc pas les livrer aux hordes de touristes et d'avions.
Assez de touristes, trop de pollution, trop de bouchons.
En dehors du chiffre d'affaires, il existe d'autres objectifs : la qualité de vie, l'air pur, la désaturation de la ville, la lutte contre le réchauffement climatique !
Non à ce projet.

observation N°514 déposée le 18/11/2019 à 16:08

Dans moins de 10 ans, le futur directeur des Aéroports de la Côte d'Azur nous expliquera que la création du T3 est indispensable pour le confort et la sécurité des passagers, bla bla, et qu'il permettra de passer de 21 millions à 30 millions de passagers, évidemment sans augmenter le nombre de vols !
Je dis NON à cette extension.

observation N°513 déposée le 18/11/2019 à 16:05

Bonjour,

Je suis pour l'extension de l’aéroport mais dans un cadre durable.
Nice est loin de tout et le fait d'être bien relié aux métropoles Européennes est essentiel à son développement et à l'installation d'entreprise.
Cela permet aussi d'"agrandir" le basin d'emploi. En effet, en cas d'accident de parcours professionnel, le fait de pouvoir accéder à d'autres villes pour y travailler avec des transports rapides est important et renforce, en quelque sorte, l'attractivité de cette région : Je viens m'installer à nice car si demain je dois changer de travail, je peux provisoirement rester domicilié à Nice et "commuter" vers une autre ville.
Par contre cela doit se faire en essayant de minimiser au maximum les nuisances et la pollution.
Il est en particulier nécessaire de multiplier les transports publiques et des services comme le bus express 230, en étendant sa fréquence et le service le WE.

observation N°512 déposée le 18/11/2019 à 16:04

Mon entreprise est située à l'Arenas et j'y suis également propriétaire de bureaux. Les efforts consentis par l'aéroport en matière environnementale ont été nombreux ces dernières années. Gageons qu'ils le seront encore. Pour autant, notre économie locale a besoin que les infrastructures aéroportuaires suivent l'évolution nécessaire et se mettent aux normes en restant dans un caractère innovant pour rester bien placés dans l'économie au moins européennes.

Pour toutes ces raisons, je soutien le projet de travaux de ces 6 nouvelles portes d'embarquement.

observation N°511 déposée le 18/11/2019 à 16:00

LE PROJET D AGRANDISSEMENT DE L AEROPORT DE NICE EST TOTALEMENT VITAL PAR RAPPORT A LA POURSUITE DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE LA VILLE DE NICE DE LA METROPOLE DU DEPARTEMENT ET DE LA REGION
EN EFFET DU FAIT DE SA SITUATION GEOGRAPHIQUE NICE NE BENEFICIE PAR D UN TGV DIGNE DE CE NOM ET L AUTOROUTE A8 EST MALHEUREUSEMENT DE PLUS EN PLUS SOUVENT SATURE
SEUL L AEROPORT PERMET UNE DESSERTE QUASI NORMALE DE NOTRE TERRITOIRE ET TOUT EN TENANT COMPTE DE L ASPECT ECOLOGIQUE LE DEVELOPPEMENT DE L AEROPORT DE NICE DOIT SE POURSUIVRE
L ARRIVEE DU TRAMWAY A L AEROPORT PERMETTANT UN IMPACT TRES LIMITE AU NIVEAU DE L EVENTUEL ACCROISSEMNT DE LA CIRCULATION AUTOMOBILE AUTOUR DE L AEROPORT

observation N°510 déposée le 18/11/2019 à 15:59

L'aéroport de Nice arrive à saturation par son nombre de passagers, il est un outil essentiel pour toute la région et si nous souhaitons garder notre attractivité par rapport aux autres destinations, il est essentiel d'ajuster nos équipements, de les aménager pour préparer le futur. Je regarde ce qui a déjà été fait, toute la satisfaction engendrée pour un grand nombre de personnes. Encourageons les initiatives d'amélioration des équipements dans les périmètres de la délégation en harmonie avec les normes environnementales réglementaires. Je suis favorable à ce projet

observation N°509 déposée le 18/11/2019 à 15:58

Totalement CONTRE ce projet bien que travaillant dans le domaine du tourisme et connaissant donc le territoire et ses enjeux.
A l'heure où l'on parle de santé publique, de changement climatique, de pollution, d’extinction d’espèces, d’artificialisation des sols, comment peut-on défendre de telles idées et dépenser de l'argent public en ce sens ?
Nice est-elle capable d'absorber les flux supplémentaires générés et toutes les nuisances que cela représente ?
Quand penserons-nous à la planète ? Pourquoi se base t-on systématiquement sur le "toujours plus" ?
L'Europe s’apprête à lancer le "Green Deal", pourquoi ne pas réfléchir autrement ?
Je m'oppose avec conviction à ce projet car j'aime mon territoire !

observation N°508 déposée le 18/11/2019 à 15:56

Manifestement la ville de Nice ou plutôt la MNCA est arrivée à saturation.
Nous n'arriverons pas à repousser les montagnes!
Ainsi plutôt que de végétaliser 2 malheureuses rues de Nice ( à quel prix) il aurait été bien plus sage de ne pas bétonner la plaine agricole du Var pour en faire l'éco(?) vallée ( plutôt béton vallée), de ne pas bétonner le secteur de L'Arenas et de Vauban et d'en faire des parcs et ainsi de penser au confort de la population.
Les villes ont besoin de poumons verts sinon cela crée des dysfonctionnements et les gens deviennent agressifs ( ce qui est déjà le cas à Nice depuis de nombreuses années)!
L'extension de l'aéroport s'inscrit donc dans cette logique complètement erronée du toujours plus de béton. Peut être l'administration pense t elle végétaliser l'aéroport en mettant quelques arbres et plantes sur le toit de l'extension?
Concernant le tourisme, qui est l'or de la région, occupons nous déjà le mieux possible des millions de touristes qui viennent chaque année et sachons être raisonnables car comme dit le sage trop de tourisme tue le tourisme

observation N°507 déposée le 18/11/2019 à 15:55

Je soutiens ce projet car il est indispensable pour maintenir et développer notre secteur d'activités qui est le Tourisme.
Il permettra ensuite de développer l'attractivité de notre destination aussi bien pour le tourisme d'affaires que celui du loisir.

observation N°506 déposée le 18/11/2019 à 15:54

En tant que responsable d'une PME locale, j'apporte mon soutien au projet d'extension du terminal T2. Notre ville reste enclavée pour des raisons géographiques particulières et aucune alternative pérenne (projet TGV abandonné) n'a été mis en place pour suppléer le bénéfice économique et logistique dont nous fait profiter l'aéroport. Certes, cette enquête publique est nécessaire pour nous assurer d'une ambition sans faille dans les efforts de l'aéroport pour minimiser son impact environnemental. Mais bloquer cette évolution et ne pas anticiper l'avenir et les besoins croissants liés aux transports serait pire à long terme. L'activité économique de mon entreprise dépend à 30% de manière directe et à 10% de manière indirecte de la présence de cet aéroport dans notre écosystème.

observation N°505 déposée le 18/11/2019 à 15:54

Notre aéroport international est un facteur clé de notre attractivité. Qu'on l'utilise très régulièrement ou très rarement il est un des ambassadeurs de notre territoire.
L'infrastructure doit être conçue, dimensionnée et aménagée pour procurer du bien être et un ressenti positif à tous les voyageurs, notamment pour réduire au maximum toute situation de stress..
L'espace disponible pour circuler, l'ambiance sonore, lumineuse, olfactive, le professionnalisme des points de passages obligés, la façon dont ils sont organisés, ou réorganisés selon les circonstances, sont autant de points de vigilance à soigner avec la plus grande attention.
Notre aéroport doit s'étendre, pour augmenter son confort actuel d'accueil, et pour s'adapter aux volumes à venir, même s'il est difficile aujourd'hui de faire des estimations certaines.
Je soutiens son projet d'extension.

observation N°504 déposée le 18/11/2019 à 15:51

Enfin Nice se développe après des années d'abandon de la part de nos politiques. L'extension de l'aéroport est nécessaire dans le cadre du projet global de structuration de la Côte d'Azur la connexion avec le tramway et un élément clef.
Je forme le vœu que l'ensemble du territoire et non seulement le territoire métropolitain développe ses infrastructures afin, à l'instar de grandes capitales ou métropoles européennes voire mondiales, de faciliter les déplacements des actifs, des retraités, des jeunes, des touristes dans le respect de l'environnement grâce à l'utilisation de modes alternatifs.
Je forme le vœu que nos commerçants en tirent profit pour un centre ville redynamisé, dépollué où il fait bon vivre et flâner.
Je forme le vœu pour que la technopole de Sophia Antipolis, au même rang que Meridia, bénéficie d'un accès facilité par les transports en commun ; que tout le département, de l'est à l'ouest, de la mer à la montagne bénéficie des retombées économiques que les passagers de l'aéroport apporterons qu'ils soient touristes, congressistes, actifs, étudiants, croisiéristes…
On peut aussi rester un village gaulois, qui n'attirera plus personne faute de satisfaire les habitants ou les visiteurs et qui à terme se désertifiera comme nos campagnes.

observation N°503 déposée le 18/11/2019 à 15:47

Bonjour,

Pouvez vous prevoir un parking avec un stationement gratuit de une heure svp ?

Pour le depose minute il faut prendre un ticket et on a seulement 5 minutes gratuites, c'est souvent le temps qu'on attends en sortie aux caisses.
Pour le parking des arrivees c'est 15 minutes gratuites mission impossible pour recuperer de la famille, porter les bagages charger la voiture et repartir.
Sans compter si il y a des enfants (siege auto, poussette a plier etc).

Merci

observation N°502 déposée le 18/11/2019 à 15:46

Projet indispensable à la population, à l'économie et au rayonnement de notre Côte d'Azur.

Notre aéroport de dimension internationale doit conserver sa place de 1er aéroport de région en France, 2ème après ceux de la région parisienne.
La saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…) nécessité de maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité.
Cet équipement est le plus structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département.

Les objectifs du projet sont légitimes et cohérents et il s'agit de continuer d’offrir un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation. De plus la mise en place des lignes 2 et 3 du tramway, reliées au futur pôle multimodal de Nice et la croissance attendue et prévisible du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.
Il faut arrêter de s'opposer à des projets structurants et porteurs d'emploi et de dynamisme économique.

observation N°501 déposée le 18/11/2019 à 15:43

je suis tres favorable a l extention du terminal t2.2 de notre aèroport de nice ,ce projet est une opportunite pour notre territoire .

observation N°500 déposée le 18/11/2019 à 15:40

nécessaire pour accueillir le flux grandissant des touristes qui viennent des 4 coins de la planète

observation N°499 déposée le 18/11/2019 à 15:38

Pour moi, l'aéroport Nice Côte d'Azur est un outil essentiel à notre région et à notre département en particulier, historiquement enclavé. Ceci à minima jusqu'à l'hypothétique mise en service d'une ligne TGV - et réellement TGV sur tout son parcours - traversant PACA. que ce soit pour les habitants les actifs et les entreprises et les organismes qui les emploient, l'aéroport est aujourd'hui totalement incontournable. Son développement, qui par ailleurs fait d'importants efforts pour respecter l'environnement et les populations, ne doit pas être entravé. Je soutiens donc la création de 6 nouvelles portes dans ses installations.

observation N°498 déposée le 18/11/2019 à 15:32

L'extension de l'aéroport T2.2 de l'aéroport de Nice Côte d'Azur me semble une nécessité urgente afin de continuer à promouvoir l’attractivité et le rayonnement économique de la Côte d’Azur dans un contexte où la région doit aplifier sa force d'attraction, déjà importante, vers les grandes métropoles françaises et internationales.

observation N°497 déposée le 18/11/2019 à 15:31

Cet Aéroport est de dimension internationale et contribue de manière très significative au rayonnement et au développement économique de la région sud.

observation N°496 déposée le 18/11/2019 à 15:29

Je suis favorable au renforcement des transports pour entrer et sortir des alpes maritimes
Les transports routiers et ferroviaires ne sont plus adaptés à la situation actuelle et encore moins pour le futur d'autant que le projet de LGv n'a toujours pas vu le jour
Ce projet doit aussi s'inscrire dans le projet multimodal en lieu et place des MIN
L'aéroport de nIce est et doit rester le second aéroport de France, pour que les emplois perdurent dans notre belle région

observation N°495 déposée le 18/11/2019 à 15:27

je suis totalement contre !
Il me semble que le fait d accroitre le développement touristique dans la région ( déjà très élevée) ne fera que surcharger les routes déjà bondées ,accroitre les gaz a effet de serre sans parler des nuisances sonores .
Cela bien sur enrichira comme toujours certaines personnes au dépend de la population local qui voit les prix immobilières s envoler sans parler des restaurateurs qui se frottent les mains en période estival .
Ou est la qualité de vie pour les locaux ??
plus de pollution ? des plages bondées ? des prix déjà très élevé et cela a tout les niveaux ?? des comportements de touriste odieux ? des infrastructures routières chaotiques ? des problèmes de sécurité déjà ingérable ? .
la coté d azur et déjà polluée par l argent et le sera encore plus par les avions
je suis un jeune actif dégouté de voir ma région se dégrader a vitesse grand V

observation N°494 déposée le 18/11/2019 à 15:27

Soutien total à la consolidation de l' "outil" aéroportuaire tant sur le plan professionnel : connexion directe avec les pays européens et avec les autres continents; connexion rapide avec les autres métropoles de l'hexagone; que sur le plan personnel; famille éparpillée et le train aujourd'hui ne désenclave pas la cote d'azur.

observation N°493 déposée le 18/11/2019 à 15:21

L'aéroport de Nice est lepoumon indispensable au maintien et à la croissance de l'économie azuréenne . Dans un contexte de ligne TGV abandonné, son développement est indispensable à l'attractivité de nouvelles entreprise et à la survie des entreprises locales , qu'elles oeuvrent dans le monde du tourisme, de l'industrie ou des services. Ce développement devra bien sûr ce faire dans le respect des contraintes environnementales et avec la mise en place de solutions référentes dans la protection de la qualité de vie des riverains de l'aéroport. Pour une entreprise comme Orange présente sur l'ensemble du territoire, il est important de maintenir et développer ce moyen de mobilité performant permettant à nos salariés des déplacements inter-régions et avec notre siège Parisien. Je soutiens donc ce projet , indispensable au rayonnement et à l'attractivité de la région ainsi qu'aux déplacements des habitants de la Côte d'Azur.

observation N°492 déposée le 18/11/2019 à 15:19

Contre le projet de développement car celui ci va probablement nuire au développement des vols en avions d’affaires et du TAA en donnant priorité aux gros porteurs donc dés retards pour nos clients sans parler des bouchons sur la route pour arriver à l’aéroport.
Développez plutôt le TAA en créant plus de place pour les parking des business jets.
Merci bien

observation N°491 déposée le 18/11/2019 à 15:18

Nice est enclavé entre "mer et montagne". Notre tissu économique, se résume au tourisme et tourismes d'affaires mais également à un centre de compétitivité situé à Sophia Antipolis. Dès lors, il est primordiale d'avoir un "outil structurant" permettant d'asseoir et de continuer à développer notre attractivité !
L'Aéroport dessert outre nos entreprises, des lieux à rayonnement international (SEMEC) lors du FIF par exemple. Ne pas se donner les moyens de se développer pourrait à terme nuire à notre image mais également au modèle économique de notre Région. Nous devons nous donner les moyens d'avoir une ambition national et internationale.

observation N°490 déposée le 18/11/2019 à 15:18

Je suis favorable à ce projet car notre région à besoin d'être acttractive à tous les niveaux
de plus cet équipement sera structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département .
La croissance du nombre de desserte par les lignes 2 et 3 du tramway, reliées au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera trains, tramways, cars et bus, l’augmentation des passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.
C'est un projet à mettre en perspective avec l’aménagement du Grand Arénas

observation N°489 déposée le 18/11/2019 à 15:17

l’extension de l'aéroport de Nice est une formidable opportunité de développement de la seconde plateforme aéroportuaire française afin de doter cet outil d'une réelle stature internationale à l'image de ses concurrents Espagnols, Anglais ou encore Allemand. Nos activités étant directement liées aux activités aéroportuaires nous constatons avec joie la ferveur qui s'est emparée de la zone aéroportuaire et que ce hub multimodal (aéroport, tramway, lignes de bus...) d'attractivité revêt pour les entreprises et les voyageurs.

observation N°488 déposée le 18/11/2019 à 15:17

Je soutiens le projet d'extension du terminal 2 qui va de paire avec le développement économique de la Métropole et du département. N'oublions pas que le déploiement d'une ligne TGV ne verra pas le jour avant plusieurs décennies, si en plus nous stoppons le développement du 2ème Aéroport de France, cela n'a pas de sens.
J'interviens dans le secteur de l'immobilier d'entreprise et la proximité avec un aéroport international est un des principaux facteurs d'implantation des entreprises sur notre secteur.

observation N°487 déposée le 18/11/2019 à 15:17

Je suis favorable à ce projet pour les raisons suivantes :
- l'aéroport de Nice est le 1er aéroport de région en France après les aéroports de Paris. Il a une dimension internationale et doit conserver ses atouts notamment en offrant toujours à ses passagers un niveau d'excellence en niveau de service et d'accueil.
- cette extension permettra un meilleur rayonnement du département et un développement économique important pour la Côte d'Azur.
- l'arrivée des deux nouvelles lignes de tramway reliant l'aéroport de Nice ne devrait pas être impacté directement les réseaux routiers pour se rendre en ville.
- Enfin, pour les niçois, l'avion reste encore aujourd'hui le meilleur réseau de transports pour nous relier avec les autres régions, en effet nous n'avons toujours pas le TGV !!

observation N°486 déposée le 18/11/2019 à 15:13

je soutiens le projet car l'aéroport de l'aéroport de Nice c'est
-1er aéroport de région en France, 2ème après ceux de la région parisienne
-Aéroport de dimension internationale.

cela nous permet d'envisager un niveau de service et d’accueil de qualité en réponse à la hausse de fréquentation.

observation N°485 déposée le 18/11/2019 à 15:11

Je suis évidemment POUR ce magnifique projet d'extension pour notre territoire, pour nos transports pour notre économie et cohérence avec nos projets de circulations.EEn terme également d'attractivité.... 1er aéroport de région et ne l'oublions pas 2² de France... Un grand OUI à ce projet!

observation N°484 déposée le 18/11/2019 à 15:08

Pour l'extension du terminal 2 : pour l'économie, pour l'emploi, pour le tourisme , pour la visibilité internationale , pour désenclaver notre région

observation N°483 déposée le 18/11/2019 à 15:08

En l'absence de TGV vers Nice, l'aéroport est indispensable au développement économique de la Côte d'azur, tant pour les industries et services implantés ici, que pour l'accueil de touristes
Sans avion, il serait impossible d'assister à des réunions à Paris dans la journée, et y aller en train, prendre un hôtel serait non seulement une perte de temps, mais aussi une dépense d'énergie supplémentaire
Il n'y a plus de trains longue distance : par exemple Nice Francfort ou Nice Vienne.... comme il en existait au siècle dernier (voir affiche sur les trains entre St Petersbourg et Nice)
Les avions utilisent de moins en moins de kérosène et aujourd'hui la consommation d'un avion par passager est très faible , comparable aux déplacements en voiture
Le tramway contribue à une desserte écologique de l'aéroport
En matière de tourisme le premier critère est l'accessibilité, comme le démontre l'afflux de nord américains cet été suite à l'ouverture de nouvelles lignes venant de New York et Montréal
Il est donc impératif de mieux accueillir les passagers, cela fait partie de l'image de la Côte d'azur

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dd2a63fb776a.jpeg

observation N°482 déposée le 18/11/2019 à 15:04

Je suis favorable à l'extension du Terminal 2 pour des raisons évidentes de développement économique de notre territoire.
Cette extension est indispensable si nous souhaitons conserver notre place de 2ème aéroport de France et rester une destination attractive pour les entreprises étrangères.

observation N°481 déposée le 18/11/2019 à 15:01

Je suis favorable à la réalisation de l'extension de cet équipement structurant. Les travaux envisagés permettront d'améliorer le confort des passager et de renforcer la sécurité. Ce projet est nécessaire pour répondre à l’augmentation du trafic aérien et du nombre de passagers. N'oublions pas que les principaux autres moyens de déplacement ne permettent pas, à ce jour, de répondre efficacement à la demande (saturation des réseaux routiers, pas de TGV..). L'aéroport international est un atout majeur en terme d’attractivité et de rayonnement du département des Alpes Maritimes. Ce projet est indispensable tant pour les particuliers que pour les entreprises.

observation N°480 déposée le 18/11/2019 à 14:58

Avec l'évolution de Nice et de la Métropole Nice Côte d'Azur, une extension de l'aéroport est nécessaire pour répondre aux enjeux des actifs de demain. La forte structuration des moyens de transport publics est parfaitement cohérente avec un accroissement de la capacité de traitement du trafic aérien.
Qui n'avance pas recule !

observation N°479 déposée le 18/11/2019 à 14:56

Je suis étonnée qu’un tel projet puisse être encore d’actualité : que penser du désordre écologique que cela pourra occasionner ?
Que fait-on de toutes ces directives que nous devons mettre en œuvre pour réduire le réchauffement climatique qui conduit à notre perte et à celle de nos enfants ? En fait, ce qu’on nous demande c’est d’accepter ce projet d’extension en disant ‘’nous devons penser à l’avenir’’ ; c’est bien pour cela qu’il faut y renoncer.
Il semble bien qu’on ne prendra absolument pas en compte les pollutions sonores et atmosphériques futures tellement évidentes.
Que penser des conditions d’accès à l’aéroport par voitures, bus et tramway ? Nous connaissons déjà les mauvaises conditions de circulation automobile sur l’autoroute et toutes les voies d’accès. Comment voyager en toute sérénité dans les bus et tramways, déjà surchargés, avec des bagages et les problèmes occasionnés lors des changements de directions ?
J’habite personnellement un petit appartement à la sortie de Nice vers l’Est, en hauteur, et témoigne que cette pollution existe déjà. Pourquoi ne pas prévoir d’éloigner ces engins monstrueux à au moins 200 ou 250 mètres des habitations si le projet devait malheureusement aboutir.

observation N°478 déposée le 18/11/2019 à 14:53

Je suis favorable à l'extension de l'aéroport international Nice Côte d'Azur, 2ème après Paris, qui est un équipement indispensable au développement économique de notre territoire. Les grandes dessertes (comme les Etats Unis et la Chine) sont une opportunité pour notre département.
La Côte d'Azur doit avoir une telle infrastructure pour être au niveau des grandes villes européennes pour le tourisme de loisir, le tourisme d'affaire et ses habitants.
Le Pôle multimodal (aéroport, train, tram, bus) est un projet favorisant la fréquentation, le commerce, l'emploi notamment à travers l'aménagement du Grand Arénas.

observation N°477 déposée le 18/11/2019 à 14:13

Contrairement à ceux qui ne raisonnent qu'avec un tiroir-caisse dans les yeux, je suis très opposé à ce développement du trafic aérien, aux dépens d'autres moyens beaucoup moins émetteurs de gaz à effet de serre et de polluants.

observation N°476 déposée le 18/11/2019 à 13:24

Oui à l'extension de l'aéroport pour des raisons évidentes d'aménagement du territoire, de désenclavement, d'enjeux économiques et de développement durable.

observation N°475 déposée le 18/11/2019 à 12:24

Je suis farouchement opposée à l'extension de l'aéroport de Nice. Le bilan de pollution est très mauvais à Nice. Selon une enquête de l'Express, Nice est la ville la plus polluée en 2018 accumulant 67 jours d'air médiocre. Il suffit par ailleurs de se servir de ses sens : monter sur une colline pour se rendre compte du nuage de pollution qui submerge presque tous les jours Nice depuis quelques années. L'été le soleil à Nice est devenu gris et les couleurs de la ville sont ternes, blafardes. Il ne fait pas bon respirer dans cette ville.
Ce projet sert des intérets financiers, non pas les intérets de santé publique. Je pense qu'il serait désastreux d'agrandir cet aéroport : pour les citadins et toutes les espèces animales et végétales qui y vivent. Par ailleurs la pollution niçoise est un problème méditerrannéen mais également mondial : il participe à accroitre la pollution athmosphérique globale. Il est grand temps d'arrêter de réfléchir égoïstement et de manière ethnocentrique pour faire passer en premier lieu des intérets financiers. Ces derniers intérets ne serviront pas la communauté : ils serviront des intérets privés et non publics.

Pour savoir ce que pense la communauté, il faut la consulter. Consulter les citoyens au travers d'une platerforme internet est une démarche fallacieuse. Elle ne permet de consulter qu'une infime partie de la population niçoise, avec des habitus et ethos bien précis. Quid des personnes agées pourtant en nombre dans la ville niçoise qui n'ont pas d'ordinateurs ? quid des personnes qui ne se savent pas utiliser internet ? mais surtout de celles qui n'ont pas la connaissance pour savoir que ce genre de consultations existent, qui n'ont de toute façon même pas connaissance du projet ? et quid de celles qui se sentent illégitimes à prendre la parole. Avant de consulter il faut informer. Le travail a-t-il été fait ? des agents de la métropoles sont-ils allés à la rencontre des habitants de tous les quartiers niçois, en faisant du porte à porte, en expliquant de manière impartiale (autant que faire ce peut) ce projet ? J'estime donc que les habitants niçois dans la diversité qu'ils représentent ne sont pas représentés au sein de ces observations. Ainsi quel que soit l'avis majoritaire qui se dégage de cette plateforme, il ne pourra constituer d'aucune manière, l'avis de la communauté.

observation N°474 déposée le 18/11/2019 à 12:20

L'extension de l'aéroport va à l'encontre du bon sens et de l'urgence à préserver notre environnement, dans une région déjà saturée de monde. Les citoyens demandent à respirer !

observation N°473 déposée le 18/11/2019 à 11:26

Je suis CONTRE l'extension de l'aéroport de Nice, parce que cette extension augmentera énormément les gaz à effet de serres. Ce n'est pas un investissement raisonnable alors que nous devrions plutôt nous concentrer sur des modes de déplacement moins polluants que l'avion. J'implore la métropole de mettre de côté ses éternelles préoccupations liées à la croissance à court terme et de se concentrer plutôt sur l'avenir de notre région. Les images de Venise sous eau cette semaine ne sont-elles pas suffisantes pour nous rappeler ce qui nous attend? L'aéroport sera d'ailleurs la première engloutie.

observation N°472 déposée le 18/11/2019 à 11:23

Ce projet d’augmentation de capacité de l’aéroport de Nice n’est il pas en contradiction totale avec notre recherche de sauvegarde de notre environnement journalier ?
La présente enquête publique ne devrait-elle pas s’adresser uniquement aux résidents de Nice, les seuls concernés par les perturbations engendrées ?
Pour habiter personnellement un appartement à la limite du quartier de Cap de Nice et du Mont-Boron, nous pouvons assurer que les pollutions sont importantes.
1 – pollution sonore : trop de bruit dû aux passages trop proches des habitations. À l’évocation de certains qui indiquent que les avions passent en ces lieux en phase descendante vers l’atterrissage et que, donc, les avions planent et ne font donc pas de bruit, nous répond fermement que les avions actuels ne planent pas, qu’il faut constamment qu’ils soient en propulsion, poussée moteur pour tenir dans les airs.
2 – pollution atmosphérique : cette dernière est évidente et totalement contraire à tous les efforts demandés en matière d’économie d’énergie, de réduction d’effet de serre et limitation du réchauffement climatique. Nous pourrions prendre en considération également les nombreux largages de carburant avant atterrissages de ces engins qui deviennent de plus en plus gros et nombreux.
Nous savons bien que si une enquête publique a été lancée, c’est que le projet est déjà bien avancé, que nous ne pourrons malheureusement faire machine arrière. Il y a trop d’enjeux financiers qui ne bénéficieront d’ailleurs pas aux Français et encore moins aux Niçois, nous savons que l’aéroport a été privatisé.
Si cette augmentation du nombre de vols devait devenir impérative, il serait judicieux alors de contraindre à minima les compagnies aériennes de respecter de nouvelles règles en matière de circulation dans de nouveaux couloirs aériens et faire en sorte que ces derniers soient au minimum distants de 250 à 300 mètres de toute habitation.

observation N°471 déposée le 18/11/2019 à 10:32

Je suis favorable à une extension du Terminal 2 de l'aéroport.
Notre région doit se projeter dans le 3ème millénaire en mettant toutes les chances de notre côtés, économiques, environnementales, sociétales.
Les autres grandes régions européennes, Barcelone, Milan, Munich, Prague… ne se posent pas se genre de questions totalement rétrogrades et dogmatiques !!!

observation N°470 déposée le 18/11/2019 à 10:26

OUI à l'extension pour des raisons évidentes économiques et de développement durable.

observation N°469 déposée le 18/11/2019 à 10:22

En tant que travailleur actif dans le département des Alpes Maritimes je suis bien évidemment pour l'agrandissement du Terminal 2.
Je dis OUI au développement économique de la région.

observation N°468 déposée le 18/11/2019 à 10:20

Je suis pour l'extension de l'aéroport pour des raisons économique et d'accès facilité.

observation N°467 déposée le 18/11/2019 à 10:15

Je suis pour ce projet garant d'un développement économique durable

observation N°466 déposée le 18/11/2019 à 10:13

Quelle belle vitrine pour notre région, et pour notre économie, et je suis pour ce projet.

observation N°465 déposée le 18/11/2019 à 10:12

Je suis pour ce projet, indispensable au développement économique de la région.

observation N°464 déposée le 18/11/2019 à 10:12

Oui à l'agrandissement du Terminal 2.
Oui au développement économique de la région.

observation N°463 déposée le 18/11/2019 à 10:11

Je suis favorable a ce projet pour un devopement économique durable

observation N°462 déposée le 18/11/2019 à 10:08

Je suis pour ce projet qui garantit un développement économique de notre région

observation N°461 déposée le 18/11/2019 à 10:06

Super !

Enfin un développement à hauteur de nos enjeux régionaux !

Je suis pour ce projet !

observation N°460 déposée le 18/11/2019 à 10:04

Je suis favorable à ce projet d'extension.

observation N°459 déposée le 18/11/2019 à 09:59

Je suis très favorable à l'extension du Terminal 2 de l'Aéroport

observation N°458 déposée le 18/11/2019 à 09:56

Bonjour,
Je soutiens le projet d'extension du terminal 2 de l'aéroport Nice Côte d'Azur pour les raisons suivantes :
Il faut absolument donner une réponse structurelle à la hausse de fréquentation de cet aéroport sous peine qu'il soit engorgé comme nos réseaux routiers et ferroviaires.
Au delà de l'importance de cet aéroport pour le touriste, c'est également un outil indispensable pour les entreprises qui composent la région. Nous pouvons être au plus près de nos clients et de nos sous-traitants avec des temps de trajet optimaux.
Cordialement.
Patrice AUBERT

observation N°457 déposée le 18/11/2019 à 09:46

Ce projet d'extension de l'aéroport est tout à fait en ligne avec les enjeux de développement économique de la région. L'aéroport de Nice est le point de connexion principal de la région vers les grands métropoles et capitales. Il permet de soutenir le rayonnement de la région et dynamise les échanges, indispensables à l'activité économique.
Nombreuses sont les métropoles en concurrence sur ce point. Et, si la métropole de Nice Côte d'Azur tarde à développer les capacités et la qualité de ses moyens d'échange, elle souffrira rapidement d'une baisse d'activité au profit d'autres métropoles qui auront su se montrer plus attrayantes.

En tant que 3e aéroport de France après Orly et CDG, l'aéroport de Nice se doit également de conforter sa position en maintenant un haut niveau d'investissement dans l'amélioration de ses infrastructures et son développement continu.

Enfin, la région bénéficie d'atouts reconnus dans le monde: tourisme, industrie du luxe, industrie des arômes et parfums, hi-tech, etc... Ces industries sont grandement tributaires du niveau de service de l'aéroport pour maintenir leur développement, notamment au niveau international. Tout frein à leur activité aurait un impact très important sur le dynamisme global de la région.

observation N°456 déposée le 18/11/2019 à 08:27

Bonjour,
Utilisateur fréquent de cet aéroport pour mes déplacements professionnels, il me semble urgent et important d'augmenter la capacité de celui-ci.
Cette extension doit permettre d'avoir un aéroport qui offre un niveau de service équivalent aux grands aéroports européens, mais aussi permettre de gérer le flux touristique de manière raisonnée (lignes de tramway associées). Ce projet est un facilitateur du développement économique de notre région.

observation N°455 déposée le 17/11/2019 à 11:54

Le collectif Citoyens pour le Climat de Nice s'oppose à ce projet.

Notre collectif s'interroge sur la cohérence entre déclarer l'état d'urgence climatique et promouvoir l'augmentation du trafic passager de l'aéroport (et donc de manière extrêmement probable, le nombre de mouvements aériens). Il nous semble en effet que ce sont deux actions totalement opposées, l'une reconnaissant l'urgence avec laquelle nous devons collectivement diminuer les émissions de gaz à effet de serre, et l'autre autorisant à les augmenter.

L'étude d'impact environnemental plaide qu'il y aura peu d'avions supplémentaires, mais comment croire ce point quand on sait que le taux de remplissage des avions est déjà proche du maximum ? Il est évident qu'il y aura plus d'avions, donc plus de bruit, plus de pollution et plus d'émissions de GES.

Comment ignorer que les millions de passagers supplémentaires (4 millions d'ici 2026, et très probablement 7 en 2030, soit 3,5 millions de voyageurs) généreront des déplacements venant augmenter les problématiques de saturation du réseau routier et de pollution atmosphérique, problème de santé publique critique sur la côte d'Azur?

Pourquoi ne pas prévoir que prendre l'avion va devenir une honte, comme cela commence à émerger rapidement dans certains pays? Même la banque UBS prédit une bien plus faible croissance pour l'aérien que ce qui était attendu... Il serait peut-être judicieux d'anticiper ce fait? Ou encore d'anticiper celui de la montée des eaux?

Nous vous demandons donc de la cohérence, du bon sens et de la vigilance. Les recommandations des scientifiques doivent être impérativement prises en compte... Il serait irresponsable de vouloir minimiser les risques, voire de laisser sous-entendre que ce type de projet est sans impact sur le climat.

observation N°454 déposée le 17/11/2019 à 11:26

A toutes celles et ceux qui veulent promouvoir ce développement de l'aéroport, à Monsieur Thillaud, à Mesdames et Messieurs les élus, à Monsieur le Préfet, l'aéroport de Nice sera sous les eaux d'ici quelques décennies. Voir ce document officiel (en pièce jointe) extrait de l'évaluation environnementale du Plan Climat (PCAET 2019-2025) qui montre qu'à +2°C l'aéroport est totalement submergé d'ici 2100, et donc inexploitable bien avant. Or la température moyenne devrait augmenter de +5 à +7°C selon les dernières études scientifiques.
Pourquoi si peu tenir compte d'une telle alerte, aller à ce point à contre-sens, et investir pour une plateforme sous-marine ?
Il est urgent de changer de modèle !
Je m'oppose à ce projet insensé.

Pièce(s) jointe(s) :


  doc1_5dd120e44fef9.jpeg

observation N°453 déposée le 17/11/2019 à 11:08

NON contre extension de l’aéroport , j'habite à 10 min de celui ci et tous les mois je dois laver mes voilages car j'ai une aération au-dessus et c'est tout noir . Cela vient des particules fines du trafic des avions. J'habite là depuis 30 ans et depuis 1 an je suis sous oxygène 24/24 et cela vient de la pollution de l'aéroport!

Donc pitié , je suis contre l'extension et la côté d'Azur est saturée , avions, voiture, personnes etc.

cordialement

observation N°452 déposée le 17/11/2019 à 10:04

On nous explique que l'extension du T2 est indispensable au confort et à la sécurité des passagers. Nice-Matin, dans son édition du 17 nov, fait état de centaines de kilos de tabac de contrebande régulièrement transportés dans les avions passant par Nice. Remplacez le tabac par ce que vous imaginez, et vous verrez que la sécurité des passagers est déjà très loin d'être assurée dans les aéroports, dont celui de Nice.
Plus généralement, les arguments des porteurs de projet ne sont absolument pas à la hauteur de l'enjeu. Ce sont en fait des investisseurs qui veulent plus de cash et qui sont prêts à évoquer toutes sortes de fariboles pour justifier cette extension. En toile de fond : une augmentation des passagers, un T2 étendu, puis un T3, puis... plus de bénéfices.
Pour la population : plus de bruit, de pollutions, de touristes, de voitures, de trams bondés, et de réchauffement climatique !
Quant aux emplois, c'est très hypothétique, et peu démontré par l'histoire récente.
Non catégorique à ce projet d'extension.

observation N°451 déposée le 17/11/2019 à 09:31

Ce projet annonce une hausse de 4,5 à 7 millions de passager par an.
On peut supposer :
- plus de transport aérien donc plus de pollution
- plus de transport automobile donc plus de pollution et un trafic supplémentaire qui n'est pas prévu sur les axes routiers actuels (on voit déjà les problèmes causés par les 2 mega centres commerciaux Cap 3000 et Polygone)
- plus de transports en commun mais on voit que dès qu'il pleut il y a des soucis
- et où sont les structures d'accueil et d'hébergement ?
Dans cette période de réchauffement climatique, les investissements d'aujourd'hui devraient être consacrés exclusivement à la transition des transports, des habitations, etc... vers des solutions moins voraces en énergie que ce projet et tout aussi générateur d'emplois.

observation N°450 déposée le 17/11/2019 à 08:35

Madame, Monsieur
Après une lecture attentive du dossier en ligne, je ne peux que m'opposer à ce projet.
En effet de nombreuses contradictions ou omissions figurent dans les documents préparatoires mis à la disposition du public.
Pour exemples :
-il est fait mention de +4;6 millions de passagers par an en plus. Et dans un autre document, de + 7,6 millions par an ! Qui croire ?
-le promoteur tente de démontrer que ces millions de passagers supplémentaires annuels n'occasionneront que très peu de vols supplémentaires (donc de CO2, de pollution, de bruit supplémentaires ...). Or, il est écrit dans le dossier que les taux de remplissages des avions déjà très élevés aujourd'hui : 80% en moyenne annuelle et même 98% en été ! Il y a là manifestement manipulation ...!
-il est déclaré que ces passagers aériens supplémentaires occasionneront 8 800 voitures par jour de plus dans Nice sans que cela n'affecte la circulation. Or nous le vivons au quotidien, Nice et ses alentours sont déjà asphyxiées de voitures, de bouchons, de pollution !
-il est spécifié dans le dossier qu'une très grande majorité de passagers aériens se rendront à l'aéroport en voiture personnelle, et devront donc s'y garer. Or aucune capacité de stationnement supplémentaire à l'aéroport n'est prévue dans le projet !
Je trouve que ce projet est mal ficelé, pire, qu'il induit en erreur les décideurs, et pour toutes ces raisons, je suis ABSOLUMENT OPPOSé à l'extension du T2 de l'aéroport de Nice Côte d'Azur.

observation N°449 déposée le 17/11/2019 à 08:01

DECARBONER notre monde, nous exhorte les scientifiques, pour avoir une chance que l'espèce humaine survive !

Ce projet qui facilitera la venue de + 4 millions (+30%) et même de 7,6 millions (+56% !) de passagers aériens en plus, chaque année, aura pour conséquence inéluctable d'augmenter les vols, et donc l'utilisation d'énergie fossile, donc de gaz à effet de serre. Il contribuera donc au réchauffement climatique.

Que pèse l'argent gagné par quelques uns dans cette opération, si cela est fait au détriment de la santé et de la vie du plus grand nombre ? ..

Il y a urgence à devenir responsable, élus, responsables privés et citoyens.

Je suis résolument CONTRE ce projet.

observation N°448 déposée le 17/11/2019 à 01:56

Je suis tres favorable à l’extension du terminal car cela permettra d’offrir plus d’opportunité de voyage .

observation N°447 déposée le 16/11/2019 à 21:52

Après avoir lu plusieurs pièces du dossier, et lu de nombreuses observations, il m'apparaît que ce projet est cousue de fil blanc.
D'un document à un autre, des contradictions flagrantes en ressortent, ainsi que des omissions.
Sur les objectifs du nombre de passagers, sur les volumes de flux de véhicules. Manquent des évaluations d'impact sur ces derniers ainsi que sur l'impact de 21,6 millions de passagers en 2030, etc. Et la capacité des parkings reste stable malgré 4 à près de 8 millions de passagers supplémentaires ?
Tout cela n'est pas très sérieux, et prend à la légère la protection du territoire : santé, bien-être, autonomie alimentaire, etc.
Je m'oppose à ce projet d'extension.

observation N°446 déposée le 16/11/2019 à 21:46

L'extension du terminal 2 sera suivie par la création d'un terminal 3. Histoire sans fin.
Et toujours les mêmes arguments indigents : projet indispensable pour la croissance, pour l'emploi...
Si telle est la motivation, alors allons-y ! Construisons tout de suite le T3, lançons une 3ème piste sur remblais...
13,8 millions, puis 18, puis 21, puis... 30 ?
Ces dirigeants auraient-ils aussi peu d'imagination que cette seule logorrhée de croissance, et aussi peu de considération pour le climat et la sérénité des Niçois ?
Stop à cette mascarade et non à ce projet.

observation N°445 déposée le 16/11/2019 à 18:49

Mesdames, Messieurs ,
A ceux qui pensent que l'extension de l'aéroport est une bonne chose, voici ma réponse et mes arguments:
Niçois depuis 4 ans, installé sur la Promenade, je note une augmentation incontestable du trafic depuis la vente de cet aéroport..
Les avions se succèdent à certaines heures et certains jours à une cadence effrénée , avec une minute à peine d'écart, à se demander où peuvent bien se poser ces avions..
Certains gros porteurs facilement identifiables sans lunettes, comme "Emirates" passent de plus en plus bas...et de plus en plus près des habitations...
Le bruit devient insoutenable, rendant impossible de discuter sur une terrasse...je ne parle pas de la pollution qui doit être quantifiable..mais dont on ne nous parle pas bien entendu..
Et quel danger pour cette ville et ses habitants..
Et dire qu'une demande d'inscription au "patrimoine de l'Unesco" a été déposée pour ce site magnifique.!
Si l'on veut que la Promenade des Anglais devienne une "PISTE D'ATTERRISSAGE " à part entière, alors il ne faut pas hésiter..
Je ne suis pas un opposant systématique au progrès mais là, à part le bienfait du "FRIC", je ne vois pas l'intérêt...
En conséquences, je suis totalement opposé à cette extension.

observation N°444 déposée le 16/11/2019 à 18:46

Je suis CONTRE ce projet d'extension d'aéroport, qui va faciliter la venue de millions de touristes supplémentaires chaque année, alors que nous sommes dans une région déjà tellement asphyxiée, et donc forcément de très nombreux vols supplémentaires? Nous ne DEVONS plus faire passer l'argent à court terme devant la priorité absolue de lutter contre le réchauffement climatique, la perte de la biodiversité, la pollution, les gaz à effets de serre ...
Nous devons innover, imaginer d'autres formes de développements locaux (agriculture, énergie renouvelables, rénovation énergétique de nos bâtiments etc ...). Voilà où est notre avenir, voilà où sont nos emplois de demain, voilà où est la future ville apaisée que de plus en plus de citoyens appellent de leurs voeux.
Il est temps de passer à autre chose !

Un citoyen responsable.

observation N°443 déposée le 16/11/2019 à 18:10

En tant qu'hotelier à Cannes, je pense que nous devons soutenir ce projet bien évidemment afin de renforcer notre image de destination phare que ce soit sur le tourisme loisirs ou le tourisme affaires. Non seulement, cette extension nous donnera plus d'opportunités sur des dessertes internationales mais permettra je l'espère une concurrence accrue et donc plus saine sur certaines destinations … Davantage de slots pour de nouvelles compagnies et pas que Air France ou EayJet qui se tiennent sur les tarifs et travaillent ensemble à une augmentation des prix inconcevables sur certaines périodes !
D'autre part, le modèle de transport multi modal Nice Saint Isidore avec des connections aéroport / trains / bus permettra de rendre l'accès à Cannes plus facile pour les passagers et moins onéreux. Pour peu que les navettes ne s'arretent pas de fonctionner à 20.00 ...comme c'est le cas actuellement ! Comment développer de la clientèle citybreak si les clients ne peuvent plus avoir une navette bus le vendredi soir après 20.00 ...

observation N°442 déposée le 16/11/2019 à 17:18

Je m'oppose à cette extension.


Il se trouve que je fais partie de ceux qui, de par leur travail, doivent se déplacer beaucoup.

Il y a encore 4 ou 5 ans, pour aller à Toulouse, à Bordeaux, Paris, Strasbourg, Mulhouse Besançon pour mon travail, ou encore pour aller dans ma famille, j'utilisais le train de nuit. Je dormais, et je me réveillais le lendemain matin à ma destination. Peu polluant, économe en énergie, très pratique. Mais c'était trop beau… Les trains de nuit ont tous été supprimés!

Alors qu'on ne vienne pas nous dire aujourd'hui qu'il faut plus d'avions: l'aéroport est déjà un contributeur majeur à la pollution que nous subissons chaque jour! (Et à la production de gaz à effet de serre. Coucou les enfants… si vous saviez quel avenir on vous prépare!).

Remettons en service les trains de nuit, faisons cette ligne TGV (*), et attendons de voir si nous avons vraiment besoin de doubler le nombre de touristes sur la côte.

observation N°441 déposée le 16/11/2019 à 16:48

Je dis NON à cette extension: plus de bruit, habitant en hauteur sur le mt boron, nous subissons en cas d'attérrissage est-ouest le plein pot des réacteurs.Plus de pollution chimique alors que Nice est une des villes les plus polluée de France. Je dis non au tourisme de masse qui altère les contacts humains et l'environnement.Ce projet rentre dans le cadre du toujours PLUS comme la bétonisation de la plaine du Var, seule zone d'une agriculture efficace et rentable.
Au cas ou ce projet se ferai, il faut impérativement que le trajet des avions se fasse au minimum à au moins à 250 mètres du rivage.

observation N°440 déposée le 16/11/2019 à 10:49

Qu’est-ce que les Niçois ont a gagner les Niçois à l’agrandissement de l’aéroport de Nice ? une meilleure qualité de vie avec un tourisme de masse envahissant qui nous donne envie d’habiter sur le plateau du Larzac ?
Un inévitable accroissement de la pollution atmosphérique ? Il faut passer de 500 à 800 morts prématurés par an, c’est le progrès et la croissance ? Au cas où le cabinet-conseil qui a rédigé le rapport soit parisien, un accroissement de la circulation à Nice est une catastrophe, l’A8 est bouchonnée en permanence de 3 à 4 h par jour, source de pollution énorme, rajouter 10 000 taxis par an n’arrangera rien ! Enfin rappelons que l’Aéroport appartient à des entreprises asiatiques, et que les profits engendrés ne bénéficieront en rien aux Niçois ! Et pour finir, la France qui a signé les accords de Paris de la Cop 21, et la Métropole de Nice qui à proclamé l’urgence climatique sont en contradiction avec ce genre de décision ! Et pour ceux qui l’ont oublié, le carburant des avions est une énergie fossile, et tôt ou tard, nous serons obligés de diminuer les vols polluants pour économiser le restant de nos ressources naturelles ...
Pour toutes ces raisons , et pour un avenir respirable à nos enfants, je suis fermement opposé à ce projet !

observation N°439 déposée le 16/11/2019 à 10:29

Les responsables de l'aéroport pourraient-ils m'expliquer comment ils comptent stabiliser le nombre de vols en augmentant de plus de 30% (en 2026 et jusqu'à plus de 50% en 2030) le nombre de passagers, alors qu'ils cherchent à augmenter la fréquentation hors-saison (explications entendues de Rudy Salles, président de la commission du tourisme à Nice) ? Les avions vont-ils augmenter leur capacité siège de 30% à 50% (alors que le taux de remplissage est déjà de 80% en moyenne) ?
Ce point me paraît très important : il répond en effet à la question de savoir si les Niçois vont devoir supporter plus de bruit et de pollution atmosphérique.
Sans même parler des gaz à effet de serre.
En l'état, je suis opposée à ce projet dont le dossier ne m'apparaît pas clair.

observation N°438 déposée le 16/11/2019 à 10:23

Je suis pour, enfin un aéroport digne de la Côte d’Azur

observation N°437 déposée le 16/11/2019 à 10:22

Je ne suis pas contre le tourisme (raisonné et de qualité) ou l'aéroport.
Mais je suis totalement opposée à ce type de développement dans le sens d'une croissance perpétuelle vers toujours plus de touristes, plus de commerce, plus de vols, qui nous entraîne vers un monde dont nous savons qu'il n'est plus durable. Comment peut-on encore justifier ce vieux modèle ?
Comment peut-on encore réfuter l'urgence climatique ?
En ce qui me concerne, c'est Non à cette extension.

observation N°436 déposée le 16/11/2019 à 10:13

Je suis favorable à l extension du terminal 2 car cela nous permettra plus de confort quand nous passerons par l aéroport. Plus de rapidité moins d’attente er plus de confort.
Merci.

observation N°435 déposée le 16/11/2019 à 10:10

Je suis entièrement favorable à l’extension du terminal 2. L aéroport est un magnifique outil au service du développement du territoire. Il me permet de venir voir mes petits enfants quand je le souhaite. Nous avons besoin de l aéroport. Aujourd’hui il est saturé l Été. Il faut une extension. Je trouve le projet super. Merci de l appuyer.

observation N°434 déposée le 16/11/2019 à 08:08

Je suis pour l'extension de l'aéroport afin de continuer a developper le tourisme

observation N°433 déposée le 16/11/2019 à 07:53

En tant que dirigeant d'une ETI locale travaillant à plus de 60% à l'export, je salue la pertinence de ce projet. En effet l'aéroport de Nice est le seul lien efficace pour nos collaborateurs et nos clients avec l'europe et le reste du monde.
Que ce soit en train ou en voiture, seule l'italie est connectée, pour le reste nous sommes au bout de la France.
Notre développemnt et donc notre contribution directe ou indirecte à l'économie du département est indisssociable de celui de ce magnifique outil qu'est l'aéroport de Nice.

Ceux qui voyagent ont pu constater que depuis ces deux dernières années, lors des périodes d'affluence, le moindre incident ( retard, annulation) la saturation des halls est proche, il est temps de préparer le futur !

observation N°432 déposée le 15/11/2019 à 21:34

FAVORABLE
Tout simplement car vital et incontournable pour la survie de notre région .

observation N°431 déposée le 15/11/2019 à 21:29

OUI à l extension
Nous avons la chance d avoir un aéroport très accessible et moderne , qui est le seul moyen de communication avec les autres régions et pays du monde et qui offre un potentiel de développement car ne rêvons pas le une ligne TGV Nice c est pas avant 10 à 15 ans au,mieux; Alors ne loupons pas le train de la modernité et du développement sinon d autre métropoles régionales le feront à notre place sans état d âme de pollution ou de réchauffement .
Cette extension est une chance pour notre région et ne pas la realiser relève d un manque total de vision du monde de demain .

observation N°430 déposée le 15/11/2019 à 20:56

Contre cette extension, préserver la beauté et la qualité de vie de la région est le plus Important.
Oui au tourisme mais non au tourisme de masse, vous allez détruire la nature au détriment du business.

Contre et encore contre cette idée d’agrandissement, penser aux générations à venir!!!!

observation N°429 déposée le 15/11/2019 à 19:40

La France est clairement en décrochage par rapport aux standards mondiaux pour les aéroports. Il suffit d'aller à Munich, Francfort, Zurich, Instanbul, Dubaï pour s'en rendre compte. Les 2 aéroports parisiens ne sont plus au niveau. Quand à celui de Nice, le T1 est, en gros, un hangar avec un niveau sonore très élevé les jours de pluie du fait de toits partiellement en plastique. Le T2 est un peu mieux.
Mais pour la nation du tourisme, des aéroports internationaux de qualité sont indispensables.
Car ils sont la première et dernière expérience de la France pour nos visiteurs.
Investir sur le T2 mais aussi le T1 et sur la gare Saint Augustin qui est dans un état déplorable est crucial pour l'économie locale.

observation N°428 déposée le 15/11/2019 à 19:08

Adhérant au fait de considérer le rôle stratégique de l'aéroport dans l'attractivité de notre territoire particulièrement enclavé, son développement me pose, comme beaucoup, un certains nombre d’interrogations que j'espérais levées par l'étude d’impact, et il n'en est malheureusement rien :
- Quelle est l'étude qui a permis de définir la prévision annuelle de 4 millions de passagers supplémentaires servant de justification au présent projet ?
- Dans ce sens, quelles sont les hypothèses pour définir les accroissements de trafic aux horizons étudiées avec et sans mise en oeuvre du projet (tableau en page 123 de l'étude d’impact) ?
- Les principales interrogations environnementales concernent les émissions de GES, le bruit et la qualité de l'air, et il est en réponse très surprenant de lire dans l'étude d’impact que " le projet n’est pas susceptible de porter atteinte au climat " (pages 112 et 142 notamment de l'étude d'impact), et ce sans modélisation des GES des trafics routiers induits, ni du trafic aérien en comparaison avec et sans projet (même remarque pour le bruit et la qualité de l'air). Comme montré par le tableau en page 123, la réalisation de la présente opération vise à rendre plus attractif l'aéroport et engendra des flux de voitures et d’avions : comme beaucoup de personnes, je ne pense pas qu'on va sans cesse proposer des avions sans cesse de plus grande capacité tout en allant vers un accroissement neutre en carbone, à moins d'une démonstration n'apparaissant ni dans le dossier, ni dans l'avis en réponse à l'Autorité environnementale,
- Un grand nombre de mesures porte sur des plans en vigueur ou programmés (plan bruit, certification "Neutralité carbone", ...) et il est surprenant qu'aucun suivi des objectifs sur ces thématiques importantes n'est mentionné dans le chapitre 10 de l'étude d’impact.

En résumé, je vois un projet qui pourrait être fédérateur en repensant le réaménagement d'un aéroport inscrit dans le territoire niçois, mais faute d'informations concrètes et détaillées, je me retrouve a minima perplexe et à me déclarer contre le projet présenté.

observation N°427 déposée le 15/11/2019 à 19:01

Mais quelle obstination !
Croissance, argent, avions, tourisme, kérosène : mais ce monde est périmé !
La jeunesse demande autre chose que ce type de projet.
Le climat est en phase terminale.
STOP à ce projet de terminal qui ne dit pas clairement son intention.
Ses porteurs parlent confort et sécurité des passagers, alors qu'ils ne pensent qu'à développer le trafic aérien, de manière très active et non responsable.

observation N°426 déposée le 15/11/2019 à 18:54

Cette enquête publique met en lumière l'aveuglement et le déni des chantres de la croissance éternelle. Pourquoi ceux-ci ne pensent qu'argent, business, ''rayonnement'', ''attractivité'', et ne parviennent pas à réaliser que toute cette politique née des Trente Glorieuses est non durable, et se trouve condamnée par les faits et par la planète qui entre en état d'urgence. Ont-ils si peu de capacité d'intégration, de remise en question et d'imagination ? Ne pensent-ils pas à leurs enfants ?
Le président de la métropole devrait les rappeler à l'ordre : notre territoire DOIT réduire ses émissions de gaz à effet de serre, quels qu'ils soient, mais également ceux de l'aviation. Nous n'avons pas le choix. Tous ceux qui le nient n'ont pas compris l'urgence de la situation environnementale. Comment leur dire ?
Ce projet d'extension du T2 n'est qu'une étape qui vise à atteindre plus de 21 millions de passagers en 2030, dans seulement 10 ans (page 123 de l'étude d'impact du dossier). Puis un nouveau projet apparaîtra : la création d'un T3 (déjà inscrit dans le dossier page 36 de la même étude) pour aller vers 25 voire 30 millions de passagers. La soif des actionnaires est sans fin.
Il est plus que temps de calmer ces ardeurs irresponsables de croissance fondée sur les énergies fossiles.
Non à ce projet.

observation N°425 déposée le 15/11/2019 à 18:53

Alors qu'on sait que les avions polluent +++ et qu'on demande de moins le prendre, il est aberrant de vouloir agrandir l'aéroport de Nice.

observation N°424 déposée le 15/11/2019 à 18:01

Nice est une Métropole qui a la chance d'avoir un Aéroport quasi-urbain, avec un accès rapide par tramway, Autoroute et bientôt avec une gare multimodale.
Cet aéroport est un des principal outil de désenclavement de la métropole : situation géographique de la métropole excentré par rapport au pays,ligne de TGV en Stand-By, autoroute Saturé.
L'Aéroport de dimension internationale (1er aéroport de région en France, 2ème après ceux de la région parisienne) et son expansion sont à l'image du développement de la métropole et sont indispensable pour palier à la saturation des autres réseaux de transport (A8, toujours pas de TGV…).
L'extension du T2.2 est nécessaire pour maintenir un bon fonctionnement de cet équipement en termes de confort, sûreté, sécurité.

Fervent défenseur de l'environnement et soucieux de mon emprunte carbone, je suis conscient de l'impacte des avions actuels, mais nous devons intégrer les progrès et normes de demain dans notre politique de développement de la métropole (diminution de l'emprunte carbone de avions de demain, nuisances sonores réduite, …).
En complément le transport aérien et en particulier sur les zones européennes est un des seul à tracer son emprunte carbone et à proposer de compenser cette dernière.
Toute personne soucieuse de son emprunte carbone peut tenter de voyager avec une emprunte compensée pour la planète.

Les transports aériens sont à ce jour bien plus sûr que les transports routiers.

Fort de ces éléments il parait évident que l'extension du T2.2 correspond à la création d'un équipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département ; les moteurs économiques de la Côte d’Azur – NTIC, tourisme et tourisme d’affaires - fortement tournés vers l’international , tout en permettant de maitriser au nivaux global notre empreinte carbone via les compensations proposées par les compagnies aériennes.

observation N°423 déposée le 15/11/2019 à 17:37

Bonjour,

en tant que chef d'entreprise implanté dans les Alpes-Maritimes, je tiens à affirmer que la réalisation de ce projet est indispensable au développement de l'attractivité de notre territoire et à son ouverture sur le monde.

Cordialement,

observation N°422 déposée le 15/11/2019 à 17:20

L'extension de l'aéroport Nice Côte-d'Azur est absolument indispensable au développement de l'économie des Alpes-Maritimes.
Elle palliera la saturation de l'actuel réseau de transport et à l'absence de TGV pourtant si nécessaire !
Pour l'attractivité de notre tourisme dans son expression globale, tourné de façon importante vers l'international, cette extension est incontournable pour en préserver son rayonnement et sa sécurité.
L'aéroport de Nice Côte-d'Azur est le poumon économique du département et de la région, voire au delà.
Indépendamment de Nice, la ville de Cannes reste par son activité et la multiplicité de ses congrès et festivals étroitement liée à cette extension.
Il en va de la survie de l'économie qui fait vivre le département et la région.

observation N°421 déposée le 15/11/2019 à 16:33

JE SOUTIENS CE PROJET

observation N°420 déposée le 15/11/2019 à 16:02

Ce projet d'extension, avec toutes les conséquences qu'il entraînera, ne me semble ni nécessaire ni raisonnable.
Pourquoi l'imposer au plus grand nombre ? A la population niçoise qui ne voyage pas en avion, mais qui a la sagesse de privilégier le transport ferré par exemple, ou n'a simplement pas les moyens de se payer l'avion (20% de pauvres à Nice) ?
Je suis CONTRE ce projet.

observation N°419 déposée le 15/11/2019 à 15:59

A celles et ceux qui pensent encore, comme Rudy Salles, ou le président de la CCI, et d'autres, qu'accroître le nombre de passagers de +30% en 2026 (+4 millions) et de +56% en 2030 (+7,7 millions) sans augmenter fortement le nombre de vols (même vaguement étalés sur le hors-saison) est possible, lisez l'étude d'impact sur l'environnement de l'aéroport (bureau Ingérop, 27/02/2019, page 123) : il est clairement visé un trafic passager de 21,6 millions d'ici 2030.
En clair : évidemment beaucoup plus d'avions, de bruit, de pollution, de CO2, de déchets, de saturation des routes du littoral, de surenchère immobilière.
Une question arithmétique de base : avec un taux moyen de remplissage de 80%, comment faites-vous pour intégrer +56% de passagers dans les carlingues ?
Et finalement, à qui pensez-vous quand vous promouvez le projet ? A vos enfants ? A la planète ? Ou à votre porte-monnaie ?
Ouvrez les yeux !
Ce projet vise à entraîner notre territoire vers un modèle de surtourisme, qui ne profitera naturellement qu'à une minorité.
Les nuisances seront pour les populations locales et le climat.
Je m'oppose à ce projet insensé à très courte-vue.

observation N°418 déposée le 15/11/2019 à 15:43

Ce projet répond à un besoin d'attractivité du territoire des Alpes Maritimes et de ses environs, dont certaines communes italiennes et du Var. Il est d'autant plus important qu'il prépare l'avenir d'une région disposant d'un accès par l'autoroute saturé et d'une ligne SNCF sous dimensionnée par rapport à ses besoins (liaison TGV avec Marseille sans cesse reportée voire inenvisageable).
La liaison intermodale entre l'aéroport et les autres modes de déplacement est rendue facile avec la proximité des projets de la métropole NCA aux abords des deux terminaux comme la future gare SNCF et le Tramway.
La perspective de remplacer bon nombre d'avions existants par une flotte mieux adaptée (taille des avions, plus faible consommation et plus faible émission de CO2) rendra se mode de transport moins polluant qu'aujourd'hui.
Le nécessaire développement en masse des véhicules propres, comme les véhicules électriques ou les bateaux électriques joignant les communes du littoral entre elles, devrait contribuer à mieux fluidifier le flux des passagers entrant et sortant de l'aéroport tout en diminuant les émissions de CO2.
L'ensemble de ses points font que je porte un avis favorable à ce projet d'extension de l'aéroport de NCA..

observation N°417 déposée le 15/11/2019 à 15:20

L'extension de l'aéroport Nice Côte d'Azur constitue un atout exceptionnel pour notre département et toute la région. Il permettra l'ouverture de nouvelles lignes internationales synonymes d'un développement économique et d'emploi.

observation N°416 déposée le 15/11/2019 à 15:19

• Nous avons un aéroport international indispensable pour notre développement.

• C'est le 1er aéroport de région en France.

• NOs autres voies de communication sont saturées et la ligne à grande vitesse ne viendra jamais jusqu'à Nice.

• C'est un équipement structurant pour l’attractivité et le rayonnement du département et particulièrement pour le tourisme.

• Avec l'aide de la desserte par les lignes 2 et 3 du tramway, reliée au futur pôle multimodal Nice Saint Isidore qui connectera TGV, TER, tramway, cars et bus,
la croissance du nombre de passagers aériens aura un impact limité sur la circulation dans ce secteur.

• Il aidera les différents projets structurant à l'ouest de Nice, la gare multimodale, le futur palais des congrès.

observation N°415 déposée le 15/11/2019 à 15:19

EXTENSION NE VEUT PAS DIRE FORCEMENT "PLUS" D'AVIONS.
ALORS QUE LES DROITS DE TRAFIC ONT ETE DEBLOQUES POUR 2 COMPAGNIES IL SERAIT DOMMAGE DE PRIVER NOTRE REGION DE NOUVELLES RETOMBEES ECONOMIQUES.
CE SONT LES CAPACITES EN PASSAGERS QUI VONT AUGMENTER, PAS LES AVIONS!
DE PLUS LES AVIONS SONT DE MOINS EN MOINS POLLUANTS (AIR ET BRUIT)

observation N°414 déposée le 15/11/2019 à 15:16

Pour l'extension.
Indispensable pour la Métropole, les Professionnels de l'Industrie, du Commerce, et bien sur du Tourisme.
Il faut que ça puisse fonctionner dans les 2 sens.

observation N°413 déposée le 15/11/2019 à 15:15

Je refuse l'extension de l'aéroport vu la pollution atmosphérique et le risque d'avoir trop de touristes qui vont faire monter les loyers et augmenter le bétonnage. Il nous faut des agriculteurs.

observation N°412 déposée le 15/11/2019 à 15:08

• L'extension du terminal complétera l'aménagement du Grand Arénas et Eco vallée : tourisme d’affaires, quartier de dimension internationale, Parc d’exposition…pour le développement de notre activité.

observation N°411 déposée le 15/11/2019 à 15:04

Après l'éco vallée (toujours plus de voitures) et l'extension de Cap 3000 (toujours plus de voitures), voici encore une source de pollution (toujours plus d'avions), en prime toujours plus de climatiseurs ... toujours plus de touristes ...
Encourager les déplacements par avion, favoriser le tourisme de masse et massacrer l'environnement ne devraient pourtant plus être dans l'air du temps.
A quoi pensez vous Monsieur le Maire Président ?
Vous feriez mieux de développer un VRAI réseau de VRAIES pistes cyclables,pensez à nos enfants et aux vôtres

observation N°410 déposée le